Faites bénéficier votre enfant conducteur d'un bonus auto

Commencer par devenir le conducteur secondaire de la voiture parentale avant d'acquérir leur propre véhicule est un bon moyen pour les jeunes conducteurs de contourner les surprimes imposées par les assureurs.

Jeune conducteur
Attention : être conducteur secondaire d'un véhicule implique que son utilisation reste occasionnelle.

Les statistiques sont impitoyables : les jeunes conducteurs âgés de dix-huit à vingt ans provoquent ou subissent environ 2,5 fois plus d'accidents de la route que ceux ayant franchi la barre des trente ans. La souscription d'une assurance pour un premier véhicule possédé en propre peut donc se révéler onéreuse pour un jeune, dans la mesure où l'assureur va le plus souvent appliquer une surprime pouvant atteindre pour certaines assurances jeune conducteur jusqu'à 100 % la première année et 50 % l'année d'après (sans accident responsable).

Il existe pourtant, pour un jeune, une méthode alternative pour éviter pareille facture et gagner progressivement « en respectabilité » auprès de l'assurance : devenir le conducteur secondaire du véhicule de ses parents, et engranger ainsi du bonus auto à peu de frais !

Qu'est-ce qu'un conducteur secondaire ?

Le conducteur secondaire d'un véhicule est un particulier dont le nom doit figurer en toutes lettres sur le contrat d'assurance, à côté de celui de l'assuré principal. Il peut s'agir de votre conjoint ou encore d'un parent proche, tel votre enfant. Il est autorisé à conduire le véhicule, mais seulement de temps en temps (par exemple pour un week-end ou un besoin précis). Le conducteur principal, quant à lui, doit continuer à réaliser l'essentiel du kilométrage ou à utiliser le véhicule la plus grande partie du temps (trajets quotidiens domicile/travail, par exemple).

Le conducteur secondaire n'est pas l'assuré du contrat : de ce fait, il n'est pas responsable du paiement des cotisations ou encore des formalités déclaratives en cas de sinistre. Ces tâches reviennent exclusivement à l'assuré principal.

Devis gratuit, économies garanties

L’assurance auto, c’est un budget… Pour rouler sereinement sans vous ruiner, faites confiance à JeChange ! Nous sélectionnons les meilleures offres des assureurs et vous proposons des devis sur-mesure. Essayez, comparez et économisez !

Mon devis gratuit

Des conditions variables selon les assurances

Certains contrats d'assurance auto autorisent par exemple l'inscription de plusieurs conducteurs secondaires pour un même véhicule, quand d'autres limitent ce nombre à un seul conducteur secondaire

Soyez vigilant : la définition exacte de la notion de conducteur secondaire peut varier de façon substantielle d'une assurance à une autre. Il convient de vérifier dans le contrat ou directement auprès de votre assureur la nature des critères retenus, afin de confirmer que l'usage projeté du véhicule par votre fils ou votre fille va bien rentrer dans les clous, et ne va pas vous mettre en difficulté au regard de vos obligations d'assuré !

Les différences sont importantes également en termes de tarification. Certaines assurances appliqueront systématiquement une surprime à l'assuré principal si ce dernier souhaite inscrire un conducteur secondaire, en particulier si le nouveau conducteur rentre dans la catégorie des novices (âgé de dix-huit à vingt ans, ou non assuré depuis au moins trois ans).

Cette surprime, toutefois, sera globalement moins importante que celle que le jeune aurait à payer s'il faisait l'acquisition d'un véhicule en propre. D'autres agences n'appliqueront aucune surprime pour l'inscription de votre enfant, et ne se priveront pas d'en faire un argument promotionnel auprès de leur clientèle.

Conducteur secondaire : frauder peut coûter cher !

De simple conducteur secondaire à conducteur principal de fait, la frontière est parfois fine et demande une vigilance de tous les instants ! Si par exemple votre enfant utilisait au départ votre véhicule pour aller voir ses amis le week-end, mais qu'il en fait désormais un usage quotidien après avoir décroché un emploi, il vous appartient d'effectuer immédiatement le transfert du contrat d'assurance.

À défaut, l'assureur pourra considérer qu'il s'agit d'une fausse déclaration intentionnelle et vous convaincre de fraude à l'assurance, en réalisant au besoin une enquête de voisinage.

