Comment s’explique l’augmentation du gaz naturel de ENGIE et de ses concurrents ?

Les consommateurs de gaz naturel peuvent choisir entre les tarifs réglementés d'ENGIE ou des tarifs dits « de marché ». Comment ces prix sont-ils calculés ?

  • Publié le
  • Écrit par

Les tarifs réglementés de vente du gaz constituaient pour les particuliers la seule offre de gaz naturel possible avant l'ouverture du marché à la concurrence. Ils sont aujourd'hui toujours proposés par le fournisseur historique (ainsi que par les ELD), mais subissent la concurrence de tarifs à prix de marché proposés par les concurrents de GDF Suez (maintenant renommé ENGIE).

La loi impose que les tarifs réglementés couvrent strictement l'ensemble des coûts fixes supportés par ENGIE (ex GDF). À ce propos, on distingue trois grandes catégories de coûts, auxquelles s'ajoutent plusieurs mesures fiscales. La prise en compte des fluctuations tarifaires affectant ces coûts explique l'évolution du prix du gaz.

Coûts d'approvisionnement et de commercialisation

Coûts d'approvisionnement : la rémunération du producteur

Les coûts liés à l'approvisionnement du fournisseur se taillent la part du lion : ils constituent jusqu'à 48 ou 50 % de la facture de gaz finale reçue par le consommateur. Il s'agit tout simplement du prix demandé par le producteur de gaz à votre fournisseur pour lui faire parvenir la précieuse énergie, notamment pour l'exploration des gisements, l'extraction puis le transport du gaz jusqu'à la frontière. Rappelons en effet que la France est fortement dépendante de ses importations pour sa consommation de gaz naturel, notamment en provenance de la Norvège (38,4 %), des Pays-Bas (14,5 %), de la Russie (14,4 %) et de l'Algérie (8,4 %).

Le coût du gaz lui-même fait l'objet d'une mise à jour tous les mois par les fournisseurs, et donc d'une modification de la facturation au client, en fonction d'un calcul reposant sur différents critères analysés sur les huit mois précédents : prix du pétrole, parité euro/dollar, prix du gaz sur les marchés de court terme…

Différentes méthodes d'approvisionnement

Dans un effort de diminution des coûts d'approvisionnement, les fournisseurs français de gaz négocient autant que possible des contrats à long terme (ou « de gré à gré ») avec les grands producteurs : le fournisseur va typiquement s'engager à acheter une quantité minimale de gaz, quel que soit son besoin réel, tandis que le producteur s'engage de son côté à livrer effectivement ce gaz en toutes circonstances. Une bonne manière de s'assurer une marge financière garantie d'un côté, et une sécurité d'approvisionnement de l'autre.

Pour moduler la quantité de gaz reçue (notamment en cas d'hiver rigoureux et de forte consommation), les fournisseurs peuvent cependant négocier (jusqu'au jour le jour) des contrats plus rapprochés (dits « spots ») sur les marchés intermédiés spécialisés, comme Powernext Gas en France.

Les coûts de commercialisation

On associe habituellement aux coûts d'approvisionnement ceux liés à la commercialisation du gaz, sous l'expression englobante de « coûts de fourniture ».

Concernant la commercialisation, il s'agit cette fois des coûts supportés par le fournisseur lui-même pour assurer un service de qualité à sa clientèle finale : assistance téléphonique, suivi client, traitement des réclamations… Les postes de dépense en ce domaine sont nombreux et variés pour le fournisseur, et représentent 9 à 10 % du montant de la facture d'un client français moyen.

Votre énergie moins chère !

Êtes-vous sûr de payer le bon prix pour l'électricité et le gaz ?
JeChange compare les offres du marché pour vous dénicher le tarif le plus compétitif selon votre consommation.
N'attendez plus, comparez et faites des économies !

Je compare

Coûts de transport et de distribution

L'acheminement du gaz naturel, depuis le producteur jusqu'au client final, est réalisé par les différents gestionnaires du réseau, lesquels disposent d'un monopole public et sont tenus de mettre le réseau à la disposition de tous les fournisseurs, dans le respect du droit de la concurrence.

