Augmentation Gaz

Augmentation du gaz 2024 : faire face aux hausses du prix du gaz

Mis à jour le
minutes de lecture

Au 1ᵉʳ juillet 2024, le prix du gaz augmente très fortement, avec une hausse moyenne de 11,7%, ce qui représente +146€ sur le budget des ménages chauffés au gaz. Cette augmentation s'explique en grande partie par la hausse du tarif de distribution du gaz et par la hausse des cours sur les marchés. Il existe des solutions pour faire face à toutes ces augmentations du gaz.

Impact de l'augmentation du 1ᵉʳ juillet 2024 pour les consommateurs

L'impact sur la facture de l'augmentation du 1ᵉʳ juillet 2024 varie en fonction de l'utilisation qui est faite du gaz :

  • pour les logements qui utilisent le gaz pour le chauffage, l'augmentation est de 12,3%. Cela représente une hausse de la facture de 12,26€ TTC par mois, soit 146€ par an ;
  • pour les logements qui utilisent le gaz pour la cuisson et l'eau chaude sanitaire, l'augmentation sera de 16,5%. Cela représente une hausse de la facture de 5,8€ TTC par mois, soit 70€ par an.

Bien qu'en pourcentage, l'augmentation est moindre pour les logements se chauffant en gaz, ces ménages consommant beaucoup plus de gaz, l'impact sur le montant de la facture est bien plus important.

Quelles solutions pour faire face à ces augmentations du gaz ?

Qui va subir cette augmentation du prix du gaz ?

L'augmentation du prix du gaz au 1ᵉʳ juillet 2024 est justifiée par une hausse du tarif "réseaux". Cette hausse s'applique à l'ensemble des consommateurs de gaz, soit 11,6 millions de ménages, quel que soit leur fournisseur ou leur type de contrat.

Pour effectuer une analyse et trouver des solutions personnalisées, un conseiller JeChange est disponible gratuitement au 01 86 26 52 69 (rappel gratuit).

Pourquoi le prix du gaz augmente le 1ᵉʳ juillet 2024 ?

Trois raisons expliquent cette forte augmentation prix du gaz au 1ᵉʳ juillet 2024 :

  1. le nouveau tarif pour les réseaux de gaz naturel explique 55% de l'augmentation. Ce tarif couvre les besoins essentiels comme la réparation et l'amélioration des réseaux.
  2. la récente montée des prix du gaz naturel sur les marchés internationaux, qui constitue 37% de l'augmentation.
  3. la légère hausse des Certificats d’Économie d’Énergie, de juillet 2023 à juillet 2024, qui représente les 6% restants.

Pourquoi le tarif réseaux augmente énormément en juillet 2024 ? 

Selon la CRE, 55% de la hausse du prix du gaz au 1ᵉʳ juillet 2024 est attribuable à l'augmentation du tarif d'utilisation des réseaux publics de distribution de gaz naturel de GRDF, appelé ATRD. Cette hausse du tarif "réseaux" (+27,5% !) est justifiée principalement par la baisse de la consommation de gaz en France.

En effet, la consommation est en baisse constante depuis plusieurs années et s'est même accélérée en 2022 sous l'effet de la hausse des prix du gaz ainsi que des efforts de sobriété énergétique. Ainsi, la consommation de gaz a baissé de 6,6% par an en 2022 et 2023. Le nombre de consommateurs a également baissé. Selon les prévisions de la CRE, le nombre de consommateurs va baisser de 1,5% par an jusqu'en 2027. La consommation devrait baisser également sur cette même période, de 2% par an.

Or, les coûts de maintenance des infrastructures du réseau de gaz en France restent fixes et doivent donc être répartis entre un nombre de plus en plus faible de consommateurs, ce qui amène cette hausse mécanique du prix du gaz.

En parallèle, GRDF doit préparer les investissements nécessaires pour intégrer le biométhane au réseau gazier tout en maintenant le niveau de sécurité nécessaire. GRDF prévoit une dépense liée au biogaz de 154 millions d'euros par an de 2024 à 2027.

Enfin, la mise en place du Bouclier Tarifaire fin 2021 a gelé ce tarif "réseaux" en 2022 et 2023. Son retrait entraine maintenant un effet de rattrapage

Quelles solutions pour ne pas subir cette hausse du prix du gaz ?

Bien que ces augmentations du prix du gaz concernent quasiment tous les ménages, il existe des solutions pour atténuer les effets de cette hausse. La solution la plus simple consiste à faire jouer la concurrence et souscrire chez un fournisseur moins cher.

Solution 1 : souscrire chez un fournisseur de gaz moins cher

économies

Avec l'ouverture du marché en 2007, des fournisseurs alternatifs sont apparus pour venir concurrencer le fournisseur historique Engie. Ces fournisseurs proposent bien souvent des tarifs plus attractifs et les possibilités d'économie sont bien réelles.

De plus, changer de fournisseur est une démarche simple qui peut se faire par téléphone ou directement en ligne sur le site du fournisseur. Changer de fournisseur n'implique aucune coupure de gaz ni changement de compteur. Seule la facturation change.

Comment changer de fournisseur de gaz

Par exemple, en juillet 2024, le fournisseur de gaz le moins cher est Alterna qui propose un prix du gaz à 0,0883€ du kWh, ce qui est 12.4% moins cher que le Prix Repère.

Pour une consommation de 13450 kWh par an, souscrire chez Alterna permet d'économiser chaque année 160€ par rapport au Prix Repère.

