Mise en service EDF : informations et démarches

Vous déménagez dans un logement ancien ou faites construire dans le neuf ? Mettre en service son compteur EDF est une démarche incontournable et à entreprendre rapidement, même si l’électricité n’est pas coupée à votre arrivée. Il est nécessaire en effet de souscrire un contrat auprès d’EDF ou d’un fournisseur alternatif, car vous ne pourrez pas faire suivre votre ancienne formule – si vous en aviez une – à votre nouvelle adresse.

  • Publié le 15/01/2019 (mis à jour le 02/04/2019)
  • Écrit par
Un compteur électrique

Quelles sont les démarches de mises en service d'un compteur EDF pour un nouveau logement ? Faut-il profiter de l'opportunité d'un changement d'adresse pour changer de fournisseur d'électricité ? Découvrez le guide complet de mise en service de votre compteur EDF pour ne plus jamais emménager dans le noir.

La mise en service EDF du compteur électrique

Mettre en service son compteur avec EDF

L'emménagement à une nouvelle adresse suppose deux démarches de votre part, que vous pouvez réaliser simultanément :

  • La résiliation de votre ancien contrat d'électricité. A défaut, les factures vont continuer à vous parvenir et vous pourriez même être redevable de la facture du nouvel occupant des lieux si ce dernier ne se signale pas. Pour résilier le contrat, vous pouvez contacter le service client par téléphone ou remplir un formulaire de déménagement EDF. Il pourra alors être procédé à la fermeture de l'ancien compteur.
  • La souscription d'un contrat d'électricité pour votre nouvelle adresse, qui est une condition préalable pour mettre en service le compteur électrique du logement dans les plus brefs délais.

Afin de prendre en compte les délais d'intervention du technicien et de ne pas arriver dans un logement sans électricité, il est recommandé de contacter EDF ou votre fournisseur au moins deux semaines avant la date prévue de votre arrivée dans les lieux.

Choisir la bonne formule

Concernant le choix de la formule et du fournisseur, et depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, rappelons que deux choix s'offrent à vous :

  • souscrire un contrat d'électricité EDF aux « tarifs réglementés de vente » (TRV), c'est-à-dire au tarif officiel de l'électricité fixé et révisé régulièrement par les autorités publiques ;
  • souscrire un contrat d'énergie à tarif libre auprès d'un fournisseur alternatif comme Direct Energie, Engie, Lampiris, Alterna, ENI…). Les contrats à tarif libre proposent généralement des économies intéressantes par rapport à un contrat aux tarifs réglementés, avec un prix du kWh 5 à 10 % plus faible. Le fournisseur historique EDF propose lui-même quelques formules de ce type.

Attention, le tarif se compose de deux éléments : d'une part le prix de l'électricité par kilowattheure (kWh) et d'autre part le coût de l'abonnement, qui dépend essentiellement de la puissance du compteur du logement (de 3 à 36 kVA). Vous pourrez bénéficier de conditions plus favorables sur le prix du kWh pendant la période creuse en sélectionnant l'option heures pleines / heures creuses (nuit et week-end), plutôt que l'option de base.

Vous êtes entièrement libre de changer de fournisseur à l'occasion de votre déménagement, ou au contraire de lui rester fidèle sous réserve que son offre soit disponible à votre nouvelle adresse. La loi vous autorise également à revenir aux tarifs réglementés à tout moment si votre contrat à tarif libre ne vous convient plus. Dans tous les cas, prenez en compte les caractéristiques énergétiques du logement pour évaluer votre future consommation.

Si votre choix se porte sur EDF et le tarif réglementé en vigueur, vous pouvez souscrire en ligne ou contacter le fournisseur du lundi au samedi et de 8h00 à 21h00 au numéro suivant : 09 69 32 15 15. Consultez le site web des fournisseurs alternatifs pour obtenir les coordonnées respectives de leurs services commerciaux : souscrire via Internet est une option attractive pour un étudiant ou une personne ayant de faibles disponibilités.

Les tarifs et les délais de mise en service EDF

Que votre choix se porte sur le fournisseur historique EDF ou un autre opérateur, sachez que la mise en service du compteur ne relève pas de sa compétence mais de celle du gestionnaire du réseau de distribution, à savoir Enedis (ex ERDF) sur environ 95 % du territoire français et une entreprise locale de distribution (ELD) ailleurs.

