L’électricité va connaître une hausse du tarif d’acheminement

Une hausse du tarif d'acheminement de l'électricité devrait avoir lieu en août, de 2.26 %. Cette dernière n'impactera pas le consommateur.

  • Publié le

Hausse du tarif d’acheminement de l’électricité annoncé par la Commission de régulation

Comme vous le savez, votre facture d’électricité n’est pas seulement composée de votre consommation. Il y est aussi inclus un tarif représentant la rémunération d’Enedis, le gestionnaire du réseau. C’est ce dernier qui est amené à changer en août. En effet, selon une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), il doit augmenter de 2.26 %. La CRE écrit dans son rapport que le « tarif d’utilisation des réseaux publics de distribution de l’électricité (TURPE) évolue au 1er août de +2.26 % ».

Plusieurs paramètres sont pris en compte pour cette évolution, entre autres, l’inflation.

Sans impact pour le consommateur

Le gouvernement faisant de l’inflation une priorité a maintenu le bouclier tarifaire, pour limiter la hausse à 4 % maximum. Toutefois, cette mesure va coûter plus cher que prévu à l’Etat. Le TURPE, même s’il est mentionné sur votre facture, est payé à Enedis par les fournisseurs d’énergie.

Une jeune femme paie ses factures sur internet pieds nus dans sa chambre

Bruno Le Maire, estimant qu’il est trop tôt pour faire part des détails, assure qu’en « 2023, nous voulons continuer à protéger les Français contre l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz ».

En d’autres termes, la hausse annoncée ne touchera pas les particuliers ni les petits professionnels. Le ministère de la transition énergétique l’a confirmé dans un communiqué.

Le gouvernement s’est déjà engagé et ne souhaite pas changer son fusil d’épaule. De fait, Bruno Le Maire expliquait que des mesures de protection contre la flambée des prix de l’énergie seront intégrées dans une prochaine loi de finances.

D’ici là, le maintien de la hausse des prix de l’électricité sera effectué.

Pas de rattrapage sur les factures d’électricité en 2023

Un besoin de financement supplémentaire d’environ 2 milliards d’euros est estimé pour l’Etat. Malgré cela, Bruno Le Maire a assuré à plusieurs reprises le maintien du bouclier tarifaire et du non-rattrapage sur les factures d’électricité des consommateurs. « Les consommateurs français ne verront aucun rattrapage sur leur facture d’électricité en 2023 » sont ses propres termes. Il a précisé que le surcoût sera « financé par le projet de loi de finances que nous examinerons à la rentrée prochaine. En attendant, le gel des prix du gaz et le plafonnement de l’électricité seront maintenus jusqu’à la fin de l’année ».

Comparez & économisez sur votre facture d’énergie !

JeChange vous conseille et vous oriente vers l’offre la plus adaptée à vos besoins et s’occupe de tout gratuitement.

Appelez directement le : 01 88 85 13 51 Coût d’un appel local

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5/5 - 1 avis