Raccorder ma maison à l’électricité grâce à Enedis

Dans le cadre de la construction d’un logement neuf, le raccordement de votre maison à l'électricité et donc au réseau électrique local relève de la compétence exclusive du gestionnaire du réseau de distribution Enedis (ex-ERDF).

  • Publié le 11/07/2012 (mis à jour le 03/12/2018)
  • Écrit par
Raccordement électricité
Pour 95 % du territoire métropolitain, votre interlocuteur sera le gestionnaire du réseau de distribution Enedis (ex-ERDF) dans le cadre d'un raccordement d’électricité.

Afin d'éviter tout délai préjudiciable qui pourrait vous empêcher d'emménager à la date prévue, il est conseillé de préparer le plus tôt possible le dossier de demande de raccordement électrique avec Enedis (ERDF). Vous pourrez vous faire aider, au besoin, en sollicitant l'assistance de votre futur fournisseur.

Le raccordement Enedis (ex-ERDF), c'est quoi ?

Le raccordement à l'électricité est une démarche incontournable à la fin de la construction d'un logement neuf, et qui consiste à relier le réseau domestique de la maison neuve au réseau local de distribution (le coffret ERDF). Selon les cas, le chantier est plus ou moins complexe :

  • Si le réseau de distribution passe déjà en limite de propriété, il s'agit simplement de procéder à la pose d'un compteur et de réaliser un branchement.
  • Si le logement, au contraire, est un peu plus isolé, il peut s'avérer nécessaire de réaliser un prolongement du réseau de distribution, ce qui aura bien sûr un impact sur le coût de la prestation.

Le raccordement relève de la compétence du « gestionnaire du réseau de distribution » qui n'est autre que Enedis, (ex ERDF) sur environ 95 % du territoire. Les communes non desservies par Enedis dépendent d'entreprises locales de distribution (ELD), dont l'existence est souvent liée à des particularismes historiques (Sorégies, Séolis, régie d'électricité d'Elbeuf ou de Tignes…).

Dans tous les cas, la prestation fournie par le gestionnaire de réseau s'arrête à la limite de la propriété du demandeur. Autrement dit, il appartient au propriétaire du logement de réaliser ou de faire réaliser par un électricien tous les aménagements nécessaires sur son installation domestique, comme par exemple la pose d'un fourreau jusqu'au compteur ERDF.

Contactez Enedis ou le fournisseur d'électricité

Afin de demander le raccordement de votre habitation au réseau local de distribution d'électricité, il est possible tout d'abord de vous adresser directement au gestionnaire par téléphone.

Pour savoir si vous dépendez d'Enedis ou d'une autre entreprise locale, vous pouvez vous renseigner par exemple en examinant vos précédentes factures d'électricité (si vous habitiez déjà dans la même commune) ou tout simplement en effectuant une recherche sur Internet à partir de votre code postal.

Plusieurs fournisseurs d'électricité proposent par ailleurs de vous assister dans vos démarches liées au raccordement, ou même de les prendre entièrement en charge en gérant à votre place les relations avec le gestionnaire de réseau. Il s'agit, notamment pour les fournisseurs alternatifs (Lampiris, Direct Energie…), d'une excellente manière de capter et de fidéliser une nouvelle clientèle.

Le dossier à envoyer à Enedis

Pour avoir enfin l'électricité à la maison, la demande de raccordement nécessite le renseignement d'un dossier de demande très précis, qui devra être soumis au gestionnaire de réseau par vous-même ou le fournisseur que vous avez choisi. En règle générale, les pièces obligatoires restent les mêmes :

  • Une copie du permis de construire en cours de validité. Rappelons que ce document doit être délivré par la commune compétente avant même le début du chantier.
  • Afin de permettre au gestionnaire d'identifier précisément le lieu du raccordement et l'étendue des travaux à engager, prévoyez par ailleurs un plan de situation du chantier et une copie du plan de masse de l'habitation. Ce dernier document est essentiel pour localiser les accès depuis la voie publique ou encore le coffre coupe-circuit individuel.
  • Le demandeur doit choisir une puissance de raccordement qui sera plus ou moins élevée selon le niveau de ses futurs besoins en électricité.
  • Le gestionnaire de réseau réclame en principe un engagement écrit de la part du propriétaire à réaliser lui-même les travaux nécessaires sur sa propriété.
  • Quelques photographies seront utilement jointes au dossier pour donner une meilleure idée de la configuration du terrain ou des éventuelles installations électriques préexistantes.

Choisir la puissance de votre compteur

Attention : la puissance de raccordement correspond à la puissance théorique maximale que vous pourrez ensuite souscrire auprès d'un fournisseur.

Le fait d'opter pour une certaine puissance de raccordement ne vous empêche donc pas, ensuite, de signer un contrat pour une alimentation de moindre puissance.

