La transition énergétique, une urgence qui fait chaud dans le dos

L'écologie et la lutte contre le dérèglement climatique sont un sujet brûlant d'actualité. Comment pouvons-nous, à titre individuel, pallier cette situation sans précédent ?

  • Publié le

Le dérèglement climatique, une urgence réelle selon le GIEC

La transition énergétique s’avère être un fait de société de plus en plus présent, et le réchauffement climatique n’est plus une simple théorie. Cette année, le rapport du GIEC est alarmant et met le doigt sur les empreintes que chaque homme laisse sur le dérèglement climatique. Le GIEC, c’est un groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Il y a à ce jour un cri d’alerte scientifique sur la situation. L’évaluation est complète et sera utilisée par les décideurs politiques cet automne, lors de la COP 26, devant se tenir à Glasgow.

Le sigle COP représente la « conférence des parties ». Ces parties représentent chaque pays ayant accepté la Convention de Nations unies contre le changement climatique.

Au vu de l’urgence, un texte de loi a été adopté au 21 juillet 2021, la loi climat et résilience. Elle devrait impacter nos vies quotidiennes en fonction des transports, des habitudes alimentaires, de nos consommations au sens large. Qu’en est-il pour l’énergie ? On retiendra l’obligation donnée aux fournisseurs de gaz d’avoir un pourcentage de biogaz dans le gaz qu’ils commercialisent. En tant que consommateur, à l’échelle individuelle, lutter contre le réchauffement climatique et accélérer la transition énergétique est faisable.

Les énergies renouvelables

Hydraulique, éolien, biomasse, solaire…
Envie de préserver l’environnement, tout en payant un prix de l’énergie plus juste ?
Découvrez le meilleur des offres d’énergie éco-friendly !

Je découvre

Comment mieux consommer en dépensant moins pour la transition énergétique ?

Des tarifs en constante augmentation

Nous nous en sommes tous rendu compte, le prix de l’énergie est en hausse cette année, quelle que soit sa nature, électricité comme gaz. En grande partie due à la reprise de l’activité mondiale, la hausse de la consommation et le réapprovisionnement des stocks demandent une plus grande production. De fait, le prix des tarifs réglementés grimpent eux aussi.

Des offres dites vertes existent. Ce sont des offres de marché, une alternative aux tarifs réglementés. Se basant de manière générale sur ces derniers pour proposer un rabais, elles sont souvent soumises à une tarification plus attractive, vous avez tout à y gagner !

Les offres vertes pour la transition énergétique, qu’est-ce que c’est ?

A ce jour, il y a deux grandes familles d’offres vertes :

  • La production d’énergie renouvelable, par le biais de l’éolien, du solaire, de l’hydraulique ou encore de la biomasse, etc.
  • Le compensé carbone, qui permet aux producteurs classiques passant par les énergies fossiles de compenser leurs émissions de CO2 par l’investissement dans le renouvelable.

Comment trouver la meilleure offre ?

C’est dans cette dynamique d’effort pour la planète et d’économies que nous pouvons tenter de réduire nos dépenses inutiles (laisser la lumière allumée, la porte du frigo ouverte…). Bien choisir son fournisseur, son offre, tout en évitant la surconsommation, voilà un bon début. Par ailleurs, votre facture ne s’en portera que mieux.

Pour vous y aider, JeChange met à votre disposition ses conseillers experts. Ils répondent à toutes vos questions, vous trouvent l’offre la plus adaptée à vos besoins, et vous accompagnent gratuitement dans vos démarches éventuelles. Comparer les offres est devenu un jeu d’enfant, n’hésitez pas à faire le point sur les différentes propositions.

Quelles sont les différentes offres pour une consommation responsable au sein de la transition énergétique?

Nous l’avons vu précédemment, il existe plusieurs possibilités.

Les énergies vertes

Les « compensé carbone »

Nous trouverons trois grands fournisseurs en exemple :

  • ENI avec son offre Astucio planète qui propose de la reforestation et un pourcentage de biogaz.
  • TotalEnergies (anciennement Total Direct Energie) qui compte atteindre la neutralité carbone en 2050. D’ici là, ce fournisseur propose un pourcentage d’énergie renouvelable, mais surtout, il investit dans des parcs éoliens, le biogaz et le biocarburant.
  • EDF qui propose du biogaz et de l’installation de panneaux photovoltaïques. De plus, en attendant la rentabilité et stabilité de la production d’énergie renouvelable, il met au jour les bons côtés du nucléaire. Nous y reviendrons…

Les énergies renouvelables

Nous trouverons ici des producteurs d’énergie renouvelable qui fournissent directement une électricité 100 % verte via différentes techniques :

  • ilek qui est en collaboration directe avec plusieurs producteurs locaux. Il propose donc aux consommateurs de choisir leur producteur en circuit court pour de l’électricité éolienne, hydroélectrique et solaire ou du gaz par méthanisation
  • ekWateur qui propose de l’énergie 100 % renouvelable « garantie d’origine »
  • Planète Oui qui propose quant à lui de l’énergie 100 % renouvelable en redistribuant la production locale. Planète oui est recommandé par Greenpeace en tant que fournisseur « vraiment vert »

Les énergies renouvelables

Hydraulique, éolien, biomasse, solaire…
Envie de préserver l’environnement, tout en payant un prix de l’énergie plus juste ?
Découvrez le meilleur des offres d’énergie éco-friendly !

Je découvre

Une autre alternative pour la transition énergétique, le nucléaire

Contrairement aux idées reçues, le nucléaire n’est pas la production d’énergie la plus polluante, loin de là ! Comme toutes les autres, en revanche, elle a ses limites et inconvénients : elle reste dangereuse et génère des déchets radioactifs.

Cependant, le nucléaire n’est pas totalement exclu dans la transition énergétique, pourquoi ?

  • pas de gaz à effet de serre
  • pas de poussières
  • les centrales sont constructibles rapidement
  • pas de recours au stockage
  • contrairement à la production d’énergie renouvelable, elle n’est pas victime des aléas météorologiques

La solution des énergies renouvelables, de par son intermittence de production et son obligation de stockage, n’est pas totalement viable, et il faut compenser. En attendant qu’elle le devienne, le nucléaire resterait une solution moins coûteuse et, surtout, moins polluante que les énergies fossiles.

Exemples :

L’Allemagne a choisi de sortir du nucléaire en 2022. Elle compte à ce jour des investissements colossaux dans la production d’énergie verte et doit recourir à une part importante d’importation de l’énergie. Pour combler le manque, elle se sert de centrales à charbon et devient, de ce fait, un pays grand émetteur de CO2, à l’instar de la Chine.
D’ailleurs, la Chine se tourne aujourd’hui vers le nucléaire pour diminuer ses émissions de CO2.

En France, près de 70 % de la production d’électricité vient du nucléaire et peut se targuer d’être dans la liste des pays à carbone bas. Le nucléaire n’est donc pas totalement exclu de la course à la transition énergétique, en attendant la stabilité et la pérennisation de la production en énergie 100 % verte.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.9/5 - 8 avis