Le bonus/malus appliqué à l'enfant conducteur

Rappel : le principe du coefficient de réduction-majoration

Le coefficient de réduction-majoration (CRM) est mieux connu des assurés sous l'appellation de « bonus/malus ». Comme son nom l'indique, il s'agit d'un chiffre ou d'un pourcentage qui vient majorer ou réduire le montant standard de votre prime d'assurance, afin de récompenser les bons conducteurs et sanctionner les mauvais. Les automobilistes qui ne provoquent aucun accident responsable pendant plusieurs années bénéficient d'un bonus (i.e. d'une réduction) équivalent à leur nombre d'années passées sans sinistre responsable. Les conducteurs moins vigilants pourront voir leur cotisation augmenter dans les mêmes proportions.

Un système financièrement intéressant pour un jeune conducteur

Lorsqu'un jeune conducteur est inscrit en tant que conducteur secondaire du véhicule de ses parents, il ne va bien sûr pas bénéficier automatiquement des bonus accumulés par ses parents au cours de nombreuses années de bonne conduite. Toutefois, et à compter de sa date d'inscription, les bonus (et malus éventuels) seront portés autant au crédit du conducteur principal qu'à celui du conducteur secondaire.

Cela permet au jeune de se constituer un premier « capital » de bonus auto auprès de l'assureur pendant un ou deux ans. S'il souhaite ensuite acquérir son propre véhicule, l'assureur ayant connaissance de son historique via son relevé d'information sera nettement plus enclin à limiter la surprime « jeune conducteur », d'où de sérieuses économies en perspective, toujours utiles à cette période de la vie !

Non, le conducteur secondaire n'est pas un conducteur occasionnel

Certains assureurs proposant un contrat auto au kilomètre, également appelé "petit rouleur" limitent la couverture au seul conducteur principal et excluent de facto la conduite du véhicule assuré par un conducteur occasionnel

Dans le monde de l'assurance, les mots ont un sens précis, et les notions de « conducteur secondaire » et « conducteur occasionnel » se rapportent à deux réalités différentes qui ne sauraient être confondues.

Comme évoqué plus haut, le conducteur secondaire est un conducteur officiel, en ce sens que son nom figure au contrat et sur chaque document édité par l'assurance. Le conducteur occasionnel, quant à lui, n'est pas formellement identifié : seule la possibilité qu' « un » conducteur occasionnel emprunte parfois le véhicule doit être mentionnée au contrat.

Cela implique que le conducteur occasionnel ne peut cumuler des bonus ou malus en son nom propre. À noter également qu'en cas de sinistre auto impliquant un conducteur occasionnel, si l'assurance responsabilité civile entre en jeu, la franchise dommage auto applicable peut en revanche être majorée.

Le bonus/malus est lié au contrat, pas à l'assuré

Même si le coefficient de réduction-majoration est censé évaluer la qualité de la conduite de l'assuré, il n'est pas lié à ce dernier mais uniquement à un contrat d'assurance déterminé. Cela signifie, par exemple, qu'un assuré pourra détenir un bonus sur l'un de ses véhicules et un malus sur un autre.

Les conséquences sont importantes dès lors qu'un conducteur secondaire rentre au contrat : en effet, un accident causé par ce dernier provoquera un malus non seulement pour lui, mais aussi pour l'assuré principal, puisque le contrat est le même ! Il s'agit de la contrepartie logique au fait que le jeune conducteur peut bénéficier des bonus appliqués à l'assuré principal.

Si un jeune vient d'obtenir avec succès son permis de conduire et n'a pas immédiatement un besoin quotidien d'un véhicule, il est donc recommandé de l'inscrire en tant que conducteur secondaire du véhicule de ses parents. Même s'il ne conduit que rarement, il pourra ainsi accumuler un début d'expérience et du bonus auto, qui lui seront bien utiles pour négocier les meilleurs tarifs lorsqu'il fera l'acquisition de sa propre voiture.

Quelques bénéfices de la conduite accompagnée pour un jeune conducteur

  • Certaines compagnies peuvent octroyer un bonus à tout jeune conducteur issu de la conduite accompagnée.
  • De même, l'assuré présentant ce même profil peut ne pas voir sa franchise être majorée en cas d'accident responsable.

Une question ?