Les « coûts d'acheminement », représentent donc la rémunération versée par les fournisseurs à ces gestionnaires de réseau, et comptent pour environ 23 % de votre facture. Il convient de bien distinguer ici le transport de la distribution :

  • Les gestionnaires du réseau de transport (soit les plus gros gazoducs) sont GRTgaz pour la plus grande partie de la France, et TIGF (anciennement filiale du groupe Total) dans le quart Sud-Ouest du pays. Ils sont rémunérés par le tarif ATRT.
  • 95 % du réseau de distribution (soit les plus petites canalisations, qui desservent les compteurs des clients) est quant à lui géré par GRDF, le reste étant assuré par une vingtaine d'entreprises locales de distribution (Gaz de Bordeaux, Gaz de Grenoble…). Ces entreprises reçoivent l'ATRD, qui est l'équivalent de l'ATRT pour les distributeurs.

À noter que certains gros clients (sites industriels…) peuvent être raccordés directement au réseau de transport. De cette manière, ils font l'économie du coût lié à l'utilisation du réseau de distribution.

Coûts de stockage et fiscalité

Pourquoi stocker le gaz, et combien ça coûte ?

Une petite part du tarif du gaz naturel (environ 4 à 5 % de la facture) sert à financer le stockage d'une partie de l'énergie. Comme indiqué plus haut, les fournisseurs s'engagent le plus souvent à acheter une quantité minimale de gaz auprès des producteurs : en cas de surplus, ils peuvent recourir aux services d'entreprises spécialisées (Storengy et TIGF) pour stocker le gaz. La méthode est utile par ailleurs pour lisser le coût d'achat et profiter des tarifs plus bas en été.

Prix du gaz : une fiscalité modérée mais complexe

La fiscalité applicable au tarif du gaz naturel représente environ 16 % du montant total de la facture de gaz, soit un taux de prélèvement obligatoire bien inférieur par exemple à celui du carburant, ou du tabac. On distingue cependant un certain nombre de taxes et contributions diverses :

  1. La Contribution Tarifaire d'Acheminement (ou CTA) est une taxe forfaitaire (indépendante du niveau de consommation), qui varie cependant en fonction du type de client considéré ou des coûts supportés par le fournisseur. Elle représente en moyenne 2 % de la facture et contribue au financement des régimes de retraite du personnel des gestionnaires de réseau.
  2. La Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN), entrée en application pour les particuliers depuis le 1er avril 2014, est intégrée, en qualité de recette, au budget de l'État.
  3. La Contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz (CTSSG) est en revanche proportionnelle, à raison de 0,2 € par MWh en 2014. Elle est entièrement affectée au financement d'un rabais financier sur le prix du gaz accordé aux personnes en situation de précarité énergétique.
  4. Un mécanisme identique, appelé « contribution biométhane », a été créé en 2013 pour compenser les charges liées à l'injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel, à hauteur de 0,00072 €/kWh en 2014.
  5. La part la plus importante (14 % de la facture en moyenne) reste bien sûr la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). Elle s'applique à taux plein (20 %) sur la consommation de gaz en kWh et la CTSSG, et à taux réduit (5,5 %) sur l'abonnement et la CTA.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit

36 commentaires sur “Comment s’explique l’augmentation du gaz naturel de ENGIE et de ses concurrents ?

  1. pourriez vous s'il vous plait me diriger vers un fournisseur de gaz et d'électricité qui soit au tarif réglementé! remerciements et salutations.

  2. Ce qui est étonnant c'est que les résultats de GDF SUEZ s'élèvent à plusieurs milliards. Les bénéfices servent à l'investissement, le coût des énergies sera de plus en plus élevé, mais que se passe-t-il en réalité ? Ces milliards sont en grande partie redistribués sous forme de dividendes à ses actionnaires ainsi qu'aux salariés intéressés aux résultats de l'entreprise.

