Biométhane : une sortie possible de la dépendance au gaz naturel ?

Biométhane, une source d'énergie verte prometteuse pour réduire le gaz à effet de serre et la dépendance au gaz naturel, énergie fossile.

  • Publié le

Qu’est-ce que le biométhane ?

Le biogaz est issu principalement de la fermentation d’éléments organiques, elle-même générée par l’action de micro-organismes. Ce processus, qui s’opère naturellement dans des écosystèmes, est aussi appelé méthanisation. Le biométhane est à ce jour en grande partie maîtrisé par l’homme. Son but ? Remplacer notre dépendance à certaines énergies fossiles tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

biomethane

Comment est fabriqué le biométhane ?

Toute matière organique peut être soumise à la méthanisation afin de produire du biogaz.

En revanche, certaines substances restent à l’état d’étude actuellement. Toutefois, la production de biométhane aujourd’hui s’effectue, et ce, de manière générale avec :

  • des déchets agricoles, des déjections animales aux résidus agricoles
  • des déchets verts
  • mais aussi des déchets d’industries agroalimentaires
  • ainsi que des boues de stations d’épuration.

Il y a tout un processus pour cette transformation. En effet, la méthanisation doit se réaliser dans un lieu confiné. Ce dernier, appelé digesteur, va enfermer les micro-organismes présents qui vont eux-mêmes dégrader la matière organique pour produire le biométhane. Le résidu de l’opération est appelé digestat. Ce dernier, une fois traité, peut servir d’engrais et se substitue aux agents chimiques.

Le biogaz obtenu est donc un mélange de méthane (50 à 70 %), de gaz carbonique (de 20 à 50 %) et quelques traces d’azote et d’ammoniac.

Quelle peut être son utilité ?

Le biométhane a plusieurs utilités. Aujourd’hui, on retrouve son usage dans les domaines suivants :

  • la production de chaleur 
  • mais aussi d’électricité. Le biogaz brûlé dégage de l’énergie qui alimente un générateur
  • le mode de valorisation le plus fréquent du biogaz est la cogénération, la combinaison de production de chaleur et d’électricité
  • le biométhane est injecté dans le réseau de gaz naturel, car miscible à 100 % avec le gaz naturel. Il y a un traitement du biogaz par GRDF avant son injection dans le réseau pour le chauffage, la cuisson, l’eau chaude sanitaire et les usages industriels.
  • Enfin, la production de carburant véhicule

     Bon à savoir :

Par exemple, la métropole lilloise détient des bus qui roulent au biométhane depuis 2006 !

Le biométhane est donc utile sur deux aspects : il est une solution qui permet de valoriser les déchets et la matière organique et de produire de l’énergie renouvelable. En effet, le biométhane pourrait bien permettre de remplacer les énergies fossiles par du biogaz dans le secteur de la production d’électricité, de chaleur, ainsi que de carburant.

biocarburant

Un carburant performant et très prometteur !

BioGNV, c’est l’appellation du biogaz servant de carburant. En plus d’une absence quasi complète de particules et de fumée noire en sortie de pot d’échappement, il représente un atout non négligeable, une réduction de près de 80 % des émissions de gaz à effet de serre si on le compare à l’essence ou au gazole. De fait, le biométhane devient la meilleure valorisation du biogaz, selon l’ADEME dans son rapport de 2007.

La France, en 2021, compte une flotte de plus de 15 000 véhicules lourds fonctionnant au gaz naturel, soit trois fois plus qu’en 2015. Toutefois, le biométhane représente alors environ 20 % de la consommation contre 6 % seulement il y a 5 ans de cela.

Un réseau de 252 sites en France a été mis en place concernant les stations. En 2021, ce sont plus de 70 nouvelles stations qui se sont ouvertes en France.

Une sortie du gaz naturel grâce au biométhane ?

Si l’hydrogène vert offre de belles perspectives, le biométhane à ce jour est l’alternative la mieux maitrisée technologiquement parlant et surtout la moins chère. De plus, les sites de production de biométhane se sont multipliés. En effet, la Commission européenne appuie le potentiel du biométhane dans l’un de ses rapports récents. Il faut dire qu’il pourrait représenter jusqu’à 10 % de la demande de gaz européenne d’ici 2030, et 35 % d’ici à 2050.

Le prix du gaz, comme nous le savons, a explosé sur les derniers mois, mais encore plus avec la situation en Ukraine. Ce dernier a bondi et est passé à 135 €/MWh (contre 80 € avant l’invasion de l’Ukraine).

Les gouvernements luttent pour ménager les foyers et réduire l’impact de cette augmentation hors normes sur la facture énergétique. Le biométhane pourrait donc bien être une solution si la filière est soutenue et développée.

Vous cherchez de l’énergie renouvelable ?

Contactez un conseiller JeChange pour vous orienter et répondre à vos questions ou faites une simulation sur notre outil de comparaison 100% personnalisé.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 16 avis