Les avis sur le compteur Linky en 2019

L’installation du nouveau compteur Linky dans les logements français a fait beaucoup de bruit. Accusé d’être dangereux pour la santé, de servir à collecter et revendre des informations personnelles, de faire augmenter la facture des Français, ce compteur communicant s’est fait beaucoup d’ennemis en peu de temps. Mais ces accusations ont-elles un fondement ? Quels sont les avantages liés à Linky ? Qu’en pensent les consommateurs dont le logement est déjà équipé ?

  • Publié le
  • Écrit par

L’installation du compteur Linky dans tous les logements de France est un projet du gestionnaire de réseau de distribution Enedis (anciennement ERDF). Contrairement aux fournisseurs d’électricité comme EDF ou Total Direct Energie, il ne vend pas d’électricité, mais s’occupe d’alimenter tous les foyers. Enedis est en charge du réseau de distribution : il fait la liaison entre le réseau de transport (les lignes à haute tension) géré par RTE et les compteurs individuels des particuliers et professionnels. Ces compteurs sont la propriété des collectivités territoriales et sont gérés et entretenus par Enedis.

Quels sont les avis positifs sur le compteur Linky ?

La plupart des articles et reportages qui ont été réalisés concernant le nouveau compteur d’Enedis se concentraient plutôt sur les mouvements de contestation anti Linky et assez peu sur les avantages pour le consommateur. Il y en a pourtant quelques-uns.

Maîtriser la consommation d’électricité

Enedis est l’entreprise à l’origine de l’installation du compteur intelligent en France, mais elle ne se contente pas d’installer les compteurs dans les logements. Dans le but de permettre aux consommateurs d’utiliser tout le potentiel du compteur communicant, le gestionnaire propose aux ménages de se créer un espace client en ligne. Celui-ci sert notamment à suivre les consommations au jour le jour voire, si le client le souhaite, par demi-heure ! Ce compte personnel Enedis permet également de comparer la quantité d’électricité consommée d’un jour, d’une semaine ou d’un mois à l’autre.

Cet outil encourage donc les consommateurs à mieux comprendre leurs dépenses énergétiques, ce qui est le premier pas vers leur réduction. L’un des buts affichés du déploiement de cet appareil est de faire faire des économies aux ménages.

La relève des compteurs Linky à distance

La principale fonctionnalité de cet appareil est qu’il transmet tous les jours la relève de compteur au gestionnaire de réseau. Celui-ci la transmet ensuite au fournisseur d’électricité pour qu’il sache quelle quantité d’électricité facturer. Cela est un avantage par rapport aux anciens compteurs avec lesquels il fallait :

  • soit payer une mensualité basée sur une estimation faite par le fournisseur puis obtenir une facture de régularisation une fois par an suite à la relève effectuée par un technicien Enedis ;
  • soit relever son compteur tous les deux mois, et transmettre l’index de consommation au fournisseur pour qu’il puisse établir la facture bimestrielle. Un agent Enedis se déplace alors une fois par an pour s’assurer que les relèves transmises sont correctes.

Dans un cas comme dans l’autre, la relève manuelle n’est plus nécessaire, ni par le consommateur, ni par un technicien mandaté par le distributeur. Notons également que l’ouverture du compteur électrique ne nécessitera pas non plus l’intervention d’un agent Enedis.

Une facturation basée sur la consommation réelle d’électricité

La mensualisation et la facture bimestrielle existent toujours avec le nouveau compteur, mais les démarches sont simplifiées : le consommateur n’a plus rien à faire. S’il souhaite payer une mensualité pour ne pas avoir des factures trop élevées en hiver, c’est possible. L’estimation sera bien plus précise avec Linky et il n’aura pas à être présent une à deux fois par an pour le passage d’un agent Enedis.

S’il souhaite payer uniquement ses consommations, ce sera possible, il n’aura même plus à faire ses propres relèves. Cela ouvre également la possibilité d’être facturé au réel à tous les consommateurs qui n’ont pas accès à leur compteur.

Quels sont les avis négatifs sur le nouveau compteur Linky ?

Comme nous l’avons vu en introduction, la pose de Linky chez les particuliers à suscité de vives réactions et un mouvement cherchant à alerter la population des dangers de Linky. Les avis négatifs sur le compteur électrique Linky concernent quatre points : la santé, la protection des données personnelles, le risque d’incendie et des problèmes de coupure d’électricité.

Le compteur Linky disjoncte régulièrement

Une critique qui revient régulièrement de la part des consommateurs dont le logement est déjà équipé de ce dispositif est que le compteur Linky disjoncte dès que plusieurs appareils électriques fonctionnent en même temps. Pourtant, ces foyers ne rencontraient pas ce problème avec leur ancien compteur (électronique ou électromécanique).

