Le prix du gaz naturel en France en Novembre 2019

Découvrez le prix du kilowatt-heure de gaz (kWh) des principaux fournisseurs de France au 1er Août 2019. Quel fournisseur propose le prix du kWh de gaz le plus avantageux du marché ? Comment diminuer le coût de sa facture de gaz et payer un kWh moins cher ?

  • Publié le
  • Écrit par
  1. Tarifs du gaz et prix du kWh
  2. Comparatif du prix du kWh de gaz en € TTC
  3. Quel est le prix du kWh de gaz en 2018 selon le fournisseur ?
  4. Les offres de gaz à prix indexés
  5. Les offres de gaz à prix bloqués
  6. Les offres de gaz d’origine renouvelable
  7. Ce que représentent les taxes dans le prix du kWh de gaz
  8. Foire Aux Questions (FAQ)

Tarifs du gaz et prix du kWh

Le prix du gaz naturel en France est la somme des services facturés qui servent à acheminer l’énergie jusqu’au client final et ce, en fonction des besoins exprimés par celui-ci. L’unité de mesure de la consommation du gaz naturel est le m3 : le volume de gaz consommé en m3 par les clients est converti en kWh. On parle donc de « prix du kWh » de gaz.

Les tarifs du gaz recouvrent :

  • des frais fixes à tous les fournisseurs, sur lesquels le consommateur n’a aucune prise (taxes décidées par l’État, prix du transport et de l’acheminement de l’énergie, coût de l’abonnement…)
  • le prix du kWh de gaz, variable selon chaque fournisseur et pour lequel le consommateur a son mot à dire

Le prix du kWh de gaz peut être au choix :

  • fixé par l’État chaque mois au travers des tarifs réglementés proposés par ENGIE, ex-GDF Suez (offre réglementée)
  • fixé librement par chaque fournisseur alternatif (notamment Direct Énergie, Eni…) ainsi que par ENGIE, lequel propose également des tarifs à prix libres

Bon à savoir : la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) fait fréquemment des recommandations au gouvernement pour réévaluer à la hausse ou à la baisse les tarifs réglementés du gaz. Dernièrement, en février 2019, les tarifs réglementés du gaz ont baissé de 0,5%. Ils restent stables en Mai 2019.

Attention, le prix du kWh de gaz diffère du prix de l’abonnement à un contrat de gaz :

  • le premier est le coût de la consommation d’une unité de gaz ;
  • le deuxième le montant fixe et mensuel de votre adhésion à un contrat de fourniture de gaz.

À noter : Compteur en m3, facturation en kWh : l’unité de mesure du compteur de gaz de votre installation domestique est le mètre cube (m3). En revanche, votre consommation vous est facturée en kilowattheure (kWh). S’opère donc une conversion des mètres cubes en kilowattheures par votre fournisseur. En moyenne, on considère que 1 m3 de gaz équivaut à 10 kWh. Vous pouvez demander à un conseiller client d’effectuer cette conversion si besoin, en appelant le service client de votre fournisseur.

Économiser en comparant le prix du kWh par fournisseur

Depuis l’ouverture du marché du gaz à la concurrence en 2007, les clients particuliers ont la liberté de souscrire une offre de gaz auprès du fournisseur de leur choix et de changer de fournisseur de gaz à tout moment. La qualité du gaz demeure la même quel que soit le fournisseur, seul le prix évolue. Au-delà, le passage d’un fournisseur de gaz à un autre est réversible. Ainsi, un client abonné aux tarifs réglementés peut résilier son contrat réglementé chez ENGIE (ex-GDF Suez), souscrire auprès d’un fournisseur alternatif puis revenir chez ENGIE. Le tout, librement et à n’importe quel moment. La résiliation d’un contrat de gaz est entièrement gratuite pour tous les consommateurs.

Dans ce cadre, il est plus que jamais conseillé à qui veut réaliser des économies d’énergie de comparer les tarifs du gaz pratiqués par chaque fournisseur, et plus précisément leur prix au kWh. En effet, plusieurs fournisseurs de gaz proposent à ce jour des offres plus attractives que les tarifs réglementés et tout consommateur résidentiel qui choisit une offre de marché conserve le droit de revenir aux tarifs réglementés à tout instant. Par ailleurs, la résiliation d’un contrat d’énergie n’entraine absolument aucun frais ! 

Nouvelles offres !

Mint Energie, Plüm Energie, ekWateur, Ilek… Ces noms ne vous disent rien ?
Ce sont les supers challengers de EDF et Engie, ceux qui secouent le marché de l'énergie avec des offres inédites !
Faites une comparaison pour trouver la meilleure offre !

