Électricité et Gaz : les news

  • Publié le (mis à jour le )
  • par

Bientôt la fin de nos abonnements chez EDF et GDF ?

Lutter contre la précarité énergétique qui frappe aujourd'hui environ 8 millions de personnes en France est plus que jamais au coeur de l'actualité. Le médiateur national de l'Energie, Denis Merville annonce une proposition choc, celle de supprimer l'abonnement EDF et GDF pour les plus démunis et relance la polémique sur la mise en place du chèque énergie associé en parallèle à cette mesure.

1 commentaire
  • Publié le (mis à jour le )
  • par

La réversibilité au cœur du débat sur le marché de l'énergie

L'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie risquait de s'accompagner d'une fermeture. En effet, parmi les clauses de changement de fournisseur, la non réversibilité prêtait à discussion : quitter EDF/GDF pouvait vouloir dire ne jamais y revenir... jusqu'à ce que le Sénat vote lundi dernier une loi allégeant cette clause.

Bilan de l'ouverture des marchés de détail de l'énergie au T1 2015

Des tarifs réglementés de vente en hausse rapide, des offres de marché toujours plus nombreuses et innovantes… En théorie, la période semble propice à une ouverture massive à la concurrence des marchés du gaz et de l’électricité. Mais les particuliers sont-ils effectivement nombreux à faire valoir leur droit à changer de fournisseur, reconnu depuis le 1er juillet 2007 ?

Une croissance trimestrielle en phase avec ses objectifs annuels pour Direct Énergie

Après avoir rendu publics fin mars des résultats annuels probants, Direct Énergie, premier fournisseur alternatif de gaz et d'électricité dévoile en ce jour une croissance soutenue au premier trimestre 2015. Si l'opérateur parvient à maintenir pareil rythme d'activité dans les mois à venir, l'objectif d'acquisition de 450 000 nouveaux sites clients devrait être atteint sans mal.

Forte croissance pour Direct Énergie en 2014

Les résultats financiers dévoilés par Direct Énergie pour les trois premiers trimestres de 2014 l'auguraient ; le bilan de l'exercice annuel le confirme. Direct Énergie, troisième acteur français de l'électricité et du gaz, consolide une croissance saine et solide en alignant des résultats nets dans le vert pour 2014.

La CRE ne veut plus de jumeaux dans l'énergie

Alors même que les missions de fourniture et de distribution du gaz naturel et de l’électricité, en France, sont censées être pleinement distinctes et séparées depuis de nombreuses années, de nombreux citoyens peinent encore à comprendre le nouveau mode d’organisation de ces deux marchés énergétiques.

Une croissance dynamique enregistrée par Direct Énergie au troisième trimestre

Direct Énergie, troisième acteur français de l’électricité et du gaz, confirme sa dynamique commerciale en enregistrant des résultats probants au troisième trimestre. Le premier opérateur alternatif d’énergie a réalisé 142 millions d’euros au cours de cette période, soit un bond de son chiffre d'affaires de 12,8 % par rapport au troisième trimestre 2013. Le rythme d’acquisition de sites clients, porté à 118 000, ne faiblit pas quant à lui.

Le mouvement d’abandon des tarifs réglementés de l’énergie ne faiblit pas

Faut-il y voir un début de sanction contre les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité, dont la complexité et l’opacité ne cessent de s’étendre ? Toujours est-il que les foyers français sont chaque jour plus nombreux à user du droit qui leur est offert depuis le 1er juillet 2007, et continuent à migrer vers les tarifs de marché proposés par les nouveaux fournisseurs ou les opérateurs historiques.

Les Français toujours plus nombreux à quitter les tarifs réglementés d’EDF et GDF Suez

Comme à chaque trimestre, la Commission de Régulation de l’Énergie, le gendarme Français des marchés de l’électricité et du gaz naturel, fait paraître son observatoire trimestriel des marchés de détail de l’énergie. Pour les trois premiers mois de l’année, la tendance est à un accroissement de la concurrence sur le marché énergétique français. Depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, la part des clients résidentiels - particuliers - en offre de marché n’a cessé de croître ; parmi laquelle nombre d’abonnés ont souscrit un contrat auprès d’un fournisseur alternatif à EDF et/ou GDF Suez. Lesquels proposent également des offres à tarifs libres, à côté des tarifs réglementés. 