Dans les faits, et pour une habitation standard, le gestionnaire de réseau pourra vous proposer des niveaux de puissance différents. Par exemple :

  1. Un raccordement en 12 kVA est considéré comme largement suffisant si vos besoins se limitent à un usage domestique courant, y compris si votre logement est chauffé à l'électricité. N'hésitez donc pas à opter pour cette solution, moins coûteuse que la suivante.
  2. Un raccordement en 36 kVA est la formule habituellement retenue pour les logements collectifs. Elle peut également se révéler nécessaire pour certaines habitations de très grande taille ou différents usages de nature professionnelle (exploitation agricole, commerce…).

Pour certains usages spécifiques et pour des lieux non habités, il est par ailleurs possible de demander un raccordement en 3 kVA seulement.

Nouvelles offres !

Mint Energie, Plüm Energie, ekWateur, Ilek… Ces noms ne vous disent rien ? Ce sont les supers challengers de EDF et Engie, ceux qui secouent le marché de l'énergie avec des offres inédites ! Faites une comparaison pour trouver la meilleure offre !

Je compare

Devis et délais d'intervention

Dans un délai de dix jours ouvrés après la réception de votre dossier de demande de raccordement (ou jusqu'à six semaines si le raccordement est complexe et nécessite une extension de réseau), le gestionnaire de réseau vous fait parvenir un devis estimatif. Cette proposition de raccordement doit notamment détailler les travaux à la charge du gestionnaire et, le cas échéant, ceux restant à votre charge.

Un calendrier du chantier permet au propriétaire d'avoir une meilleure visibilité du projet. Un interlocuteur unique, enfin, est désigné chez le gestionnaire pour accompagner le propriétaire tout au long de la procédure.

Le devis a une durée de validité de trois mois. Il vous appartient donc de manifester votre accord dans ce délai, et de verser ensuite un acompte avant le début des travaux.

Combien coûte le raccordement ?

Le coût du raccordement est variable et dépend de nombreux critères, comme la longueur du câblage à prévoir, la configuration plus ou moins difficile du terrain, la zone urbaine ou rurale… Il est d'autant plus difficile d'évaluer le montant du raccordement à l'avance que le gestionnaire, depuis 2014, ne publie plus aucune grille tarifaire en la matière : seul le devis individuel fait foi !

Sachez toutefois qu'un raccordement dans des conditions standard est normalement facturé entre 1 500 et 2 500 euros.

Obtenez le certificat de conformité du Consuel

Le raccordement effectif de votre installation domestique au réseau de distribution ne constitue que l'une des conditions nécessaires pour demander une mise en service de l'électricité !

Dès la fin du chantier de construction, vous ou votre électricien devez également solliciter un certificat de conformité de votre installation auprès du Comité National pour la Sécurité des Usagers de l'Électricité (Consuel), en vous procurant un formulaire Cerfa officiel (et payant) sur le site Internet de l'association.

Sans un formulaire Consuel rempli et visé dans les règles, votre fournisseur d'électricité refusera de mettre en service votre installation. Il est donc recommandé de vous acquitter de cette obligation sans tarder, et dès que votre réseau domestique est achevé.

Sélectionner un fournisseur et convenir d'un rendez-vous

Si toutes les conditions liées au raccordement et à la conformité de l'installation électrique sont réunies, la mise en service peut intervenir dans les dix jours suivant la signature du contrat avec le fournisseur de votre choix. Vous avez la possibilité de vous abonner aux tarifs réglementés de vente proposés par EDF ou de souscrire une offre libre, auprès d'EDF ou d'un fournisseur alternatif.

Dans tous les cas, l'opération de mise en service est effectuée par un technicien du gestionnaire de réseau, et doit se faire en votre présence ou celle d'une personne de confiance. En cas d'absence, des frais de déplacement vain d'une vingtaine d'euros vous seront facturés en plus des frais de mise en service proprement dits (48,53 €, voir tarifs d'ERDF maintenant renommé Enedis), et un nouveau rendez-vous devra être pris.

Mettre en service l'électricité produite par vos panneaux solaires

Avec les panneaux photovoltaïques, vous produisez une électricité gratuite et non polluante. Cependant, il vous faut quand même effectuer un raccordement de ces panneaux solaires au réseau Enedis pour pouvoir la mettre en service, la distribuer ou la consommer.

Pour cela, adressez votre demande directement en ligne sur les portails de raccordement ou par l'envoi d'une fiche de collecte de renseignements qui donne au gestionnaire du réseau électrique les informations techniques relatives à l'équipement que vous allez brancher sur son réseau. Il vous faudra alors choisir l'option de raccordement dont vous souhaitez disposer : injection de la totalité de la production, injection du surplus, autoconsommation totale…

Les travaux seront assurés par Enedis et le plus souvent sous-traités à une entreprise agréée. Le prix du raccordement n'est pas fixe, il varie en fonction de chaque situation.

Quel est le fabricant de l'électricité qu'Enedis distribue ?