Je compare

Comparatif du prix du kWh de gaz en € TTC

Les offres présentées dans le tableau suivant sont données à titre indicatif et ne sont pas exhaustives. Cliquez sur le lien suivant pour accéder à une vision d’ensemble des tarifs des fournisseurs de gaz en France.

La grille tarifaire suivante comporte le prix du kWh du gaz en € TTC pratiqué en France métropolitaine par les fournisseurs Direct Energie, Total Spring, Eni au 1er Juin 2019 et ENGIE (ex-GDF Suez) en Juin 2019. Le prix de l’abonnement au gaz est également indiqué.

TarifConso.annuellePrix kWh Total Spring – Offre gaz indexéPrix kWh Eni – Offre EcoPrix kWh Direct Énergie – Offre classiquePrix kWh ENGIE (ex-GDF Suez) – Tarif réglementé
Base (toutes zones)< 1 MWh0,0908 €0,09982 €0,09653 €0, 0886 €
B0 (toutes zones)entre 1 et 6 MWh0,0781 €0,08579 €0,0820 €0,0886 €
B1 et B2i – Zone 1> 6 MWh0,0581 €0,06361 €0,0609 €0,0706 €
B1 et B2i – Zone 20,0587 €0,06432 €0,0616 €0,0706 €
B1 et B2i – Zone 30,0595 €0,06504 €0,0623 €0,0706 €
B1 et B2i – Zone 40,0601 €0,06576 €0,0629 €0,0706 €
B1 et B2i – Zone 50,0608 €0,06648 €0,0637 €0,0706 €
B1 et B2i – Zone 60,0614 €0,06720 €0,0644 €0,0706 €

icone-idee Votre assistance Electricité


Parce que les pannes électriques nous prennent toujours au dépourvu, HomeServe vous accompagne au quotidien avec un service d’assistance disponible 24/24h et 7/7j.

Je découvre

Quel est le prix du kWh de gaz en 2018 selon le fournisseur ?

Avec JeChange, économisez sur votre facture de gaz

Le prix du kWh du gaz en France est fonction :

  • de la politique commerciale poursuivie par votre fournisseur : l’opérateur historique ou bien l’un des fournisseurs alternatifs
  • de la nature juridique des offres proposées : le tarif réglementé est fixé chaque mois par l’État quand le tarif de marché est librement fixé par le fournisseur
  • de l’option tarifaire retenue : Base, B0, B1 et B2i, directement fonction d’une estimation de votre consommation annuelle
  • de la zone tarifaire de gaz au sein de laquelle vous résidez : zone 1, zone 2, zone 3, zone 4, zone 5 ou zone 6 (zones A à H pour un client d’une offre de marché d’ENGIE).

Comment connaître son option tarifaire ?

En fonction d’une estimation de votre consommation annuelle en gaz naturel, votre fournisseur vous orientera vers l’une de ces quatre options tarifaires distinctes suivantes :

  • tarif Base : pour une consommation inférieure à 1 MWh (1 000 kWh = 1 MWh) par an. Cela correspond à un usage du gaz pour la cuisson seulement.
  • tarif B0 : pour une consommation comprise entre 1 et 6 MWh par an. Cela correspond à un usage du gaz pour la cuisson et l’eau chaude.
  • tarif B1 : pour une consommation comprise entre 6 et 30 MWh par an. Cela correspond à un usage du gaz pour chauffer votre logement, indépendamment du fait que vous vous serviez de cette énergie pour un autre usage (cuisson et/ou eau chaude).
  • tarif B2i : pour une consommation comprise entre 30 et 150 MWh par an. Cela correspond à un usage du gaz pour chauffer votre logement de grande surface (plus de 200 m²), indépendamment du fait que vous vous serviez de cette énergie pour un autre usage (cuisson et/ou eau chaude).

Comment connaître la zone tarifaire de gaz à laquelle l’on appartient ?

La France est énergétiquement subdivisée en 6 zones tarifaires gaz, afin de prendre en compte l’éloignement du point de desserte des grandes artères de distribution du gaz, et ainsi – légèrement – majorer le prix du kWh de gaz en fonction de ce facteur.

La zone 1 correspond à la zone la moins éloignée quand la zone 6 regroupe à l’inverse les points de desserte les plus éloignés.

À noter que les logements consommant moins de 6 MWh l’an se voient appliquer le même tarif de vente, quelle que soit la zone à laquelle ils appartiennent (s’agissant des fournisseurs comparés ci-après).

Pour connaître votre zone tarifaire de gaz, remplissez le formulaire ci-dessous.