D'autres fournisseurs de gaz proposent des prix attractifs. C'est le cas, par exemple, des fournisseurs OHM Énergie et TotalEnergies :

🔥 Quel fournisseur de gaz est le moins cher ?
Fournisseur de gaz Nom de l'offre de gaz Budget par an Économies* Prix de l'abonnement Prix du kWh
Alterna
05 49 60 54 58
GAZ ZEN 1 AN
🔐 Des prix bloqués

Budget estimé
1473 €
Vous économisez
160 €
285.6 € 0.0883 €
OHM Énergie
ULTRA ECO GAZ

Budget estimé
1489 €
Vous économisez
144 €
301.2 € 0.0883 €
TotalEnergies
SPÉCIALE GAZ
📊 Des prix indexés

Budget estimé
1538 €
Vous économisez
95 €
267.94 € 0.0944 €
Ekwateur
GAZ NATUREL 15% BIOGAZ VARIABLE
🌱 Offre verte
📊 Des prix indexés

Budget estimé
1547 €
Vous économisez
86 €
415.71 € 0.0841 €
Happ-e
HAPP-E GAZ
📊 Des prix indexés

Budget estimé
1580 €
Vous économisez
53 €
293.63 € 0.0956 €

*Tarifs € TTC à jour du 17/07/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 13450 kWh (classe de consommation B1)

Liste complète des fournisseurs de gaz moins chers en juillet 2024

Qu'est-ce que le Prix Repère du gaz ?

Le prix Repère du gaz est le nouveau prix de référence du gaz, suite à la disparition du tarif réglementé du gaz le 30 juin 2023. Ce prix Repère est uniquement un indicateur du prix de vente et ne constitue pas en soi une offre de gaz. 

Les fournisseurs de gaz utilisent ce Prix Repère pour calculer leurs tarifs. Plus le Prix Repère augmente et c'est l'ensemble des tarifs des offres de gaz en France qui part à la hausse.

Découvrir le Prix Repère du Gaz

Solution 2 : souscrire à une offre de gaz à prix bloqué

prix fixe

Les offres à prix bloqué permettent de profiter d'un prix du gaz bloqué pendant toute la durée du contrat, généralement de 1 à 3 ans. Cela signifie que le prix du kWh de gaz hors taxes restera au même niveau, même en cas d'augmentation du prix du gaz.

Ces offres à prix fixe sont bien souvent plus chères à la souscription que le reste des offres. Cependant, à long terme, ces offres peuvent finir par devenir compétitives, surtout si le prix du gaz augmente de manière régulière. Toutefois, si le prix du gaz baisse, le titulaire d'un contrat à prix fixe ne pourra pas bénéficier de cette baisse.

Actuellement, en juillet 2024, l'offre de gaz à prix bloqué la moins chère du marché est commercialisée par Alterna. Cette offre, appelée offre Gaz Zen 1 an, permet d'avoir un prix du bloqué à 0,0883€, ce qui est 12.4% moins cher que le Prix Repère.

D'autres fournisseurs proposant des offres de gaz à prix bloqué sont Ekwateur et Eni :

🔥 Quel fournisseur de gaz fixe est le moins cher ?
Fournisseur de gaz fixe Nom de l'offre de gaz fixe Budget par an Économies* Prix de l'abonnement Prix du kWh
Alterna
05 49 60 54 58
GAZ ZEN 1 AN
🔐 Des prix bloqués

Budget estimé
1473 €
Vous économisez
160 €
285.6 € 0.0883 €
Ekwateur
GAZ NATUREL 15% BIOGAZ FIXE
🌱 Offre verte
🔐 Des prix bloqués

Budget estimé
1622 €
Vous économisez
11 €
415.71 € 0.0897 €
Eni
STABILITÉ GAZ
🔐 Des prix bloqués

Budget estimé
1623 €
Vous économisez
10 €
291.33 € 0.099 €
OHM Énergie
FIXE GAZ
🔐 Des prix bloqués

Budget estimé
1651 €
Surcoût de
18 €
269.28 € 0.1027 €
TotalEnergies
STANDARD FIXE GAZ
🔐 Des prix bloqués

Budget estimé
1691 €
Surcoût de
58 €
257.18 € 0.1066 €

*Tarifs € TTC à jour du 17/07/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 13450 kWh (classe de consommation B1)

Solution 3 : participer à un achat groupé gaz

Achat Groupé

Les achats groupés sont des opérations qui réunissent des milliers de consommateurs. La force du nombre permet de négocier collectivement auprès des fournisseurs de gaz des réductions bien supérieures à celles qui se trouvent sur le marché.

Par exemple, le comparateur Selectra est un acteur reconnu pour ses achats groupés. Plusieurs fois par an, Selectra organise des achats groupés destinés aux offres de gaz. Voici quelques exemples des remises négociées :

  • -15% sur le prix du kWh gaz réglementé HT pendant 1 an : septembre 2019
  • -21% sur le prix du kWh elec/gaz réglementé HT durant 1 an : janvier 2020
  • -17% sur le prix du kWh elec/gaz HT durant 1 an : avril 2021
  • -13% sur le prix du kWh HT elec/gaz durant 2 ans : juin 2021

Participer à un achat groupé est gratuit et n'engage pas le consommateur. En effet, souscrire à un achat groupé ne suppose pas de devoir obligatoirement souscrire à l'offre de gaz proposée. Le consommateur est libre d'accepter ou non

Ces réductions exceptionnelles accordées par les fournisseurs dans le cadre d'un achat groupé sont une solution simple pour lutter contre les augmentations incessantes du prix du gaz en France.

Consulter les achats groupés gaz en cours

D'autres solutions pour réduire le montant de la facture de gaz

Optimiser le chauffage de l'eau

Il faut savoir qu'une personne consomme environ 1 430 kWh de gaz par an en eau chaude. C'est beaucoup ! Et, ça fait grimper le prix de la facture de gaz.