    Les tarifs du gaz dépendent du pétrole et de ses produits dérivés. Le pétrole est une source en voie d'extinction, le prix du baril ne cesse d'augmenter, pourquoi faire en sorte que les cours du gaz dépendent de ceux du pétrole ? Et comment se fait-il que lorsque le prix du pétrole baisse, celui du gaz ne descend-il pas à son tour ?

  3. Les offres bloquées ou offres fixes peuvent être intéressantes. Si le prix du Kwh est un peu plus cher à la base, vous êtes garantis de ne pas subir d’augmentation sur les deux ou trois prochaines années, même si le tarif réglementé augmente.

    Par contre, Poweo Direct Energie ou ENI (anciennement Altergaz)propose des offres fixes bien plus intéressantes que GDF Suez

  4. Bonjour, GDF SUEZ me propose une offre electricité et gaz à prix fixe de marché à 2ans… abonnement GAZ:198,80/an prix par kwh :0,06434/kwh abonnement elect :78,52/an prix par kwh :0,12060/kwh date d'effet au 27/12/2012 les prix sont + élevés que votre comparateur… normal???

  5. le contrat prix fixe 2 ans ok mais au bout des 2 ans y a t il un réajustement? car il y aura eu des hausses entre temps si elles se répercutent ça va faire un sacré rappel ?

  6. GDF Suez DolceVita me propose une offre de marché gaz naturel à prix fixe pendant 2 ans. Que se passe t'il au bout des 2 ans:

    – nouvelle offre qui tient compte des augmentations ou réductions pendant la période des 2 ans écoulée?
    – si augmentation avec rappel?
    – si diminution avec crédit? Merci de votre réponse

  7. réponse A : ) au bout des 2 ans, GDF vous proposera un nouveau contrat avec des tarifs qui seront peut-être différents en fonction de l'évolution du marché, mais cela n'est en aucun cas rétroactif. Il n'y aura donc ni rappel, ni crédit.

  8. Comme beaucoup je suis démarché par GDF pour passer à un tarif "garanti sans hausse pendant 2 ans". Dans leur document, GDF m'explique que cela n'a que des avantages pour le consommateur … mais il ne me semble pas que GDF soit une entreprise philanthropique. Bref où est le piège ? Est ce que cette offre est intéressante ? Merci pour vos conseils car je suis bien incapable de juger si cette offre à un intérêt.

  9. Bonjour Nathalie,

    Dans le même cas que vous, il m'a suffi de comparer les tarifs proposés dans ce nouveau contrat avec ceux pratiqué par ce même GDF sur le contrat historique: ILS APPLIQUENT, DES LE DEPART, UNE HAUSSE TRES CONSEQUENTE SUR L'ABONNEMENT ET LE PRIX UNITAIRE DU KwH. J'appelle cela une tromperie. Vérifiez vous-même et vous me direz…

  10. Bonjour,

    je viens de recevoir un courrier concernant une "régularisation tarifaire" (GDF-SUEZ Dolce vita). Suis-je en devoir de payer sachant que l'abonnement a été résilié au 8/01/12 ? Merci de votre réponse.

  11. Bonsoir

    GDF Suez me propose de fournir les énergies gaz et électricité a pris bloqués pendant 2 ans Que pouvez vous me dire sur cette offre? Avec tous mes remerciements

    Cordialement

  12. Bonjour,

    Si vous étiez abonné pendant la période de juillet à octobre 2011 vous êtes malheureusement concerné par cette régulation. Vous trouverez plus de détails sur cette hausse dans notre article consacré à ce sujet : Hausse rétroactive du gaz.

