Voiture de location : quelle assurance choisir ?

Dès qu’il est amené à prendre le volant d’un véhicule dont il n’est pas le propriétaire et auquel il n’est pas habitué, n’importe quel conducteur responsable ressent une petite pointe d’angoisse. De fait, la crainte de subir ou causer un accident de voie publique, avec toutes les conséquences que cela peut impliquer, est bien présente.

  • Publié le 31/08/2012 (mis à jour le 17/08/2018)
  • Écrit par
Assurance auto et véhicule de location
Avant de vous engager, pensez à vérifier si l'assurance de votre carte de paiement bancaire ne fait pas doublon avec celle que vous propose le loueur de votre véhicule !

Pour autant, les professionnels spécialisés dans la location de véhicules ont multiplié les formules et les options d'assurance à l'attention de leur clientèle, si bien qu'il est aujourd'hui possible de se couvrir contre un grand nombre de risques et de partir l'esprit plus tranquille. Mais ces couvertures, souvent fort coûteuses, sont-elles toujours utiles ?

Un socle d'assurance obligatoire, inclus dans le tarif

Conformément à la loi et, en particulier, à l'article L211-1 du Code des assurances, il est bien sûr impossible de rouler dans un véhicule de location sans être le titulaire d'une assurance automobile. La seule obligation, toutefois, consiste à être assuré « au tiers », c'est-à-dire en responsabilité civile, pour tous les dommages et toutes les blessures qui pourraient être infligés à d'autres personnes par votre faute (erreur de conduite, accident responsable…).

Dans les faits, le coût de l'assurance obligatoire en responsabilité civile est intégré automatiquement par le loueur professionnel dans le tarif de base qu'il vous propose (par exemple 1 € par jour pour un véhicule loué hors assurance à 38,99 € par jour, soit 39,99 € au total). En cas de contrôle par les forces de l'ordre au cours de la période de location, la vignette d'assurance apposée sur le pare-brise (ainsi éventuellement que l'attestation d'assurance fournie par le loueur) suffit à prouver le respect de vos obligations en matière d'assurance.

L'assurance reste au nom du propriétaire du véhicule, c'est-à-dire du loueur professionnel. Seuls les conducteurs de véhicules en location avec option d'achat (LOA) ou location longue durée (LLD) sont astreints à la souscription d'une assurance à leur propre nom.

Louer un véhicule avec la seule assurance obligatoire vous rend particulièrement vulnérable : à moins que l'accident soit causé par un autre conducteur identifié, vous restez entièrement redevable des dégâts occasionnés au véhicule ou… à vous-même ! Plusieurs garanties facultatives et payantes sont ainsi proposées en complément par tous les loueurs professionnels.

Garanties facultatives liées au véhicule

De nombreux contrats de location, en plus de l'assurance obligatoire, incluent souvent d'office quelques protections supplémentaires pour le locataire du véhicule, dont une assurance dommages assortie d'une franchise. Cette dernière sera variable en fonction de la valeur du véhicule, mais généralement très haute (par exemple 10 000 à 20 000 €). En cas de sinistre, l'intégralité ou une très grosse partie des dégâts risquent donc de rester à la charge du locataire.

Pour y remédier, le client a souvent la possibilité de souscrire une garantie dommages, complémentaire et facultative, appelée CDW. Cette option a pour effet de ramener le montant de la franchise à un niveau beaucoup plus raisonnable (1 000 à 2 000 €, par exemple). Ce restant à charge est alors considéré comme une franchise « non rachetable ».

Des garanties dites « Super CDW », enfin, peuvent supprimer entièrement toute franchise, ce qui conduira donc l'assurance à prendre en charge les dégâts au véhicule dès le premier euro. Elles sont relativement chères et peu fréquentes.

Devis gratuit, économies garanties

L’assurance auto, c’est un budget… Pour rouler sereinement sans vous ruiner, faites confiance à JeChange ! Nous sélectionnons les meilleures offres des assureurs et vous proposons des devis sur-mesure. Essayez, comparez et économisez !