Par conséquent, il est conseillé de régler la température de l'eau chaude sanitaire de 55 à 60º C. C'est la température suffisante pour limiter la propagation de bactéries et du tartre.

Il peut être judicieux en cas d'absence de plus de 24 heures de penser à éteindre son chauffe-eau afin de réaliser des économies d'énergie.

Cuisiner différemment

Le gaz est souvent utilisé pour la cuisson des aliments. Il est possible d'adopter des gestes à mettre en pratique en cuisant dans le but de réduire sa consommation de gaz :

  • Couvrir ses casseroles : mettre un couvercle sur ses casseroles permettent de diviser d'un tiers la consommation de gaz. En effet, couvrir les casseroles permet d'éviter une déperdition de chaleur.
  • Nettoyer les brûleurs de la gazinière afin d'éviter une surconsommation de gaz.

Limiter le chauffage dans les pièces

Une autre astuce est de restreindre le chauffage des pièces dans le logement. En effet, plus le particulier demande une température hausse, plus la facture de gaz sera salée. En effet, le chauffage est le premier poste de consommation dans un logement.

Les températures recommandées par l'ADEME sont :

  • 16ºC dans la chambre ;
  • 18º C dans les pièces à vire ;
  • 22º C dans la salle de bain.

En savoir plus pour réduire sa facture de gaz

Faire des travaux de rénovation énergétique

Un autre moyen qui permet de se protéger vis-à-vis de l'augmentation du gaz est d'entreprendre des travaux de rénovations énergétiques comme isoler son logement, un logement bien isolé limite les déperditions de chaleur. En effet, par exemple, un toit mal isolé est responsable de 25 à 30 % des pertes de chaleur. Les fenêtres ne sont responsables que de 10 à 15%.

Historique des augmentations gaz

De manière générale, le prix du gaz augmente à l'approche de l'hiver et commence à se détendre lors du printemps. Cependant, la France étant un pays importateur de gaz, les augmentations du gaz peuvent grandement varier d'année en année, en fonction des marchés et des tensions géopolitiques. La fiscalité joue également un rôle important.

Entre 2008 et 2023, le prix du gaz est passé de 0.0447€ du kWh à 0.1040€ TTC, soit une augmentation de 132,66%. Sur cette même période, l'inflation en France a été de 26,9%. Le prix du gaz a donc augmenté quasiment 5 fois plus que l'inflation.

Cette hausse importante du prix du gaz a eu un impact conséquent sur le montant des factures de gaz. Pour une consommation de 13.450 kWh de gaz par an, la facture annuelle des Français est passée de 783€ à 1657€, soit une augmentation de 111,6% en l'espace de 16 ans.

Graphique Augmentation du prix du gaz entre 2008 et 2023
Augmentation du prix du gaz entre 2008 et 2023

Avec la crise sur le marché de l'énergie, les augmentations du prix du gaz se sont amplifiées à partir de 2021, comme le montre le graphique ci-dessous :

Evolution du prix en c€/kWh HT. L'évolution du prix du kWh de gaz influence uniquement le prix des consommations. L'évolution du prix du kWh de gaz est comparé avec les tarif réglementé / prix repère ; la moyenne de l'ensemble des offres de marché disponibles à la souscription ; la moyenne des 10 % des offres les plus chères du marché disponibles à la souscription ; la moyenne des 10 % des offres les moins chères du marché disponibles à la souscription.

Prix du gaz aujourd'hui en France

Augmentation du gaz en 2024

Bien que le prix du gaz en France soit en constante fluctuation, celui-ci a déjà subi deux augmentations importantes en 2024 : une première au 1ᵉʳ janvier et une autre au 1ᵉʳ juillet.

Augmentation au 1ᵉʳ janvier 2024

L'année 2024 a commencé par une hausse des taxes sur le gaz justifiée par le retrait progressif du Bouclier Tarifaire mis en place fin 2021.

Le Bouclier Tarifaire a permis de contenir l'augmentation des prix en limitant les hausses à 4% puis à 15%. Ce manque à gagner pour les fournisseurs était compensé par l'État. Le coût du Bouclier Tarifaire étant très lourd (plusieurs milliards d'euros) et profitant d'un retour à la normale sur les marchés, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé fin 2023 son retrait progressif.

Une première mesure prise en 2024 pour marquer le retrait du Bouclier Tarifaire est le doublement de l'accise sur le gaz, une des principales taxes sur le gaz, passant de 8,45€ à 16,37€ du MWh depuis le 1ᵉʳ janvier 2024. Cette hausse de l'accise a rapporté aux caisses l'État près de 1,9 milliard d'euros.

Cette hausse de l'accise sur le gaz a eu pour effet de pratiquement annuler la baisse du prix du gaz au 1ᵉʳ février 2024, qui devait être de -12,33%. Au final, la baisse du prix du gaz n'a été que de -1,39%.

Tous les consommateurs ont été touchés par le doublement de l'accise sur le gaz au 1ᵉʳ janvier 2024.

Augmentation au 1ᵉʳ juillet 2024

L'augmentation de 11,7% du 1ᵉʳ juillet 2024 est justifiée principalement par la hausse du tarif "réseaux", appelé ATRD, tarif d'utilisation des réseaux publics de distribution de gaz naturel.

Au 1ᵉʳ juillet 2024, ce tarif réseaux a augmenté de 27,5 %, entrainant une hausse du prix du gaz de 12,3% pour les logements chauffés au gaz et de 16,5% pour les logements utilisant le gaz pour la cuisson et l'eau chaude.

La baisse de la consommation de gaz en France explique en grande partie l'augmentation du tarif "réseaux".

