Quels sont les critères pour bien choisir son assurance habitation ?

Vous êtes sur le point de déménager et dans votre check-list (sans doute chargée) des choses à faire, il y a l’assurance habitation de votre nouveau logement à prendre ? Nos conseils pour bien la choisir !

  • Publié le
  • Écrit par

A chaque déménagement peut se poser la même question : dois-je rester chez mon assureur habituel et faire évoluer mon contrat habitation, ou profiter de l'occasion pour négocier une assurance plus avantageuse chez un concurrent ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici les différentes étapes à respecter.

Anticipez votre changement d'assurance habitation !

En cas de déménagement, si vous souhaitez résilier votre contrat actuel, vous êtes tenu d'en informer votre assureur dans les 3 mois qui suivent votre changement d'adresse, en lui envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception.

Le contrat se trouve vraiment résilié 1 mois après la réception de ce courrier, donc notre conseil est d'anticiper votre départ pour éviter d'avoir à payer deux assurances en doublon, et envoyer votre courrier de résiliation de votre contrat d'assurance habitation un mois avant votre déménagement !

Ce délai d'un mois, vous permet également de prendre le temps de détailler les conditions de votre nouveau contrat d'assurance habitation. Et le cas échéant de consulter d'autres compagnies pour vérifier que vous bénéficiez du meilleur contrat en fonction de vos besoins. Reste maintenant à savoir sur quels critères comparer des assurances habitation. 

Pour être sûr de choisir le contrat le mieux adapté à vos besoins, plusieurs points sont à vérifier :

Le nombre de pièces et leur surface à assurer

Selon les contrats d'assurance, une surface est considérée comme une pièce si elle mesure plus de 7 ou 9m2. Un détail à vérifier avant de communiquer les informations sur votre futur logement afin d'obtenir un devis conforme à vos besoins. Sachez également que ni la cuisine ni la salle de bain, l'entrée les toilettes ou une terrasse n'entrent dans le nombre de pièces à assurer, à l'inverse par exemple d'une mezzanine ou de combles aménagés. Enfin, une pièce de plus de 30 ou 40m2 peut être considérée, selon les assurances, comme 2 pièces et non une seule. En règle générale, la surface d'une mezzanine s'ajoute à la surface de la pièce dans laquelle elle se trouve.

La hauteur sous plafond doit être supérieure à 1,80m.

Quelle est la valeur des biens à assurer ?

En règle générale, les gens ont tendance à minimiser la valeur de leurs biens, ou alors oublier d'y inclure certaines choses comme les vêtements et le linge de maison. Partez du principe qu'il vaut mieux surévaluer légèrement vos biens à assurer et payer un peu plus cher votre assurance habitation, que l'inverse. Vérifiez que vous possédez bien les factures et n'hésitez pas le cas échéant à prendre en photo les justificatifs et les objets de valeur à assurer, afin de pouvoir présenter ces preuves dans l'éventualité d'un sinistre.

Vérifier les plafonds de garantie et les franchises de votre assurance habitation

Chaque contrat d'assurance habitation doit préciser les plafonds de remboursement et les franchises (part restant à charge de l'assuré) en cas de sinistre. Ils peuvent être plus ou moins avantageux selon les compagnies. Et même si les montants plafonds vous semblent élevés, dites-vous qu'en cas de problème, les préjudices le seront tout autant (voir souvent encore davantage). Dites-vous que le prix de la restauration d'un appartement après un sinistre (incendie, inondation, etc.) est en effet d'environ 560 euros au m2, avec des prix allant de 150 à 1150 euros…

Marre de payer trop cher ?

Assurer son logement à moindre coût, c’est possible en comparant les devis. JeChange travaille avec plusieurs assureurs partenaires et vous aide à trouver la meilleure offre pour protéger votre logement. A la clé : de grosses économies !

Je compare

La présence de délais de carence dans votre assurance habitation ?

