Électricité, une baisse de consommation se fait sentir en France

La baisse de la consommation d'électricité en France frôle les 10 %. EDF félicite les particuliers dont la mobilisation est une aide précieuse.

  • Publié le

Chauffage électrique

Des actions réelles de sobriété qui fonctionnent

Le 13 décembre dernier, RTE a publié ses données sur la consommation d'électricité en France. Ces dernières relèvent un recul de 9.7 % sur la semaine écoulée, par rapport à la moyenne des années 2014-2019. L'actualisation des données s'est arrêtée le 18 décembre. Le Réseau de Transport de l'Électricité explique que "sur les quatre dernières semaines, la consommation d'électricité en France à température normale affiche une diminution structurelle par rapport au minimum des années précédentes sur la même période". Un appel à la sobriété a été lancé par la CRE, GRDF, mais aussi par les différents fournisseurs.

Si à l'automne dernier, RTE avait perçu cette baisse dans le secteur industriel, son rapport indique qu'à ce jour, "la baisse de consommation apparaît désormais dans tous les secteurs" alors que la température est descendue "significativement en dessous des normales de saison". Le gouvernement a mis en place son plan de sobriété. Il prévoit une réduction de 10 % de la consommation d'énergie sur les deux prochaines années.

Une baisse de consommation d'électricité qui se porte dans tous les secteurs

Pour RTE, les données confirment un "effet réel des actions de sobriété engagées par les particuliers et les entreprises".

Les données de RTE ont deux spécificités : météorologique et calendaire. Qu'est-ce que cela veut dire exactement ? Tout simplement, pour avoir une comparaison des plus justes, une température de référence est créée. Pour calculer cette dernière, RTE s'explique. On prend alors en compte "la consommation qui aurait eu lieu si les températures avaient été alignées sur les températures normales pour la période". Autrement dit, la consommation d'électricité se calquant sur les variations de température. On garde donc ce que l'on appelle la "normale saisonnière" pour que les résultats soient plus objectifs.

Trêve hivernale et coupures d'énergie

Dernier point ajouté aux données brutes, la partie calendaire. En effet, les variations de consommations s'observent aussi dans la vie quotidienne des consommateurs. Votre consommation d'électricité ne sera pas la même pendant la semaine (où vous vous rendez au travail par exemple) que pendant le weekend.

RTE souligne donc que d'une semaine à l'autre, "l'effet baissier s'amplifie [...]. La baisse de la consommation concerne tous les secteurs : industriel, tertiaire et résidentiel".

Période de froid et problématique de l'électricité nucléaire

Une partie du parc nucléaire français est mise à mal, notamment pour des problèmes de corrosion. Cependant, il est intéressant d'observer que, malgré une alerte de froid sur la partie nord de l'hexagone, aucune alerte n'a été enregistrée par RTE.

Bruno Le Maire, le ministre de l'économie, a déclaré que "nous remettons des réacteurs nucléaires en état. A l'heure où je vous parle, il y a 41 réacteurs qui sont en état de fonctionner, l'objectif est d'en voir 45 au mois de janvier".

Les difficultés d'approvisionnement de cette année ont lancé un challenge sur le pays, et le gouvernement a appelé à plusieurs reprises à la sobriété énergétique.

Qui dit sobriété dit économies, et s'il était temps d'en faire ? N'hésitez pas à contacter nos conseillers experts pour alléger vos factures du quotidien, c'est gratuit !

tirelire cochon

Comparez, changez, économisez sur votre forfait !

Votre conseiller JeChange vous oriente vers l’offre la plus adaptée à vos besoins et s’occupe de tout gratuitement.