Green Deal européen : les différentes mesures pour le climat

Le Green Deal, ou pacte européen signé par les États membres définit les objectifs à atteindre d'ici à 2050 concernant le climat.

  • Publié le

Qu’est-ce que le Green Deal ?

Le Green Deal, aussi appelé le Pacte Vert, est une feuille de conduite mise en place par l’Union européenne. Ursula Von Der Leyen, présidente de la Commission européenne a présenté ce plan en 2019, à sa prise de fonction. Les objectifs du Green Deal sont alors clairs : atteindre la neutralité carbone en 2050. Ce sont donc des mesures qui vont être prises et des chantiers mis en place pour atteindre cet objectif.

Mais la neutralité carbone, c’est quoi ? En fait, la neutralité carbone signifie une émission de gaz à effet de serre équivalente à zéro. Du moins, il faut que les émissions soient bien plus faibles afin de pouvoir être absorbées, et ce sans impacter l’environnement. On parle alors d’absorption par puits de carbone. Ces derniers sont des réservoirs naturels qui absorbent naturellement ou mécaniquement le carbone que l’on retrouve dans l’air. On peut compter dans les puits de carbone les forêts par exemple, les prairies, ou bien les océans, mais aussi les sols. Ces derniers extraient de l’atmosphère le carbone et le stockent, une sorte de séquestration.

offres énergies vertes

Le Green Deal, c’est donc un pacte qui prendra du temps. Pour en atteindre les objectifs, il faut que tous les États membres s’engagent sur les mesures dénoncées. Bruxelles a donc présenté une série de mesures et de réformes à travers son Green Deal. Ces mesures concrètes, quelles sont-elles ?

Quelques points essentiels pour comprendre le Green Deal

Révision du marché carbone

Il s’agit ici d’un système qui établit le prix de la tonne de CO2, en fonction des activités qui émettent le plus. C’est une mesure très importante du Green Deal qui revoit le concept du « pollueur-payeur ». Cependant, il semblerait que les contraintes de ce dispositif ne suffisaient pas pour que les grands pollueurs deviennent plus vertueux en renonçant aux énergies fossiles. Des réformes se mettent en place pour relever le prix du carbone, ce qui contribue à dissuader certains acteurs.

Il y aura un droit de douane ciblant les importations et exportations vers les pays où les normes seront plus souples. Le but ? Éviter les fuites carbone. Les industries voulant délocaliser dans un pays où les émissions de gaz à effet de serre seraient plus tolérées auront une contrepartie à prendre en compte.

émissions de gaz à effet

Vers l’arrêt des voitures thermiques

En effet, le gouvernement prévoit qu’en Europe, d’ici à 2035, les flottes de véhicules neufs ne soient plus qu’électriques ou à hydrogène. Pour ce faire, l’Union européenne prévoit de multiplier les bornes de recharge, d’en implanter sur le continent. Un déploiement qui prévoit des stations de charge tous les 60 km pour les véhicules électriques, tous les 150 km pour les véhicules à hydrogène.

Il y a aussi des bornes de recharge à installer chez soi. Là aussi, il vous est possible de bénéficier de prime pour que le coût que représente l’installation soit moins impactant.

Des carburants durables à l’étude

Que ce soit dans le routier, maritime ou aérien, l’ambition est d’augmenter voire banaliser le carburant dit durable. L’avion est à ce jour le moyen de transport considéré comme le plus polluant. De même, les bateaux seront amenés à se ravitailler en énergie plus propre.

La rénovation du bâti pour baisser la consommation, et une construction plus vertueuse

Certains bâtiments, passoires thermiques, sont de même ciblés par les gouvernements de l’Union. En effet, un gain de consommation énergétique pourrait être indubitablement noté avec une meilleure isolation. Cette mesure du Green Deal implique donc, en plus de rénovation, des constructions neutres en carbone.

Chaque pays de l’Union peut alors proposer des subventions ou aides pour accompagner les ménages dans la transition, via la rénovation des locaux. En France, par exemple, des aides ont été mises en place, comme la prime Coup de pouce économie d’énergie ou MaPrimeRenov’, afin. La réforme du DPE (diagnostic de performance énergétique) vise quant à elle à améliorer les déperditions d’énergie.

passeport rénovation énergétique

Green Deal et la révision de la fiscalité de l’énergie

Cette révision aurait pour but d’harmoniser les taux d’imposition sur les différentes sources d’énergie. En effet, certains pays bénéficient d’énergies fossiles imposées de façon réduite. Un exemple qui a été soulevé, la mise en place d’une taxe carbone pour accélérer la transition.

De même, l’Europe souhaite augmenter de façon drastique la production d’énergie renouvelable, afin de la privilégier à l’énergie fossile, plus polluante. La taxonomie permet alors d’allouer des fonds aux énergies dites durables.

Le Green Deal encourage à la création de puits de carbone

Avec le modèle économique et industriel actuel, l’Europe ne devrait pas pouvoir atteindre le zéro émissions de gaz à effet de serre. En revanche, pour pallier la problématique, il existe les puits de carbone, comme nous l’avons vu plus haut. La multiplication de ces derniers pourraient favoriser l’absorption des émissions de CO2.

Le Fonds social pour le climat

De fait, la mise en place de ces mesures va avoir un impact sur les finances des foyers européens. Afin de réduire au maximum les pertes dans les ménages démunis et les accompagner au mieux dans cette transition écologique, le Fonds social pour le climat fait son apparition. Pour le financer, Bruxelles a débloqué 144 milliards d’euros. Ces derniers viennent en partie d’une contribution des États membres, mais aussi des recettes générées par les différentes taxes mises en place sur les transports et les bâtiments.

Financez votre véhicule électrique !

Besoin d’un crédit au meilleur taux ?
Trouvez une solution de financement adaptée à chacun de vos projets.
Prenez conseil auprès de nos experts CréditUnique, c’est rapide et sans engagement.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 13 avis