Les politiques de sobriété énergétique, la hausse des prix ainsi que la volonté de la France d'augmenter son indépendance énergétique en électrifiant son réseau a fait diminuer la consommation de gaz en France ainsi que le nombre de consommateurs de gaz.

Toutefois, le réseau de gaz français reste le même. La diminution du nombre de consommateurs oblige l'État à devoir augmenter le tarif d'acheminement, appelé ATRD, qui finance en grande partie GRDF.

L'impact de cette augmentation est assez conséquent sur les factures de gaz des Français :

  • +146€ en moyenne sur le montant de la facture annuelle pour les logements chauffés au gaz ;
  • +70€ en moyenne sur le montant de la facture annuelle pour les autres logements.

Tous les ménages ont subi cette augmentation du tarif "réseaux" au 1ᵉʳ juillet 2024.

Augmentation du gaz en 2023

L'année 2023 est une année charnière pour comprendre l'évolution du prix du gaz en France. En effet, alors que les augmentations du prix du gaz étaient associées à l'évolution du tarif réglementé du gaz, celui-ci disparait le 30 juin 2023 pour être remplacé par le Prix Repère du Gaz.

Ce Prix Repère du Gaz est calculé pour être beaucoup plus à l'écoute de l'évolution des marchés de gros comme le marché PEG, le marché européen du gaz de référence. 

Le prix du gaz a commencé l'année 2023 par une augmentation importante de 15% en janvier. Cette augmentation a eu comme conséquence une hausse de la facture de gaz de 20€ par mois pour les logements protégés par le Bouclier Tarifaire. Pour les autres, l'augmentation a été bien supérieure et a supposé une hausse de 200€ par mois !

Cependant, dans l'ensemble, le prix du gaz a considérablement baissé en 2023 par rapport à 2022, malgré la très nette hausse de +25% observée sur les trois derniers mois de l'année, ce qui a eu pour effet d'annuler toutes ces baisses et de revenir au niveau de janvier.

Pour un logement se chauffant au gaz, le prix du gaz en janvier 2023 était de 0.1042€ du kWh. En décembre 2023, le prix du gaz était de 0,1041€ du kWh.

Cette stabilité du prix du gaz a été obtenu grâce à l'application du Bouclier Tarifaire qui a permis de congeler les prix du gaz qui était au plus haut lors de la première moitié de l'année.

Liste des augmentations et baisses du prix du gaz en France en 2023
MoisPrix de vente du gaz officielÉvolutionPrix moyen des offres de marchéÉvolution
Janvier 20230.0788€-0.1388€-
Février 20230.0788€0%0.1141€-17.79%
Mars 20230.0788€0%0.1046€-8.33%
Avril 20230.0788€0%0.1007€-3.74%
Mai 20230.0788€0%0.097€-3.69%
Juin 20230.0703€-10.76%0.0925€-4.64%
Juillet 20230.0599€-14.80%0.0925€0%
Octobre 20230.0693€+15.69%0.0794€-14.16%
Novembre 20230.0731€+5.49%0.08€+0,76%
Décembre 20230.0783€+7.11%0.0837€+4.62%

Prix du kWh de gaz HT pour un logement chauffé au gaz.

Zoom sur l'augmentation du gaz fin 2023 

Les hausses du Prix Repère entre octobre et décembre 2023 ont eu un impact important sur le montant des factures de gaz des Français. 

Alors qu'en novembre 2023, le montant de la facture de gaz pour une consommation de 13.450 kWh par an était de 131€ par mois, en décembre 2023, ce moment atteint 138€ par mois, soit une augmentation de 5,31%. Par an, cette augmentation du mois de décembre, représente +85€ sur la facture de gaz !

Voici l'impact des différentes augmentations entre octobre et décembre 2023 pour un logement chauffé au gaz et consommant chaque année 13.450 kWh :

Impact des augmentations du prix du gaz sur la facture
DateAugmentationImpact sur la facture
Décembre 2023+5,18%+85€ par an
Novembre 2023+4,93%+62€ par an
Octobre 2023+13,46%+149€ par an
Total sur 3 mois+25,22%+296€ par an

Au total, pour une consommation de 13.450 kWh de gaz par an, les augmentations des mois d'octobre, novembre et décembre 2023 suppose une hausse de 25,22%, soit 296€ par an !

Augmentation du gaz en 2022

L'année 2022 a été marquée par l'application du Bouclier Tarifaire présenté fin 2021. Ce Bouclier Tarifaire a permis de protéger les Français face à des augmentations records. 

Ainsi, le Bouclier Tarifaire a permis de limiter les hausses à 4% maximum. Sans ce bouclier tarifaire, l'augmentation du prix du gaz aurait pu atteindre +26,8% en septembre 2022 et +37,30% en octobre 2022, soit près de 50% d'augmentation en à peine deux mois !

Geler les prix du gaz a bien entendu un coût très élevé pour l'État. D'abord évalué à 6 milliards d'euros, le coût du Bouclier Tarifaire aura été au final aux alentours de 15 milliards d'euros, voire plus, car ce Bouclier s'est étendu lors de l'année 2022 aux EHPAD, les résidences autonomie, les casernes de gendarmerie, logements diffus de structures collectives, alourdissant encore plus la facture.

Pour aider à faire face à ces augmentations, le Gouvernement a lancé 3 chèques énergies exceptionnels en 2022, portant le coût total de cette aide à 2,9 milliards d'euros, soit plus du double qu'en 2021.

