Que faire en cas de piratage de son Windows Phone ?

Le piratage des smartphones est un fait de plus en plus courant et le Windows Phone n’est pas épargné. Sachez repérer les signes et mettre en action les solutions face au piratage. Une façon plus qu’utile de se prémunir des intrusions dans sa vie privée. Un mot d’ordre : protection.

Un jeune aux allures de ”geek” utilise son smartphone et son ordinateur

Du ralentissement d'une application à l'exploitation de vos coordonnées bancaires, le piratage de mobiles ou phreaking peut avoir de graves conséquences. Il faut savoir se prémunir face à ces menaces et surtout, adopter les bons gestes pour épargner vos données.

La protection de votre Windows Phone passe par des astuces logiques et simples. Parmi celles-ci, créer des identifiants et mots de passe compliqués à déchiffrer. Si jamais vous êtes victime de piratage, sachez réagir. Misez sur les logiciels de protection tels que les antivirus, gestionnaires de mots de passe, pare-feu etc. Bref, suivez le guide !

Le piratage, c'est quoi ?

On pourrait être étonné mais le piratage sur mobile est de plus en plus courant. Et le piratage sur Windows Phone tout autant… Appelées aussi phreaking, les techniques de piratage via le mobile sont variées.

Au sens strict du terme, dès lors que l'on accède à votre smartphone sans votre autorisation, il s'agit de piratage. De là à accuser sa petite fille de 2 ans qui tape un sms incompréhensible que l'un de vos amis reçoit, il y a un monde !

Mais certaines techniques de piratage peuvent avoir des conséquences graves jusqu'à l'intrusion dans votre vie privée. Le piratage d'un smartphone permet, entre autres, l'accès à vos informations personnelles, à vos identifiants et mots de passe, l'intrusion de virus, l'envoi de messages frauduleux, d'espionner vos appels ou encore de passer des appels…

Le pirate prend le contrôle de votre activité

Et pirater un Windows Phone, c'est accéder à moult informations réunies en un seul et même appareil : agenda, messagerie, accès web, applis. En somme, votre compte personnel.

Mais le pirate peut aussi avoir des actions malveillantes sur les réseaux sociaux. Publier en votre nom, utiliser votre image, surfer sur des sites potentiellement dangereux et véhiculer des virus. Étant donné que vos identifiants et mots de passe lui sont connus, le pirate peut aussi créer des comptes sur des sites peu louables.

Dans le pire des scénarios, le pirate peut aller jusqu'au chantage si vraiment il a réussi à prendre le contrôle total de votre activité.

Ne déclarez pas forfait

Faire des économies sur votre facture de téléphone, c’est possible ! JeChange a fait le tri parmi toutes les offres du marché. Pour découvrir le nom du forfait le moins cher qui correspond à vos besoins, utilisez notre comparateur !

Je compare

Intrusion dans votre vie privée…

Qui dit contrôle de l'activité, dit aussi intrusion dans votre vie privée. Lecture de vos sms, mails, connaissance de votre liste de contacts. Encore une fois, si on regarde le scénario plus sombre, le pirate peut même avoir accès à votre planning quotidien : vos temps de présence et d'absence chez vous, vos coordonnées postales et votre numéro de téléphone.

Et le risque d'appels vers l'étranger est risqué. Les auteurs de piratage sont en général très doués pour s'immiscer dans les comptes les plus privées des victimes. Ceci en toute en discrétion…

Les signes de piratage qui ne trompent pas

Il est des signes qui ne trompent pas en effet et des actions à mener en conséquence. Un ralentissement, des applications qui ont du mal à fonctionner peuvent vous mettre sur la piste. Dans ce cas, mieux vaut lancer un scan via votre logiciel antivirus. Plus fragrant, des publications n'émanant pas de vous sur les réseaux sociaux. Le piratage de votre Windows Phone est plus que probable dans cette situation.

Il va sans dire que vous devez effacer sans tarder les publications concernées et prévenir vos contacts. Eux-mêmes peuvent être touchés car le pirate peut s'adresser à eux avec votre identité. Cela arrive fréquemment. Autre indice concret, la liste des appels passés : des appels à l'étranger seront une preuve irréfutable. Et cela peut aussi être une preuve précieuse si vous portez plainte.

Les solutions face au piratage

Logique mais le premier automatisme à avoir est de toujours garder son smartphone en vue. Le piratage peut aussi se faire « physiquement ». Prudence quand vous vous servez de signaux Wi-Fi publics mais aussi du Bluetooth. Parfois, certains sont moins sécurisés et les intrusions plus faciles. La 4G reste donc plus sûre.

N'enregistrez pas, dans la mesure du possible, vos identifiants et mots de passe de messagerie, sites préférés, etc. Cela facilite le travail malveillant des pirates que d'avoir à portée de clic toutes vos données sensibles.

Quand vous recevez un SMS, un mail ou toute forme de message inhabituel et douteux, ne l'ouvrez pas.

Les tentatives de piratage passent aussi par une autre technique redoutable, le phishing. Une façon habile de s'introduire dans vos données en prétextant passer pour un organisme, une société ou un contact familier. Les établissements bancaires communiquent sur ce type de fraude auprès de leurs clients mais aussi les entreprises de téléphonie et de service (EDF).

En général, ces messages ont un seul et même objectif : obtenir vos coordonnées bancaires. Si jamais vous avez été un peu échaudé par un épisode de piratage sur votre Windows Phone, rien ne vous empêche de demander à changer de numéro, voire de modèle de smartphone.

Choisir des identifiants et mots de passe complexes

La base : choisir des identifiants et mots de passe complexes. Cela commence par un code PIN digne de ce nom. Pour réussir des identifiants et mots de passe introuvables, évitez d'opter pour les dates de naissance, d'inclure une suite de chiffres, et de les rendre automatiques.

Privilégiez les mots de passe et identifiants longs, mélangeant les chiffres, les lettres, les caractères spéciaux. Personnalisez ces éléments pour chaque usage. Changez-en régulièrement en les concevant de façon toujours aussi complexe. Vous avez sans doute déjà remarqué que les navigateurs, applications, logiciels demandent de plus en plus la création d'identifiants et mots de passe évolués mais aussi de les modifier régulièrement. Une recommandation rassurante qui prouve leur sérieux pour la sécurité de vos données.

Tout appareil connecté qui se respecte se doit d'être protégé par des logiciels : pare-feux, antivirus, cryptage de données, bloqueurs de messages publicitaires, gestionnaires de mots de passe, etc. Vous avez le choix en la matière et la grande majorité protège très bien dans leur version gratuite. Les Windows Phone sont moins victimes de piratage que les appareils sous Android et iOS mais ils sont dans le viseur. Mieux vaut prévenir que guérir dit l'adage...

Et si vous changiez ?

Depuis combien de temps êtes-vous chez le même opérateur ? C’est peut-être le temps de changer de forfait, non ? Nos conseillers JeChange vous aident à changer d'opérateur pour profiter de nouveaux services et faire des économies !

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