Mon devis gratuit

Garanties facultatives liées au conducteur et aux occupants du véhicule

Au-delà même des dégâts qui pourraient être subis par le véhicule, le locataire peut légitimement souhaiter se protéger lui-même, ainsi que ses proches, contre les blessures et éventuels dommages corporels. La garantie PAI, si elle est souscrite, permet le versement d'une indemnisation forfaitaire au conducteur et à ses passagers pour tous les dommages corporels. Elle est donc similaire, dans son principe de fonctionnement, à la garantie individuelle circulation du conducteur (ICC) qu'un automobiliste peut souscrire pour son véhicule personnel.

Les dommages matériels au préjudice du conducteur (bagages, effets personnels divers) peuvent également être couverts en optant pour une formule améliorée dite « Super PAI » ou « SPAI », qui assurera une indemnisation dans certains cas spécifiques comme l'incendie, l'accident, les catastrophes naturelles et parfois le vol (sous réserve d'une effraction du véhicule).

Ces différentes appellations sont, bien sûr, susceptibles de varier de façon assez importante d'un loueur à un autre. Certains professionnels, par exemple, traitent le risque de vol entièrement à part, avec des garanties dédiées comme la TP ou la TW. Le plus simple reste de lire attentivement les termes du contrat pour comprendre exactement l'étendue des garanties dont vous allez bénéficier.

Motifs d'exclusion

En matière d'assurance pour un véhicule de location, les cas d'exclusions de garantie auto sont classiques et ne diffèrent pas beaucoup de ceux habituellement applicables à une assurance auto.

Le cas d'exclusion le plus courant, outre la fausse déclaration, est l'utilisation du véhicule loué par une personne non autorisée : seuls le ou les conducteurs mentionnés au contrat de location, en effet, peuvent valablement prendre le volant. Le contrat, par ailleurs, peut prévoir une limitation géographique à l'utilisation du véhicule : toute circulation dans un pays non autorisé, dès lors, peut justifier l'absence totale d'indemnisation.

D'autres clauses peuvent sanctionner au même titre une erreur d'approvisionnement en carburant, un défaut de maîtrise du véhicule, le transport de marchandises illicites ou dangereuses ou encore un dommage causé volontairement (vandalisme). En cas de vol, enfin, il conviendra d'effectuer un dépôt de plainte dans les délais prévus par le contrat, sachant qu'un vol commis par un membre de la famille ne donnera lieu à aucune indemnisation.

N'oubliez pas votre assurance carte bancaire

Une fois cumulées, les différentes garanties facultatives attachées à un contrat de location peuvent augmenter de façon significative le coût de revient quotidien du véhicule. Avant de signer, il est donc conseillé de vérifier si vous ne bénéficiez pas déjà, par ailleurs, d'un autre contrat d'assurance qui vous ferait profiter des mêmes garanties.

Cela peut être le cas, par exemple, d'une assurance voyage si vous louez un véhicule une fois arrivé sur votre lieu de villégiature. Mais même la plupart des cartes bancaires (Visa, Mastercard, American Express…), à partir d'une certaine gamme, incluent d'office certaines garanties méconnues et fort utiles en cas de location de véhicule en France ou à l'étranger, comme le remboursement de la franchise en tout ou en partie, sous réserve d'avoir acquitté le paiement de ces dépenses par le biais de ce mode de paiement.

Une question ?

Assurance au tiers ou tous risques ? Quel montant de franchise choisir ? Comment connaître mon bonus/malus ? Si vous avez besoin d’aide, les conseillers de JeChange répondent présents ! Ils répondent gratuitement à vos questions sur l'assurance auto.

Rappel gratuit
2 commentaires - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

macmilan  -  Le 19 septembre 2012 à 19h41

De la même manière, les titulaires de cartes de paiement haut de gamme, de prestige, (MasterCard Gold, Platinium, Visa Premier...). utilisées pour régler le montant de la location, permettent de bénéficier automatiquement de l'assurance « rachat de franchise totale » lors d'accident ou de vol. ***************** Ne pas se fier à ce genre d'annonce! La mise en œuvre de ces garanties pseudo incluses dans les offres de cartes bancaires, DANS LA VRAIE VIE est corrélée à un nombre édifiant d'exclusions: les petits caractères illisibles sont à compulser AVANT de se croire protégé source: expérienceS -plurielle!- personnelles

Tadjidine  -  Le 13 novembre 2014 à 18h33

Merci pour tout ces précisions

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 30 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