Le Médiateur s’alarme de la hausse des prix de l’énergie

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jean Gaubert, Médiateur national de l’énergie, n’a pas pris de gants à l’occasion de la présentation à la presse du rapport de l’institution pour l’année 2013. Les fournisseurs ont « procédé à 60 000 coupures de gaz et d’électricité et 87 000 réductions de puissance d’électricité sur le 1er trimestre 2014, soit 147 000 interventions ». Au-delà de la brutalité des méthodes employées par les fournisseurs, le Médiateur entend tirer la sonnette d’alarme sur la hausse continue des prix de l’énergie, qui ne peut aboutir qu’à une précarisation énergétique sans cesse croissante de millions de Français.

Résultats au premier trimestre 2014 : Direct Énergie confirme

De la cohérence : le fournisseur alternatif d’électricité et de gaz Direct Énergie n’en manque pas. Alors que le groupe né de la fusion avec Poweo avait annoncé des résultats nets particulièrement encourageants pour l’année 2013, Direct Énergie confirme sa bonne santé financière, par la publication d'un bilan financier trimestriel fidèle aux perspectives de croissance annoncées. Au premier trimestre 2014, le chiffre d’affaires dégagé par le troisième acteur de l’énergie en France s’établit à hauteur de 255,1 millions d'euros, une donnée quasi-stable par rapport au premier trimestre 2013. Pour la même période, son parc client s’est élargi à 87 000 nouveaux abonnés.

Dépenses d'énergie : 72 % des ménages baissent le thermostat

La crise économique est passée par là. Le renchérissement du prix de l’énergie également. Dépenser moins d’énergie au quotidien est devenu un impératif pour nombre de Français. C’est du moins la conclusion qui ressort de données rendues publiques par le ministère du Développement durable. Si près de trois ménages Français sur quatre font le choix de baisser le thermostat en vue d’économiser sur leurs dépenses en énergie, ces-derniers sont par ailleurs 38 % à souhaiter investir dans des travaux de rénovations énergétiques. Un chiffre cohérent dans le sens où un tiers des ménages hexagonaux jugent que leur logement est mal ou insuffisamment isolé.

La ministre Royal tiendra-t-elle les engagements de l’éco-citoyenne Ségolène ?

« Produire différemment » : voilà l’un des principaux objectifs fixés par le président de la République à l’occasion de son intervention télédiffusée du 31 mars. François Hollande a notamment assigné au nouveau gouvernement la poursuite de « l’exigence de la transition écologique, pour préparer la France de demain à être moins dépendante du pétrole comme du tout nucléaire. [Et ainsi] prendre de l’avance sur les industries vertes [...] ». Propulsée aux commandes d’un ministère élargi en charge des questions d’Écologie, de Développement durable et d’Énergie : Ségolène Royal, ardente partisane d’une « social-écologie » à la française. Y réussira-t-elle ?

Des résultats nets dans le vert en 2013 pour Direct Énergie

Le producteur et fournisseur alternatif d’électricité et de gaz Direct Énergie a annoncé jeudi être parvenu à dégager un résultat net en hausse de 21 % à 5,7 millions d’euros en 2013. Direct Énergie a publié un chiffre d’affaires 2013 (pro forma) en croissance de 6,5 % par rapport à 2012, de l’ordre de 760 millions d’euros. Fort de ce bilan comptable encourageant, Direct Énergie table dès lors sur une progression de sa rentabilité en 2014. Le marché boursier a quant à lui accueilli favorablement cette perspective de croissance : l’action du 3ème fournisseur d’énergie a grimpé de 5,82 % à l’ouverture des cours de NYSE Euronext Paris ce matin.

  • Publié le (mis à jour le )
  • par

Fin de la trêve hivernale : les coupures toucheront des milliers de foyers

Depuis ce 15 mars, la trêve hivernale a pris fin. Si EDF et GDF-Suez se sont mis au diapason du gouvernement afin d’accorder deux semaines supplémentaires de répit aux 2,2 millions de foyers bénéficiaires de tarifs sociaux, tous les autres clients présentant des situations d’impayés sont d’ores et déjà susceptibles de voir leur gaz comme électricité coupés. Théoriquement, d’éventuelles coupures massives pourraient affecter près de 600 000 foyers selon les estimations rendues publiques par la CGT-Énergie ; moitié moins, selon les annonces faites par les distributeurs à ce sujet.

