Seniors : bien choisir votre mutuelle

Seniors, JeChange, courtier en assurances, vous propose de vous guider pas à pas, en pointant pour vous conseils comme pièges à éviter dans le choix de votre mutuelle.

  • Publié le
  • Écrit par

Avec un pouvoir d’achat qui tend à diminuer au moment du passage à la retraite, et des dépenses de santé qui vont progressivement augmenter avec le temps, le choix d’une bonne mutuelle senior en optique et dentaire revêt une importance cruciale pour la classe d’âge des seniors.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir soulignait, dès 2011, le budget important qu’un senior doit allouer à sa santé : 94 € par mois en moyenne, soit près de 200 € pour un couple. La diversité des offres comparables sur Internet permet heureusement de ne sélectionner que les postes de dépenses qui vous concernent et de réaliser ainsi de belles économies : un tri qui s’avère particulièrement rentable en matière d’optique et de soins dentaires.

Seniors et soins dentaires

Parmi les postes de remboursement les plus essentiels pour le choix de votre mutuelle, les soins dentaires doivent faire l’objet de toute votre attention, et ce même si vous n’avez aucun historique dans ce domaine.

Prothèses, implants : quel remboursement et quel plafonnement ?

L’orthodontie ne vous concerne plus, mais à l’approche de la soixantaine, vous pouvez développer des pathologies dentaires spécifiques, qui nécessiteront des soins coûteux et souvent assez mal remboursés par le taux de base de la sécurité sociale. Outre les simples frais de consultation chez le dentiste et les soins courants (caries, détartrage…), deux prestations particulières peuvent grever de façon significative le budget des seniors qui n’y sont pas préparés :

  • Les prothèses dentaires sont prises en charge pour certaines par la Sécurité sociale, mais à un taux très faible qui ne reflète nullement l’explosion du coût de ces soins sophistiqués au cours des dernières années. D’autres ne font même l’objet d’aucun remboursement.

En revanche, depuis le 1er avril 2019, les tarifs des prothèses dentaires ont été plafonnés. La convention de l’Assurance maladie « 100% Santé » ouvre la voie à une gamme de prothèses dentaires qui sont intégralement prises en charge par l’Assurance maladie et toute mutuelle responsable dès 2020, avec une mise en place générale au 1er janvier 2021.

  • Les implants ne sont pas pris en charge par le régime de base alors qu’ils représentent désormais un soin très coûteux et très fréquent chez les patients âgés de soixante ans et plus.

Même les mutuelles pour seniors les plus avantageuses comportent généralement un plafonnement pour le remboursement des dépenses liées aux prothèses et aux implants. Certaines formules proposent par exemple un forfait de 300 € par implant, mais dans la limite de quatre ou cinq implants réalisés par an.

En cas de soins nécessitant des interventions multiples sur plusieurs dents, la facture peut donc s’alourdir assez rapidement. Tout l’enjeu, pour un senior, consiste à évaluer son état de santé global et à choisir une formule dentaire qui offre le meilleur rapport qualité/prix pour son profil.

Comment choisir le niveau de remboursement des soins dentaires ?

Une fois passé le cap de la soixantaine, et même si des imprévus ne sont évidemment pas à exclure, la santé des dents du patient dépend en grande partie de l’hygiène de vie respectée jusqu’à maintenant. Trois profils peuvent être distingués :

  • lorsque l’adhérent n’a jamais présenté aucune pathologie dentaire et a assuré, toute sa vie, un bon suivi des consultations annuelles chez le dentiste et des gestes simples de prévention (brossage, pas de tabac ou d’alimentation trop sucrée…), une mutuelle dentaire minimale peut parfaitement convenir.

Dans ce cas, les remboursements se limitent aux contrôles annuels et à des soins de base, comme le détartrage ou les caries. Ce choix suppose toutefois de disposer de solides ressources financières pour couvrir un éventuel soin plus important.

  • si une consultation récente laisse entrevoir, à moyen ou long terme, la nécessité de poser quelques prothèses ou implants, une formule intermédiaire peut être sélectionnée : vous êtes ainsi remboursé partiellement de deux ou trois poses dans l’année, sur une base forfaitaire, sans pour autant être soumis à une cotisation exorbitante.
  • dans les cas les plus compliqués (dents en très mauvais état, nécessitant des extractions multiples ou un dentier complet), il ne faut pas hésiter à choisir la formule dentaire la plus protectrice, c’est-à-dire celle qui lui assure le meilleur remboursement possible pour les consultations, implants, prothèses et tous les actes d’orthodontie ou de stomatologie.

