Voiture électrique : quand il y a alliance pour des pneus écoresponsables

En pleine transition énergétique et électrification des parcs, la voiture électrique connaît encore la pollution à cause des pneumatiques.

  • Publié le

Des pneus adaptés à la voiture électrique

En Europe, la vente de véhicules thermiques neufs sera interdite en 2035, remplacée par celle de la voiture électrique. Les constructeurs automobiles acceptent de jouer le jeu de l’électrification du parc en faveur des enjeux climatiques.

pneus écoresponsables

En revanche, la question se pose par rapport à la pollution de la voiture électrique. En effet, celle-ci, concernant les particules fines provoquées par les pneumatiques notamment, en plein dans la période où nous parlons de transition énergétique, et pourquoi pas de passer les autoroutes à 110km/h pour une consommation plus responsable. De fait, Hyundai et Michelin collaborent pour le développement de pneus écoresponsables.

Le 17 juin dernier, le centre de recherche de Hyundai a signé un accord avec Michelin, pour une durée de trois ans. Les deux entreprises se donnent pour mission de produire une nouvelle génération de pneus, adaptés à la voiture électrique.

Michelin, dans un communiqué de presse, explique vouloir créer un pneu plus responsable, avec davantage de produits recyclés. Ces derniers, à terme, devraient représenter 50 % du poids des nouveaux pneus, contre 20 % à ce jour. Un autre but, réduire sa production de pneumatique en développant un pneu toutes saisons. Ce dernier pourra être utilisé tant en hiver qu’en été et devrait, de fait, être adapté aux différentes conditions météorologiques.

Un pneu toutes saisons avec une réduction de bruits et de vibrations

Le but des différents manufacturiers de pneumatique reste de mettre au point des gommes plus endurantes, adaptées à la voiture électrique.

C’est en ce sens que Hyundai et Michelin s’associent. Ils souhaitent mettre en place un pneu plus endurant, c’est vrai, mais aussi plus écologique, et pourquoi pas connecté. Dédiés spécialement à la voiture électrique, ils travaillent sur un modèle de pneus écoresponsables.

Tout comme Goodyear l’a fait pour Tesla, Michelin travaille sur un système de surveillance en temps réel. Le dispositif consiste à doter le pneu d’un capteur. Ce dernier remonterait alors des informations au conducteur concernant l’usure mais aussi la température du pneu.

voiture elec

Michelin a donc pour but de produire un pneu toutes saisons avec la particularité de réduire le bruit provoqué par le frottement du pneu sur la route. Les deux entreprises entament des « recherches communes » pour analyser les contraintes subies par le pneu de la voiture électrique. Selon Hyundai, ce pneu permettra de « nettement rehausser le confort de conduite ». Le constructeur espère en profiter pour réduire les bruits et les vibrations ressentis dans une voiture électrique à grande vitesse. « Ce partenariat avec Michelin favorisera l’émergence de véritables innovations en matière de technologie pneumatique ».

Un pneu plus écologique

L’usure des pneus est une pollution bien souvent sous-estimée. En revanche, les chercheurs l’estiment à ce jour bien présente dans la production de particules fines, voire plus importante que celle produite par le pot d’échappement.

Michelin, la marque auvergnate, s’accorde avec Hyundai, sud-coréen, pour équiper sa gamme de véhicules électriques. En plus de chercher de la résistance et un meilleur confort, Michelin veut aussi surfer sur la vague écologique. D’abord en réduisant sa production, dès que cela sera possible avec ses pneumatiques toutes saisons, il souhaite rapidement mettre en place une gamme de pneus avec des matériaux recyclés, prenant une part plus importante dans la fabrication.

Luko-PNO
LUKO vous propose d’assurer vos véhicules électriques individuels.

Découvrez toutes les garanties pour assurer vos véhicules.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 7 avis