Comment bien évaluer son mobilier

Faire l’inventaire des objets que vous possédez puis les estimer est la meilleure manière de ne pas surpayer votre assurance multirisques habitation... Découvrez dans ce guide tous nos conseils pour évaluer au plus juste vos biens mobiliers !

  • Publié le 09/03/2012 (mis à jour le 24/04/2015)
  • Écrit par
Évaluation des biens mobiliers
Pensez toujours à déclarer à votre assureur toute nouvelle acquisition de biens de valeur tout au long de votre contrat !

Comment évaluer votre mobilier et payer une prime adaptée à sa valeur ?

Tout dépend de ce que stipule votre contrat. Celui-ci précise si vous êtes assuré « en valeur d'usage », en « valeur à neuf » ou bien si votre MRH prévoit le remplacement des biens détruits par des objets neufs (« rééquipement à neuf »). Dans tous les cas, l'indemnité versée par l'assureur ne pourra excéder la valeur du bien assuré au moment du sinistre.

Pour l'établir, soit le bien est remplacé au prix du neuf et vous devez fournir une facture d'achat, soit il est assuré à sa valeur d'usage et les choses se compliquent. Les assureurs calculent la valeur d'usage d'un objet selon sa vétusté. Plus il est vieux et moins il aura de valeur. Généralement, on estime que le prix d'un objet neuf diminue de 10 à 15 % par an (1,5 % par mois pour l'informatique qui... vieillit plus vite !).

Seules les œuvres d'art ne sont pas concernées par cette méthode. Un barème récapitulant les pourcentages à déduire chaque année est (parfois) fourni par les assureurs. Réclamez ce document si ce dernier ne vous a pas été remis.

À lire également : le guide de l'indemnisation des biens mobiliers

Quelques conseils

À titre préventif, recensez et photographiez tous les objets se trouvant chez vous, pièce par pièce, avec un angle suffisant pour certifier qu'ils se situent bien dans votre domicile. Pensez également à horodater les clichés. Cet inventaire bouclé, faites l'estimation des meubles, sans les sous-évaluer, ni les surévaluer car le montant de votre prime risquerait de s'envoler sans pour autant être mieux couvert (en effet, il vous faudra également tenir compte de l'ensemble des sinistres pris en compte par votre contrat).

Dans le cas où vous rencontrez des difficultés à estimer du mobilier hérité de votre famille ou des biens personnels de type argenterie, bijoux, le plus sûr est de solliciter les services d'un commissaire-priseur qui en dressera un inventaire estimatif. Pour ce faire, il se fondera sur son expérience des tarifs du marché. Ainsi, pour chaque objet, il pourra se référer par exemple aux valeurs atteintes lors de ventes aux enchères récentes, aux bases de données informatiques, etc.. Ce service peut se révéler assez avantageux : comptez en moyenne 120 euros de l'heure pour procéder à pareil exercice d'estimation.

Bon à savoir

Certains contrats prévoient des garanties spécifiques pour les équipements technologiques (informatique, hi-fi, etc.), le jardin ou pour des pièces comme les caves à vin. Mieux vaut également déclarer à votre assureur toute acquisition de valeur durant votre contrat (héritage de meubles de famille, achat informatique dernier cri...). Dans tous les cas, une ré-actualisation tous les deux ou trois ans de la valeur de son mobilier s'impose afin de tenir compte de la variation de son patrimoine.

Dans tous les cas, l'autre moyen de réduire le coût de son assurance habitation est de comparer les offres. Consulter par exemple un comparatif de votre assurance habitation avec la concurrence permet rapidement de connaître sa situation et ainsi obtenir des devis d'assurance habitation.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