À l'origine de ces hausses du gaz se trouve le marché PEG qui est le marché de gros de référence du gaz où les fournisseurs achètent leur gaz pour le revendre aux consommateurs et aux entreprises. Sur le marché PEG, le prix du gaz a explosé et a atteint des records. Ainsi, le 29 août 2022, le prix du gaz sur le marché PEG a atteint son record historique avec un prix près de 300€ par MWh (prix calendaire pour livraison en 2023). Au total, le prix moyen sur le marché PEG pour l'année 2022 a augmenté de 218% par rapport à 2021.

Graphique évolution du prix du gaz PEG calendaire en 2022
Graphique évolution du prix du gaz PEG calendaire en 2022

Ces augmentations du Prix PEG s'expliquent par le conflit en Ukraine et les tensions diplomatiques avec la Russie, alors principal fournisseur de gaz pour les pays européens. Toutes ces tensions se sont rajoutées sur un marché qui était déjà tendu à cause de la reprise économique mondiale post-pandémie en 2021.

Ces hausses spectaculaires ont mis en grandes difficultés les fournisseurs de gaz qui ont dû refléter ces augmentations dans leurs grilles tarifaires. Ces augmentations se sont traduites de deux manières :

  1. Pour les clients couverts par le Bouclier Tarifaire, ces hausses n'ont pas eu de conséquences graves au niveau de la facturation, l'État a compensé financièrement les fournisseurs (d'où le coup très élevé du Bouclier Tarifaire).
  2. Pour les clients non-couverts par le Bouclier Tarifaire, ces hausses ont eu des effets catastrophiques avec des augmentations massives du prix du gaz facturé aux consommateurs. Toutes ces hausses ont entrainé de nombreux litiges entre les clients et les fournisseurs. Le Médiateur de l'énergie a d'ailleurs dénoncé le comportement abusif de certains d'entre eux. 

Bien qu'avantageux pour les consommateurs, ce Bouclier Tarifaire a poussé certains fournisseurs à devoir suspendre leurs offres de gaz. D'autres fournisseurs ont simplement fermé leurs portes et revendu leur portefeuille de clients à des concurrents. 

Rappelons également que par décision du Conseil d'État en 2019, la souscription au tarif réglementé du gaz était suspendue, une bien mauvaise nouvelle pour les clients non-couverts par le Bouclier Tarifaire.

Ainsi, le prix du gaz correspondant aux offres de marché des particuliers a atteint son maximum en novembre 2023 avec un kWh à 0.152€ en moyenne, soit une hausse de 65% par rapport au début de l'année quand le prix était 0.0923€. 

L'année 2022 a été marqué par une décorrélation de plus en plus forte entre le prix du tarif réglementé et le prix moyen des offres de marché. En décembre 2023, le prix moyen des offres coûtait plus du double que le tarif réglementé du gaz (0.613€ le kWh pour le tarif réglementé contre 0.1341€ pour les offres de marché). 

Liste des augmentations et baisses du prix du gaz en France en 2022
MoisPrix du tarif réglementé du gazÉvolutionPrix moyen des offres de marchéÉvolution
Janvier 20220.0649€-0.0923€-
Février 20220.0649€0%0.0975€+5.62%
Mars 20220.0649€0%0.092€-5.64%
Avril 20220.0649€0%0.0885€-3.80%
Mai 20220.0649€0%0.1057€+19.44%
Juin 20220.0649€0%0.1066€+0.85%
Juillet 20220.0649€0%0.1022€-4.13%
Août 20220.0649€0%0.1104€+8.03%
Septembre 20220.0649€0%0.1364€+23.55%
Octobre 20220.0649€0%0.152€+11.43%
Novembre 20220.0649€0%0.1384€-8.95%
Décembre 20220.0649€0%0.1341€-3.10%

Prix du kWh de gaz HT pour un logement chauffé au gaz.

Augmentation du gaz en 2021

L'année 2021 marque le début de la crise du marché de l'énergie, crise qui entrainera des augmentations vertigineuses du prix du gaz. D'ailleurs, le prix du gaz augmente de manière constante de janvier à novembre, mois durant lequel le Gouvernement décide de geler son prix en mettant en place le Bouclier Tarifaire. Seul le mois d'avril a permis d'avoir une petite baisse du prix du gaz grâce aux températures clémentes.

La principale cause de toutes ces augmentations est la reprise économique mondiale à la suite de la pandémie du COVID-19. Cette reprise a entrainé une hausse soudaine de la consommation du gaz. La demande était alors accaparée par la Chine. Par conséquent, les marchés européens du gaz étaient sous tension, entrainant une hausse des prix généralisée.

À partir de l'automne 2021, les augmentations se sont amplifiées, obligeant le Gouvernement à mettre en place le Bouclier Tarifaire en novembre, un dispositif d'urgence afin de lutter contre l'inflation des prix de l'énergie en France. Le tarif réglementé est alors gelé avec des augmentations limitées à +4%. Cette limite sera revue d'ailleurs à la hausse en 2023, passant de +4% à +15%.

Ainsi, en 2021, le tarif réglementé du gaz est passé de 0.0366€ en janvier à 0.0649€ en décembre, soit une augmentation totale de 77,3% sur l'ensemble de l'année ! Dans le même temps, les offres de marché (les offres dont le prix n'est pas contrôlé par les Pouvoirs Publics) ont augmenté de 139,8%

L'augmentation du gaz la plus importante cette année a eu lieu en octobre 2021 avec une hausse du tarif réglementé de 17% et de 34% pour les offres de marché. Le bouclier tarifaire est rentré en vigueur justement quelques semaines plus tard.

