Toujours plus d’offres de gaz vert sur le marché de l’énergie en France

Les fournisseurs d’énergie ont ouvert un nouveau chapitre dans la fourniture de gaz en lançant des offres « vertes ». Avec quels avantages et quelles garanties ? Réponses.

Une installation de production de biométhane dans un champ

C'est une véritable prise de conscience qui semble s'opérer depuis quelques années sur le marché de l'énergie et du gaz en particulier : petits ou grands, les fournisseurs sont en effet de plus en plus nombreux à commercialiser des offres de gaz « vert », bien que celles-ci demeurent encore aujourd'hui marginales. État des lieux.

Les fournisseurs de gaz se mettent au vert

Après l'électricité « verte », le gaz « vert » ! La commercialisation d'offres de gaz renouvelable semble franchir une nouvelle étape avec les annonces de nouveaux fournisseurs bien décidés à investir ce segment de marché encore peu développé.

C'est notamment le cas d'Ilek ou en encore d'ekWateur, qui ont récemment présenté des offres de vente de gaz « vert » produit en France pour les particuliers. Du côté des grands fournisseurs (Engie, Direct Energie) le pas a déjà été franchi. Pour autant, la part de marché des offres de gaz renouvelable est encore relativement limitée.

Gaz vert : de quoi parle-t-on ?

Le gaz « vert » est un autre nom pour le biométhane. En effet, l'expression désigne en premier lieu cette source d'énergie considérée comme pleine de promesses. Le gaz vert se distingue donc du gaz naturel présent naturellement dans les sous-sols.

Le biométhane est lui obtenu par un procédé chimique et biologique qui permet de décomposer des déchets de matières organiques grâce à des bactéries. En clair, le biométhane est issu de la fermentation de déchets agricoles, ménagers ou industriels.

Une offre « Made in France »

Mais de quelles garanties dispose-t-on pour savoir si le gaz que l'on achète est vraiment vert ? C'est simple ! Le principe est le suivant : pour chaque kWh vendu, la plupart des fournisseurs achètent un certificat dit de « garantie d'origine ». Celui-ci atteste qu'une quantité de biométhane équivalente à celle de gaz vendu a bien été injectée dans le réseau. 

Quant à l'assurance que celui-ci a bien été produit en France et non acheté sur le marché européen, cela dépend du type d'approvisionnement du fournisseur, lequel peut travailler avec des producteurs de gaz locaux comme des éleveurs disposant d'exploitations bovines et qui produisent du biométhane grâce à la fermentation de leurs lisiers.

Une production encore faible

Si la demande commence à poindre de la part des particuliers, la production de gaz vert disponible dans l'Hexagone reste très faible, à peine 0,1% de la consommation totale de gaz. Pour autant, l'essor de cette nouvelle offre est bien réel. Pour preuve, au mois de septembre 2018 on pouvait dénombrer 67 sites injectant du biométhane dans le réseau de gaz français avec une capacité de production d'environ 1 térawattheure, ce qui représente la consommation de plus de 80.000 foyers, soit une hausse de 50% par rapport à l'année précédente !

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3,9/5 - 12 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