À l'étranger, comment votre assurance auto vous couvre-t-elle ?

Vous avez fait le choix de partir avec votre véhicule à l’étranger, que ce soit pour des vacances ou encore pour des raisons professionnelles. Mais savez-vous comment votre assurance auto vous couvre à l’étranger ? Pensez-vous à vous déplacer avec les bons documents en poche ? Et comment serez-vous pris en charge par votre compagnie d’assurance en cas de sinistre auto à l’international ? Les réponses d’Alexis Debut, responsable du pôle Assurance de JeChange aux questions essentielles que tout assuré devrait se poser en vue d’envisager sereinement un déplacement en voiture à l’étranger.

Alexis Debut - Responsable du pôle Assurance de jechange
Alexis Debut - Responsable du pôle Assurance chez jechange

Mon assurance auto me couvre-t-elle de manière identique, quelle que soit ma destination ?

Alexis Debut : Non. Avant de partir à l'étranger avec votre véhicule, il est fondamental de vous informer auprès de votre assureur de la validité territoriale applicable à l'assurance de votre auto en fonction du pays dans lequel vous comptez vous rendre. En effet, le contrat peut prévoir de ne garantir que la responsabilité civile, quand bien même vous avez souscrit auprès de votre assureur une assurance « tous risques ». Pour certaines destinations qui plus est, sachez que vous êtes susceptible de ne pas être couvert du tout et devez alors souscrire spécifiquement une assurance auto locale. Au-delà, soyez vigilant quant à la durée - limitée dans le temps - de cette garantie à l'étranger.

Comment connaître simplement la liste des pays couverts par mon assurance auto ?

A. D. : La manière la plus simple de connaître la liste des destinations pour lesquelles votre assurance auto vous couvre en cas de sinistre est de vous reporter à la carte internationale d'assurance automobile, communément appelée « carte verte ». La carte verte ou « attestation d'assurance » ne doit pas être confondue avec le papillon vert ou « certificat d'assurance », la fameuse vignette apposée sur le pare-brise d'un véhicule. La carte verte recense les pays pour lesquels votre assurance auto est valable. Inversement, les pays dont les noms sont explicitement rayés sont les destinations exclues du champ de couverture de votre contrat d'assurance. 

Quels sont les risques couverts par mon assureur à l'étranger ?

A. D. : Bien évidemment, les risques couverts sont corrélés au type de garantie que vous avez souscrit. Dans le cas d'un véhicule couvert uniquement en responsabilité civile, l'assurance jouera pour les seuls dommages causés à des tiers. En revanche, si l'assuré bénéficie d'une formule de garantie plus fournie, dont la garantie « tous risques », il n'est pas certain que l'étendue de ces garanties soit applicable à l'étranger. Selon le pays visité mais également les conditions générales relatives à votre contrat, ces autres garanties que celle relevant de la responsabilité civile peuvent ne pas entrer en jeu. 

Quels autres points de mon contrat d'assurance dois-je vérifier avant mon départ ?

A. D. : Au-delà des seuls risques couverts par votre assurance auto, il peut également être utile de vous rapprocher de votre assureur en vue de clarifier avec lui un certain nombre d'autres points. Par exemple, en cas de vol ou d'accident de votre véhicule, votre assurance prend-elle en charge les frais de remorquage du véhicule ? Le rapatriement des passagers, voire du véhicule ? Les frais d'hébergement pendant la durée des réparations ? Éventuellement, un chauffeur pour rapatrier le véhicule et ses occupants ?

Lors d'un déplacement à l'étranger, quels sont les documents utiles à toujours conserver avec soi ?

A. D. : L'attestation d'assurance, tout comme le certificat d'assurance, sont deux pièces essentielles à garder à portée de main, et ce, à l'étranger comme en France. En principe, il n'est pas nécessaire de présenter sa carte verte aux frontières des pays de l'EEE, à savoir les 28 pays de l'Union européenne ainsi que la Suisse, l'Andorre, l'Islande et la Norvège. Toutefois, gardez bien en tête que la présentation de ces deux documents sont indispensables en cas d'accident. Au-delà, il est recommandé de disposer des coordonnées de son assureur avec soi afin d'être en mesure de le contacter dans les plus brefs délais en cas de nécessité.

Que dois-je savoir du constat européen d'accident ?

A. D. : Ce constat à l'amiable est valable pour l'ensemble du territoire de l'Union européenne. Hors des frontières de cet espace, il doit être utilisé avec prudence puisque ne possédant pas une même valeur légale selon la destination. Un constat européen d'accident peut vous être fourni par votre assureur en amont de votre départ. Celui-ci doit bien entendu être complété de la manière la plus juste et exhaustive possible ; chaque conducteur partie à l'accident devant en disposer d'un exemplaire. Notez que ce constat peut être rédigé dans n'importe quelle langue de l'Union, dont le français bien évidemment.

Quels sont les réflexes malins à avoir en cas de sinistre auto à l'étranger ?

A. D. : Outre le constat européen d'accident, qui peut pour partie être pré-rempli en amont de votre départ ; dans certains cas et pour certaines destinations, il est également conseillé d'obtenir un procès verbal écrit des autorités locales. Au-delà, en cas de sinistre auto, pensez à recueillir un maximum de preuves de l'accident : photos, articles dans la presse locale, certificat médical, témoignages avec les coordonnées des personnes spectatrices... Veillez également à conserver l'ensemble des factures relatives aux réparations éventuelles réalisées sur place. Gardez toujours à l'esprit que vous aurez à faire preuve auprès de votre assureur de la réalité de l'accident. 

Je loue un véhicule à l'étranger. À quels détails du contrat de location dois-je porter attention ?

A. D. : Dans le cas de destinations lointaines, vous pouvez être amené à louer une voiture sur place. Dans cette hypothèse, pensez à lire attentivement les conditions que comporte votre contrat de location. Celui-ci comprend-il une assurance ou bien en est-il dépourvu pour le forfait dont vous vous acquittez ? De même, soyez vigilant aux montants des franchises ou encore prenez garde aux contrats laissant au loueur le droit de se retourner contre vous suite à un accident. Pensez également à faire jouer l'assistance juridique de votre carte bancaire en cas de litige, un service dont vous êtes susceptible de bénéficier indépendamment du fait que vous ayez réglé cette location par carte ou non.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