Liste des augmentations et baisses du prix du gaz en France en 2021
MoisPrix du tarif réglementé du gazÉvolutionPrix moyen des offres de marchéÉvolution
Février 20210.0367€+0.2%0.0362€-
Mars 20210.0397€+8.17%0.0374€+3.31%
Avril 20210.0374€-5.79%0.0366€-2.14%
Mai 20210.038€+1.60%0.0371€+1.37%
Juin 20210.0404€+6.32%0.0383€+3.23%
Juillet 20210.046€+13.86%0.0424€+10.70%
Août 20210.0493€7.17%0.0451€+6.37%
Septembre 20210.055€+11.56%0.0503€+11.53%
Octobre 20210.0649€+17.09%0.0674€+33.99%
Novembre 20210.0649€0%0.0837€+24.18%
Décembre 20210.0649€0%0.0868€+3.70%

Prix du kWh de gaz HT pour un logement chauffé au gaz.

Augmentation du gaz en 2020

L'année 2020 est marquée par la pandémie mondiale de Covid-19. Les différents confinements, le manque d'activité et de mobilité entrainent une chute de la consommation de gaz et par conséquent une baisse drastique de son prix.

Anticipant des augmentations à partir de l'automne, le Gouvernement décide alors de lisser les baisses du printemps et de l'été afin que les augmentations dans la deuxième moitié de l'année soient plus limitées

L'augmentation du prix du gaz commence dès le mois d'août avec une première hausse de +1.3%, avant d'enchaîner avec +0.6% en septembre, +4.7% en octobre, +1.6% en novembre et +2.4% en décembre.

Au total, le prix du gaz en 2020 au tarif réglementé passe de 0,05574€ du kWh TTC en janvier à 0,05190€ en décembre, soit une baisse totale sur l'année de -6.89%.

Liste des augmentations et baisses du prix du gaz en France en 2020
MoisPrix du tarif réglementé du gazÉvolutionMontant total de la facture de gazÉvolution
Janvier 20200.0557€-999€-
Février 20200.0536€-3.77%970€-2.90%
Mars 20200.0507€-5.42%931€-4.02%
Avril 20200.0480€-5.33%896€-3.76%
Mai 20200.0473€-1.46%886€-1.12%
Juin 20200.0458€-3.17%865€-2.37%
Juillet 20200.0458€0%864€-0.12%
Août 20200.0465€+1.53%874€+1.16%
Septembre 20200.0469€+0.86%879€+0.57%
Octobre 20200.0495€+5.54%914€+3.98%
Novembre 20200.0505€+2.02%927€+1.42%
Décembre 20200.0519€+2.77%947€+2.16%

Prix du kWh de gaz TTC et montant de la facture de gaz calculé pour une consommation de 13.450 kWh à Paris.

Augmentation du gaz de 2008 à 2019

Le prix du gaz a considérablement augmenté entre 2008 et 2019. Au 30 avril 2008, le prix du kWh de gaz TTC était de 0.0478€. Fin 2019, son prix a augmenté à 0.0644€, soit une hausse de 34.73%.

Entre 2008 et 2019, pour une consommation de 13.450 kWh, le montant des factures de gaz a augmenté de 224€, passant de 783€ à 1007€, soit une hausse de 28.6%. Dans le même temps, l'inflation en France a été 12.7%. L'augmentation du prix du gaz représente donc plus du double que l'inflation.

Graphique montrant l'augmentation des factures de gaz entre 2008 et 2019
Graphique montrant l'augmentation des factures de gaz entre 2008 et 2019

Voici dans le détail l'impact des augmentations successives du gaz entre 2008 et 2019 :

Liste des augmentations et baisses du prix du gaz en France entre 2008 et 2019
AnnéePrix du tarif réglementé du gazÉvolutionMontant total de la facture de gazÉvolution
20080.0478€-783€-
20090.0499€+4.39%823€+5.11%
20100.0438€-12.22%752€-8.63%
20110.0506€+15.53%860€+14.36%
20120.0555€+9.68%939€+9.19%
20130.0593€+6.85%1000€+6.50%
20140.0580€-2.19%995€-0.50%
20150.0587€+1.21%1016€+2.11%
20160.0524€-10.73%939€-7.58%
20170.0531€+1.34%952€+1.39%
20180.0566€+6.59%993€+4.31%
20190.0644€+13.78%1116€+12.39%

Prix du kWh de gaz TTC et montant de la facture de gaz calculé pour une consommation de 13.450 kWh à Paris.

Les augmentations du gaz observées de 2008 à 2019 résultent d'une combinaison de facteurs économiques, réglementaires et politiques. Les spécificités du marché de l'énergie et de l'économie mondiale jouent un rôle déterminant dans l'évolution des prix du gaz à la consommation.

Le coût de l'approvisionnement

La première cause significative de l'évolution tarifaire du gaz est le coût de l'approvisionnement en gaz naturel sur les marchés internationaux. Ces coûts peuvent fluctuer en fonction de plusieurs facteurs, tels que les conditions climatiques, les niveaux de stockage, et la géopolitique, affectant directement le prix du gaz pour les consommateurs.

La demande mondiale de gaz, lorsqu'elle augmente, peut également entraîner une hausse des prix, particulièrement dans les périodes de forte consommation comme l'hiver ou dans des contextes de croissance économique soutenue.

L'indexation sur les cours du pétrole

Le gaz naturel et le pétrole brut étant souvent découverts dans les mêmes zones et utilisant des infrastructures similaires, les contrats d'approvisionnement en gaz ont historiquement été étroitement liés aux prix du pétrole.

Par conséquent, une augmentation des prix du pétrole se traduit souvent par une augmentation similaire dans les tarifs du gaz.

La tarification d'acheminement

Les coûts associés au transport et à la distribution du gaz sont également des composantes clés du Prix Repère de Gaz. 

Les gestionnaires de réseau facturent la transmission du gaz à travers les grandes lignes de transport et les réseaux locaux jusqu'au consommateur et toute augmentation de ces frais acheminement est répercutée sur le consommateur.