Assurance au tiers ou tous risques ? Quel montant de franchise choisir ? Comment connaître mon bonus/malus ? Si vous avez besoin d’aide, les conseillers de JeChange répondent présents ! Ils répondent gratuitement à vos questions sur l'assurance auto.

Rappel gratuit

33 commentaires 6 notes - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆

brigitte  -  Le 14 octobre 2014 à 00h11

Bonsoir
Ma fille de 18 ans a eu son permis dans le cadre de la conduite accompagne,.Je l'ai assure dans mon contrat en tant que conductrice occasionnel,Je voudrais savoir si par la suite lorsque elle aura son propre véhicule elle conservera un bonus
Merci

JeChange  -  Le 17 octobre 2014 à 15h13

Bonjour,

votre fille conservera le bonus acquis durant cette période, à condition qu'elle soit bien mentionnée au contrat automobile.

Cordialement,

pi=3.1415926  -  Le 30 octobre 2014 à 16h17

Bonjour,
la réponse de Samuel Vasquez est fausse.
La fille en tant que conducteur OCCASIONNEL n'aura (au mieux) qu'un bonus dans la même société d'assurance.
Il faut mettre son enfant en conducteur SECONDAIRE pour que le bonus s'applique à son enfant dans une autre compagnie d'assurance. Je conseille vivement de demander confirmation à l'assurance actuelle.
PS: Je suis en train de subir ce problème entre secondaire/occasionnel alors que je veux changer d'assurance pour ma première voiture. Mon coef de 0.68 n'est pris en compte que dans l'assurance de mes parents et n'apparait dans aucun relevé d'informations nécessaire lors d'un changement d'assurance.

Alexis Debut  -  Le 30 octobre 2014 à 16h41

Bonjour,

la réponse de Samuel Vasquez est juste.

En effet, toute personne désignée sur un contrat automobile est en mesure de faire valoir auprès de l'assureur de son choix son ancienneté et, de facto, le bonus acquis.

Alexis Debut
Responsable du Pôle Assurance chez JeChange

Bertrand  -  Le 2 décembre 2014 à 16h03

Bonjour,

je me permets de rebondir sur le sujet.

En effet, dans le cadre d'un achat de voiture, nous souhaitons souscrire un contrat d'assurance, en faisant inscrire mon épouse comme conducteur principal, afin qu'elle bénéficie du bonus accumulé via le contrat de ses parents, sur lequel elle était inscrite comme conductrice occasionnelle.
De ce fait, nous avons demandé à cette assurance de nous fournir son relevé d'informations. Voici leur réponse :

"[...] nous sommes dans l’impossibilité de vous produire un relevé d’information. Vous êtes désignée en tant que conductrice occasionnelle sur le contrat de vos parents souscrit chez ****, à ce titre votre bonus sera reconstitué dans le cadre d’un contrat AUTO souscrit au sein de notre Société. "

Cet assureur est-il dans son droit ?
Ou pouvons-nous tout de même récupérer le relevé d'informations et souscrire chez un autre assureur ?

Merci beaucoup par avance de votre réponse.

JeChange  -  Le 9 décembre 2014 à 11h02

Bonjour,

Pour récupérer votre relevé d'informations, nous vous conseillons de vous adresser au siège de votre compagnie d'assurance, qui vous l'enverra directement par courrier.

Concernant l'historique du conducteur occasionnel désigné au contrat, un nouvel assureur pourra être en mesure de vous calculer le bonus de ce dernier.

Cordialement,

Valentino  -  Le 23 décembre 2014 à 22h40

Bonjour

Si mon fils a le permis est-il obligé d'avoir une assurance a son nom pour être en règle ?
Si la voiture est assurée à mon nom, donc la voiture est assurée cela poserait-il un problème qu'il conduise lors d'un contrôle de la police par exemple ?

JeChange  -  Le 30 décembre 2014 à 14h52

Bonjour,

du moment que le véhicule soit assuré, votre fils ne risque rien à un contrôle de police.

Si votre enfant fait un usage régulier de ce véhicule, il est fortement recommandé de l'inscrire au rang de titulaire du contrat auto, en qualité de conducteur principal.

S'il s'agit d'un usage occasionnel, déclarer votre enfant comme conducteur secondaire, voire occasionnel, pourrait suffire.

