Flambée du prix de l’énergie : les conséquences et mesures en Europe

Ce lundi 4 octobre 2021, les ministres des finances de la zone euro se sont réunis à Luxembourg. Un des thèmes abordés, faire face à la flambée des prix de l'énergie.

  • Publié le

Au cours des derniers jours…

Après une intervention récente de Bruno Le Maire (Ministre des finances en France), la Ministre française de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher dénonce une « aberration » en parlant du lien entre le prix de l’électricité et celui du gaz, critiquant alors le fonctionnement du marché européen. Au vu de la flambée du prix de l’énergie, revenons sur la situation en Europe.

Sans parler de réforme potentielle, Bruno Le Maire avait déclaré qu’en France, « on s’approvisionne en électricité à partir des centrales nucléaires et de l’énergie hydraulique, donc on a une énergie décarbonée, mais le marché […] fait qu’il y a un alignement des prix de l’électricité sur les prix du gaz ».

Agnès Pannier-Runacher, quant à elle, estime que « la hausse est difficile à expliquer à la population. Elle est contre-intuitive à un moment où on plaide pour une plus grande électrification pour économiser des tonnes de CO² ».

Un sommet des chefs d’Etat devrait de nouveau aborder les 21 et 22 octobre prochains, à Bruxelles.

Retour sur la flambée des prix de l’énergie

Depuis le début de l’année, les prix de l’énergie voient des hausses colossales qui ne cessent de croître régulièrement. La réunion du 4 octobre met en avant les inquiétudes concernant les différents gouvernements de la zone euro. Entre autres, Christos Staikouras, Ministre des Finances grec, s’est exprimé en expliquant que « la hausse des prix menace la reprise économique et met en danger la transition climatique ». Les 27 institutions s’inquiètent des conséquences de cette flambée des prix de l’énergie, qu’elles soient sociales, économiques, politiques ou encore environnementales.

A ce jour, nous nous trouvons toujours dans un climat tendu dans lequel la Russie se refuse toujours à augmenter ses livraisons vers l’Europe.

Cette flambée des prix de l’énergie a lieu sur tout le continent, et les gouvernements se voient dans l’obligation d’intervenir. Par exemple, en Italie ce 23 septembre, l’exécutif a débloqué près de trois milliards d’euros pour déclencher une série de mesures. Ces dernières concernent environ 3 millions de foyers et des petites entreprises. De même, une baisse temporaire de la TVA pour tous les consommateurs. En Espagne aussi, une baisse de la TVA est prévue ainsi que des différents impôts sur la facture. En France, un chèque de 100 € va venir appuyer le chèque énergie de près de 6 millions de foyers en décembre. De la même manière, un gel du prix du gaz a été annoncé pour les futures augmentations.

Il en va de même pour la Belgique, le Portugal et la Grèce qui discutent actuellement de mesures à prendre.

La gestion des stocks de gaz : une stratégie essentielle contre la flambée du prix de l’énergie

Un hiver rigoureux semble s’amorcer et les réserves de gaz sont faibles en Europe. Une nouvelle problématique entre en jeu, l’approvisionnement. Le retour à la normale sur le prix de l’énergie pourrait alors se voir retardé. L’union européenne dépend à ce jour en majeure partie de quelques pays producteurs qui la fournissent. Dans les plus grands, on trouve notamment la Norvège et la Russie.

Le gouvernement français, via Bruno Le Maire, a plaidé le 4 octobre qu’il fallait « une meilleure régulation des stocks du gaz ». Ces derniers sont d’une importance capitale en France, où 99 % du gaz consommé est importé. Parmi les fournisseurs, nous retrouvons donc la Norvège et la Russie, mais aussi les Pays-Bas, l’Algérie et le Nigeria.

La gestion du stock permet de sécuriser l’approvisionnement, dans un premier temps, mais aussi de s’armer contre une rupture éventuelle de contrat avec un pays fournisseur. « En cas de température extrême, et donc de thermo sensibilité forte. Ou bien en cas de problème géopolitique, si un pays ou un producteur ne souhaite plus, ou ne peut plus honorer tout ou partie de ses contrats ». C’est ce qu’explique Pierre Chambon, directeur général de Storengy. Filiale de Engie, elle est une entreprise spécialisée dans le stockage souterrain de gaz.

Une possibilité pour pallier la flambée du prix de l’énergie

A ce jour, les consommateurs se questionnent à juste titre sur leurs prochaines factures. Pour préserver au maximum le budget du foyer, aujourd’hui, le plus intéressant est de trouver la meilleure offre, la plus adaptée à votre mode de vie. Afin de voir si vous êtes dans la tranche des meilleurs prix, n’hésitez plus, et comparez !

Pour ce faire, les conseillers JeChange mettent leur expertise à votre disposition. Contactez-les ou faites vous rappeler, c’est gratuit, et vous avez tout à y gagner.

icone-idee Comparez et faites des économies !


Comparez les tarifs des différents fournisseurs d’énergie et faites jusqu’à 300€ d’économie par an
Votre conseiller JeChange s’occupe de tout gratuitement !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.7/5 - 10 avis