Les taxes et contributions

Les taxes et les contributions gouvernementales peuvent également influencer les prix du gaz. 

Les éléments tels que la Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA), le financement des tarifs sociaux et les contributions aux coûts des politiques publiques d'énergie renouvelable sont autant de facteurs qui alourdissent la facture de gaz.

La transition énergétique

La transition vers des sources d'énergie plus durables et moins carbonées nécessite d'importants investissements en infrastructures et technologies. Ces investissements sont souvent financés par des charges répercutées sur les tarifs de l'énergie, y compris le gaz, conduisant ainsi à une augmentation des prix pour soutenir la transition énergétique.

Le contexte réglementaire

Enfin, le cadre réglementaire encadrant le marché du gaz en France a son importance dans la formation des prix. La Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) procède régulièrement à des ajustements des tarifs réglementés pour s'assurer qu'ils reflètent les coûts économiques de la fourniture de gaz, ce qui peut parfois mener à des augmentations tarifaires.

Quelle augmentation du prix de l'électricité en France ?

Quelles prévisions et quelles augmentations entre 2024 et 2027 ?

L'entretien des 200.000 km que compose le réseau public de gaz en France est supporté par l'ensemble des utilisateurs de gaz naturel à hauteur de 1,8 milliard d'euros au travers des différentes contributions obligatoires.

Or, selon la CRE, la consommation de gaz est en baisse constante depuis plusieurs années avec une accélération à partie de 2022. Cette baisse devrait se poursuivre dans les prochaines années, selon les prévisions de la CRE. En 2027, la baisse serait de 9% par rapport à 2022. Dans le même temps, le nombre de clients consommant du gaz est également en baisse : à horizon 2027, le nombre de particuliers souscrits à des offres de gaz aura diminué de 8%. Pour le secteur tertiaire et l'industrie, même constat avec une baisse respective de 10 et 9%.

Cette diminution de la consommation et du nombre d'utilisateurs a déjà engendré une hausse mécanique de 27,5% du tarif de distribution le 1ᵉʳ juillet 2024. Cette hausse a supposé une hausse du montant de la facture de gaz de 5,5% pour les logements chauffés au gaz, soit 87,6€ par an. Pour les logements utilisant le gaz pour la cuisson et l'eau chaude, cette hausse a été de 10,7%.

À plus long terme, la CRE prévoit une perte annuelle de 150.000 consommateurs de gaz dans les années à venir et prévoit une réduction de la consommation de gaz en France pouvant aller jusqu'à une division par deux ou quatre d'ici à 2050. 

Cette électrification accélérée de l'économie française devrait amplifier les augmentations du prix du gaz afin de continuer à supporter l'entretien du réseau de gaz.

Les décideurs politiques et les fournisseurs de services d'énergie sont confrontés au défi de trouver un équilibre entre les impératifs financiers d'un service public et la capacité des ménages à absorber ces hausses sans compromettre les objectifs de transition énergétique.

Pourquoi avoir supprimé le tarif réglementé de gaz ?

Le tarif réglementé de gaz a officiellement disparu le 30 juin 2023. Il n'était plus possible d'y souscrire depuis novembre 2019. En effet, c'est suite à la décision du Conseil d'État en 2017 que la décision de la suppression du tarif réglementé de gaz a été prise.

La raison de la suppression du tarif réglementé du gaz était de mettre le droit français en conformité avec le droit Européen. En effet, le tarif réglementé de gaz était contraire au droit de l'Union européenne puisqu'il ne remplissait aucun objectif d'intérêt économique général.

fin du tarif reglementé de vente gaz

Qui est concerné par la disparition du tarif réglementé de gaz ?

Lors de la suppression du tarif réglementé du gaz, il y avait encore environ 2 millions de consommateurs qui y souscrivaient. Pour ces derniers, ils ont été basculés sur l'offre Passerelle d'Engie. C'est une offre uniquement réservée aux anciens clients du tarif réglementé. En effet, il est impossible pour un particulier d'y souscrire.

Par quoi est remplacé le tarif réglementé ?

Par rien ! Le tarif réglementé a été supprimé et ne sera pas remplacé. Ce dernier était souvent utilisé par les consommateurs comme tarif de référence afin de comparer les offres de gaz.

Dans le but de palier à ce manque, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) a mis au point un tarif de référence pour les fournisseurs de gaz et les consommateurs. Il s'agit du Prix Repère. Il faut noter qu'il n'est pas possible d'y souscrire, le but de ce tarif est d'aider les particuliers à comparer une offre en fonction des prix du marché.

Les tarifs du prix Repère sont revus tous les mois compte tenu de l'augmentation du gaz sur le marché PEG.

De combien a augmenté le prix du gaz en bouteille ?

Comme le gaz naturel, le gaz en bouteille est en constante augmentation. Selon les chiffres communiqués par l'INSEE, le prix du gaz butane en bouteille de 13 kg a augmenté de 20,76% entre 2020 et 2024, passant de 34,92€ à 42,17€ /kg.

Voici l'évolution du prix du gaz en bouteille depuis 1992 sous forme de graphique :

Les augmentations du prix du gaz butane sont intrinsèquement liées à une multitude de facteurs, principalement les événements géopolitiques affectant l'offre de pétrole brut, comme par exemple, en 2011 et 2012 avec le Printemps Arabe,qui a débouché sur des augmentations de 9,8% et 10%.

