Possible baisse du rachat de l’électricité photovoltaïque

Le gouvernement souhaite baisser le prix de rachat de l'électricité photovoltaïque rachetée par EDF. Les particuliers producteurs d'électricité solaire risquent de voir leurs revenus liés au photovoltaïque, diminuer. Les acteurs de la filière du développement durable veulent se faire entendre et contrer cette démarche de baisse des prix du gouvernement.

  • Publié le

Comment financer le secteur de l'énergie solaire ?

Le gouvernement envisage de diminuer les prix de rachat de l'électricité solaire par EDF.

Vers la fixation d'un quota trimestriel ?

Victime de son succès, le secteur du photovoltaïque pourrait subir des restrictions. D'après le quotidien les Echos, "Bercy souhaite contenir le volume des nouveaux projets à 500 MW/an, en allouant des quotas pour les particuliers, les grandes toitures et les fermes au sol". Ce quota serait fixé entre 25 et 37,5 MW, le tarif de rachat de EDF passerait donc à 0,58 €/MW.

Augmenter la taxe Contribution au service public d'électricité ?

D'un autre côté, la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) préconise d'augmenter la taxe CSPE (Contribution au service public de l'électricité) payée par chaque consommateur dans le but de parer au surcoût dégagé par le développement du solaire. La CRE propose de tripler cette taxe. Chaque consommateur paye à ce jour une CSPE de 4,5 €/MWh, la CRE aimerait l'augmenter à 12,9 €/MWh. 

Le gouvernement estime en revanche, que cette hausse n'est pas compatible avec la loi de Finances 2011 limitant à 3€/an la hausse des tarifs. Etant donné que les tarifs de l'électricité augmenteront, d'après le ministre du budget François Baroin, de 3 % en janvier 2011, greffer dessus une hausse de la CSPE serait impossible.

Le petit producteur d'énergie solaire qui risque de trinquer

Les particuliers qui ont investit dans les panneaux photovoltaïques ont déjà vu leurs rentrées d'argent liées à l'électricité solaire, diminuer. En effet le tarif de rachat de l'électricité photvoltaïque par EDF a subi précédemment deux baisses consécutives, la dernière en date était de 12 %, fin août 2010.

Les ministres se réunissent aujourd'hui dans l'optique de prendre une décision concernant l'avenir du secteur solaire en France.

Réactions des acteurs de la filière photovoltaïque

Une étude menée par le SER (branche photovoltaïque du SOLER : Groupement français des professionnels du photovoltaïque), indique que le secteur des énergies renouvelables devrait créer 52 000 emplois en 2020. Les acteurs de la filière espèrent parvenir à un consensus avec les pouvoirs publics sur le développement de la filière des énergies renouvelables, sans devoir subir les décisions prises par le gouvernement sans concertation au préalable.

Prenez d'ores et déjà les devants en comparant les prix proposés par les fournisseurs d'électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 41 avis