Iberdrola résilie 2% de ses contrats d’énergie en France : pourquoi ?

Confronté à la hausse des prix sur le marché de gros, le groupe Iberdrola exhorte ses clients français à changer de fournisseur.

  • Publié le

Un courrier adressé par Iberdrola à ses clients français

Le fournisseur Iberdrola a confirmé l’envoi de son courrier à tous les clients français dont le contrat arrivait à échéance en octobre 2022. Cela représente « moins de 10 000 clients, soit 2 % de nos clients en France », précise un porte -parole du groupe. Dans ce courrier, Iberdrola explique que « nous invitons [nos clients] à changer de fournisseur. Si vous ne le faites pas, vous risquez une interruption de votre alimentation en électricité dès la fin de votre contrat avec Iberdrola ».

Selon une estimation dont le chiffre n’est pas confirmé par Iberdrola, le fournisseur aurait 500 000 clients en France. De fait, il s’agirait plus d’un non-renouvellement de contrat pour certains clients, et non d’une cessation d’activité.

Iberdrola invite donc ces clients concernés à se rapprocher d’EDF, le fournisseur historique, afin de continuer à recevoir le service tout en restant, comme il l’estime à ce jour, sur le meilleur tarif proposé lors de la souscription à un nouveau contrat. Le fournisseur n’hésite pas à justifier cet acte en expliquant que rester client d’Iberdrola, à ce jour, pourrait amener un contrat dont les prix seraient « doublés voire triplés » par rapport au tarif réglementé français, au moins jusqu’à la fin de l’année.

Un non renouvellement tacite de contrat

Le porte-parole du groupe a donc ajouté que « jusqu’à la fin de leur contrat, [les clients] vont continuer à recevoir de l’électricité au même prix, mais ils doivent prendre une décision. [Cela leur permettra] de continuer de bénéficier de tarifs régulés auprès d’autres fournisseurs et d’éviter un renouvellement de contrat avec nous. S’ils ne réagissent pas, les prix de vente vont doubler ou tripler pour eux. C’est tellement inexplicable comme situation que nous avons préféré donner les moyens à nos clients de protéger leurs propres intérêts ». Il termine en appuyant sur le fait que « nous ne voulons pas renouveler automatiquement les contrats avec les clients existants, car beaucoup d’entre eux seraient gravement affectés. Il est préférable pour eux d’opter pour le tarif réglementé en France ».

L’impossibilité d’appliquer le bouclier tarifaire

En effet, Iberdrola ne peut pas suivre, comme beaucoup de ses concurrents, la mise en place du bouclier tarifaire. De fait, il achète sur le marché de gros l’électricité qu’il revend, et le fournisseur en a conscience. Les prix élevés et la volatilité des marchés de l’énergie le contraignent, et ce dernier ne peut protéger ses clients avec l’application du bouclier. En effet, les coûts d’achat seraient transférés sur les clients établissant de nouveaux contrats avec Iberdrola. De fait, le porte-parole ajoute que « nous ne serons pas capables de fournir de l’électricité à un prix compétitif ».

Une explosion des litiges

L’augmentation des tarifs de l’énergie, commencée dès le troisième trimestre 2021, a été exacerbée par la guerre en Ukraine. En milieu 2022, le médiateur de l’énergie indiquait qu’en « quinze années d’existence, le médiateur n’a jamais enregistré autant de litiges ». En plus des résiliations intempestives de contrats, les fournisseurs sont remarqués sur de nombreux autres points. Parmi eux, des pratiques tarifaires abusives ou encore des changements soudains de clauses contractuelles.

Pour pallier l’envolée des prix, les particuliers français recourent aux énergies renouvelables. En effet, les demandes concernant l’autoconsommation par le photovoltaïque ont triplé en un peu moins d’un an. De même, les pompes à chaleur ont été plébiscitées et les ventes de chaudières à bois connaissent une grande croissance. Il faut dire que, actuellement, le granulé bois est deux fois et demie moins cher que le gaz.

Iberdrola ne souhaite pas pour autant sortir du marché français

Si Iberdrola compte suspendre certains de ses contrats en France, il ne quitte pas le marché de l’hexagone. De fait, il insiste sur le fait de ne pas se retirer du marché en expliquant qu’il « continuerait de fournir les clients français ». En revanche, il explique que les tarifs contraignent Iberdrola « à transférer ces coûts aux clients lorsqu’il établit de nouveaux contrats avec eux ».

Le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement français limite la hausse du tarif réglementé à 4 %. Implanté sur le marché tricolore depuis 20 ans, Iberdrola précise qu’il suspend son activité de fournisseur jusqu’en 2023. Il veut préserver ses clients d’une hausse difficilement supportable alors qu’ils peuvent y « échapper ».

Le groupe a lancé début juillet une centrale éolienne en mer, en Bretagne. Cette dernière est dans la baie de Saint-Brieuc et devrait être mise en service fin 2023. Il s’agit là d’investissements massifs dans les énergies renouvelables, un projet supplémentaire à l’exploitation d’éoliennes.

Boostez votre pouvoir d’achat

Avec ses 10 ans d’expérience dans le conseil en réduction de factures, JeChange s’y connait en boost du pouvoir d’achat ! Prenez vite contact avec nos conseillers et faites des économies !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.6/5 - 24 avis