Cordialement,

Marte  -  Le 9 janvier 2015 à 18h32

Bonjour,

J'ai acheté une voiture et fait la carte grise en la mettant à mon nom, mais j'ai fais aussi figuré le nom de ma fille dessus (donc 2 titulaires).

J'ai mis l'assurance à mon nom, je suis donc conducteur principal, le temps que ma fille est son permis.

Ma fille (28 ans) vient d'avoir son permis (via conduite supervisée). J'ai donc appelé mon assurance pour la mettre en "conducteur secondaire", ils m'ont répondu que non ce n'était pas possible, qu'il fallait qu'elle est son propre contrat.

Est-ce vrai? Que faire, car la voiture est à moi, mais je souhaite la prêter à ma fille de temps en temps de facon légale (donc pas en conducteur occasionnel), surtout qu'elle n'a pas d'emploi.

Merci de vos réponses je suis perdue.

Cordialement

JeChange  -  Le 16 janvier 2015 à 16h55

Bonjour,

tout dépend de l'usage réel que va faire votre fille de ce véhicule.

S'il s'agit d'une conduite occasionnelle de ce véhicule, votre assureur devrait accepter de la porter au contrat, en qualité de conductrice secondaire.

Si tel n'est pas le cas, votre assureur est fondé à vous refuser votre demande.

À noter que si votre fille est domiciliée à une autre adresse que la vôtre, votre assureur peut logiquement être tenté de refuser son inscription au rang de conductrice secondaire.

Cordialement,

Marielle GREGOIRE  -  Le 29 janvier 2015 à 10h57

Bonjour,

Ma fille (18 ans) a obtenu son permis le 30 décembre 2014. Elle était déclarée à l'assurance (chez AMV)en conduite accompagnée, mais maintenant, ils refusent de l'inscrire en conducteur secondaire car ils disent que la voiture est trop puissante. C'est un NISSAN JUKE (6ch fiscaux et 81 en P.2).
Elle n'aurait besoin de la voiture que pour 4 à 5 trajets de moins de 80 km par mois.
Ils refusent de l'assurer en tant que conducteur principal sur cette voiture. Ils refusent aussi de l'assurer en conducteur secondaire sur la PUNTO (4ch)de sa sœur car ils disent que c'est réservé aux ascendants, descendants et conjoints.
J'ai demandé si elle pouvait conduire le JUKE en tant que conducteur occasionnel ils me répondent: "Il faut que ce soit EXCEPTIONNEL, c''est à dire que vous prêtez le volant parce que vous n'êtes pas en état de conduire".
Quel est le vrai dans tout cela?
Pourriez-vous m'aider à trouver une compagnie qui accepte de prendre un conducteur novice en second conducteur sur le NISSAN JUKE?

JeChange  -  Le 29 janvier 2015 à 16h43

Bonjour,

votre assureur a ses propres critères d'éligibilité et est libre de refuser d'assurer votre enfant.

Certains assureurs, tels la MACIF ou encore Groupama, MMA, seraient susceptibles d'accèder à votre demande.

Cordialement,

mylène  -  Le 21 mars 2015 à 14h57

bonjour
mon fils vient d'avoir son permis, il a été en conduite accompagnée durant 1 an et demi et déclaré a mon assureur GROUPAMA inscrit sur mon contrat auto en conduite accompagnée.
je leur demande aujourd'hui de l'assurer en conducteur secondaire, GROUPAMA l'assurerait en conducteur secondaire a la seule condition de prendre un autre contrat chez eux : habitation...santé...n'importe quoi. je refuse ce chantage, est ce légal? quel est mon recours? merci

JeChange  -  Le 23 mars 2015 à 16h16

Bonjour,

En effet, le conseiller n'est pas fondé à exiger de votre part une quelconque souscription à un contrat d'assurance tiers, d'autant plus que votre fils possédait de facto la qualité de conducteur secondaire durant son apprentissage de la conduite.

Nous vous recommandons de vous rapprocher du responsable d'agence, lequel ne saurait cautionner ce comportement commercial litigieux.

