Bilan de l’ouverture des marchés de l’énergie au troisième trimestre 2015

Même si les fournisseurs historiques d'électricité et de gaz conservent la préférence d'une vaste majorité de consommateurs, ceux-ci délaissent peu à peu les tarifs réglementés au profit d'offres à prix libre, souvent plus économiques.

Comme chaque trimestre, la commission de régulation de l'énergie (CRE) a publié le 10 décembre son observatoire des marchés de l'électricité et du gaz visant à faire le bilan de l'ouverture à la concurrence des marchés de détail de l'énergie.

Plutôt encourageants, les chiffres annoncés pour le troisième trimestre 2015 annoncent l'amorce d'une accélération de l'adhésion aux offres de marché. Cependant, la majorité des sites clients demeure attaché aux tarifs réglementés de vente (TRV) proposés par EDF pour l'électricité et ENGIE (ex-GDF Suez) pour le gaz, les fournisseurs historiques en France.

Le marché de détail de l'électricité

Le marché de l'électricité reste dominé par les TRV…

Au 30 septembre 2015, seuls 12 % des 36,5 millions de sites clients en électricité ont choisi une offre de fourniture en électricité à prix libre. Du point de vue de la consommation, les tarifs réglementés représentent toujours 65 % de la consommation totale d'électricité.

Cette frilosité à s'ouvrir aux offres à tarif de marché est très marquée pour les sites résidentiels qui restent pour l'instant fidèles aux TRV à 88,8 %. Elle concerne également une part non négligeable des sites non résidentiels (83,8 %), proportion inquiétante considérant l'approche de l'extinction des TRV pour les compteurs de plus de 36 kVA.

… mais connaît une légère accélération de son ouverture…

Malgré la lenteur du processus et la modestie des chiffres, l'ouverture du marché de l'électricité semble tout de même s'accélérer peu à peu. Au cours du troisième trimestre 2015, 167 000 foyers (contre 144 000 au deuxième trimestre) et 58 000 sites non résidentiels supplémentaires ont opté pour une offre à prix libre.

Si plus d'un tiers (35,75 %) des sites non résidentiels ayant quitté les TRV est resté client chez EDF, le fournisseur historique peine à séduire les particuliers avec ses offres de marché. Avec 9 000 contrats résidentiels non soumis aux tarifs réglementés (chiffre constant depuis le début de l'année), EDF n'alimente que 0,26 % de ce segment. Ses concurrents, Direct Energie, Lampiris ou encore Planète OUI se partagent quant à eux l'approvisionnement d'un total de 3 511 000 particuliers.

… grâce à l'attractivité grandissante des offres à prix de marché

Même s'ils n'atteignent pas encore les prix très élevés constatés à la fin des années 90, les TRV de l'électricité accusent régulièrement d'importantes augmentations depuis 2008. D'un peu plus de 90 € par MWh en juillet 2008, les tarifs bleus appliqués aux particuliers ont par exemple dépassé les 100 € par MWh depuis juillet 2013 !

Parallèlement, le coût des taxes applicables à la consommation de cette énergie connaît également un accroissement remarquable, contribuant à l'augmentation perceptible de la facture globale des foyers… et à l'intérêt grandissant de ceux-ci pour la recherche des prix les plus bas.

Dans ce domaine, les offres à tarifs de marché commercialisées par les fournisseurs d'électricité sont indubitablement attractives. Les économies peuvent par exemple atteindre – 5 % sur la facture annuelle dans le cas d'offres à tarifs indexés sur les TRV. Outre l'aspect financier, les offres à prix libre proposent par ailleurs une large gamme de formules différentes : certains fournisseurs privilégient des formules à prix fixe permettant aux particuliers de payer la même somme chaque mois, d'autres optent pour des contrats « 100 % vert » garantissant un approvisionnement en énergie 100 % renouvelable…

Le marché de détail du gaz

Des consommateurs de gaz plus enclins à délaisser les TRV

Sur les 11 258 000 sites français approvisionnés en gaz, 41 % ont souscrit à une offre à prix libre au 30 septembre 2015, contre 39 % à la fin du deuxième trimestre 2015 et 37 % à la fin du premier trimestre. Si la migration vers ce type d'offres paraît connaître une évolution modérée en termes de gain de sites clients, la progression est plus marquante en termes de consommation : 82 % de la consommation totale de gaz est désormais commercialisée aux tarifs de marché !

Bien moins réticents que dans le cas de l'électricité, 39 % des particuliers ont délaissé les tarifs réglementés proposés par ENGIE au profit des offres de gaz à prix libre proposées par le fournisseur historique et ses concurrents. Dans le cas des sites non résidentiels cette proportion monte à 75 %. Sur le seul troisième trimestre, 193 000  foyers et 18 000 sites non résidentiels supplémentaires ont choisi une offre de marché.

ENGIE continue à dominer le marché du gaz…

Contrairement à ce qui est observé sur le marché de l'électricité, les particuliers abandonnant les tarifs réglementés de vente du gaz ne quittent pas pour autant le fournisseur historique. Au 30 septembre, 2 140 000 foyers (21 % des sites résidentiels) ont adopté les offres de marché d'ENGIE tandis que 1 999 000 sites (20 % des sites résidentiels) ont opté pour l'un des fournisseurs concurrents comme Direct Energie, Eni ou encore Lampiris.

En additionnant ses offres aux tarifs réglementés et aux tarifs de marché, le fournisseur historique de gaz alimente toujours 81 % des foyers consommateurs de gaz et 80 % de l'ensemble des sites clients (en incluant les sites non résidentiels).

… malgré la compétitivité des offres de ses concurrents

Les offres des fournisseurs alternatifs de gaz proposent pourtant des réductions particulièrement intéressantes. La souscription d'une formule à prix indexé, par exemple, peut permettre une économie allant jusqu'à – 6 % par rapport aux tarifs réglementés sur la facture annuelle d'un client se chauffant au gaz.

Sur le segment des offres à prix fixe sur lequel ENGIE propose lui aussi des formules à tarifs non réglementés, les fournisseurs alternatifs redoublent d'inventivité pour présenter les contrats les plus avantageux. Certains permettent par exemple aux particuliers de bénéficier de la garantie de payer la même somme chaque mois pendant une durée pouvant aller jusqu'à 4 ans, contre un maximum de 2 ans chez le fournisseur historique. De quoi encourager la migration des clients particuliers vers les concurrents d'ENGIE !

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.1/5 - 8 avis