Sur quels critères choisir une assurance de prêt immobilier ?

Souscrire un crédit nécessite la mise en place d’une assurance emprunteur (ou assurance de prêt). Elle prend le relais à tout moment si vous êtes dans l’incapacité de rembourser votre capital dû. JeChange vous rappelle les principaux critères à prendre en compte pour bien choisir une assurance de prêt immobilier.

Un agent immobilier remet à un jeune couple les clés de sa nouvelle propriété

Pour mener un projet à bien, qu'il soit immobilier, professionnel ou encore familial, on se doit de prendre des précautions. Parmi celles-ci, l'assurance emprunteur pour toute demande de crédit. Engagement durable, le remboursement d'un prêt vous lie à l'organisme prêteur sur une durée plus ou moins longue. Afin de parer à tout incident de paiement, vous devez donc « assurer vos arrières » et faire le bon choix. Décès, perte d'emploi, arrêt de travail, invalidité, problème de santé, le risque 0 n'existe pas. Sans compter que l'assurance emprunteur représente un coût sur le financement global d'un projet. Les critères de choix d'une assurance de prêt immobilier n'échappent pas à la règle !

Pourquoi une assurance de prêt immobilier ?

Appelée aussi assurance emprunteur, l'assurance de prêt n'est pas une obligation légale. Pour autant, elle conditionne en général l'obtention d'un prêt immobilier. Et pour cause, elle assure à l'organisme prêteur le remboursement du capital en cas de défaillance de l'emprunteur. C'est pourquoi on lui ajoute systématiquement un ensemble de garanties, obligatoires ou facultatives, couvrant tout type de risques. Les garanties d'une assurance emprunteur sont choisies en fonction de votre profil (situation professionnelle, pratique sportive, état de santé…). Bénéficier d'une telle assurance permet aussi de protéger vos proches, notamment si vous veniez à décéder... Vous leur épargnez ainsi le remboursement de votre crédit immobilier devenu une dette dans le cadre difficile d'une succession. Un bouclier, voilà ce que représente l'assurance emprunteur. Et pour concrétiser un projet d'envergure comme un achat immobilier, les critères de choix d'une assurance de prêt immobilier ne sont pas prendre à la légère !

Les garanties obligatoires : décès et invalidité

Une assurance emprunteur contient des garanties obligatoires. C'est le cas des garanties décès et invalidité. La garantie décès prend en charge l'intégralité du remboursement, sans conditions. La garantie invalidité inclut plusieurs niveaux. Le plus fort étant la Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA), invalidité à 100 % avec assistance. En termes de prise en charge, elle fonctionne comme la garantie décès. Vient ensuite l'Invalidité Permanente Totale (IPT), invalidité égale ou supérieure à 66 %. Suit l'Invalidité Permanente Partielle (IPP), invalidité égale ou supérieure à 33 %. Pour finir, le niveau le plus léger, l'Incapacité Temporaire Totale (ITT) qui empêche l'activité professionnelle de façon temporaire. Durant ces périodes d'invalidité, l'assureur prend ainsi en charge le remboursement de vos cotisations. Sachez tout de même que tous les contrats n'assurent pas le même degré de garantie selon le contexte lié au décès ou à l'invalidité. L'assurance décès peut aussi s'arrêter au-delà d'un certain âge… Soyez attentif à ce point au moment de choisir votre assurance de prêt, l'idée étant de se prémunir au mieux.

Les exclusions de garanties à craindre

Autre critère à passer au crible, celui concernant les exclusions de garanties. Pour des raisons évidentes, certains faits extrêmes ou jugés irresponsables sont d'emblée exclus des garanties prises en compte par les assureurs. Mais les exclusions de garanties peuvent aussi concerner la pratique d'un sport à risque, d'un métier à risque ou encore d'un état de santé présentant des risques aggravés (maladie longue durée, tabagisme). Ces cas de figure sont connus grâce aux questionnaires que les assureurs vous demandent de remplir en toute transparence : questionnaire médical, questionnaires dédiés aux sports ou métiers à risque. Chacun de ces documents, indispensables pour l'obtention d'une assurance, détaille avec précisions votre situation, ce qui permet à l‘assureur de déterminer le niveau de risque de votre profil. D'un assureur à l'autre, la notion de risque change tout comme la politique appliquée en matière de prise en charge (surprime, garanties couvertes sans hausse). Tout cela a, bien sûr, une incidence sur le montant de la prime de votre assurance emprunteur.

Délai de carence et de franchise : des critères cruciaux

D'autres critères comptent dans le choix d'une assurance de prêt immobilier. Le délai de carence en fait partie. Il s'agit du laps de temps au cours duquel vous remboursez vos cotisations sans pouvoir être indemnisé. Le délai de carence prend effet à compter de la signature de l'assurance. Ce temps varie de 1 à 12 mois selon les garanties et les contrats choisis. Débutant au moment de la déclaration d'un sinistre, le délai de franchise d'une assurance emprunteur présente les mêmes désagréments que le délai de carence : aucune indemnisation durant un temps déterminé. Il est en général de 3 mois mais il peut être, lui aussi, plus long selon les garanties et le contrat. Le délai de franchise ne concerne pas les cas d'invalidité. Ces deux pouvant entraîner des conséquences financières, il est bon d'examiner de près les mentions inscrites au contrat proposé par votre assureur.

La prise en charge : au forfait ou à l'indemnité ?

Selon la prise en charge choisie, vos remboursements ne seront pas gérés de la même façon. Plutôt pratiquée par les assureurs alternatifs (les délégations d'assurances), la prise en charge au forfait consiste à rembourser une mensualité en fonction d'un pourcentage fixé lors de la signature de votre contrat. La prise en charge indemnitaire, plus fréquente au sein des banques (assurances de groupes), dépend de vos revenus et des aides versées (sécurité sociale, Pôle emploi…) en cas de perte d'emploi par exemple. Si ces aides couvrent la somme représentant la perte de revenus, vous pouvez être privé de votre indemnité. Ces deux prises en charge sont en tout cas activées en faveur de cinq principales garanties :

- L'Invalidité Permanente Totale (IPT).

- L'Invalidité Permanente Partielle (IPP).

- L'Incapacité temporaire Totale de Travail (ITT).

- L'Incapacité temporaire Partielle de Travail (IPT).

- La Perte d'Emploi (PE).

Les critères de choix en matière d'assurance de prêt immobilier sont déterminants. D'où l'importance de prendre le temps de bien comparer parmi la longue liste de professionnels sur le marché avant de choisir une assurance de prêt. Et les comparateurs en ligne sont incontournables dans ce cas car riches en informations et conseils pratiques.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