Les offres de gaz à prix indexés

Les offres de gaz à prix indexés comportent une réduction sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés de vente en vigueur. Ce type d’offre est de loin la plus proposée par les fournisseurs de gaz alternatifs. Principale caractéristique : la garantie de réaliser des économies immédiates sur vos factures de gaz. Attention : il ne s’agit pas forcément des offres de gaz les moins chères !

Nom du fournisseurNom de l’offre% de réduction par rapport au Tarifs réglementés en vigueur
Direct Energie  Classique GazVerte GazOnline Gaz -5% sur le prix du kWh-10% sur le prix du kWh-2% sur le prix du kWh
Total Spring Total Spring gaz indexé-10% sur le prix du kWh
ENI Evolucio gaz Eni-3% sur le prix du kWh
DyneffDyneff contrat malin-10% sur le prix du kWh

Les offres de gaz à prix bloqués

Quelques fournisseurs de gaz proposent des offres à prix fixe qui garantissent une absence d’augmentation pendant une durée prédéterminée (généralement de 1 à 4 ans) : ni le prix HT de l’abonnement ni celui du kWh ne sont revus à la hausse. Le principal avantage de ce type d’offres est naturellement de vous donner une certaine visibilité quant à votre budget énergie. Vous avez en effet l’assurance de ne pas avoir à subir d’éventuelles hausses.

 Nom du fournisseur  Nom de l’offre Caractéristiques
ENI Eni Astucio EcoEni Astucio PlanèteEni Webeo Gaz Prix fixe 3 ans et révisable à la baissePrix fixe 3 ans et révisable à la baissePrix fixe 1 ans avec – 2% sur le prix du kWh
Total SpringTotal Spring gaz fixePrix fixe 1 an avec -10% sur le prix du kWh
ButagazButagazPrix fixe 1 an avec jusqu’à -5% sur le prix du kWh
EngieEngie gaz ajust 3 ansPrix fixe 3 ans et révisable
ekWateurekWateur1 an
DyneffDyneff contrat sereinPrix fixe 1 ou 3 ans avec -14% sur le prix du kWh
AntargazAntargazPrix fixe 1 ou 2 ans
EDFEDF Avantage gazPrix fixe 4 ans

Les offres de gaz d’origine renouvelable

Les gaz verts d’origine renouvelable sont aujourd’hui de deux types : le biométhane produit par la fermentation de matières organiques dans un milieu sans oxygène et le gaz compensé carbone. Ce dernier se présente sous la forme d’un gaz naturel classique issu des nappes d’hydrocarbures souterraines. La différence réside dans la compensation des émissions de CO2 produites par la combustion du gaz par le fournisseur de gaz naturel, avec des actions visant à prévenir l’émission de CO2 en d’autres endroits de la planète.

Les offres de gaz vert se multiplient et des fournisseurs comme Butagaz ou ilek sont leaders aujourd’hui en la matière. Vous trouverez le détail de leurs offres dans nos pages fournisseurs.

OffresAbonnement TTCPrix du kWh TTCCaractéristiques
 ENI Astucio Planète  277,83 € 0,0647 € 100% des émissions de CO2 compensées
 EDF Avantage Gaz Durable  236,64 € 0,0631 € 100% des émissions de CO2 compensées 

Ce que représentent les taxes dans le prix du kWh de gaz

À strictement parler, un fournisseur proposant une offre de gaz à prix de marché ne fixe que pour partie le prix du kWh dont le client final devra s’acquitter. En effet, le poids des taxes sur le gaz représente environ 16 % du montant final du kWh TTC.

Dans le détail, il s’agit de :

  • la CTSSG : contribution permettant de financer le Tarif Spécial de Solidarité Gaz, en faveur des clients en situation de précarité, ainsi que d’alimenter pour moitié le budget du Médiateur national de l’énergie
  • la Contribution biométhane (également appelée CSPG) : contribution permettant de financer l’achat de biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel
  • la TICGN : taxe s’appliquant depuis le 1er avril 2014 à la consommation en gaz naturel des particuliers, auparavant exemptés. Perçue pour le compte des Douanes, elle est ensuite intégrée en tant que recette au budget de l’État
  • la CTA : contribution proportionnelle au coût d’acheminement inclus dans votre abonnement, participant au financement de droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries de l’énergie. Son montant varie selon les fournisseurs.
  • une TVA à 5,5 % : taxe à taux réduit qui s’applique au coût de votre abonnement ainsi que sur le montant de la CTA
  • une TVA à 20 % : taxe à taux usuel qui s’applique sur le montant de votre consommation de gaz ainsi que sur les taxes correspondantes (CTSSG, TICGN et Contribution biométhane)

Le mode de calcul de ces taxes demeure identique quel que soit votre fournisseur, au contraire du kWh. Attention, ces taxes (notamment la TICGN) sont régulièrement revues à la hausse ou à la baisse et leur montant n’est pas stable.