Cordialement,

BOYER  -  Le 23 mars 2015 à 12h37

★ ★ ★ ★ ☆

Merci pour ces informations.
j'ai une question annexe.
même cas de figure, ma fille vient d'avoir son permis et je voudrais la mettre comme conducteur secondaire sur mon véhicule et mon assurance.
mon assurance me dit qu'ils ne pourront prendre ma fille sur mon assurance QUE SI J'AI AUSSI CHEZ EUX MON ASSURANCE DOMICILE ... c'est légal ça ??? Ce ne serait pas de la vente liée ou forcée ???
si quelqu'un a une réponse je suis preneuse.
merci

JeChange  -  Le 23 mars 2015 à 16h17

Bonjour,

Merci de vous reférer à la réponse apportée au commentaire de Mylène.

Cordialement,

poulain  -  Le 20 juillet 2015 à 18h35

Je suis proprietaire d une voiture.Mon fils sera pour un temps le conducteur principal,j ai mis l assurance a son nom car je veux que son nom soit mentionne, suis je obligee de modifier la carte grise nous avons le meme nom et la meme adresse

JeChange  -  Le 24 juillet 2015 à 16h03

Bonjour,

Il n'existe aucune obligation légale allant dans ce sens.

Cordialement,

kimooo  -  Le 6 août 2015 à 15h08

★ ★ ★ ★ ★

Bonjour je possede une voiture seat ibiz 6cv fiscaux depuis plus de 3 mois dans mon garage, mon assureur m'informe qu'il ne peut pas m'assurer car j'ai garder ma voiture sans l'assurer et qu'une voiture meme immobile doit etre assurer est ce vrai ?
Cela vat-il me poser probleme ? quelle assurance peut m'assurer ?

JeChange  -  Le 26 août 2015 à 11h49

Bonjour,

Nous vous recommandons la lecture de notre guide consacré à l'assurance d'une voiture immobilisée (mise au garage).

Cordialement,

Claudine  -  Le 19 septembre 2015 à 11h09

Bjr j'habite chez ma sœur son fils vient d'avoir son permis donc je veux l'assurer en tant que 2ème conducteur mais l'assurance me dit que c impossible car il n'est que mon neveu ça peut etre possible (j'ai 22 ans de permis et sans avoir d'accident).merci

JeChange  -  Le 22 octobre 2015 à 11h55

Bonjour,

Nous n'avons pas d'exemple semblable au vôtre. Vérifiez si dans les conditions générales de votre police d'assurance, est stipulée l'interdiction de désigner au contrat pareil conducteur.

Cordialement,

Val  -  Le 15 octobre 2015 à 15h30

Bonjour,
J'avais assuré mon fils comme conducteur secondaire (cadre de conduite accompagnée puis jeune conducteur). Mon CRM et celui de mon conjoint est de 0.50. L'année dernière, mon fils a eu un accrochage matériel 100% responsable. Dès lors, le contrat d'assurance a été calculé sur un CRM de 0.62. Je viens de demander à l'assurance de ne plus assurer mon fils sur le véhicule et de me faire un devis. Le calcul CRM est toujours de 0.62. Est-ce normal? Je pensais que le CRM suivait le conducteur et non le véhicule. Merci d'avance pour vos réponses

JeChange  -  Le 22 octobre 2015 à 11h58

Bonjour,

Un CRM s'applique toujours au véhicule, et non aux conducteurs. Cependant, si un conducteur de ce véhicule souhaite s'assurer ailleurs, le CRM le suit.

Dans votre cas, le calcul de votre malus est juste.

Cordialement,

SUZANNE Evelyne  -  Le 25 octobre 2015 à 14h25

Bonjour,
Nous sommes assurés MACIF depuis 30 ans.
A l'obtention du permis, nous avons mis nos enfants en conducteur secondaire moyennant un surcoût, afin de leur faire bénéficier d'un bonus.
Mon fis a eu son permis en 2011, inscrit en secondaire, surcoût dégressif annuel, et normalement suppression de ce surcoût au bout de 4 ans...
En 2015 la macif n'utilise plus "conducteur secondaire" mais passe d'office à "conducteur occasionnel" et surcoût non dégressif, tant qu'il sera inscrit sur le contrat.
Je ne sais pas encore s'il bénéficie toujours du cumul de bonus annuel, compte tenu de votre article.
La Macif ne donne plus de relevé de situation, obligeant en fait à rester Macif quand mon fils voudra s'assurer personnellement et bénéficier d'un petit bonus.
Cette notion de secondaire semble désuète,les autres assurances ont-elles également modifié cela?A savoir que "secondaire" n'existe plus?
De plus mon fils veut assurer une moto.Le fait de n'avoir jamais été l'assuré principal d'une auto,ne lui permet pas de garder son bonus (macif)...
Actuellement nous payons donc pour conducteur" occasionnel" quel est donc l’intérêt si cela ne rapporte rien...
Qu'en pensez vous? Merci
ES