Cela peut en effet se produire, et s’explique par le fait que les compteurs d’ancienne génération étaient plus « tolérants » : la puissance souscrite pouvait être légèrement dépassée sans que le tableau électrique ne disjoncte. Le compteur nouvelle génération ne prévoit plus cette marge d’erreur et le moindre dépassement fait « sauter » l’installation.

Il existe une solution à ce problème, il faut demander le changement de puissance du compteur. Cependant, la plupart des consommateurs n’apprécient pas cette réponse : plus la puissance est élevée, plus l’abonnement est cher, cette démarche peut donc faire augmenter la facture d’électricité. Conscient de ce problème, Enedis propose aux clients équipés de Linky depuis moins d’un an de changer gratuitement de puissance de compteur. Passé ce délai, cette prestation Enedis coûte 3,65 € TTC (contre 37,18 € avec un appareil d’ancienne génération).

La crainte de conservation des données personnelles par Enedis

Une autre inquiétude des associations de consommateurs qui souhaitent refuser Linky concerne les données collectées par le gestionnaire du réseau de distribution, notamment les quantités d’électricité consommées à chaque instant et les heures de présence dans le logement. En effet, en très grand nombre, ces données seraient intéressantes pour d’autres entreprises qui pourraient tenter de les acquérir auprès d’Enedis. Certains consommateurs craignent également que des personnes malveillantes tentent d’obtenir ces données de manière illégale, en « hackant » le système d’information du gestionnaire.

Pour adresser ces craintes, le distributeur a pris plusieurs mesures :

  • la fréquence maximale de la relève de compteur Linky est de 30 minutes, avec l’accord du client. Sinon, elle est d’une heure. Cela permet de s’assurer que les informations collectées ne soient pas trop précises et ne permettent pas de savoir quel appareil électroménager est en fonctionnement à un instant t ;
  • la transmission entre le compteur et le récepteur Enedis le plus proche ne se fait qu’une fois par jour, de manière cryptée ;
  • la méthode de transmission des données et leur condition de stockage ont été approuvées par la CNIL ;
  • légalement, Enedis ne peut pas disposer librement des informations personnelles des consommateurs sans leur consentement.

Compteur Linky : un danger pour la santé ?

L’une des raisons principales qui fait que certains Français ne veulent pas de Linky chez eux est qu’ils sont inquiets pour leur santé. Une partie de la population craint les ondes émises par le boîtier et va jusqu’à installer des filtres anti Linky pour neutraliser celles-ci. En effet, les champs électromagnétiques de radiofréquences sont classés comme « potentiellement cancérigènes » par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), il s’agit justement de la technologie utilisée dans ce nouveau compteur.

Il faut toutefois savoir que les ondes émises par Linky sont du même type que celles d’un téléphone portable, d’une antenne-relais de téléphonie ou d’un four à micro-ondes. De plus, leur force est 100 à 600 fois inférieure aux limites réglementaires. Pour répondre aux peurs des consommateurs, Enedis a également demandé une étude à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). La conclusion des tests effectués est qu’il est très peu probable que les ondes électromagnétiques aient une influence néfaste sur la santé.

Le vrai problème dans ce débat est qu’il y a encore peu d’études scientifiques fiables sur l’effet à long terme des ondes sur le développement et la santé de l’être humain. Sachez toutefois qu’il existe des normes sanitaires strictes visant justement à prévenir un éventuel risque sanitaire.

Des risques d’incendie liés aux compteurs Linky ?

Un problème est apparu suite aux premières installations et ouvertures de compteur Linky : le risque d’incendie. En effet, des départs de feu ont eu lieu près du compteur peu de temps après son installation. Pour les associations luttant contre le compteur, cela ne fait aucun doute : il est responsable des sinistres et ne devrait pas être installé dans les logements.

Du côté du gestionnaire de réseau, on assure que le compteur est hors de cause. Le laboratoire indépendant mandaté par le tribunal pour faire la lumière sur ces incidents est d’ailleurs du même avis : aucun lien formel ne peut être établi entre les deux événements (pose de l’appareil et incendie). Pour Enedis, deux explications existent :

  • l’installation électrique comportait déjà un défaut et c’est là l’origine du départ de feu. Le fait qu’il se soit produit après un changement de compteur est une coïncidence ;
  • lors de l’installation, une manipulation technique (le serrage mécanique) n’a pas été réalisée correctement par le poseur du compteur Linky.

Pour lutter contre cette dernière possibilité, le distributeur a demandé à ses formateurs d’insister plus encore sur cet aspect de l’intervention pour éviter tous problèmes à l’avenir.

Quel est l’avis de la Cour des Comptes sur le compteur Linky ?

