Orages et pluies violentes : quelles démarches auprès de l’assurance ?

Toiture arrachée, cave inondée, appareils électriques en panne… Un orage ou de fortes pluies peuvent causer des dommages matériels considérables sur votre logement. Si ces dégâts peuvent être couverts par votre assurance habitation, il convient d’agir vite et de respecter certaines démarches afin d’obtenir une indemnisation.

  • Publié le
  • Écrit par

Avec le réchauffement climatique, les cyclones, pluies diluviennes et autres intempéries extrêmes tendent à se multiplier. Même bref, un orage accompagné de pluies violentes peut entraîner des dommages matériels importants pour vos biens personnels, notamment votre habitation.

Selon le type de préjudice subi et le contrat de multirisques habitation (MRH) que vous avez souscrit, les conditions d’indemnisation ne seront cependant pas toujours les mêmes. Dans tous les cas, il convient de prévenir votre assureur dans les plus brefs délais afin de déclarer le sinistre, faire le point sur vos garanties, vous renseigner sur les premières mesures conservatoires à prendre et lister les justificatifs à fournir. Pour connaître la marche à suivre, suivez le guide !

Conséquences d’un orage et de pluies violentes : que couvre exactement votre assurance habitation ?

Tout dépend de votre assureur ou du contrat d’assurance habitation que vous avez souscrit !

Orage, fortes pluies, chute de grêle, vents violents… Selon la nature de l’événement climatique et du dommage subi, différentes garanties de base généralement incluses dans votre contrat de MRH peuvent intervenir telles que :

  • la garantie dégât des eaux qui vous indemnise en cas de dommage causé par l’eau sur votre logement ou sur vos biens mobiliers comme des infiltrations sous votre toit ou un débordement de vos gouttières ;
  • la garantie incendie qui intervient en cas d’incendie résultant d’un impact de foudre, situation considérée comme un cas de force majeure ;
  • la garantie événements climatiques (parfois appelée « garantie tempête » ou « garantie forces de la nature »). Elle vous couvre en principe pour les dégâts survenus suite à des vents violents, des bourrasques de forte intensité ou des pluies diluviennes. Selon les assureurs, elle prend parfois également en charge les conséquences de fortes chutes de neige ou de la grêle. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez l’enrichir d’une « garantie grêle » ou d’une « garantie neige » spécifiques  ;
  • la garantie catastrophes naturelles qui prend en charge les sinistres résultant d’intempéries majeures telles que des inondations ou des cyclones. Automatiquement incluse dans les contrats d’assurance de dommages, cette garantie n’est activée que dans le cas où un arrêté interministériel paru au Journal Officiel déclare l’état de catastrophe naturelle dans votre zone de résidence suite à cet événement météorologique.
Chute de foudre et assurance
La souscription d’une garantie « dommages électriques » saura utilement vous faire bénéficier d’une protection spécifique en cas de chute de foudre.

Pour vous prémunir des conséquences matérielles et financières d’un orage ou de fortes pluies, vous pouvez également souscrire en option :

  • une garantie orage qui vous indemnise si certains de vos biens sont directement endommagés par un impact de foudre ;
  • une garantie dommages électriques. Très recommandée, elle couvre vos appareils électriques s’ils sont indirectement abîmés en raison de la foudre, notamment d’un impact survenu près de chez vous, ou d’une surtension sur le réseau local de distribution ;
  • une garantie perte de denrées en congélateur et réfrigérateur spécifique pour vous rembourser des aliments perdus suite à l’arrêt de votre congélateur.

Aussi, si les fortes pluies ou l’orage ont causé des dégâts tellement importants que votre logement est temporairement rendu habitable, certaines compagnies d’assurance vous financent un séjour dans un hôtel à travers leur garantie assistance

Pour connaître l’étendue de vos garanties, il est toutefois recommandé de faire le point avec votre assureur.

Marre de payer trop cher ?

Assurer son logement à moindre coût, c’est possible en comparant les devis. JeChange travaille avec plusieurs assureurs partenaires et vous aide à trouver la meilleure offre pour protéger votre logement. A la clé : de grosses économies !

Je compare

Assurance habitation : vos premières démarches après un orage

Dès que vous constatez les premiers dégâts, il est important de prévenir votre assureur dans les plus brefs délais par téléphone, e-mail ou directement en agence. Cette démarche devra s’effectuer au maximum 5 jours ouvrés suivant la prise de connaissance du sinistre. Attention ! Une fois ce délai dépassé, l’assureur peut refuser de traiter votre dossier.

À cette occasion, l’assureur vous précisera de quelle garantie relèvent les dommages dont vous êtes victime ainsi que le niveau d’indemnisation auquel vous pouvez prétendre. Vous pourrez également en profiter pour vous renseigner sur la procédure de demande d’indemnisation.

Bâchage d'un toit suite à un orage
Suite à un orage, le bâchage d’un toit figure parmi les mesures conservatoires les plus fréquemment exigées par les assureurs.