Foire Aux Questions (FAQ)

Quels sont les prix du gaz en bouteille et du gaz en citerne en France en 2019 ?

Les fournisseurs de gaz (Antargaz, Butagaz, Finagaz, Primagaz, Sogasud et Vitogaz) commercialisent des bouteilles classiques de ménage d’environ 13 kg (parfois 12,5 kg) dont les prix s’échelonnent (livraison à domicile incluse) entre 30€ et 35,50€ TTC. Il existe également des bouteilles de 6 kg dont le prix est de 20,50€ TTC.

Notez que les grandes marques de supermarchés et hypermarchés (Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché, Leclerc, Super U) ont lancé sur le marché leurs propres marques de bouteilles de gaz de 13 kg et de 6 kg à des prix légèrement moins élevés.

Le marché du gaz propane en citerne est également dominé par les mêmes fournisseurs (Antargaz, Butagaz, Finagaz, Primagaz et Vitogaz). En 2019 les prix de la tonne de propane varient entre 1480€ (Antargaz) et 2468€ TTC (Vitogaz) en fonction des fournisseurs.

Comment connaître le prix du m3 de gaz ?

Le prix du m3 de gaz naturel dépend de votre type de consommation (gaz pour la cuisson, pour l’eau chaude et/ou pour le chauffage) et du tarif de gaz appliqué par votre fournisseur. Ce tarif est déterminé grâce à trois critères :  le coût de la fourniture d’énergie ; les coûts liés à l’acheminement et au stockage du gaz naturel ; et les taxes : Contribution Tarifaire d’Acheminement, Taxe intérieure sur les consommations de gaz naturel et TVA (à 5,5 % sur votre abonnement de gaz et sur la CTA, à 20 % sur les consommations). En moyenne, le prix du gaz de ville est composé à 51 % de coûts de fourniture, à 28 % de coûts liés à l’acheminement et à 21 % de taxes.

Pour connaître le prix du m3 (ou kWh, après conversion) de gaz et son évolution, vous pouvez consulter notre page. Vous y retrouverez chaque mois le prix du gaz en France.

Comment mettre en service le compteur de gaz ?

Pour mettre en service votre compteur de gaz, vous devez au préalable avoir souscrit à une offre de fourniture de gaz auprès du fournisseur de votre choix.

Attention, ce n’est pas votre fournisseur qui se charge d’ouvrir votre compteur. L’opération relève de la responsabilité de GRDF, le gestionnaire du réseau. Une date et un horaire de rendez-vous à votre domicile sera fixé d’un commun accord avec le technicien GRDF, par votre fournisseur. Le technicien réalisera la mise en service.

Notez que votre présence est requise lors de son intervention car il se peut qu’il ait besoin d’accéder à l’intérieur de votre logement. Dès l’intervention terminée l’accès au gaz est immédiatement fonctionnel.

Vous pouvez dès cet instant utiliser toutes vos installations fonctionnant au gaz. La mise en service du compteur gaz n’est pas à payer directement. Son coût figurera sur votre première facture.

Où trouver les grilles tarifaires des offres de gaz ?

Les fournisseurs de gaz pour la plupart mettent à disposition sur leurs sites internet les grilles tarifaires de chacune de leurs offres de gaz. Elles sont souvent téléchargeables, en bas de page de l’offre. Dans ces grilles, tous les tarifs du fournisseur sont indiqués pour chaque offre, en fonction de la zone d’habitation, de la classe de consommation, de l’option choisie et de la puissance au compteur du consommateur.

Comparez et faites des économies sur vos factures d'énergie

Ma demande concerne

Boostez votre pouvoir d'achat

Avec ses 10 ans d'expérience dans le conseil en réduction de factures, JeChange s'y connait en boost du pouvoir d'achat ! Prenez vite contact avec nos conseillers pour changer de fournisseur d’énergie et faire des économies !

Rappel gratuit

42 commentaires sur “Le prix du gaz naturel en France en Novembre 2019

  1. J'ai changé pour Altergaz avec un abonnement /an de183.33€ ttc et un prix du kilowh de0.05408. Gdf Suez souhaite me récupérer comme client avec abonnement 194.63€ ttc/an et un prix du kilowatt 0.05896€ ttc,je reste donc avec altergaz car c'est 100€ -cher sur l'année

  2. j'ai changé pour Altargaz avec un abonnement à 163 € et un prix du kwh de 0,05443 alors que Gdf-Suez me propose un abonnement de 194 € et un tarif à 0,06255 ; différence de coût de + de 20 %. Par contre, le complément de facture relatif au 4° trimestre 2011 suite au recours devant le Conseil d'Etat ne me satisfait pas car il n'est pas détaillé.