La Cour des Comptes, chargée entre autres de contrôler la régularité des comptes publics (de l’État, mais aussi des entreprises publiques et privées bénéficiant d’une aide de l’État), a publié début 2018 un rapport sur le déploiement du compteur Linky. L’avis de la Cour des comptes sur Linky est mitigé ; dans une première partie, elle concède que la pose de Linky en France est une démarche nécessaire à trois titres :

  • pour les consommateurs, cela permettra de s’assurer facilement qu’il n’y a pas eu d’erreurs de facturation. Chaque foyer pourra aussi apprendre à comprendre et connaître son propre profil de consommation et diminuer ses dépenses énergétiques ;
  • pour les fournisseurs, cela diminuera les risques de conflits dus à de mauvaises estimations et leur permettra à terme de pouvoir proposer des plages d’heures creuses personnalisées à leurs clients ;
  • pour les gestionnaires de réseau de distribution (Enedis sur 95% du territoire, des ELD sur les 5% restants), l’installation de Linky permettra de mieux comprendre le réseau, d’intervenir plus rapidement et à moindres frais sur les pannes, de détecter très facilement les éventuelles fraudes et de diminuer drastiquement le nombre de déplacements des techniciens (relève de compteur, changement d’option tarifaire ou de puissance de compteur, ouverture du compteur, etc).

Cependant, la Cour des Comptes a quelques critiques à adresser au distributeur pour sa gestion du projet :

  • il semblerait que les frais d’installation prévisionnels pour l’ensemble du territoire aient été surestimés. Cela pose problème car Enedis a avancé les sommes nécessaires à l’investissement de départ et se remboursera à partir de 2021 grâce à l’augmentation du TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité, une taxe faisant partie de la facture des consommateurs). Celui-ci risque d’augmenter plus que nécessaire et de mettre en difficulté certains ménages qui s’en seraient bien passé ;
  • pour le moment, très peu d’utilisateurs se servent de toutes les fonctionnalités de Linky et, d’après la Cour des Comptes, Enedis ne les y encourage pas assez. Le problème est que si les consommateurs n’utilisent pas le suivi de consommation disponible grâce à Linky, ils ne feront aucunes économies grâce à Linky ;
  • Enfin, la Cour des Comptes dénonce le manque d’anticipation d’Enedis et de la Commission de Régulation de l’Energie qui ont mis trop de temps et pas assez de moyens pour répondre aux inquiétudes des associations de consommateurs. Selon elle, cette attitude a participé à faire enfler la polémique.

Quel est l’avis de l’Ademe sur le compteur Linky ?

L’Ademe (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a publié un avis favorable à l’arrivée de Linky dans nos logements. La raison est qu’il peut aider les particuliers à diminuer leur consommation et favorise ainsi la transition énergétique. À noter également que le compteur intelligent facilite la gestion de l’autoconsommation d’électricité (l’électricité est produite et consommée directement par un particulier ou un professionnel), ce qui n’était pas évident avec les compteurs d’ancienne génération. L’Ademe espère que cela pourra encourager les particuliers à utiliser les ressources renouvelables à leur disposition pour faire des économies.

Quel est l’utilité des compteurs Linky ?

Le compteur communicant doit donc apporter des solutions à toutes les parties concernées :

  • les consommateurs devraient pouvoir faire des économies et gagner du temps car ils n’auront plus à être présent pour des interventions courantes sur le compteur. Les modifications à distance sur compteur (ouverture du compteur électrique, changement d’option tarifaire, de puissance, etc.) seront également facturées moins cher ;
  • les fournisseurs peuvent proposer de nouvelles options tarifaires (spéciale week-end, résidence secondaire, etc.) et pourront à terme gérer les plages d’heures creuses de leurs clients ;
  • les gestionnaires de réseau vont pouvoir se moderniser et gagner en efficacité.

Foire Aux Questions (FAQ) 

Le compteur Linky est-il obligatoire ?

Le compteur situé dans votre logement n’est pas votre propriété ou celle du propriétaire du logement : il appartient à la commune dans laquelle se trouve votre domicile. Son usage et son entretien sont délégués à un gestionnaire de réseau de distribution (dans 95% des cas, Enedis). Donc, même si votre compteur se trouve bien à l’intérieur de votre logement, il n’est pas possible de refuser son remplacement par un compteur Linky. Pour les consommateurs les plus remontés et cherchant à entamer une action de contestation, il est toujours possible de se rapprocher d’une association anti-Linky. Attention toutefois de bien se renseigner sur la légalité et le coût de ces actions.

Où trouver le calendrier d’installation du compteur Linky ?

La pose des compteurs Linky en France devrait se terminer en 2021 ; à cette date, tous les foyers devraient en être équipés. Pour connaître précisément le calendrier du déploiement de Linky et, surtout, savoir à quelle date il aura lieu dans votre commune, il faut se rendre sur le site d’Enedis.

Puis-je garder mon option tarifaire avec Linky ?

Toutes les options tarifaires qui existent pour les anciens compteurs (Base, Heures Pleines Heures Creuses, Tempo et même EJP) restent possibles avec Linky. De plus, cet appareil permet dorénavant aux fournisseurs d’en créer de nouvelles, par exemple avec un tarif réduit les week-ends et jours fériés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.9/5 - 9 avis