Zéro Forfait

Zero Forfait : Les abonnements mobile

Zéro Forfait est un opérateur français de téléphonie mobile virtuel, sans engagement utilisant le réseau SFR.

Utilisez le test ADSL de Zéro Forfait pour savoir immédiatement si votre ligne est éligible aux offres de ce fournisseur internet.

Créé par la Société Call In Europe, fondée aux Etats-Unis en 2006, Zero Forfait s'inscrit dans l'objectif de son créateur, Patrick Gentemann, de diminuer de manière significative les coûts d'utilisation en matière de téléphonie pour rendre les communications mobiles nationales et internationales accessibles à tous.

Zéro Forfait a investi le marché français avec l'objectif de proposer des offres attractives, low cost, et sans engagement pour rendre la téléphonie mobile accessible à tous, en proposant à l'origine une tarification à 0,19 € la minute.

Zéro Forfait est une offre unique et particulièrement attractive, sans engagement et sans forfait proposant des communications avec "l'option compteur", facturées en fin de mois, uniquement sur la base de celles réellement passées.

Zéro forfait ce sont aussi des forfaits libres de tout engagement, pour des durées limitées à 1, 2 ou 4 heures, ou en illimité avec facturation à la seconde dès la première seconde, comprenant des SMS intégrés et de nombreux services inclus. L'utilisateur n'est plus soumis aux renouvellements de forfaits auxquels il est souvent difficile de mettre un terme.

Zéro Forfait ce sont également des offres de téléphones mobiles dernière génération dans une gamme de prix étendue.

Pour fidéliser sa clientèle, l'opérateur a prévu un programme de fidélisation permettant aux utilisateurs de se constituer un groupe de filleuls sur plusieurs niveaux et de gagner ainsi 2 % du chiffre réalisé par ce groupe de parrainés, montant déductible de la facture ou restitué sous forme de versement en fonction de son importance.

Zéro Forfait a réussi son pari de rendre la téléphonie accessible à tous comme en témoigne le label du "Tarif social mobile" reçu par cet opérateur en 2011, pour avoir permis aux plus démunis, notamment les bénéficiaires du RSA, de souscrire un abonnement mobile pour moins de 10 € par mois.