Le rôle de l’augmentation de la TICGN dans l’augmentation du prix du gaz

Le tarif réglementé du gaz ne cesse d’augmenter depuis plusieurs mois. Quand on sait qu’il est composé de près de 30% de taxes, il est difficile d’accuser uniquement la hausse des cours mondiaux du gaz pour expliquer cette augmentation.

Une tirelire en forme de cochon est posée sur un radiateur au gaz

Un constat sans appel : le tarif réglementé du gaz a explosé en 2018

Au 1er novembre, le tarif réglementé du gaz a bondi de plus de 5%. C'est la septième fois de suite que le TRG a été revu à la hausse, la quatrième en une année seulement. Au total, depuis début 2018, le prix du kWh de gaz a grimpé de plus de 16%. Cette augmentation concerne directement les abonnés d'Engie, l'opérateur historique qui applique le tarif réglementé, mais aussi tous les abonnés des fournisseurs alternatifs de gaz dont les prix sont directement indexés sur celui du tarif réglementé.

La hausse des prix du pétrole, un coupable tout désigné…

Le tarif du gaz dépend en grande partie de celui du pétrole. Or, le prix du baril de pétrole ne cesse d'augmenter depuis plusieurs mois, entraînant mécaniquement une hausse des tarifs du gaz sur les marchés mondiaux. Les tarifs réglementés sont réajustés systématiquement en fonction de ces hausses pour permettre à Engie de maintenir ses marges. Mais la hausse du prix du baril de pétrole, qui, certes, a quasiment doublé entre l'été 2017 et l'été 2018, n'est pas seule responsable.

… qui ne saurait occulter la hausse considérable de la TICGN

Depuis le 1 er avril 2014, les particuliers doivent s'acquitter d'une nouvelle taxe, la TICGN, ou Taxe Intérieur de Consommation sur la Gaz Naturel. Cette taxe permet de financer les chèques énergies distribués aux ménages les plus pauvres et inclut une contribution climat-énergie. Au départ, elle représentait 1,27€ par mégawattheure, soit à peine 10€ par an et par foyer en moyenne.

Depuis, elle n'a pas cessé d'augmenter : +108% en 2015, +64% en 2016, +36% en 2017 et +44% en 2018. Au total, la TICGN atteint aujourd'hui 8,45€ par MWh de gaz, soit plus de 6,5 fois son montant initial.

Un avenir incertain malgré les promesses d'Edouard Philippe

Sur une année, la TICGN représente dorénavant 80€ par abonné en moyenne. Un montant qui peut même doubler pour les foyers utilisant le gaz pour se chauffer, pour cuisiner et pour produire de l'eau chaude. Avant le gel de l'augmentation des taxes sur le gaz et l'électricité annoncé par Édouard Philippe début décembre pour calmer les réfractaires à la hausse des taxes sur les carburants, la hausse de la TICGN était même amenée à se poursuivre tambour battant dans les années à venir.

Qu'en sera-t-il quand les gilets jaunes auront sagement rejoint leur boîte à gants ? Difficile à dire tant la situation semble confuse aujourd'hui. Une chose semble acquise, à moins de changer de fournisseur, votre facture de gaz a peu de chance de baisser sensiblement dans les mois à venir.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3,7/5 - 9 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