Ensuite, il convient de prendre quelques mesures conservatoires souvent exigées par les assureurs afin que les dégâts causés par l’orage ne puissent pas s’aggraver. Ceci inclut par exemple le bâchage temporaire de votre toiture arrachée pour éviter que l’intérieur de votre maison ne soit davantage abîmé par la pluie, ou le déplacement de certains meubles hors d’une pièce inondée pour les mettre à l’abri. Dans tous les cas, ne réparez surtout pas vous-même les dommages occasionnés. En cas d’impossibilité de les constater, l’assureur peut refuser de vous indemniser.

Sachez que si des travaux sont à réaliser en urgence, il convient d’obtenir préalablement le feu vert de votre assureur afin d’être sûr que vous serez bien indemnisé pour les dépenses engagées. En fonction de la gravité des dégâts, vous pourrez dans certains cas obtenir une indemnisation sous 48h. Enfin, il n’est pas nécessaire à ce stade de solliciter la venue d’un expert à vos frais, cette décision revenant à l’assureur.

Bon à savoir : Les dégâts liés à un orage, pour être indemnisables, doivent avoir été provoqués au moment de la tempête ou, au plus tard, dans les 48 heures qui suivent. Il est donc essentiel de vous montrer réactif.

Monter un dossier de demande d’indemnisation après un orage

Afin de préparer votre dossier de demande d’indemnisation, il est important de lister les dégâts matériels survenus sur vos biens imobiliers, mobiliers ou vos installations et appareils électriques.

En outre, il est essentiel de rassembler les justificatifs et autres éléments d’appréciation qui permettront à votre compagnie d’assurance de mieux évaluer le montant du préjudice. La constitution de votre dossier suppose entre autres de fournir les factures d’achat des biens ou équipements endommagés, de prendre quelques photographies des dégâts et de fournir tout autre élément pouvant étayer votre argumentation.

Si vous souhaitez une indemnisation en raison d’une chute directe de la foudre sur votre habitation ou de dommages sur vos appareils électriques indirectement causés par un impact plus lointain, vous pouvez également contacter l’organisme Agate France au 08 92 46 38 36. Ce dernier pourra vous communiquer un relevé de l’ensemble des impacts de foudre détectés dans votre voisinage pendant la tempête, et donner ainsi à l’assureur une meilleure idée de l’intensité de l’orage.

Votre dossier comportant toutes ces pièces ainsi qu’un état estimatif des dommages devra être transmis à votre compagnie d’assurance sous 30 jours, par courrier recommandé avec accusé de réception (cachet de la poste faisant foi), sur Internet dans l’espace dédié sur le site de votre assureur, ou directement en agence.

Si les dommages sont couverts par votre contrat, l’indemnisation interviendra dans les 3 mois suivant l’enregistrement de votre déclaration. Dans le cas où vous ne seriez finalement pas couvert par les garanties de votre contrat, la seule chose que vous pouvez espérer est la qualification de l’intempérie en catastrophe naturelle.

Orage et assurance : quelques conseils supplémentaires

Sauf dégâts très importants, la mise en œuvre d’une garantie orage n’implique généralement pas l’intervention d’un expert mandaté par l’assurance. L’assureur se contentera d’apprécier votre préjudice en fonction des éléments que vous lui fournirez et vous proposera ensuite un montant d’indemnisation.

Comme nous l’avons vu, si vous acceptez ce montant, il vous sera versé dans les trois mois. Le recrutement d’un expert à vos frais n’est utile que si vous désapprouvez le montant proposé par votre compagnie d’assurance et que vous souhaitez une nouvelle évaluation de votre préjudice.

Au-delà, si vous avez souscrit ou envisagez de souscrire une garantie orage, n’oubliez pas de vérifier les limites dans lesquelles elle s’applique.

  • Quel est le plafond de l’indemnisation proposée ?
  • Existe-t-il une franchise qui restera à votre charge quoi qu’il arrive ?
  • Les dégâts pris en charge incluent-ils uniquement les impacts directs de la foudre ou aussi les conséquences indirectes d’un impact ?
  • Les dépendances de votre habitation (garage, abri de jardin…), souvent plus exposées aux intempéries, sont-elles couvertes par le contrat ?

Autant de questions à vous poser avant de signer ou de solliciter un avenant.

Orage et pluies violentes : comment souscrire de bonnes garanties ?

Afin de souscrire un contrat d’assurance habitation qui vous propose de bonnes garanties pour protéger votre logement et vos biens personnels en cas d’orage ou de fortes pluies, la meilleure option est de vous tourner vers un comparateur d’assurances en ligne comme JeChange.fr.

En seulement quelques minutes, vous pourrez mettre en concurrence différentes propositions du marché, comparer leurs prix et leurs garanties et demander à être rappelé par l’assureur de votre choix ou directement souscrire en ligne le contrat qui offre le meilleur rapport qualité / prix.

Quelle assurance habitation choisir ?

Faites des économies en comparant les assurances habitation. Trouvez le meilleur tarif parmi toutes les offres proposées.

Devis en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 190 avis