Le prix de l'ouverture du compteur par Enedis varie en fonction du degré d'urgence, mais sera le même quel que soit le fournisseur choisi. Il s'élève à :

  • 21,23€ lorsque l'électricité n'est pas coupée (pas de déplacement nécessaire)
  • 21,23€ pour un déplacement du technicien sous cinq jours ouvrés
  • 58,57€ pour un déplacement du technicien sous 48 heures (formule « Express »)
  • 150,39€ pour un déplacement du technicien le jour-même (formule en urgence)

Les tarifs d'ouverture de compteur EDF, à titre d'information, sont révisés au moins une fois par an, généralement au 1er août. Il est donc parfois possible de réaliser des économies sur le prix de la mise en service en anticipant de quelques jours la date d'intervention. Les frais d'ouverture de ligne sont ensuite intégrés dans la première facture EDF du nouvel abonnement.

Attention : les délais annoncés sont susceptibles de ne pas être respectés en cas de manque de disponibilité chez les techniciens du distributeur, y compris si vous souhaitez une intervention en formule express ou en urgence. Ces soucis de disponibilité sont généralement les plus prononcés pendant la saison estivale (de juin à fin août), pendant laquelle les techniciens disponibles sont en nombre plus réduit et doivent faire face à une demande très forte. N'hésitez pas à vous renseigner au préalable, car une ouverture de compteur en retard peut être très préjudiciable !

Qui paie les frais de mise en service EDF : le propriétaire ou le locataire ?

L'intervention d'un technicien du gestionnaire de réseau est systématiquement facturée au titulaire du contrat d'électricité : dans un logement en location, il s'agit donc du locataire. Pour autant, certaines prestations peuvent aussi être à la charge du propriétaire des lieux : ce sera notamment le cas si le compteur est obsolète ou défectueux et doit faire l'objet d'un remplacement.

En cas de changement de locataire ou de propriétaire, les conséquences sont différentes. Dans la première hypothèse, il convient pour l'ancien locataire de résilier le contrat et pour le nouveau de souscrire un nouveau contrat d'abonnement à l'électricité. Dans la seconde hypothèse, le changement de propriétaire n'a aucune incidence sur le contrat d'électricité du locataire.

Les types de mise en service

  • Si l'électricité n'est pas coupée dans le logement ou si ce dernier est équipé d'un compteur Linky de nouvelle génération (voir ci-dessous), l'ouverture du compteur peut être réalisée à distance : il est possible alors d'ouvrir son compteur auprès d'EDF par téléphone ou encore en ligne.
  • En règle générale, l'électricité est coupée après une vacance prolongée du logement, d'une durée supérieure ou égale à six mois. Il convient alors de solliciter une prise de rendez-vous avec un technicien Enedis, pour procéder à un nouveau raccordement et à une ouverture standard du compteur et à une mise en service EDF.

Mettre un compteur à son nom

La procédure d'ouverture de compteur électrique suppose au préalable de rassembler un certain nombre d'informations et de documents justificatifs. Ces démarches sont essentielles pour la rédaction de votre contrat et l'identification du compteur et le changement de nom. Vous devrez notamment fournir :

  • L'adresse du logement, complète et précise. Dans le cas d'une copropriété, incluez au besoin le nom du bâtiment, le numéro d'appartement, l'étage ou tout élément distinctif important pour bien identifier le logement.
  • Le numéro de « Point de livraison », ou PDL, est un numéro d'identification unique attribué à votre compteur. Si vous ne le connaissez pas, vous pourrez le récupérer la plupart du temps auprès du propriétaire ou de l'agence immobilière, sachant que le PDL figure sur l'ensemble des factures EDF. A défaut, le simple nom du précédent occupant peut aider le fournisseur à identifier le bon compteur.
  • L'index du compteur d'électricité (à communiquer le jour de votre entrée dans les lieux ou le jour retenu pour l'ouverture de votre contrat).
  • Un relevé d'identité bancaire (RIB), notamment si vous optez pour le prélèvement automatique concernant votre contrat d'énergie.
  • N'oubliez pas enfin d'indiquer la date à laquelle vous souhaitez mettre en route votre contrat.

Mise en service après un déménagement

Si l'ouverture de ligne EDF suite à un emménagement nécessite un déplacement du technicien du gestionnaire de réseau à votre domicile, la prise de rendez-vous se fait normalement sur un créneau d'une durée de 2 heures ou d'une demi-journée (4 heures, matin ou après-midi).

Il est impératif d'être présent lors de la mise en service standard de votre compteur électrique, ou a minima d'être représenté par une personne de confiance (membre de la famille, ami, voisin…) qui pourra ouvrir le logement et accueillir le technicien. Impossible en effet de faire autrement, même si le compteur lui-même est situé à l'extérieur du logement : il sera nécessaire au professionnel d'accéder au disjoncteur afin de couper le courant et travailler en toute sécurité.