Malgré son lien avec le fournisseur historique EDF, Enedis garantit un service égal et non discriminatoire à l'égard des autres fournisseurs d'énergie (Engie, Direct Energie, Plüm, Total Spring, etc…). L'électricité distribuée par Enedis peut provenir de différents producteurs, dont EDF bien sûr.

Je suis un professionnel : le raccordement est-il aussi une étape pour moi avant de pouvoir consommer de l'électricité ?

Que vous soyez un particulier ou un professionnel il n'y a aucune différence. Dans les deux cas il vous faut procéder au raccordement de votre maison ou de votre local au réseau électrique si vous voulez pouvoir disposer de l'électricité. Comme pour les particuliers, les professionnels doivent effectuer une demande de raccordement auprès du gestionnaire de réseau Enedis. Le dossier de demande doit comprendre plusieurs éléments :

  • Une copie de l'autorisation d'urbanisme de la construction,
  • Un plan de situation du terrain à raccorder,
  • Un plan de masse (celui-ci définit les accès depuis la voie publique),
  • La puissance souhaitée.

Après étude de votre dossier, le gestionnaire de réseau vous fera une proposition technique et financière qu'il faudra valider pour enclencher les travaux. Ce n'est qu'une fois les travaux terminés et certifiés conformes aux normes en vigueur par l'organisme CONSUEL que vous pourrez demander la mise en service de l'électricité pour votre entreprise, après bien sûr avoir souscrit un abonnement « Pro » auprès du fournisseur de votre choix.

J'ai des questions sur les démarches à faire pour effectuer le raccordement de mon logement récent ou neuf : qui dois-je contacter ?

Pour obtenir des réponses précises sur les démarches à effectuer pour procéder au raccordement de votre habitation, il faut vous tourner en priorité vers Enedis (ex ERDF). C'est en effet au gestionnaire de réseau que revient la charge du raccordement d'une maison neuve. Pour cela, contactez le Service Raccordement d'Enedis de votre région.

Parallèlement, vous pouvez aussi vous informer auprès de certains fournisseurs d'énergie. Ces derniers sont en effet de plus en plus nombreux à proposer de jouer un service d'intermédiation avec le gestionnaire du réseau. Certains architectes, constructeurs et électriciens proposent également des services d'accompagnement.

Pour concrétiser votre projet, il vous faudra dans un premier temps faire une demande de raccordement auprès du distributeur qui vous fera parvenir sous dix jours une proposition de travaux. Ces derniers s'étalent environ sur une période de un mois et demi à deux mois.

Avant de pouvoir effectuer l'ouverture des compteurs il vous faudra obtenir un certificat de conformité de vos installations avec les normes en vigueur. Ce certificat est décerné par l'organisme CONSUEL.

Boostez votre pouvoir d'achat

Avec ses 10 ans d'expérience dans le conseil en réduction de factures, JeChange s'y connait en boost du pouvoir d'achat ! Prenez vite contact avec nos conseillers pour changer de fournisseur d’énergie et faire des économies !

Rappel gratuit

6 commentaires - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

dupuy  -  Le 15 novembre 2012 à 18h49

j'aimerais bien savoir les normes à respecter pour enterrer les gaines edf gdf puis tuyau d'eau

JeChange.fr  -  Le 16 novembre 2012 à 09h57

Bonjour, Vous trouverez sur la page ci-dessous un croquis qui présente l'ensemble des gaines à raccorder à votre maison (électricité, eau, telecom, gaz,..), ainsi que les profondeurs à respecter http://www.forumconstruire.com/construire/topic-73685.php

quesney  -  Le 17 novembre 2012 à 17h25

Bonjour, je dois faire viabiliser mon terrain notamment en edf, l'entrée de mon terrain (domaine privé) se trouve à environ 30/40 mètre du domaine public, sauriez vous quel serait le coût (1058 à 1300) ou bien plus. mon chemin d'accès faisant plus de 50m j'aurais donc environ 70m de câble à passer du double edf (en limite propriété poser par erdf) jusque mon compteur dans le garage, connaissez vous le tarif approximatif du câble pour cette distance pour du 12kVA, merci pour votre réponse

Voltaire  -  Le 22 février 2013 à 17h31

Bonjour,

Pour info je suis en train de faire un raccordement de type 2 car j'ai un chemin d'accès de 40m. Il pose un câble enterré de 150 et un coffret à 30m. Au total le coût de ces 30m est 4650€ TTC.

dessauve  -  Le 7 février 2015 à 18h30

Bonjour,
Je realise une extension de ma maison, qui servira de logement à mon fils. Comment dois je procéder pour connaitre sa consommation de courant ?
Merci de votre retour

JeChange  -  Le 9 février 2015 à 11h12

Bonjour,

Nous vous invitons pour ce faire à réaliser une simulation de consommation d'électricité en ligne.

Cordialement,

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,3/5 - 4 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