  3. Si le compteur d’électricité mesure la vrai consommation de KW/h , comme c'est possible faire une conversion de volume m3 en KW/h pour le gaz? Le fournisseur annonce que 1 m3 = xxKW via l'utilisation du coef (11,070 dans mon cas ) . Par-contre une bec de Bunsen , une chaudière ou une plaque cuisson produise valeurs de KW/h différents pour le même m3 (plus ou moins efficient énergétiquement) . Comment le gouvernement peut laisser une entreprise tromper les citoyens ? C'est comme vendre l'essence / diesel en KW au lieu de litres. c'est une vraie arnaque .

  4. Bonjour, je suis depuis 2 ans chez GDF SUEZ Dolce Vita. Je consomme en moyenne pour le gaz : 8300kwh/an et electricité 4300/an. Les prix FIXES pour les 2 prochaines années :
    GAZ 202,43€ TTC pour l'abonnement et 0,05969€ TTC par kwh pour les consommations
    ELECTRICITE 79,91€ TTC/an Abonnement et 0,12606€TTC par kwh pour consommations.

    Est-ce raisonnable?

  5. A MADEIRA, Vous avez raison, la conversion en KW/Heure n'a rien à faire dans une facture de gaz. Le coef de conversion est encore plus ubuesque. On se demande aussi pourquoi les augmentations tarifaires ne commencent pas au premier du mois. IL serait intéressant de savoir quelle est l'utilisation des sommes correspondant à la dite Contirbution Tarifaire d'Acheminement.

  6. Bonjour,

    Je ne comprends pas toujours tout ce que vous dites, les mélanges entre kWh et kW/h n'arrangeant rien. Par contre je défends l'idée que l'énergie peut très bien être payée au prix…de l'énergie. Pour les voitures, l'essence est plus chère que le gazole pourtant plus lourd (d=0,85 environ contre 0,74 pour l'essence), on a donc plus de masse, et plus d'énergie par litre de gazole (même en prenant en compte les PCI différents). Est-ce normal ? Pour le gaz, laissez le Père Ubu où il repose, le coefficient de conversion n'a rien de surréaliste. Tous les renseignements se trouvent dans la "bibliothèque GRDF" et sont accessibles sur Internet. En gros, 1m3 de gaz=10 à 12kWh, le gaz varie en composition et en masse volumique donc c'est compliqué mais explicable. Je suis un simple particulier, pas un sous-marin de GdF !

  7. la contribution tarifaire acheminement eh bien c'est tout simplement vous qui payez la retraite des gaziers. Vous avez dit service pue blic ?

  8. Le coefficient de conversion n'est pas calculé selon GDF mais c'est GRDF qui le communiqué à GDF ou un autre fournisseur. Comme le gaz qui arrive dans nos tuyaux provient d'un mélange de plusieurs gaz avec des caractéristiques différentes. J'ai contrôlé avec mon voisin qui est chez un autre fournisseur, on a le même coefficient.

  9. Je ne comprends pas pourquoi certains fournisseurs disent qu'ils sont moins chère de 20 % que GDF alors que la commercialisation intervient sur 9 % du prix. Il faut payer les salariés, les charges, les locaux …De plus comme on le voit dans le graphique en France le prix est inférieur au prix moyen en Europe. Par exemple ENI qui est Italien vendrait moins cher son gaz en France qu'en Italie.

  10. Basquin – j'ai recu la meme proposition pour le gaz : Abonnement 202,43€ et 0,05915 € /kWh Je ne sais pas si je dois accepter ou pas ?

  11. Il y a quelques décennies, une commission parlementaire s'est penchée sur les tarifs et les résultats d'une entreprise pétrolière détenue en grande part par l'Etat. Elle a renoncé à comprendre et fait savoir que tout était fait pour ne pas être compris. Est on certain qu'il n'en est pas de même avec GDF aujourd'hui? Comment ont évolué les résultats de GDF Suez dans les 8 dernières années ?

  12. DE HARO , coupe le gaz c'est la seule solution

    Pour ce qui est des fournisseurs certains propose -10% sur le prix du KWH mais sur une courte durée ( lampiris) 1ans.

    le plus intéressant reste les prix bloqué sur 3ans sur KWH +abonnement ( car lui aussi il augmente beaucoup comparez vos factures d'une année sur l'autre)chez ENI, c'est le plus intéressant pour les gens voulant conserver leur habitation durant cette période.

