Le tribunal de grande instance de Tours interdit treize compteurs Linky

Le tribunal de grande instance de Tours a demandé ce mardi le retrait de 13 compteurs Linky, pour raisons médicales. Les plaignants ont fourni des certificats médicaux pour des maux de tête répétés.

  • Publié le
  • Écrit par

Sur les 121 cas présentés par des habitants de la région Centre opposés à la mise en place de ce compteur intelligent, 108 ont été rejetés. Il s’agit sans aucun doute d’une décision judiciaire qui pourrait avoir de graves conséquences pour les futures installations de compteurs Linky en France.

Les compteurs Linky seront retirés selon un principe de précaution

L’Agence France-Presse (AFP) a informé ce mardi 30 juillet que le tribunal de grande instance (TGI) de Tours a demandé le retrait de compteurs Linky, pour raisons médicales, chez 13 particuliers qui l’avaient saisi précédemment.

Parmi les personnes qui seraient touchées par l’installation de ce type de compteur intelligent se trouve un enfant de sept ans domicilié à Tours. Le tribunal a admis que son « état de fatigue chronique » et ses « difficultés de sommeil » pourraient être liés au compteur Linky.

Pour celui-ci, comme pour 12 autres cas, le TGI de Tours a demandé le retrait du compteur et a ordonné « la livraison d’électricité exempte de courant porteur en ligne ». Cela signifie qu’Enedis ne peut plus procéder à la mesure de la consommation à distance et qu’il devra de nouveau relever le compteur sur place pour procéder à la facturation.

Le 4 juin 2017, l’avocat des plaignants, Arnaud Durand, avait évoqué, sur le fondement du principe de précaution et de divers certificats médicaux, des « dommages imminents » pour ces personnes « qui ne peuvent pas vivre chez elles ». L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a elle-même conclu en juin 2017 qu’il subsistait une incertitude quant à la réelle conséquence des compteurs sur les problèmes de santé de ces habitants.

Enedis reste convaincue de « l’innocuité de ses appareils »

Le compteur Linky est un « compteur intelligent » dont l’installation est pilotée par Enedis. Ce compteur, qui permet de relever à distance et en temps réel la consommation en électricité des clients, fait depuis plusieurs mois l’objet de polémiques en France.

Face à cette situation, le gestionnaire de réseau d’électricité en France a annoncé sa volonté de faire appel à la décision du TGI de Tours. Enedis est en effet convaincu de l’innocuité de ses compteurs.

Enedis affirme que les cas de personnes électrosensibles sont extrêmement rares et qu’ils feront tout leur possible pour leur offrir un soutien personnalisé, adapté à chaque situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5/5 - 2 avis