JeChange  -  Le 4 novembre 2015 à 11h57

Bonjour,

Malheureusement, certaines compagnies d'assurance appliquent une politique interne dissuadant les enfants d'assurés de partir à la concurrence.

Concernant l'abandon de la qualité de conducteur secondaire, ce choix est librement réalisé par l'assureur sans que vous puissiez vous y opposer. En revanche, si vous désignez par les termes "relevé de situation" un "relevé d'information", sachez que l'assureur a l'obligation de vous fournir pareil document à tout moment.

Cordialement,

BONNEVIE  -  Le 31 octobre 2015 à 18h36

Bonsoir,
Ma fille vient d'avoir son permis en Belgique (pas de conduite accompagnée): elle "héritera" de la voiture de ma mère qui ne peut plus conduire.
Se pose le problème suivant: ma fille est étudiante en Belgique, et ne vient qu'à Noël 15 jours, à Pâques 15 jours aussi et l'été parfois 2 mois. La voiture serait donc très peu utilisée.
D'une part est-il possible de n'assurer une voiture que "périodiquement"?
D'autre part, si ce n'était pas possible, vaut-il mieux que je devienne "conducteur principal" de la voiture et elle "conducteur secondaire"?
Enfin,imaginons que dans le futur elle veuille emmener la voiture en Belgique, comment cela se passerait-il?
Oui je sais ce n'est pas simple...
Merci

JeChange  -  Le 4 novembre 2015 à 12h02

Bonjour,

Il existe des formules d'assurance périodiques, voire aux kilomètres parcourus : deux solutions pouvant présenter des avantages dans votre situation.

Par ailleurs, votre fille peut circuler dans tout pays noté sur la carte verte, attention tout de même à la durée d'utilisation du véhicule à l'étranger (souvent limitée à trois mois sur l'année).

Notez que si la résidence principale de votre fille est en Belgique tout comme l'utilisation la plus régulière de ce véhicule se passe outre-Quiévrain, nous vous conseillons fortement de l'assurer dans le pays concerné.

Cordialement,

DUREL  -  Le 20 novembre 2015 à 11h24

Je fais actuellement les démarches pour une assurance voiture ma fille qui a son permis de conduire depuis février 2011.

Le problème c'est d'avoir conduit un véhicule d'une entreprise sans que cela déclaré.

Ce que je dis, c'est notre système de société basé sur la solidarité, et ou nos jeunes ont de plus en plus de difficulté à trouver du travail correctement énuméré,pourquoi ne pourrait-on pas a des gens comme moi approchant la soixantaines augmenté légèrement nos contrats d'assurances voitures, ce qui aurait comme conséquence de faire baisser celui de nos jeunes? avouez quand qu'il y a un gros problème, avoir plus de 50% de bonus, alors que la sagesse est en nous, et que nous remplissons très largement les caisse de ces assurances, en sachant que nos jeunes dans la difficulté et qui ont besoin de faire bon nombre de kml pour leur travail.
Nous nous plaignons d'avoir des gens qui ne sont pas assuré, ces assureurs nous mettent dans un conflit intergénérationnelle, ou l'argent y est roi, par ce manque de philanthropie, beaucoup se verront suspendre leurs cotisations.
Après avoir fait toutes ces démarches je comprends mieux nos jeunes.
Merci de m'avoir lu.

de freitas ilda  -  Le 21 novembre 2015 à 12h11

★ ★ ★ ★ ☆

je viens de lire le texte qui m a l air bien expliqué
car je souhaite assurer mon fils sur notre véhicule étant nous assurés principal

Inès  -  Le 19 octobre 2017 à 17h47

★ ★ ★ ★ ☆

Audrey  -  Le 15 novembre 2017 à 14h12

★ ★ ★ ★ ☆

Pires  -  Le 16 novembre 2017 à 21h48

★ ★ ★ ★ ☆