Voici le prix moyen et les pourcentages d'augmentation annuels du gaz butane depuis 1992 :

Prix moyen annuel du gaz butane en bouteille de 13 kg et les pourcentages d'augmentation annuels
AnnéePrix moyen annuel (€)Pourcentage d'augmentation
202441,77N/A
202341,33+2,37%
202240,37+8,97%
202134,83+1,6%
202034,92*+0,65%
201934,66+5,46%
201832,87+3,44%
201731,76+4,95%
201631,98-2,58%
201532,54-0,41%
201432,67-0,88%
201332,93+2,63%
201231,26+10,17%
201130,12+9,81%
201027,94+2,55%
200927,66-0,79%
200828,58+4,14%
200727,10+4,57%
200626,12+3,36%
200525,47+8,49%
200423,95+5,41%
200323,26+5,16%
200222,30+2,96%
200121,95+16,12%
200019,50+7,63%
199917,25+0,66%
199817,16+10,33%
199716,28+9,76%
199615,05+4,67%
199514,48+1,11%
199414,33-1,62%
199314,31+2,58%
199214,19+1,62%

Les relevés de prix en magasin ont été suspendus de mars à juin 2020, d'octobre 2020 à janvier 2021, et de mars à mai 2021 à cause de la crise sanitaire, empêchant la publication des prix moyens pour ces périodes.

FAQ

Le prix du gaz augmente-t-il à l'approche de l'hiver ?

En France, un tiers de maisons et près de la moitié des bureaux et appartements sont chauffés au gaz. Le chauffage étant le premier poste de consommation du gaz, il est donc prévisible qu'à l'approche de l'hiver, son prix augmente considérablement.

Par exemple, entre octobre et décembre 2023, le prix du gaz a augmenté de 25% avec des hausses successives de +13,46%, +4,93% et +5,18%.

Ces hausses se prolongent normalement en janvier et février, avant de diminuer à partir du mois de mars.

Cependant, tout évènement géopolitique inattendu peut créer des tensions sur les marchés et faire augmenter les prix, même durant le printemps et l'été. Ce fut le cas, par exemple, en 2022 avec l'invasion de l'Ukraine et les sanctions économiques à l'encontre de la Russie. Cette année-là, le prix du gaz sur les marchés a augmenté de 218% par rapport à 2021.

Quel est le prix du gaz actuellement en France ?

En juillet 2024, le prix du gaz officiel est de 0,1008€ du kWh pour un logement chauffé au gaz.

Pour un logement utilisant le gaz pour la cuisson ou l'eau chaude, le prix du gaz est de 0,1316€ du kWh.

Le prix de l'abonnement pour les particuliers chauffés au gaz est de 277,32€ par an. Pour les petits consommateurs (cuisson et eau chaude), le prix de l'abonnement gaz est de 114,36€ par an. L'abonnement fait également partie intégrante du prix payé par les consommateurs pour leur facture de gaz. 

Quel est le fournisseur de gaz le moins cher en 2024 ?

Actuellement en juillet 2024, le fournisseur de gaz le moins cher est Alterna avec son offre Gaz Zen 1 an. Alterna facture son gaz à 0,0883€ du kWh, soit 12.4% moins cher que le prix de gaz de référence.

Alterna est suivi par OHM Énergie et TotalEnergies qui proposent également des tarifs attractifs pour le gaz naturel.

Quelles sont les démarches pour quitter Engie et souscrire chez un fournisseur moins cher ?

Bien qu'Engie soit le fournisseur historique, les particuliers sont libres de changer de fournisseur à n'importe quel moment sans frais.

Pour souscrire chez un fournisseur de gaz moins cher, il est nécessaire de contacter le service souscription du nouveau fournisseur. Celui-ci se chargera alors de résilier l'ancien contrat et d'activer le nouveau à la date souhaitée par le client. Un comparatif des différentes offres disponibles est fortement conseillé avant de souscrire.

Rappelons enfin qu'EDF et Engie sont des fournisseurs concurrents et ne forment pas partie du même groupe.

Quels sont les facteurs qui influencent l'augmentation du prix du gaz ?

Les facteurs qui ont un rôle dans la détermination du prix du gaz sont :

  • Le prix du pétrole : le prix du gaz est indexé sur le cours du pétrole ;
  • Le taux de conversion euros/dollars : le gaz est payé en dollar ;
  • l'offre et la demande : plus il y a de demandes, plus l'offre sera plus chère ;
  • La saisonnalité : le prix du gaz est plus cher en hiver et moins en été :
  • La géopolitique : le conflit en Ukraine est une preuve que le cours du gaz devient différent. En effet, l'Europe a mis en place un embargo sur le gaz russe en représailles pour l'invasion de l'Ukraine.

Comment puis-je réduire ma consommation de gaz pour faire face à l'augmentation des prix ?

Pour réduire sa consommation de gaz, il est possible de suivre les conseils suivants :

  • Avoir un thermostat afin de programmer la température des pièces ;
  • Entretenir sa chaudière pour éviter des surconsommations ;
  • Faire des travaux d'isolation dans le but d'éviter les déperditions thermiques

Pourquoi tous les fournisseurs de gaz ont-ils augmenté leurs prix ?

La France ne produit pratiquement pas de gaz naturel. La très grande majorité du gaz consommé est en réalité importé depuis des pays producteurs tels que la Norvège, l'Algérie, les États-Unis, les pays arabes et la Russie jusqu'en 2022.

Les fournisseurs de gaz achètent leur gaz sur les marchés de gros, comme le marché PEG. Or, sur ce marché, le prix du gaz a littéralement explosé de 2021 à 2023. Par exemple, en 2022, le prix du gaz PEG a augmenté de plus de 200% par rapport à 2021.

Les fournisseurs ont alors dû répercuter toutes ces hausses dans leurs grilles tarifaires, contribuant ainsi à la forte hausse du montant des factures de gaz des Français.