Pour éviter les cas d'arnaque à l'assurance, il arrive que les assurances imposent un délai de latence entre la souscription d'un nouveau contrat et son entrée en vigueur. Mieux vaut s'assurer de sa durée, histoire de ne pas avoir de mauvaise surprise en cas de sinistre quelques jours seulement après la signature de votre nouvelle assurance habitation.

Prendre une loupe pour repérer les exclusions de garantie dans votre assurance habitation

Pour chaque sinistre couvert, votre contrat liste en effet des cas particuliers pour lesquels vous ne serez pas couvert. Cela peut concerner la pratique d'un sport dangereux, les dégâts causés par un animal considéré comme dangereux, les dommages corporels volontaires, etc. Il s'agit généralement des dommages causés par un manque de prévoyance ou d'entretien caractérisé de votre part : absence de verrou, canalisations non entretenues, etc.

Il est toujours possible d'en négocier certaines avec votre assureur, mais prenez le temps de vérifier qu'aucune ne peut représenter un vrai problème pour vous. Et si vous ne comprenez pas bien ce qu'elles signifient, n'hésitez pas à contacter l'assureur pour qu'il vous l'explique en termes simples.

Les exigences d'installations antivol

Selon le lieu où vous habitez, votre assurance habitation peut conditionner le fonctionnement de la garantie vol à la présence dans votre appartement de certaines installations, comme une alarme, une serrure à 3 points, ou des volets aux fenêtres. Faites-y attention si vous voulez être sûr d'être couvert en cas de cambriolage. Ce n'est pas parce que vous payez votre assurance habitation rubis sur l'ongle que vous êtes parfaitement couvert. Un manquement à ces exigences de garantie vol précisées sur le contrat (que vous avez signé) et le remboursement des biens volés peut vous passer sous le nez.

La recherche de fuite est-elle incluse dans l'assurance habitation ?

C'est une bonne question ! Quand on constate une fuite, on n'en voit souvent que les conséquences. Reste à en trouver la source (normal pour de l'eau !). Vérifiez bien que votre contrat d'assurance prévoit, dans la garantie dégâts des eaux, la prise en charge des frais de recherche de fuite. Ces derniers peuvent coûter cher : le budget à prévoir pour la recherche d'une fuite d'eau se situe entre 150 et 850 euros.

Les dommages électriques en cas d'orage sont-ils couverts par votre assurance habitation ?

La garantie « dommages électriques » n'est pas automatiquement comprise dans votre assurance habitation, donc il est intéressant de s'en préoccuper. Elle peut en effet non seulement couvrir vos appareils électroménagers, mais aussi l'ensemble de vos produits high-tech (télévision, ordinateur, tablette, téléphone, etc.) lorsqu'ils sont branchés sur secteur chez vous, et sont victimes d'une surtension (due généralement à la foudre) ou d'une sous-tension (souvent par la faute du distributeur d'énergie).

La garantie bris de glace

Cette garantie protège vos portes vitrées et vos fenêtres, et toute paroi en verre qui aide à délimiter une pièce. Vous pouvez éventuellement y inclure miroirs, aquariums, buffets vitrés, à condition de les avoir déclarés à votre assureur.

La garantie bris de glace prend effet en cas si des dommages sont causés à vos parois vitrées en cas d'intempérie, d'incident ménager ou de tentative d'effraction.

Et les extérieurs alors ? Sont-ils garantis par votre assurance habitation ?

Une assurance habitation peut également assurer tout ce qui se trouve dans votre jardin : le mobilier, les arbres, les panneaux solaires, etc. Sachez qu'un pack jardin peut être inclus dans votre contrat. Au passage, vérifiez aussi que les éventuelles dépendances de votre logement (cave, etc.) sont bien assurées, ainsi que ce qu'elles contiennent évidemment.

Quelle assurance habitation choisir ?

Faites des économies en comparant les assurances habitation. Trouvez le meilleur tarif parmi toutes les offres proposées.

Devis en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 34 avis