🤨 Votre fournisseur est-il le moins cher ? Profitez de tarifs de l'énergie vraiment compétitifs en contactant un conseiller Jechange au :
 🤚 On vous rappelle ☎️ 01 86 26 52 69

Une nouvelle hausse des prix de l'électricité causée par les énergies renouvelables ?

Mis à jour le
minutes de lecture

Les charges liées au développement renouvelable sont financées par le biais des reversements au service public de l'électricité dispositif (CSPE). Ce dispositif représente 5 % de la facture des particuliers. 

Le gouvernement entend donc revaloriser cette contribution afin de soutenir la production photovoltaïque en pleine croissance.

Depuis 2004, on remarque que le montant de la CSPE n'a pas subi de changement : elle est fixée à 4,50 €/mégawatheure (MWh). En outre la Commisision de Régulation de l'Electricité (CRE) requiert depuis un certain temps une hausse de cette contribution car le secteur des énergies renouvelables se développe rapidement et cela induit une augmentation des coûts rapide également. Cette contribution aurait donc du être augmentée afin de coller à la réalité des coûts sur le secteur.

En effet, le gouvernement s'est vu contraint de diminuer les tarifs de rachat de l'électricité photovoltaïque en janvier et septembre 2010.

Le gouvernement a souligné que s'il fallait répercuter la hausse des énergies renouvelables sur la CSPE cela se traduirait par une augmentation de plus de 3 %. Le député Michel Diefenbacher du Lot-et-Garonne souligne notamment le fait que "comme la production photovoltaïque ne cesse de croître, plus on attend, et plus l'augmentation des tarifs sera forte."

D'après des estimations issues d'un rapport de l'Inspection générale des finances, il est prévu que le coût annuel public du solaire avoisine les 500 millions d'euros en 2013. En 2020, ce coût sera évalué à près de 1,5 milliard d'euros. Ces chiffres illustrent bien l'urgence pour le gouvernement de rehausser la contribution CSPE.

En revanche les factures d'électricité des ménages ne cessent d'être touchées par des hausses successives : début août 2010, les ménages ont d'ores et déjà subi une augmentation de 3 % des tarifs de l''électricité.