Augmentation des résultats chez EDF, tout comme le prix de l’électricité

Alors que les bénéfices de l'opérateur historique français de production d'électricité sont en hausse, le président du groupe fait pression pour augmenter les prix de revente de l'électricité. Une opération qui ne sera pas sans répercutions sur les factures des usagers.

Les résultats de l'opérateur historique français EDF pour le premier semestre 2011 sont encourageants. En effet, le premier producteur mondial d'électricité voit son résultat net part du groupe, c'est à dire ne tenant pas compte de ses filiales, augmenter de 139 % à périmètre et charge constants et s'établit ainsi à 2,6 milliards d'euros. Le résultat net courant quant à lui n'est en hausse que de 12,5 %). Pour le PDG d'EDF, Henri PROGLIO, ces résultats sont dopés par une hausse de la production nucléaire en France et au Royaume-Uni. Par ailleurs le numéro un français de l'électricité issue d'énergies décarbonées compte sur les performances de sa filiale EDF Energies Nouvelles dont il possède désormais plus de 96 % ainsi que sur l'augmentation du tarif de rachat de l'électricité nucléaire définie dans la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l'Electricité).

Vers un recentrage des activités

Alors que la filière bois-energie ne se porte pas au mieux, EDF Energies Nouvelles Réparties (EDF ENR) a émis le souhait de vendre une partie de ses parts de la société Supra, dont la filiale de EDF possède 81,3 % , afin de se recentrer sur son cœur de métier : l'énergie photovoltaïque. Ce choix paraît judicieux à l'heure où le coût de rachat de l'électricité solaire aux particuliers diminue tandis que son prix de revente après avoir traversé le réseau ne change pas. La vente de Supra, société qui avait réalisée un chiffre d'affaire de 65 millions d'euros en 2010, devrait apporter à EDF une manne financière afin de débuter les travaux envisagés d'ici 2015.

Vers une augmentation des prix de l'électricité

De nombreux travaux sont prévus par EDF dans les prochains mois. La pose des compteurs Linky, la sécurisation des centrales nucléaires et le renforcement du réseau sont des projets phares. Tout ceci a une répercussion sur les prix de l'électricité qui seront supportés directement par le particulier pour les compteurs Linky et indirectement pour la sécurisation des centrales nucléaires. En effet, alors que Poweo et Direct Energie demandaient au printemps de fixer le prix de rachat de l'électricité nucléaire à EDF au tarif de 35 euros le mégawatt heure, les arguments de l'opérateur historique ont fait mouche auprès du gouvernement qui a décidé de porter ce tarif à 40 euros depuis le 1er juillet 2011 et à 42 euros dès le 1er janvier 2012. Ces hausses, justifiées par les nouveaux travaux de sécurisation à effectuer sur les centrales nucléaires devraient, selon la commission de régulation de l'énergie (CRE), entraîner une hausse des tarifs réglementés de 11,5 % en 2011 puis 3,5 % par an jusqu'en 2015. Une estimation similaire a été effectuée par les associations de consommateurs qui tablent sur une augmentation de 25 à 30 % des prix de vente d'ici 2015. Une augmentation qui pourrait prendre une ampleur encore plus conséquente étant donné que le président de EDF demande d'augmenter le prix de revente de son électricité nucléaire aux autres opérateurs à un montant de 46 euros le mégawatt heure. Le gouvernement a néanmoins pris l'engagement de ne pas augmenter les tarifs réglementés de plus de 2,9 % en 2011.

Votre énergie moins chère !

Êtes-vous sûr de payer le bon prix pour l'électricité et le gaz ?
JeChange compare les offres du marché pour vous dénicher le tarif le plus compétitif selon votre consommation.
N'attendez plus, comparez et faites des économies !

Je compare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - 8 avis