  • Publié le (mis à jour le )
  • par

La concurrence se mobilise contre EDF et GDF autour de la fourniture d'énergie

Malgré l'ouverture des marchés de l'énergie en 2007, EDF, électricien historique, détient toujours 92 % de celui des particuliers et n'a eu à déplorer aucune immigration massive vers la concurrence. Cependant, les augmentations prévues des tarifs réglementés ont suscité un afflux d'offres concurrentielles. Le groupe dirigé par Henri Proglio serait-il menacé ?

E.ON transforme l'électricité en gaz

L'Allemagne, rendue méfiante depuis la catastrophe de Fukishima prévoit l'abandon du nucléaire dans les 10 années à venir et a déjà amorcé sa transition vers un nouveau système énergétique. A Falkenhagen, l'énergéticien allemand E.ON prévoit la construction d'un site pilote Power-to-Gaz (P2G), opérationnel en 2014, capable de transformer l'électricité éolienne en gaz.

Baisser le coût de l'énergie avec les bâtiments à énergie positive

La règlementation thermique 2012 (RT 2012) a été généralisée depuis le début d’année à toutes les constructions neuves. Cette réforme poursuit l’objectif de réduire fortement les dépenses énergétiques des bâtiments et favorise les économies d’énergie. La chasse aux déperditions thermiques est lancée avec notamment les bâtiments à énergie positive. Ces bâtiments doivent répondre à de nombreuses attentes, en tenant compte de contraintes pour la production d’énergie.

1 commentaire

Les grands groupes de l'énergie appellent l'Europe à l'aide

Dans une déclaration commune retentissante publiée en début de semaine, les PDG de huit grands groupes énergétiques (dont le français GDF Suez, l’allemand RWE et l’italien Enel) poussent un cri d’alarme et pointent les insuffisances de la politique communautaire menée jusqu’à présent. Bien au-delà des questions de développement durable, c’est la sécurité même de l’approvisionnement en énergie du continent qui pourrait être bientôt remise en question.

  • Publié le (mis à jour le )
  • par

Partage de son énergie... EDF s'en tire bien !

La loi Nome relative à la nouvelle organisation du marché de l'électricité en France vient d'être transmise au Conseil d'État. Henry Proglio, le nouveau PDG du fournisseur historique était tout d'abord opposé au projet de loi, aujourd'hui il semble vouloir imposer ses conditions.

La loi Brottes censurée par le conseil constitutionnel

La mise en place d'une tarification progressive de l'énergie pour les ménages français figurait parmi les mesures phares voulues par le gouvernement et la ministre de l'énergie Delphine Batho. La loi Brottes, née de cette volonté fut complexe et difficile à mettre en œuvre et certains points n'ont toujours pas trouvé d'accord. Le bonus-malus dans ses modalités d'application fait toujours débat.

La tarification progressive du gaz et de l'électricité (bonus/malus)

Entrée dans le débat public lors de la dernière campagne présidentielle, la tarification progressive de l'énergie a été promise par François Hollande dans son 42ème engagement de campagne. Après un parcours chaotique et de nombreux remaniements, cette proposition de loi a été adoptée définitivement le 11 mars. Dénommée "loi Brottes", elle prévoit d'instaurer un système de bonus-malus sur les factures d'électricité, de gaz naturel et de chaleur en réseau dans le but d'inciter à une plus grande sobriété énergétique. Son instauration est toutefois repoussée au 1er janvier 2015. La loi prévoit une entrée en vigueur du texte à partir de 2016.

1 commentaire
  • Publié le (mis à jour le )
  • par

Extension des tarifs sociaux de l'énergie

Une nouvelle mesure à l'entrée de l'hiver va permettre d'étendre les tarifs sociaux d'EDF et des fournisseurs de gaz à de nouveaux bénéficiaires. Un coup de pouce promis par Delphine Batho, Ministre de l'écologie et de l'énergie en attendant le vote de la loi sur l'énergie proposée par François Brottes, député Socialiste.

Les clauses abusives des fournisseurs d'énergie

Alors que les Français sont encore dans l'attente d'une baisse significative de leur facture de gaz ou d'électricité suite à l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les contrats des fournisseurs sont pointés du doigt par l'association pro-consommateurs "UFC que choisir" qui dénonce un trop grand nombre de clauses jugées abusives.

