L'ouverture des marchés de l'énergie à la concurrence : bilan et perspectives (2007-2015)

JeChange.fr, premier comparateur généraliste dédié à la réduction des factures courantes auprès des particuliers, a tenu une conférence de presse ce jour ayant pour thème central l'ouverture des marchés de l'énergie à la concurrence. Gaël DUVAL, président-fondateur de JeChange.fr, a dévoilé à cette occasion les résultats de deux sondages exclusifs OpinionWay et Harris Interactive.

  • Publié le 17/06/2015
Etude détaillée
Télécharger l'étude détaillée au format PDF

Les comparateurs d'énergie accélèrent le changement quand l'inertie freine les Français

Gaël DUVAL, président-fondateur de JeChange.fr, a dressé un bilan de l'ouverture des marchés de l'énergie à la concurrence. Près de huit ans après la libéralisation de ce secteur, il est peu dire que cette ouverture relève d'une construction inaboutie qui pourrait pourtant faire gagner encore plus en pouvoir d'achat aux Français.

Au 1er mars 2015, le marché de l'électricité reste trop concentré : 90 % des particuliers demeurent abonnés aux tarifs réglementés d'EDF. À la même date, le marché du gaz est légèrement plus ouvert, 65 % des sites résidentiels restent cependant abonnés aux tarifs réglementés d'Engie (ex-GDF Suez). Pour ces deux segments, des offres à prix libres de fournisseurs alternatifs (Direct Énergie, Eni, Lampiris…) proposent pourtant des remises pouvant aller de 5 à plus de 10 % en comparaison des TRV, a jugé bon de rappeler le président de JeChange.fr, numéro 1 de la comparaison des offres en énergie sur Internet.

Dévoilant pour l'occasion les résultats d'un sondage exclusif JeChange.fr/OpinionWay, il apparaît qu'un Français sur dix a utilisé un comparateur en énergie au moins une fois au cours des douze derniers mois ; et 90 % de ses utilisateurs jugent que ce dernier leur a permis de réaliser des économies. Par ailleurs, ce sont les comparateurs d'offres en énergie qui recueillent le plus fort taux de transformation et l'un des meilleurs taux de satisfaction, au regard des performances de comparateurs spécialisés dans d'autres secteurs (assurance auto, banque, mutuelle santé…).

Interrogés au sujet de leurs factures récurrentes, et toujours selon cette étude, une majorité de Français (54 %) estiment en outre que leur facture d'énergie représente un poste de dépense « trop important ». Invités à préciser la somme d'argent que devrait leur faire économiser un concurrent pour les motiver à changer de fournisseur d'énergie, les Français indiquent une moyenne annuelle de 168 €, une aspiration qui semble pourtant éloignée des réalités économiques du marché.

Au-delà de ces seuls chiffres, Gaël DUVAL a rappelé à l'assistance quelques données significatives concernant le déficit d'information au sein de l'opinion vis-à-vis de la libéralisation de ce secteur. La persistance d'une situation de fait – la place toujours démesurée occupée par les anciens monopoles de l'énergie – participe de cette méconnaissance des Français quant au fonctionnement des marchés. À titre d'exemple, 58 % des Français utilisent toujours à tort l'expression « compteur EDF » pour désigner leur compteur ERDF, selon un sondage JeChange.fr/Harris, signe d'une confusion notable entre fournisseur et distributeur d'énergie.

Pour conclure, JeChange.fr, en sa qualité de leader des comparateurs d'offres en énergie, a renouvelé sa volonté de s'engager en faveur d'une réelle démocratisation du réflexe de comparer les offres comme les fournisseurs, et ce, au bénéfice du pouvoir d'achat des Français.

Xavier CAÏTUCOLI, P-DG du fournisseur alternatif Direct Énergie, a détaillé les raisons de croire en la libéralisation – lente mais irréversible – de ce secteur

Président du troisième acteur français de l'électricité et du gaz, Xavier CAÏTUCOLI, en sa qualité d'intervenant invité, a insisté sur le fait que l'apparition des compteurs communicants tout comme une meilleure sensibilisation des particuliers au fonctionnement du secteur sont deux des multiples pistes à suivre en vue de dynamiser une ouverture – lente mais certaine – des marchés de l'énergie.

À propos de JeChange.fr

Fondé en 2006 et présidé par Gaël DUVAL, JeChange.fr est le premier comparateur indépendant dédié à la réduction des factures courantes auprès des particuliers.

Numéro 1 de la comparaison d'offres en énergie - gaz & électricité - et dans les télécoms - ADSL & mobile - JeChange.fr s'impose également comme un acteur de premier plan du courtage en assurance. JeChange.fr propose par ailleurs ses services dans l'univers de la banque en ligne et du crédit et accompagne les consommateurs dans leurs démarches de résiliation.

L'entreprise, implantée à Agen, est dirigée par Philippe GOOLD suite au rachat par JeChange.fr de DSLvalley.com, pionnier et leader historique de la comparaison d'offres ADSL en France.

Les outils gratuits de JeChange.fr d'aide à la comparaison, à la résiliation et à la souscription de contrats sont utilisés par plus de 800 000 visiteurs uniques mensuels. Chaque année, JeChange.fr permet à près de 3 % des foyers français de réduire le montant de leurs factures du quotidien.

Affichant une croissance doublée en un an, JeChange.fr a dégagé en 2014 un chiffre d'affaires voisin de 8 millions d'euros et a créé plus de 40 emplois sur les dix-huit derniers mois, portant ses effectifs à un total de 76 employés. Avec plus de 130 000 contrats générés par an et une forte progression de son résultat d'exploitation, JeChange.fr a su démontrer la viabilité de son modèle économique – fondé sur le principe du commissionnement - et envisage désormais une extension prochaine de ses activités à international.

Ayant fait de l'innovation le moteur de sa stratégie et le centre de sa vision, JeChange.fr a reçu en ce sens de multiples distinctions saluant cette dynamique, tel le Prix de la meilleure campagne de publicité pour son spot TV aux Favor'i de la FEVAD 2011 ou encore le Trophée SUA de l'Innovation en septembre 2014. En outre, JeChange.fr a été nommé au Prix de l'Entreprise d'Avenir 2014 - Région Sud Ouest par E&Y.

Télécharger l'étude détaillée au format PDF