    Sinon méfiez vous de votre catégorie au niveau de l'abonnement beaucoup de B0 ( 0 à 6 000KWH/a) paye un abonnement B1 ( 6 000 à 30 000KWH/a) ,

    jetez un coup d’œil ( pour les gens étant à l'offre de marché ( prix bloqué) au prix auquel vous payez le KWH par rapport au moments vous avez signé le contrat, normalement votre fournisseur s'engage à bloqué votre prix du KWH/A à celui auquel vous le payiez au moment du contrats .

  13. Je viens de me plonger dans mes factures GDF et je constate pour 2013 :

    – un abonnement TARIF B1 réglementé (plus de 6000 Kwh/an
    – une consommation de 700 kwh sur cette même année

    Soit pour 2013 : 150,15€ TTC d'abonnement pour 54 € de consommation…
    Pour 2014 l'abonnement dans cette catégorie est de 226,43 €…

    Est il possible de changer sa catégorie d'abonnement ?

  14. Je viens de me plonger dans mes factures GDF et je constate pour 2013 :

    – un abonnement TARIF B1 réglementé (plus de 6000 Kwh/an
    – une consommation de 700 kwh sur cette même année

    Soit pour 2013 : 150,15€ TTC d’abonnement pour 54 € de consommation…
    Pour 2014 l’abonnement dans cette catégorie est de 226,43 €…

    Est il possible de changer sa catégorie d’abonnement ?

  15. Bonjour,

    Si vous consommez moins de 6000 KWh et que vous êtes en tarif B1 vous pouvez parfaitement contacter votre fournisseur et lui demander de passer de B1 à B0. 

    N'hésitez pas à consulter notre guide dédié à l'explication du barème des tarifs du gaz.

    Cordialement,

  16. J'étais dans le même cas que vous , je suis passé a la bouteille de gaz et je paye que 30 euros par an …Je fais environ un an avec la bouteille …

  17. Parce que vous ne voulez pas de retraite pour vous? si vous n’en voulez pas pour les autres n’en demandez pas une pour vous ,un jour cela sera votre tour !

  18. vous avez raison: ce sont les mêmes tuyaux qui acheminent le gaz chez vous, les distributeurs alternatif ne produisent rien, ils achètent en gros du gaz à gdf ou de l’électricité à edf et …. la revendent plus cher ,ils n’ont qu’à éditer des factures ,là est leur seul travail . Il n’y a pas de concurrence possible pour le gaz ou l’électricité, imaginez 2 centrales cote à cote, c’est un non sens pur . cette pseudo libéralisation n’est là que pour casser le service public et ensuite monter les tarifs ne soyez pas des gogos . Le Begb vous savez qui, s’était vanté de n’avoir à acheter qu’une imprimante laser pour faire des factures

  19. Il est à noter que, quelque soit les comparateurs de prix consultés, les tarifs sont sensiblement identiques!
    En se hasardant à conclure, il n’y a pas de concurrence réelle sur ce marché. Autant dire aussi qu’il est inutile de faire croire au consommateur que cette concurrence existe!
    Il en est de même pour les mutuelles santé dont il est à remarquer que le marché est en expansion telle que nous en sommes en France à plus de 170!! Le marché est donc »juteux ».

  20. Pas d’accord avec toi, pour le gaz, le marché est très concurrentiel avec de nombreux opérateurs.
    Seul les entreprises propriétaires du réseaux (GRDF et GRTgaz, bénéficie d’un monopole naturel)
    Rien n’empêche les clients particuliers et industriels de se détourner de leurs fournisseurs traditionnels pour faire fonctionner le jeux de la concurrence.
    Pour l’électricité je te donne 100% raison, on est pas prêt d’avoir un second opérateur capable de rivaliser avec EDF.

  21. Bonjour,

    Je viens d'emménager dans un immeuble tout neuf de 60 M2, donc super isolé et c'est la première fois que je suis tout au GAZ et pour aller au plus simple, j'ai pris chez GDF. Comme mensualité on a voulu me coller 55 euros /mois + 25 euros d’électricité, et que je trouvais aberrant comparé à quand j’étais tout électrique et j'ai donc fait baisser le GAZ à 35 euros / mois.

    Ceci dit, je surveille de prés le compteur depuis que je chauffe, car hors chauffe le GAZ est dérisoire 1 M3/mois. Novembre, je commence à chauffer et il y a un thermostat mural et je me retrouve avec 60 M2 de GAZ dans le mois :/ Soit 60 x le coef 11 x 0.0631 cts du kW = 41 euros de gaz + abonnement de 20.20 = 62 euros pour novembre.