Votre santé a un prix

Mais inutile de payer votre assurance santé au prix fort !
Pour profiter de bonnes garanties et ne pas vous ruiner en dépenses de santé, JeChange vous aide à comparer les formules santé des assureurs.
Vous serez surpris des économies que vous allez réaliser !

Je compare

Seniors et soins d’optique

C’est une évidence pour de nombreuses personnes approchant de la retraite : l’acuité de la vue tend à diminuer avec l’âge. Avec les soins dentaires, l’optique constitue l’autre gros poste de dépenses prévisibles pour les seniors.

Optique : des soins aussi fréquents que mal remboursés

Après 55 ou 60 ans, la qualité de la vue peut décliner chez de nombreuses personnes, y compris celles qui n’ont encore jamais été contraintes au port de lunettes ou de lentilles. Les patients déjà équipés, quant à eux, peuvent anticiper une nouvelle dégradation et doivent donc s’attendre à s’équiper de verres plus puissants. Même en cas de stabilisation, le renouvellement périodique des lunettes usagées comporte un coût non négligeable qu’il faut anticiper en choisissant une mutuelle optique senior parfaitement adaptée à vos besoins.

La réforme « 100% Santé » s’est également attaquée au problème des remboursements trop faibles des soins d’optique. A partir de 2020, les opticiens ont pour obligation d’avoir dans leur gamme au moins 17 montures adultes aux normes européennes à 30 euros maximum, et un dispositif permettant une prise en charge totale par l’Assurance maladie et votre mutuelle responsable d’au moins un ensemble monture + verres (unifocaux ou progressifs).

Bien comparer le niveau de cotisation et la fréquence des soins

Nos conseillers Mutuelle sont à votre écoute :
☎ 05 53 95 12 59

Comment s’assurer que le prix que vous payez pour votre mutuelle optique est justifié et correspond bien à vos besoins ? Rappelons dans un premier temps qu’il n’est absolument pas recommandé de gonfler artificiellement votre consommation de soins optiques pour la faire correspondre au remboursement maximal de votre formule : cette pratique aura pour effet pervers d’augmenter votre cotisation année après année.

Il est bien plus judicieux, et plus sain, d’évaluer d’abord vos propres besoins et le rythme auquel vous faites généralement procéder au remplacement de vos lunettes. Êtes-vous un usager plutôt précautionneux, qui peut conserver sans difficulté une unique monture pendant cinq ans, ou avez-vous besoin d’un renouvellement annuel ? Chaque cas se révélera plus ou moins adapté aux différentes formules des mutuelles, qui peuvent aussi bien proposer un remboursement forfaitaire faible sur une nouvelle monture tous les ans, ou une somme nettement plus importante tous les deux ou trois ans.

Remboursement optique au forfait, au pourcentage ou les deux ?

Faites attention lorsque les brochures des mutuelles présentent leurs remboursements sous forme de pourcentages. Ces derniers sont en effet liés à la base du taux de remboursement de la sécurité sociale, très faible pour la plupart des soins d’optique. Un taux de 500 % pour des verres simples peut ainsi ne représenter que 11,45 euros.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de s’orienter sur les offres proposant des forfaits de remboursement exprimés en euros, ou cumulant un pourcentage et un forfait. Un acheteur annuel d’une paire de lunettes peut ainsi opter pour une offre généreuse, avec par exemple un remboursement de 100 % du taux de base + 50 € par verre pour une monture avec verres simples, ou 100 % + 100 € par verre pour des verres hypercomplexes. Lorsque c’est pertinent, vérifiez par ailleurs qu’il existe une prise en charge éventuelle pour un acte de chirurgie réfractive (par exemple un forfait de 300 à 500 € par an).

Outre la prise en charge de soins spécifiquement liés à l’âge en matière dentaire ou optique, les mutuelles pour seniors ont développé de nombreuses autres prestations précieuses, notamment en matière de services à la personne ou d’assistance à domicile. N’oubliez donc pas qu’une bonne formule ne doit pas se cantonner au médical pur, mais inclure aussi un certain nombre de services utiles pour les petits aléas de la vie quotidienne.

Obtenez des devis personnalisés !

Economisez jusqu'à 40% sur vos cotisations !
Service en ligne, 100% gratuit !

Comparez les mutuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.1/5 - 23 avis