Mieux vaut rester attentif pendant le créneau retenu afin de ne pas manquer un coup de sonnette ou encore un appel téléphonique de l'intervenant. Anticipez également, dans la mesure du possible, les difficultés que pourrait rencontrer le technicien pour accéder à votre logement (digicode, clôture fermée…). A défaut d'honorer le rendez-vous, la définition d'un nouveau créneau pourrait prendre plusieurs jours voire plus d'une semaine, y compris pour une mise en service express ou une mise en service d'urgence !

Il peut arriver que le technicien Enedis se présente un peu en dehors des horaires prévus pour la mise en service de votre compteur mécanique, voire qu'il ne vienne pas du tout à la suite d'une indisponibilité imprévue. Dans ce dernier cas, rappelons que la responsabilité ne relève pas de votre fournisseur mais du gestionnaire de réseau : vous devrez recontacter le premier pour obtenir un second rendez-vous – normalement prioritaire – avec le second.

En cas de rendez-vous manqué du fait de votre absence, des frais de déplacement vous seront facturés. Si c'est le technicien qui a fait défaut, vous n'êtes évidemment redevable de rien.

Quelques conseils supplémentaires

  • La plupart des fournisseurs d'électricité proposent désormais aussi la fourniture de gaz naturel. N'hésitez pas à choisir le même prestataire pour votre offre de gaz naturel, afin de bénéficier d'un geste commercial. Le fournisseur historique ne fait pas exception, et vous pouvez tout à fait cumuler une offre d'électricité EDF avec une offre de gaz EDF.
  • N'oubliez pas d'effectuer un relevé de compteur électrique et de le communiquer au service client EDF avant de quitter votre ancien logement.
  • Un changement de puissance de compteur peut vous aider à faire des économies sur le coût de l'abonnement, mais induit une intervention plus complexe et des frais initiaux plus lourds. Il en va de même pour déplacer son compteur.
  • Les ressources de votre foyer peuvent vous rendre éligible à une prime ou un chèque énergie pour régler votre facture d'électricité. N'hésitez pas à vous renseigner et à prendre ce facteur en compte lors du choix de la formule.
  • Si vous avez choisi le fournisseur historique, consultez régulièrement le portail EDF et l'application EDF & MOI pour suivre votre abonnement et votre consommation.

Ouvrir le compteur suite à un raccordement au réseau Enedis

La construction d'une maison neuve implique de soumettre une demande de raccordement au réseau électrique. La procédure, dans ce cas précis, est donc assez différente de celle prévue pour un déménagement en location ou en acquisition dans l'ancien. Ci-dessous l'essentiel à retenir !

Les travaux de raccordement

Le « raccordement » consiste à réaliser le branchement entre l'installation électrique intérieure du nouveau logement et le réseau public. Cette procédure est très encadrée et sera normalement suivie par le maître d'œuvre ou le promoteur immobilier ayant en charge le chantier. Le raccordement intervient à un moment précis du calendrier des travaux, et plutôt en deuxième phase des travaux dans la mesure où cela relève du second œuvre.

Le certificat Consuel

La procédure de raccordement par Enedis ne peut être valablement engagée que si votre installation électrique intérieure a fait l'objet d'une attestation CONSUEL (Comité National pour la Sécurité des Usagers de l'Electricité).

L'attestation CONSUEL est en fait un formulaire Cerfa, rempli directement par l'installateur de votre réseau domestique puis visé par cet organisme. En ce qui concerne les biens résidentiels neufs, le formulaire qui s'applique est le CONSUEL jaune, ou Cerfa n°12506*03. Une fois rempli et signé, le formulaire est envoyé au CONSUEL. Ce dernier peut ensuite décider de procéder à une visite de contrôle, notamment si l'installation n'a pas été réalisée par un professionnel. Toutefois cette visite d'inspection est loin d'être systématique.

L'obtention du CONSUEL est soumise à des frais incompressibles. Concernant le formulaire jaune, les tarifs du CONSUEL sont fixés en 2019 à 123,67€ TTC pour l'édition papier, et à 122,42€ TTC si le formulaire est rempli sous format numérique.

Pourquoi parle-t-on parfois de mise en service ERDF ?

ERDF est l'ancien nom du gestionnaire de réseau de distribution Enedis.

Rappelons que c'est toujours le gestionnaire de réseau qui a en charge la mise en service du compteur, peu importe le fournisseur choisi.

Maison neuve : première ouverture de compteur avec EDF

Un logement tout juste sorti de chantier, par définition, n'a jamais été occupé par personne et nécessite à la fois un examen de conformité des installations électriques et l'installation d'un compteur Linky tout neuf dont l'index va démarrer à 0.

