Le tarif réglementé du gaz pourrait baisser de 6,7% le 1er juillet prochain

Selon le journal Les Echos, le tarif réglementé du gaz devrait baisser de 6,7% le 1er juillet prochain.

  • Publié le
  • Écrit par

La hausse très critiquée du tarif réglementé de l’électricité en juin dernier (+5,9%) sera-t-elle compensée par une toute aussi vive chute du tarif réglementé du gaz ? C’est possible ! Le quotidien économique Les Echos a annoncé en effet il y a quelques jours s’être procuré un arrêté du gouvernement qui prévoit la baisse du tarif réglementé du gaz dès le début de l’été. La Commission de Régulation de l’Energie n’a pas confirmé cette baisse pour le moment.

Des variations jugées « défavorables pour les consommateurs »

Cette évolution à la baisse serait provoquée par une chute des cours du gaz naturel au niveau mondial, entamée à la fin de l’année 2018.

Les tarifs du gaz ont été fixés par les pouvoirs publics pour la période de janvier à juin 2019 avant le début de la chute des prix de marché du gaz. C’est pourquoi celle-ci ne se fait ressentir que maintenant.

De légères baisses ont toutefois été décidées par le gouvernement pendant cette période, -1,9% en janvier par exemple, pour éviter une chute trop spectaculaire. Une pratique critiquée par Cédric Musso, le directeur de l’association UFC Que Choisir. Il regrette ainsi que « les méthodes de calcul du prix du gaz » aient souvent été « défavorables aux consommateurs ». « Le fait qu’ils varient tous les mois brouille la lisibilité des tarifs et rend la comparaison des différentes offres plus difficile », selon lui.

Pour rappel, seul Engie commercialise aujourd’hui des offres de gaz au tarif réglementé. Cependant, beaucoup de fournisseurs proposent des offres de gaz à prix indexé sur le tarif réglementé, et révisables à la baisse. Cette bonne nouvelle devrait donc profiter à de nombreux consommateurs !

Vers une nouvelle hausse du tarif réglementé en hiver 2019 ?

Néanmoins, inutile de se réjouir trop vite : le tarif réglementé du gaz pourrait repartir à la hausse dès le mois de novembre prochain. Toujours selon Les Echos, le gouvernement s’attendrait à une baisse de 0,4% en août et de 0,5% en octobre, avec une stabilité du tarif en septembre. Puis une nouvelle tendance à la hausse en novembre, qui pourrait durer tout l’hiver…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.8/5 - 116 avis