Comment bien évaluer son mobilier ?

Faire l’inventaire des objets que vous possédez et les estimer est le meilleur moyen de ne pas payer trop cher pour votre assurance multirisques habitation (MRH) et d’être bien indemnisé en cas de sinistre... Découvrez tous nos conseils pour évaluer au plus juste vos biens mobiliers !

  • Publié le
  • Écrit par

  1. Bien évaluer votre mobilier pour payer une prime adaptée à sa valeur
  2. Quelques conseils pour correctement évaluer votre mobilier
  3. Couverture et indemnisation de vos biens mobiliers : que dit votre contrat ?
  4. Évaluation de vos biens : quid des objets précieux ?

Meubles, mais aussi objets de décoration, matériel informatique et électronique, matériel de loisir, instruments de musique, vêtements…. Votre patrimoine mobilier recouvre une vaste étendue de biens. Si votre contrat d’assurance habitation les couvre en cas de sinistre, le montant de votre indemnisation dépendra de l’estimation de leur valeur inscrite dans votre contrat. Explications.

Bien évaluer votre mobilier pour payer une prime adaptée à sa valeur

Correctement évaluer la valeur de vos biens présente plusieurs avantages.

  • Premier avantage : cela vous permet d’être bien indemnisé en cas de sinistre. Incendie, vol, événement climatique…. Votre compagnie d’assurance s’appuiera sur la valeur déclarée de vos biens pour calculer vos indemnités.

Mais attention ! Elle ne pourra vous rembourser davantage que le montant indiqué dans votre contrat. Ainsi, si vous declarez par exemple une valeur totale de 20 000 euros pour vos biens, l’assureur vous versera au maximum cette somme en cas de sinistre couvert. D’où l’intérêt de ne pas sous-estimer la valeur de votre patrimoine au moment de l’évaluation.

À l’inverse si votre estimation dépasse la valeur réelle de vos biens, votre assureur peut ne vous en rembourser qu’une partie en cas de sinistre ou même considérer que vous avez réalisé une fausse déclaration et annuler votre contrat.

Sachez que la valeur de votre patrimoine mobilier influe directement sur le montant de votre cotisation et votre plafond d’indemnisation. Plus votre estimation sera élevée, plus votre prime sera chère… Mais plus votre indemnisation sera importante et adaptée en cas d’incident.

Si vous trouvez que l’évaluation de vos biens fait trop fortement grimper le montant de vos cotisations, n’hésitez pas à comparer les offres ! Pour cela, rendez-vous sur un comparateur d’assurances en ligne comme JeChange.fr et mettez en concurrence les devis de différents assureurs, notamment leurs tarifs et leurs garanties pour souscrire le contrat qui vous couvre le mieux au meilleur prix.

Marre de payer trop cher ?

Assurer son logement à moindre coût, c’est possible en comparant les devis. JeChange travaille avec plusieurs assureurs partenaires et vous aide à trouver la meilleure offre pour protéger votre logement. A la clé : de grosses économies !

Je compare

Quelques conseils pour correctement évaluer votre mobilier

Vous souhaitez réaliser une évaluation de vos biens mobiliers ? Première étape : passez en revue toutes les pièces de votre logement pour dresser un inventaire complet de ce que vous possédez.

Pour vous aider, vous pouvez télécharger une liste-type sur internet. Ensuite, il vous suffira de passer successivement dans vos pièces pour être sûr de ne rien oublier. N’hésitez pas à photographier tous les objets se trouvant chez vous, avec un angle suffisant pour certifier qu’ils se situent bien dans votre domicile. Pensez également à horodater vos clichés en indiquant l’heure et la date de la prise de vue.

Cet inventaire bouclé, procédez à l’estimation de vos biens, sans les sous-évaluer, ni les surévaluer, comme nous l’avons vu. Pour cela, retrouvez si possible les factures d’achat et faites un tour en magasin ou sur internet pour trouver le prix de biens similaires.

Autre mode de calcul : l’option « forfaitaire ». Dans ce cas, vous partez du principe que chaque pièce de votre maison contient un ensemble de biens dont la valeur totale est comprise entre 6 000 et 9 000 euros et vous multipliez cette somme par le nombre de pièces de votre logement en y incluant les dépendances.

