Empreinte carbone : la réduire en adoptant les bons gestes

Une publication de l'ADEME donne les bons gestes pour réduire son empreinte carbone et avoir une consommation numérique écoresponsable.

  • Publié le

L’empreinte carbone dans le numérique, qu’est-ce que c’est ?

La pollution numérique prend en compte toutes les formes de pollution générées par le secteur informatique dans son ensemble. Lutter contre cette pollution, c’est notamment réduire l’utilisation des objets informatiques mais aussi les faire durer plus longtemps.

empreinte

On a tendance à l’oublier, mais le réseau internet ne fonctionne pas de manière virtuelle. Une multitude d’équipements le composent. Des ordinateurs, des serveurs, des câbles, des antennes, etc. Tout autant de matériel qui permet de stocker et transférer des données, qu’elles soient en vidéo, photo ou bien page web, vers nos équipements domestiques. Ces différents équipements technologiques ont un coût, mais aussi un impact sur l’écologie. Pour leur refroidissement, les datacenters sont climatisés. Ce refroidissement génère 2 % des émissions de gaz à effet de serre et 40 % de leur consommation électrique. L’empreinte carbone de fabrication et alimentation de ces derniers n’est pas négligeable.

De la fabrication à l’alimentation des technologies en passant par celles des différents équipements, l’empreinte carbone du numérique peut être réduite, par l’effort de chacun d’entre nous.

Par exemple, réduire son empreinte carbone en entreprise, c’est possible. En référence à une publication de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), JeChange vous propose de faire le point sur les bons réflexes pour une réduction de pollution au quotidien.

Evitez le suréquipement pour baisser votre empreinte carbone

Une majeure partie de la pollution numérique est due à la fabrication des appareils. Par exemple, la fabrication d’un smartphone nécessite jusqu’à 70 matériaux différents. Même en enlevant la pollution due à l’extraction de certains composants, l’assemblage en lui-même est principalement réalisé aux Etats-Unis ou en Asie. Le mix énergétique de l’Asie dépend en grande partie des énergies fossiles, notamment le charbon. Aux Etats-Unis, on trouve une présence importante de gaz de schiste.

De fait, faisons le point sur nos réels besoins concernant notamment nos équipements. Par exemple, plutôt que d’avoir deux téléphones, dont un professionnel, pensons à l’utilisation de la double SIM. Par ailleurs, nous pouvons de même éviter la surconsommation en ne changeant de matériel que lorsque cela est nécessaire.

Prenez soin de vos appareils

En effet, même si cela est évident pour beaucoup, ce n’est pas une affaire banalisée. N’hésitez pas à prendre un sac résistant pour vos appareils, ou une housse. Même si la beauté de certains objets peut être une tentation d’exhibition, protéger ces derniers est important, pour éviter la casse. De même, pensez à éviter les sources de chaleur ou le plein soleil. Les surchauffes peuvent endommager les composants internes et rendre votre appareil hors d’usage rapidement. Enfin, attention de placer votre ordinateur sur une surface plane afin de ne pas obstruer les entrées d’air.

En plus de l’appareil en lui-même, il faut veiller à la batterie. Pour la préserver, n’attendez pas qu’elle soit totalement vide avant de la recharger. Dans l’idéal, il faut maintenir la batterie entre 20 et 80 % de sa charge.

Téléphonie fixe et mobile

La baisse de l’empreinte carbone passe de même par la modération d’envoi…

Comme nous l’avons vu, la pollution numérique est aussi représentée par le transfert de données, notamment l’échange de mails. En effet, limiter ce dernier est une première chose à prendre en compte. De même, vous pouvez limiter l’envoi de vidéos et comprimer les pièces jointes pour que leur poids soit réduit.

N’hésitez pas non plus à faire le tri dans votre messagerie et à nettoyer les listes de diffusion. Vous désabonner de newsletters non consultées peut aussi avoir son efficacité.

… et celle de votre réception

Vous pouvez d’ailleurs, pour limiter votre empreinte carbone, visionner vos vidéos de manière responsable. Par exemple, évitez la très haute définition, notamment sur un téléphone. La baisse de qualité permet aussi de libérer de la bande passante.

Limiter la consommation des objets informatiques implique la réduction de consommation d’énergie

En effet, ce que vous n’utilisez pas, n’hésitez pas à les éteindre. Même en veille, les appareils consomment. Vous avez la possibilité de brancher votre ordinateur et votre box sur une multiprise qu’il vous suffit d’éteindre par son interrupteur avant d’aller vous coucher, par exemple.

Les petits gestes écoresponsables du quotidien

Même si chaque jour est un défi, on peut tous faire quelque chose à notre échelle en s’en donnant la peine. D’ailleurs, il n’y a pas de « petit geste » quand on est plusieurs millions à les faire !

En modifiant quelques-unes de nos habitudes, nous pouvons améliorer la durée de vie de nos appareils et, par la même occasion, réduire nos déchets et notre empreinte carbone liés au numérique. Ces fameux gestes du quotidien peuvent bien entendu être appliqués au travail comme chez vous (ce qui est pour certains le même endroit).

Ne déclarez pas forfait !

JeChange a fait pour vous la sélection des meilleures offres sur le marché !
Découvrez le forfait qui vous correspond.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.8/5 - 8 avis