    Je suis pourtant seul, et j'occupe presque qu'une seule pièce les 3/4 du temps (une chambre bureau) mais parait il que je ne peut pas couper celui de la salle à manger car il y a le thermostat, alors que je n y suis que le soir et jamais en journée (Donc comparé à l’électrique, on ne peut pas chauffer qu'une seule pièce)

    J'ai fais le fameux test des 36 secondes pour voir si c'est pas la chaudière qui déconne, ben non, elle est bien de 2.5 KWH mais tourne plutôt à 1.8 KWH. Donc obligé de la faire tourner manuellement 10 minutes de temps en temps (4/5 fois par jour, soit environs 1.5 M3) mais ce qui fait quand même 1.5 x 30 = 45 M3 de GAZ par mois. Mais ce qui me dérange, c'est que ca fait quand même ~60 euros avec abonnement, c'est chère payer pour qu'une petite heure de chauffe par jour et donc aucune jouissance d'un confort permanent.

    Nous sommes 4 sur le palier, et comme tous les compteurs étaient à 0, je compare avec le mien. J'ai 133 M3, un autre 220 M3, puis 43 M3 pour un autre (elle se chauffe électrique ???)

    Du coup je me pose la question si je ne devrait pas mettre un chauffage électrique dans la pièce qui me sert de bureau.

    Car en effet, si je fais les calculs, les M3 transformés en KW c'est trompeur. Certes le KW électrique est à 13 cts, et que le GAZ n'est qu'à 6 cts, mais une chaudière consomme 22 Kw/Heure soit 22 x 6 = 1.32 euros / heure. Alors qu'un convecteur de 1000 W (1 Kw)va consommer que 13 cts/heure donc il peut fonctionner durant 10 heures d’affilé pour 1.30 euros et sachant qu'il va se couper bien souvent pour maintenir la température, donc en gros 6 heures de chauffe réel = 0.78 Euros par jour et avec un confort régulier. Avec la chaudière, c'est 1.32 euros pour qu'une petite heure de chauffe par jour.

    Donc quel avantage d'avoir une chaudière à GAZ de 22 KwH contre un covecteur à 1 KwH pour se chauffer ? D'ailleurs ma voisine avec ses 43 M3 contre mes 133 M3, il doit bien y avoir une raison.

    J'ai parcouru le net pour trouver des comparatifs et l'avantage d’être au GAZ. Résultat, c'est soit disant plus avantageux. Le genre de calcul comme le mien, j'en ai pas trouvé, à croire que mes calculs sont faux ? Visiblement pas non ?

  22. Personnellement ,je suis en retraite et je me la suis payée comme beaucoup de personnes de ce pays ,par prélèvement sur mon salaire .Je ne vois pas pourquoi se sont les clients qui paient la retraite des gaziers ;

  23. Lampiris annonce des tarifs moins cher que gdf toutefois dans les conditions generales on s' aperçoit que celui ci ne comprend pas les taxes CTA, CTSS, TICGN et CTA.

    Du coup avec ces taxes, lampiris est il toujours moins cher que GDF?

  24. Bonjour,

    le fournisseur alternatif Lampiris propose une offre dont le prix du kWh HT est 12 % moins chère que celle de l'offre réglementée de GDF Suez.

    En revanche, les taxes dont vous faites référence sont identiques, quel que soit le fournisseur en question.

    L'offre de Lampiris, tout comme celle d'autres fournisseurs de gaz, est donc systématiquement moins chère que les tarifs réglementés proposés par GDF.

    Au besoin, n'hésitez pas à consulter notre comparatif des offres de gaz, ou encore à prendre contact avec l'un de nos conseillers énergie en vue d'obtenir des renseignements sur un changement de fournisseur d'énergie : les services de JeChange sont gratuits !

    Cordialement,

  25. Je viens de quiter LAMPIRIS – ils ont surestimé ma consommation de 50% et après 18 mois de contrat, pas de facture de régularisation, malgré nombreuses réclamations, pendant 10 mois.
    A éviter.

