Carburant : la remise passe de 15 à 18 centimes par litre

Le 12 mars dernier, le gouvernement annonçait une remise de 15 centimes par litre de carburant. Cette dernière passe à 18 centimes.

  • Publié le

En effet, le 12 mars dernier, Jean Castex annonçait une « remise valable sur tous les carburants », valable pendant quatre mois. Focus sur cette remise sur le carburant !

Dans quel contexte arrive cette aide de l’Etat sur le carburant ?

D’abord chamboulée par la reprise économique mondiale suite à la crise sanitaire qui s’est transformée en crise énergétique, les prix sur le gaz s’étaient envolés. Puis, ceux sur le pétrole ont flambé. Pourquoi ? Vous l’aurez bien compris, une grande partie des produits gaziers et pétroliers en Europe viennent de Russie. A l’heure actuelle, avec la guerre en Ukraine, les différents gouvernements ont mis en place des sanctions contre la Russie. Ces mesures, pour la plupart économiques, viennent freiner l’import / export. De fait, beaucoup de pétroliers se sont retirés de leurs contrats avec la Russie.

De cette situation découlent les flambées de prix que nous connaissons à ce jour. Même si les tarifs étaient en branle sur un marché déjà tendu, la guerre est venue appuyer un peu plus là où ça fait mal, et les prix à la pompe ne cessent de grimper depuis le début du mois de mars.

Homme remplissant sa voiture à la pompe à essence

Pour pallier la situation, le gouvernement a pris plusieurs mesures, au moment où nous connaissions les retombées de la pandémie. Entre autres, nous avons pu bénéficier du chèque inflation dont bon nombre se sont servis pour faire le plein. Aujourd’hui, c’est une remise sur le carburant que Bercy met en place. Elle sera effective en avril, et ce pour quatre mois, soit jusqu’en juillet prochain.

Pourquoi une remise sur le carburant de 15 centimes ?

Jean Castex l’expliquait à la mi-mars. « Si l’Etat fait un effort de 15 centimes au litre et que les distributeurs font un effort de 5 centimes, c’est bien 20 centimes qui doivent se retrouver dans la poche des Français ». Pour le premier ministre, il s’agit d’une remise. Les distributeurs l’appliqueront et l’Etat les remboursera. Cette dernière, valable pendant 4 mois, sera appliquée sur tous les carburants.

Alors que certains pensaient à une baisse des taxes, Jean Castex explique qu’une baisse de taxes était un dispositif compliqué à mettre en place, car il faut mettre une loi en application. De plus, cette remise permet d’aider tout le monde. En effet, les professionnels par exemple, qui sont exonérés de taxes, profiteront eux aussi de cette remise sur le carburant.

Pour résumer, tous les 60 litres, vous économiserez 9 €.

Pourquoi la remise sur le carburant passe-t-elle à 18 centimes en France métropolitaine ?

Dans le décret paru samedi 26 mars, la remise de 15 centimes par litre de carburant est hors taxes. Le Ministère de la Transition écologie précise donc qu’il faut ajouter à ce prix la TVA appliquée aux produits pétroliers. De fait, ce dernier déclare que « la TVA étant de 20 % sur le continent, la remise à la pompe sera de 18 centimes par litre TTC pour le consommateur. Elle sera d’environ 17 centimes en Corse où la TVA est de 13 % et de 15 centimes en Outre-mer, où il n’y a pas de TVA sur les produits pétroliers ».

Un coût pour l’Etat

C’est une aide supplémentaire de l’Etat qui devrait avoir un coût « estimé à trois milliards d’euros », souligne l’exécutif. Le gouvernement voulait que les totems et les pompes conservent les prix affichés actuels. Ainsi, que la remise soit exercée en caisse, pour que le consommateurs puissent avoir un visu sur la baisse. Cependant, cela ne pouvant se faire, les prix seront affichés remisés.

Finalement, ce sont les fournisseurs qui bénéficieront de l’aide et qui la répercuteront sur le prix de vente. « L’aide est ensuite rétrocédée aux stations-service ou aux professionnels, et répercutée jusqu’au consommateur final » explique un communiqué de l’exécutif.

plein carburant

Pourquoi certaines stations pourraient ne pas appliquer la remise sur le carburant tout de suite ?

Le mécanisme de la remise a en effet un défaut. Il y a un décalage de son application sur tout le territoire de façon simultanée. Pour mettre en place cette remise sur le carburant, les stations devront vider leurs cuves pour s’approvisionner avec du carburant moins cher.

Les stations indépendantes ou en milieu rural « peuvent ne renouveler leur cuve que tous les dix voire vingt jours ». Celles-ci pourraient donc être pénalisées et effectuer une remise sur un carburant qu’elles auront acheté au prix normal. Le vidage des cuves « peut prendre entre deux jours et, dans des cas extrêmes, trois semaines », explique Frédéric Plan, délégué général de la fédération française des combustibles.

Que leur est-il proposé pour pouvoir la mettre en œuvre malgré tout ?

Toutefois, l’Etat ne souhaite pas pénaliser les petites stations, et pour cela, il a prévu de leur allouer une avance de 3000 €, à rembourser dans les six mois afin de freiner ce décalage et faire en sorte que la remise soit applicable par tous au premier avril prochain.

Autrement dit, ces stations peuvent avoir encore en stock du pétrole acheté avant le 27 mars (remisé à cette date) et continuer à se défaire de ce dernier après le premier avril.

L’avance forfaitaire ainsi proposée à ceux qui le souhaite devra être remboursée à la mi-septembre. En revanche, elle permettra aux stations concernées d’afficher les prix remisés, même si elles n’ont pas pu vider leur cuve en amont. Pourquoi ? Parce que les distributeurs devraient de leur côté conserver plus longtemps le pétrole remisé, même au-delà du 31 juillet, date de fin de la mesure. Ce décalage du remplissage / vidage des cuves devrait permettre aux distributeurs concernés de cumuler assez de trésorerie pour faire face au remboursement.

Il est donc possible de faire quelques économies malgré la situation. L’Etat met la main à la poche pour le carburant, que diriez-vous d’économiser sur vos factures du quotidien avec JeChange ? Un appel gratuit à un conseiller expert peut vous faire gagner sur vos abonnements, profitez-en et comparez les offres !

Vive les économies !

Le pouvoir d’achat, ses hauts, ses bas… Chez JeChange on connait ! Vous saviez qu’un changement de fournisseur d’énergie, d’internet ou même d’assurance peut vous aider à arrondir vos fins de mois ?
On s’occupe de tout pour vous !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 10 avis