Enfin, notez qu’une ré-actualisation de la valeur de votre mobilier s’impose tous les deux ou trois ans. En effet, votre patrimoine évolue et vos éventuelles nouvelles acquisitions font évoluer à la hausse la valeur de vos biens. Il convient d’en informer votre assureur afin d’être correctement indemnisé en cas de sinistre. Notez enfin que certains contrats prévoient des garanties spécifiques pour les équipements technologiques (informatique, hi-fi, etc.), le jardin ou pour des pièces comme les caves à vin. Renseignez-vous auprès de votre assureur ou allez faire un tour sur un comparateur en ligne comme JeChange.fr.

Couverture et indemnisation de vos biens mobiliers : que dit votre contrat ?

Comme nous l’avons vu, les indemnités versées par votre assureur en cas de sinistre ne pourront excéder la valeur de vos biens assurés. Mais le calcul de indemnisation varie d’une compagnie à l’autre. Vous devez également garder à l’esprit que votre contrat comporte quelques exclusions.

Biens sinistrés : comment est calculée votre indemnisation ?

Le mode de calcul du montant de votre indemnisation dépend de ce que stipule votre contrat. Certains d’entre eux précisent si vous êtes assuré :

  • en « valeur d’usage ». Les assureurs calculent la valeur d’usage d’un objet en lui appliquant un coefficient de vétusté. Plus le bien est vieux, moins il aura de valeur. Généralement, on estime que le prix d’un objet neuf diminue de 10 à 15 % par an (1,5 % par mois pour l’informatique qui vieillit plus vite) ;
  • en « valeur à neuf » c’est-à-dire la valeur d’usage à laquelle s’ajoute un complément d’indemnisation qui correspond au coefficient de vétusté plafonné à 25 %. Si ce mode de calcul est plus avantageux en cas de sinistre, le montant de la prime est cependant plus cher ;
  • en « rééquipement à neuf » qui prévoit le remplacement de vos biens détruits par des objets neufs. Le montant des indemnités équivaudra dans ce cas à la valeur actuelle du bien neuf et vous devrez en fournir une facture d’achat.

Couverture de vos biens mobiliers : quelles sont les exclusions ?

Les exclusions varient en fonction de votre contrat d’assurances multirisques habitation (MRH). Mais sachez qu’en général, ne sont pas couverts :  

  • les sommes en espèces (billets, chèques, lingots d’or…) ;
  • vos animaux de compagnie. Il convient de souscrire une assurance chien-chats ;
  • vos véhicules terrestres (moto, voiture…) pour lesquels vous devrez souscrire une assurance auto ou une assurance moto.  

Évaluation de vos biens : quid des objets précieux ?  

Sachez qu’il est préférable de déclarer à votre assureur toute acquisition de valeur durant votre contrat (héritage de meubles de famille, achat informatique dernier cri…).

Bijoux, oeuvres d’art, meubles anciens, collections… Les objets de valeur sont souvent garantis dans la limite d’un montant ou d’un pourcentage défini dans votre contrat d’assurance.

Dans tous les cas, il n’est pas facile d’évaluer des biens de valeur dont vous avez hérité ou que vous possédez depuis longtemps. C’est pourquoi, il est fortement recommandé de conserver leurs certificats d’authenticité, leurs factures ou leurs éventuelles expertises. Si malgré tout, vous avez du mal à estimer leur valeur, n’hésitez pas à solliciter les services d’un commissaire-priseur qui en dressera un inventaire estimatif.

Pour ce faire, il se fondera sur son expertise des tarifs du marché. Ainsi, pour chaque objet, il pourra se référer par exemple aux valeurs atteintes lors de ventes aux enchères récentes ou à des bases de données informatiques. Ce service peut se révéler assez avantageux, même il n’est pas gratuit. Comptez en moyenne 120 euros de l’heure pour procéder à pareil exercice d’estimation.

Dernière option : n’oubliez pas qu’il est parfois préférable de souscrire un contrat spécifique pour assurer des biens de valeur. Pour choisir la bonne assurance, n’hésitez pas à mettre en concurrence les offres sur un comparateur d’assurance en ligne !

Quelle assurance habitation choisir ?

Faites des économies en comparant les assurances habitation. Trouvez le meilleur tarif parmi toutes les offres proposées.

Devis en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.2/5 - 61 avis