Compteur Linky : comment seront pénalisés certains réfractaires ?

La CRE annonçait il y a quelques mois une pénalité pour le refus du compteur Linky. Qu'en est-il aujourd'hui ?

  • Publié le

Des surcoûts générés par le refus du compteur Linky

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) avait annoncé en fin d’année la mise en place d’une consultation publique. Cette dernière se déroulait du 25 novembre 2021 au 5 janvier 2022. Son but ? « Définir le nouveau cadre de régulation incitative qui s’appliquera au projet Linky jusqu’en 2024 ». Un communiqué datant de novembre expliquait alors que les surcoûts générés seraient imputés à certains consommateurs qui refusent la pose du compteur Linky.

En effet, les foyers qui refusent le compteur Linky vont devoir mettre, dans certains cas, la main à la poche. Il s’agit là de la décision de la CRE. Celle-ci a été publiée dans sa délibération, officialisant cette décision le 24 février dernier. Cette dernière a été prise pour supporter les coûts générés par les relèves faites par les techniciens du gestionnaire Enedis. La mesure entrera en vigueur dès le premier janvier 2023.

ERDF vient de choisir les fabricants de son compteur intelligent Linky

En effet, pour les récalcitrants qui ne procèderaient pas à l’auto relève, la relève classique va devenir payante. De plus, une « composante de comptage spécifique » va être mise en place.

Au 31 décembre 2021, il restait encore « 3.8 millions d’utilisateurs à équiper » selon la CRE. Il se peut que le surcoût facturé aux consommateurs réfractaires soit réévalué en 2025, probablement à la hausse.

Toutefois, à ce jour, Enedis a équipé 90 % des clients. Le gestionnaire estime donc qu’après 2025, ceux qui n’auront pas le compteur Linky l’auront choisi. Très peu de cas restant dus à une impossibilité technique de pose.

En parallèle, le déploiement du compteur Gazpar par GRDF se déroule, quant à lui, sans embûche particulière.

Une cinquantaine d’euros par an

Le compteur Linky, dit compteur intelligent, permet aux fournisseurs d’effectuer la relève des compteurs à distance. En effet, pour les particuliers, cela permet une relève de consommation plus juste et plus régulière. De plus, il permet aux consommateurs de suivre leur consommation de manière plus détaillée. Pour Enedis, il est possible que le compteur Linky joue un rôle important dans la transition écologique.

Un « comptage spécifique » sera donc mis en place pour les consommateurs récalcitrants qui ne communiquent pas leur relevés de consommation à leur fournisseur. Ces derniers se verront soumis à une facturation tous les deux mois, s’élevant à 8.30 €. De fait, il faudra compter un peu moins d’une cinquantaine d’euros supplémentaires à ajouter à la facture d’électricité.

C’est ce qu’on appelle la relève « résiduelle ». C’est-à-dire que la relève, non communiquée au fournisseur, va être effectuée par un agent Enedis. De fait, les foyers obligeant le passage d’un technicien seront facturés, le gestionnaire devant lui-même procéder à la relève. La CRE « considère que l’ensemble des clients qui empêcheraient encore la pose d’un compteur Linky durant cette phase de déploiement diffus doivent supporter les surcoûts générés ». Elle est donc favorable à ce que les ménages non équipés restant muets supportent les frais.

Le régulateur précise que ces frais supplémentaires seront appliqués jusqu’à la pose du compteur et pourraient bien être réévalués.

compteur-intelligent-linky

Le compteur Linky ou compteur intelligent, qu’est-ce que c’est ?

Maintenant, il faut dire qu’il y a du recul qui a été pris sur le déploiement du compteur Linky. En règle générale, certains questionnements et doutes émis à son sujet ont été évincés, mais surtout, de nombreuses qualités ont été recensées. En effet, le compteur intelligent est bien souvent synonyme d’efficacité, de rapidité et de précision !

L’ensemble du réseau peut être piloté à distance et les factures peuvent alors être établies sur la consommation réelle de l’utilisateur. Parmi les utilisateurs, justement, les bénéfices du compteur Linky sont mis en avant par rapport à la qualité de la prestation, mais aussi pour des services plus nombreux. Nous retrouvons donc une mise en service du compteur et des relevés plus précis et réalisés à distance, des interventions plus rapides, une facturation faite sur la consommation réelle et non sur un estimatif, une possibilité de suivre sa consommation plus précisément, et enfin, un réel gain de temps sur la relève de consommation ou bien sur le signalement de pannes potentielles.

Un autre atout qui n’est pas des moindres, la gestion à distance de l’énergie est plus écologique et facilite la transition énergétique.

Prenez conseil dès aujourd’hui sur le changement de votre fournisseur d’énergie au près d’un conseiller JeChange.

JeChange vous conseille !

Changer de fournisseur ? Faire des économies ? Comparer les offres pour trouver la meilleure
JeChange vous guide et vous aide à optimiser votre pouvoir d’achat !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - 24 avis