  13. Bonjour,

    j'ai reçu une offre GDF dans l'Aisne "offre de marché gaz naturel , à prix fixe pendant 2 ans" avec de nouvelles conditions particulières de vente qui semble avantageuse mais je suis perplexe et méfiant pour cette offre ; j'ai un contrat "dolce vita" , faut-il que j'accepte cette offre sans réserve ? Salutations distinguées

  14. @ Chazeau : vous avez tout a fait raison : mon tarif "réglementé" pour une conso de plus de 6000 kwh est de 0.04440. le tarif fixe proposé pour deux ans est de 0.05915, soit une augmentation de 33 % ! C'est donc un pari : le prix augmentera-t-il de plus d'un tiers en 2 ans ? Si oui, il faut souscrire l'abonnement "fixe", sinon, il vaut mieux garder le prix réglementé.

  15. @ Aldonse: Bonjour,j'ai reçu la même offre de GDF SUEZ pour un prix bloqué/2 ans du kwh/gaz à 0,05915, pour plus de 6000 kwh/an. Mais moi je paie déjà 0,058, alors que vous ne payez que 0,0444, soit +30%! J'ai comme l'impression d'être arnaqué depuis plusieurs années. A tous: Pouvez-vous me dire combien vous payez aujourd'hui dans les mêmes conditions. Merci à vous.

  16. Bonjour Jeff, en réponse a votre question je viens de recevoir mon solde facture (annuel, car je suis mensualisé), au recent tarif de 0,0482 (domiciliation Marseille)

  17. Bonjour,ce qui me géne dans ce contrat de 2 années à tarifs bloqués proposé par GDF SUEZ dolce vita,c'est la mention " renouvellements par tacite reconduction par période de 2 ans" ce qui veut bien dire que si l'on n'est pas vigilant concernant le terme du premier contrat souscrit,on en reprend systématiquement pour 2 nouvelles années (qui ne dit mot concent..).Ce qui veut bien dire aussi que en aucun cas votre fournisseur d'énergie n'a d'obligation de vous informer de l'approche de la date ultime.

  18. J’ai reçu aussi cette offre de tarif bloqué sur 2 ans par GDF.
    Pour info, la tacite reconduction est toujours légale, le fournisseur est simplement obligé de vous prévenir avant le renouvellement.
    Toutefois ici le contrat dit que le client peut résilier à tout moment sans frais, il n’y a donc aucun engagement.
    En revanche, le tarif proposé (gaz + électricité) est identique à celui de mes abonnements en cours (EDF et GDF).
    Du coup je me demande aussi quel est l’intérêt de GDF dans cette prospection ?
    Et la comparaison avec les autres fournisseurs n’est pas évidentes (les tarifs dépendent des régions…)

  19. Bonjour, je viens moi aussi de recevoir cette offre de tarif bloqué pendant deux ans, les pris proposés sont effectivement plus élevé de 30 à 35% !!! ils peuvent garantir les tarifs 🙂 sauf, nouveau choc pétrolier important ou conflits graves, il est peu probable qu'en deux ans les tarifs augmentent autant ! Cdt

  20. C'est bizarre car GDF suez dolce vita vient de me proposer meme tarif à 0,001 € près. Tarif fixe: 0,057€ ttc ET Tarif réglementé: 0,056€ TTC. Faut bien faire attention également de bien comparer les tarifs TTC ou HT.

  21. Merci pour tous vos commentaires…Car j'attends les documents du tarif réglementé. Vous m'avez ouvert les yeux, il faut savoir à quel prix, le tarif est bloqué !!! Je suis très méfiante et si quelqu'un peut me donner un conseil, je suis preneur… Bien cordialement à tous.

  22. bonjour,
    vos commentaires m'ont été utiles, merci
    je viens de recevoir une proposition de GDF pour un contrat de 2 ans et après comparaison avec mes contrats actuels le gain annuel se monte à
    26 € pour le gaz et rien pour l'électricité

  23. J'ai également reçu cette offre.

    J'ai déja environ 10€ supérieur à EDF pour l'abonnement électricité !

    Prix élec EDF = 0,127€ TTC / GDF = 0, 137€ TTC

    Est ce que les taxes et contributions sont également fixes ?

