EDF ENR : leader dans l’autoconsommation d’énergie solaire

En 2021, alors que l'énergie est en crise, EDF ENR enregistre 41 % de hausse de son chiffre d'affaires. Une filiale en pleine croissance !

  • Publié le

Une offre vers l’autoconsommation ou la revente d’énergie

EDF ENR, c’est la société rachetée par EDF en 2010. Cette dernière a profité de l’essor de l’énergie renouvelable solaire pour se focaliser sur l’autoconsommation. Benjamin Declas, le président de la filiale, explique qu’ils ont été « les premiers à lancer une offre d’autoconsommation en 2016. Depuis, on jouit d’une position de leader très forte puisqu’on pèse aujourd’hui 25 % du volume produit dans un marché en forte croissance ».

Chez les professionnels, l’enseigne annonce une croissance de 78 % dans l’autoconsommation entre 2020 et 2021. En 2021, une croissance de plus de 30 % a été enregistrée avec plus de 8300 nouvelles installations au cours de l’année. Selon Benjamin Declas, cette croissance continue en 2022, et la société s’attend à une croissance entre 35 et 40 % dans la branche.

D’après le réseau de transport de l’électricité (RTE), 4 millions de personnes pourraient devenir auto-consommateurs. Cela représente environ 4 % de la consommation électrique nationale.

Benjamin Declas rappelle les objectifs qu’ils se sont fixés : « 300 000m² de photovoltaïques chaque année, pendant dix ans, à partir de 2025, cela nous semble tout à fait réalisable ».

Et pour les bâtiments

L’enseigne a inauguré l’un des plus grands projets d’ombrières photovoltaïques auprès d’une grande surface. Ce dernier se trouve dans l’Allier. Un parking de 1500 places, agrémenté de 70 bornes de recharge pour voitures électriques, soit 22 000 m² de panneaux solaires. L’installation produira alors 30 % de la consommation annuelle du magasin.

Benjamin Declas déclare que « fort de notre histoire et fier de notre appartenance au groupe EDF, nous apportons une contribution unique pour démocratiser l’accès à l’énergie solaire qui s’impose progressivement comme l’une des sources d’énergie les plus compétitives ». Il explique que « consommer sa propre électricité coûte moins cher que de l’acheter sur le réseau. Économiquement, cela a vraiment du sens d’investir pour pouvoir bénéficier d’une énergie gratuite pendant trente ans ».

En effet, avec l’évolution de la législation, entre autres, les bâtiments vont pouvoir avoir accès à l’énergie solaire, non seulement pour leur consommation, mais aussi pour la revendre.

Pour pallier des investissements qui chiffrent vite, EDF ENR propose des solutions de financement.

EDF ENR et son partenariat pour un développement du photovoltaïque

C’est avec le groupe Axtom, spécialiste dans le secteur immobilier qu’EDF ENR s’associe. Leur but ? Concevoir des immeubles tertiaires à énergie positive. Grâce à l’évolution de la législation qui va étendre l’autoconsommation collective au réseau de moyenne tension dès l’été prochain. De fait, le photovoltaïque deviendrait intéressant pour les entreprises, économiquement parlant.

Le 23 mars 2022, les deux sociétés ont donc signé un partenariat pour concevoir et construire des bâtiments. Ces derniers seront dotés non seulement de toitures et d’ombrières photovoltaïques, mais aussi de batteries de stockage pour l’électricité.

La production d'énergie solaire chez soi panneaux solaire

Le PDG d’Axtom, Stéphane Bombon, explique que « [son] constat, c’est que le développement du solaire va désormais être pensé très en amont par les entreprises. Il va être de plus en plus intéressant de concevoir puis construire des bâtiments à énergie positive. Les équiper à posteriori peut se révéler trop coûteux. Installer des panneaux photovoltaïques sur un toit paraît évident, mais c’est un poids que le toit ne supporte pas toujours ».

EDF ENR et son plan « ambitions 2024 »

EDF ENR a conscience du marché. La société souhaite accompagner la croissance de ce dernier. Pour cela, elle mise sur une stratégie de diversification de ses produits, dans le but d’atteindre les objectifs lancés par les enjeux énergétiques. Pour cela, EDF ENR lance son plan « ambitions 2024 ».

Le plan prévoit entre autres le renforcement des activités en B to B. Dans ce cadre, EDF ENR s’appuie sur le recrutement pour soutenir sa croissance. En 2022, elle a pour ambition de recruter 150 nouveaux collaborateurs. Rice à ce jour de 600 talents, elle propose un rythme d’embauche de 20 personnes par mois. Benjamin Declas illustre cela en expliquant qu’il faut « aussi structurer ce réseau pour être capable de répondre à la demande croissante des clients et relever les défis du secteur ».

EDF ENR s’étend en Allemagne, au Maroc et en Tunisie pour déployer ses services

2022 est une année qu’EDF ENR entame avec ambition. Le marché du photovoltaïque est très dynamique. En un an, les volumes raccordés ont été multipliés par trois. EDF ENR compte étendre ses activités à l’international. Pour enclencher ce développement, EDF ENR cible trois pays en particulier. Tout d’abord, l’Allemagne. L’entreprise y est présente depuis un an environ, et elle y propose des solutions photovoltaïques et le stockage de l’énergie. Enfin, le Maroc et la Tunisie. D’ici à 2024, EDF ENR compte produire dans ces trois pays le quart de sa production.

Vous cherchez de l’énergie renouvelable ?

Faites une simulation sur notre nouvel outil de comparaison 100% personnalisé et découvrez l’ensemble de nos offres vertes.
Un conseiller JeChange est à votre écoute pour vous orienter et répondre à vos questions.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.8/5 - 4 avis