Energie-info.fr et la CRE dressent le bilan annuel du marché de l'énergie

Le baromètre annuel Energie Info, précieux indicateur de température dans le domaine de l'énergie a livré avant la trêve des coupures hivernales son bilan aux chiffres jamais encore atteints depuis sa création en 2007. Cette étude réalisée en septembre 2012 auprès de 1503 foyers en France montre de manière significative les nouvelles priorités des français.

Angleterre : une loi sur le prix de l'énergie ?

La "Draft Energy Bill", la proposition de loi sur l'Energie fait actuellement couler beaucoup d'encre chez nos voisins anglais. En réponse à l'explosion des tarifs de l'énergie électrique et gazière, Downing Street a annoncé une loi obligeant entre-autres les fournisseurs d'énergie à revoir leurs tarifs à la baisse. Une mesure tombant à point nommé au moment où la plupart des ménages subissent de plein fouet les mesures d'austérité gouvernementales.

La taxe verte en hausse de 50% pour l'électricité allemande

La volonté de nos voisins germaniques de sortir du nucléaire avant 2022, leur soutien au développement des énergies vertes risque en 2013 de faire flamber leur facture électrique sérieusement alourdie par la hausse prévue de près de 50% sur la taxe payée par les usagers. Une mesure décidée pour rémunérer les opérateurs d'énergies renouvelables.

La fusion absorption de Direct Energie par Poweo

Un nouvel acteur du marché du secteur de l'énergie a fait son apparition le 11 juillet dernier. Il se nomme Poweo Direct Energie, et n'est autre que la fusion entre les deux entreprises que sont d'un côté Poweo, et de l'autre Direct Energie. Ce nouveau fournisseur sera le troisième grand acteur de ce secteur, derrière les historiques EDF et GDF Suez.

Méfiez-vous de la facture unique d'EDF !

EDF a récemment envoyé à certains de ses abonnés un courrier leur suggérant d'opter pour une facture unique regroupant l'électricité et le gaz, en "oubliant" de préciser que cette démarche résilierait de fait leur contrat de gaz chez leur fournisseur actuel, sans pour autant réduire le montant des factures...

  • Publié le (mis à jour le )
  • par

Aide à la rénovation des logements pour réduire la facture d’énergie

Pour plus de 3 millions de ménages français, la facture d’énergie représente 10% des ressources… Un chiffre qui n’est pas prêt de diminuer avec les hausses régulières du prix de l’électricité et du gaz. Avec « Habiter mieux », les pouvoirs publics veulent aider les propriétaires de logements les plus défavorisés

Rien ne va plus pour Poweo

Avec 4 millions d'euros de pertes par mois et un déficit annoncé de 40 à 50 millions d'euros pour 2010 le moral est au plus bas chez Poweo qui envisage très sérieusement d’arrêter brutalement son activité de détail et de céder ses 400 000 clients à son rival Direct Energie

Les inégalités des factures d'énergie se creusent entre les ménages

Une étude publiée à l'Insee ce mardi, indique que les français dépensent en moyenne 2 300 euros par an en énergie. En outre, les inégalités de dépenses énergétiques entre les ménages se creusent depuis 25 ans. Seuls les ménages aisés bénéficient réellement des avancées techniques en matière d'énergie. Les progrès énergétiques font-ils réellement baisser les factures des ménages ?

La FNAIM incite les propriétaires à éco-rénover

Dans le cadre de la loi Grenelle, des mesures de rénovations énergétiques sont de plus en plus adoptées dans le secteur de l'immobilier. L'objectif étant d'inciter les ménages à prendre le pas et de les convaincre à effectuer des travaux de rénovation énergétique chez eux.

Les consommateurs investissent dans les travaux d'énergie

L'Agence nationale pour l'information sur le logement (ADIL) a mené 40 000 consultations en 2009 concernant le renforcement de la performance énergétique dans l'habitat. En effet on remarque un net renforcement des questions posées par les consommateurs sur les économies d'énergie. Les ménages aspirent de plus en plus à améliorer et optimiser le capital énergétique de leur foyer.

1er assistant personnel pour réduire toutes ses factures

Depuis notre centre d'appel dans le Sud-Ouest de notre beau pays, nos experts vous accompagnent pour toutes vos demandes de souscription ou de résiliation de contrats.

À l'affût, ils cherchent pour vous les offres les plus intéressantes. Et surtout les moins chères.

Nos experts sont là pour vous