  26. Bonjour,

    Pour ma part je suis chez Lampiris.
    Le service client est catastrophique.
    Le gain annuel avec une offre de marché avec un service client efficace et de 35 euros (selon ma conso) par an. J'ai donc décidé de quitter Lampiris.
    Aucunes informations sur les prélèvements, pas d'échéancier, aucun traitement des réclamations, 2 mois pour répondre à un mail (réponse inutile). En 3 mois 15 contacts téléphonique, 6 mails pour recevoir un échéancier (on fait le nécessaire!) à ce jour toujours rien.Je n'ai aucuns documents depuis 2 ans.Discours différent selon les conseillers.
    Bref à fuir absolument.Proposition tarifaire "alléchante" sur le papier mais aucuns services clients.
    Je n'ose imaginer si j'avais eu un souci!
    Balader vous sur google avis Lampiris, je ne suis pas un cas isolé.

  27. GDF-Suez ne produit pas de gaz , ils achètent auprès de producteur étranger grâce à des contrats à long terme , pour les offres de marché , le gaz naturel est acheté sur les marchés financier en temps réel , ont appel sa les prix spot . Donc chaque fournisseur a la possibilité d acheté indépendamment de GDF et la concurrence est donc clairement ouverte

  28. Pour les particuliers vous avez raison mais en revanche sur le marché des professionnels la difference tarifaire est significative et les économies potelentiel élever mais leur consommation est beaucoup plus elever donc sa intéresse davantage les fournisseurs .

  29. jsuis d acord avec toi mais ta chaudiere chauff tt la maison alor que ton rad electrique que ta piece apre pour ta voisine a t elle un 60m2 et peut etre que la voisine du dessu et dessou sur l coter chauffe pour elle ou simplement elle ne chauffe pas du tt un degre en moins est egal a 7pourcent deconomie a l anne

  30. Bonjour, pour répondre a votre message non ce n’est pas raisonnable moi je travail pour eni et le prix est moins cher donc je vous conseille de changer pour ce dernier.

  31. LAMPIRIS: 3 semaines que je demande la révision de ma facture de clôture suite à un changement de fournisseur. Soit disant un professionnel est venu faire un relevé de mon compteur. Hors, photo à l’appui, les chiffres mentionnés sur ma facture sont erronés !!! Ils m’ont mis un relevé « estimatif » car la valeur est bien supérieure au relevé réel que j’ai pourtant fait en ligne. 3 semianes après, je ne suis même pas encore arrivé au total soit disant relevé par leurs soins !!
    Bien entendu, après 3 relances, et de nombrables coups de téléphones, toujours rien en vu pour arranger leurs conneries. BRAVO !! FUYEZ !!!!!!!!!!!!!!!!! l’économie substantielle que vous ferez (si vous en réalisez réellement ce qui n’était pas mon cas, en plus !) vous le re dépenserez en courriers recommandés et temps perdu à faire valoir vos droits !!

  32. Je paie 195,34 euros d’abonnement au gaz pour une facture annuelle totale d’à peine 900 euros (chauffage seul) (pas d’eau chaude et pas de cuisine).

    Je trouve cet abonnement hors de prix. Je comprends que les gens fuient le chauffage au gaz dans ces conditions. ça fait 16,28 /Mois.

    Frais fixes pour chauffage au gaz : abonnement annuel : 195,28 + entretien chaudière : environ 100 euros soit 295,28 euros sans consommation…

    Quant aux soi-disant baisses de prix, en faisant varier le coefficient, la baisse peut être tout à fait illusoire.

  33. Lors de la comparaison du prix de l’énergie gaz avec l’électricité, ne pas oublier le rendement énergétique des appareils fonctionnant au gaz, que je situe (hors appareils à condensation, beaucoup + chers) entre 65 et 70%, au lieu de (presque) 100% pour les électriques.
    Ce qui commande de multiplier le prix du kwh gaz par ~ 1,4.

  34. Bonjour,

    Nous avons arbitré pour ce guide en faveur d'une offre à prix fixe (celle d'Eni), d'une à prix indexé (celle de Direct Énergie), à comparer avec les tarifs réglementés d'Engie (ex-GDF Suez), car celles-ci nous semblaient relativement représentatives des offres en gaz naturel commercialisées en France.

    Nous vous invitons cependant à vous rendre sur notre comparatif recensant les offres de gaz des fournisseurs, et ce afin d'obtenir une comparaison bien plus exhaustive des tarifs du marché.

    Cordialement,

  35. Je ne suis pas client de edf ou engie , et pourtant je dois payer tous les mois pour leur retraite qui est bien plus généreuse que celle du régime général + régime complémentaire.
    Ces privilégiés ont abusé de leur pouvoir de nuisance pour se faire garantir par la loi un régime de faveur.
    Il ne faut pas s’étonner de la sinistre réputation de leurs syndicats qui se cachent derrière le « service public » pour se garantir des privilèges que tous les français doivent payer même ceux qui ne sont plus clients de ces ex monopoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - 1702 avis