    Je ne vois pas franchement le gain pour cette offre…

  24. Je vous conseille de ne pas vous réengager car les tarifs ne vont pas beaucoup bouger a présent l'arriver du Nigeria dans la donne du pétrole et du gaz devrait stabiliser les prix voir même les baisser. GDF EDF le sait bien c'est pour cela qu'il anticipe prétextant la hausse du pétrole dans les années a venir.
    En conclusion ne changer rien pour l'instant attendez un peut la fin de l'année 2014 pour être sûr.

  25. Bonjour,

    Bizare ce que je lis ici… attention au prix du kwh que vous citez ! Il y a le prix HT auquel vous devez ajouter 5.5 % de TVA + les trois ligne en bas de la facture HT avec TVA à 20 % et qui s'ajoutent au prix TTC du KWh. L'offre reçu de GDF SUEZ est quasi identique à la somme de ces 4 prix du Kwh. L'abonnement est légèrement plus cher. Ma seule question est : peut-on repasser au tarif réglementé gaz et électricité après les deux ans si le prix proposé par GDF SUEZ ne me convient pas ?

  26. le gaz naturel ne devrait pas etre indexe sur le petrol qui sont deux choses bien differente depuis des années les consommateurs sont les dindons de la farce

  27. Bonjour, le prix du kwh depend aussi de votre commune, c'est pour cela qu'il faut bien comparer les prix fixes. Mais de toute facon passer d'un tarif reglemente a un prix fixe peut ce faire a tout moment dans les deux sens et sans engagement.

  28. Merci pour ces commentaires qui répondent à ma question d'offre de GDF Dolce Vita : je vais rester au tarif reglementé ! par contre pour l'électricité je suis chez Enercoop qui me fourni une électricité sans nucléaire et ça c'est précieux : je dors beaucoup mieux. N'hésitez pas c'est très simple mais un peu plus cher je sais : le prix de la bonne conscience ? bonne continuation.

  29. Je vais quitter GDF car j’ai trouvé un opérateur qui me permettra d’économiser environ 12% du total de ma facture soit environ 120 Euros. Ce qui me surprend sur les comparateurs de tarifs, ce sont les gains assez faibles que l’on peut réaliser. Souvent c’est de l’ordre de 2-3%, je ne vois pas l’intérêt de changer dans ce cas. J’espère que GDF ne va pas compliquer le passage de mon contrat à son concurrent … Ce que je vois, c’est une hausse des tarifs alors que le prix du gaz naturel baisse sur le marché mondial. +4% en octobre juste avant l’hiver , quand ma consommation est multipliée par 30 par rapport aux mois d’été … et l’Etat qui augmente sa taxation dès qu’on peut espérer une baisse et personne ne dit rien !

  30. Bonjour Dominique, alors vous avez raison, quittez gdf et vite !!!! Car cette boîte nous vole depuis bien trop longtemps !!! Quand on pense que le prix du gaz est honteusement calqué sur celui du pétrole et qu'en conséquence le gaz a augmenté d'au moins 60% en moins de 3 ans, il y a de quoi se poser des questions alors qu'on constate que depuis quelque temps les cours du pétrole se sont effondrés et que curieusement le prix du gaz n'a pas baissé !!!! Je le répète, gdf nous arnaque !!! Et tout comme chez edf, nous payons depuis toujours une participation de 1% sur chacune des factures pour leur CE afin de leur offrir vacances, voyages et autre gratuitement, sans parler des tarifs quasi-inexistants pour leurs employés ainsi que leur mutuelle plus qu'avantageuse !!! Ils ont intérêt à se faire porter pâles, ils sont remboursés au-délà de ce que ça leur coûte !!! Et maintenant la CTA, inventée de toutes pièces et qui se monte à 2% sur chaque facture et destinée à payer leurs retraites !!!! Est-ce que quelqu'un a payé nes notres ???? C'est SCANDALEUX !!!! Alors faites comme moi, j'ai quitté avec un super grand plaisir edf et gdf pour aller chez Lampiris (je ne suis pas un employé de cette société) où les tarifs sont nettement plus avantageux, de l'ordre de 15% d'économie pour l'offre gaz.
    Jean-Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.7/5 - 21 avis