Tout comme la mise en service après un changement d'abonné, l'installation d'un compteur dans un logement ou encore un local commercial relève de la compétence du gestionnaire de réseau, soit Enedis dans 95 % des cas, et non pas de celle du fournisseur.

L'acquisition d'un logement neuf peut d'ailleurs être l'opportunité idéale pour changer de fournisseur si vous le souhaitez, et prendre la peine d'estimer sa consommation future, de réaliser un comparatif des offres proposées puis de signer avec le prestataire proposant les offres moins chères : les délais particulièrement longs avant l'emménagement dans un logement neuf vous laissent en effet le temps de mener une recherche sérieuse !

Les responsabilités en matière de raccordement électrique sont strictement réparties :

  • l'installation électrique intérieure relève exclusivement de la responsabilité du propriétaire, via le constructeur ou maître d'œuvre. Les câblages, appareils et branchements doivent être installés dans les règles de l'art et surtout dans le respect des dernières normes en vigueur (NF C15-100). C'est la raison pour laquelle il est recommandé et presque incontournable de faire appel à un électricien professionnel, même si vous avez entrepris de construire votre maison vous-même ;
  • la pose du fourreau souterrain relève également de la responsabilité du propriétaire jusqu'à la limite entre le terrain et la voie publique ;
  • les travaux de raccordement sur la voie publique sont de la compétence du gestionnaire du réseau de distribution, soit Enedis ou un gestionnaire local. Ces travaux, facturés au propriétaire, seront plus ou moins coûteux en fonction du type de raccordement (souterrain ou aérien) et de la longueur de l'éventuelle extension de réseau à prévoir pour raccorder la maison.

A noter que le propriétaire ne paiera en réalité qu'une partie des frais de raccordement sur la voie publique. Enedis envoie en effet un deuxième devis à la municipalité, qui apporte elle aussi une contribution financière pour mener à bien les travaux.

Le gestionnaire de réseau doit être prévenu suffisamment à l'avance pour réaliser les travaux de raccordement dans le temps du chantier. Enedis recommande un délai d'au moins 10 jours avant les travaux lorsque le raccordement ne nécessite aucune extension de réseau et se fait en basse tension (inférieur à 36 kVA, ce qui est le cas de tous les compteurs domestiques). Si une extension est nécessaire, prévoyez au moins 6 semaines de préavis pour éviter tout problème. En cas de doute, prévoyez au plus large.

La mise en service Linky sans intervention EDF et sous 24 heures

Tous les compteurs électriques des logements français, soit environ 35 millions d'unités, font l'objet d'une campagne de remplacement progressif, entamée à la fin de l'année 2015 et qui devrait se poursuivre – au moins – jusqu'en 2022. Linky est un nouveau compteur reconnaissable à sa couleur jaune canari, qui transmet en temps réel l'index de consommation auprès du gestionnaire de réseau Enedis une fois par jour. Cette innovation permet au client d'être facturé systématiquement selon sa consommation réelle, et non plus selon une simple estimation.

L'autre avantage du compteur communicant Linky est la possibilité de réaliser à distance la mise à service du compteur, sous un délai maximal de 24 heures après avoir fait le choix de souscrire un contrat d'énergie. Ouvrir un compteur Linky avec EDF est donc une procédure très simple et rapide.

Comment se passe la mise en service EDF pour les professionnels ?

Les professionnels, qu'il s'agisse de modestes travailleurs indépendants ou des plus grandes entreprises, peuvent bénéficier du service client EDF Pro pour mener à bien leur souscription.

Les modalités sont différentes selon la puissance du compteur, et sont très comparables à celles d'un logement résidentiel pour les petits professionnels ayant besoin d'un compteur de 3 à 36 kVA, soit les professions libérales, les artisans et commerçants et presque tous les types de TPE. Il vous suffit de choisir votre fournisseur et votre formule, sachant que vous avez le choix entre le Tarif bleu EDF (les tarifs réglementés) ou un contrat à tarif libre chez un fournisseur alternatif (offres vertes 100 % énergie renouvelable, ou autre).

Les professionnels aux besoins importants (puissance de compteur comprise entre 42 et 240 kVA) n'ont plus accès aux anciens tarifs réglementés, dits « tarifs verts » depuis le 31 décembre 2015. Ils ont en revanche accès à des prestations et services particuliers, dont la possibilité de signer un contrat unique pour l'acheminement et la fourniture de leur énergie, voire un contrat d'accès au réseau public de distribution (CARD) directement auprès d'Enedis.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3,8/5 - 8 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