Les offres d'énergie à prix fixes ou à prix indexés : comment choisir ?

Vous avez décidé de renoncer aux tarifs réglementés du gaz ou de l’électricité, et envisagez de vous abonner chez un fournisseur alternatif ?

Offres énergie prix fixes ou indexées
Choisir entre offres à prix fixes et à prix indexés est question de réflexion, d'anticipation et... de spéculation !

Après de longues années passées à subir passivement l'évolution (souvent défavorable) des tarifs fixés par les pouvoirs publics, il peut être déroutant de souscrire un nouveau contrat et de se confronter aux nombreuses options disponibles chez des opérateurs tels que Direct Energie, ENI ou encore Planète Oui.

Il est important, en particulier, de bien cerner la différence entre une offre à prix fixes et une offre à prix indexés : en effet, et selon que vous souhaitez réaliser des économies immédiatement ou à plus long terme, votre choix pourra se porter sur l'une ou l'autre.

Comment fonctionne une offre à prix fixes ?

Un contrat gaz ou électricité à prix « fixes » obéit à un principe de fonctionnement relativement simple. Votre nouveau fournisseur vous propose une tarification précise pour votre abonnement et/ou votre consommation en kilowatt-heure, et s'engage à vous appliquer ces tarifs sans aucune modification pendant une durée prédéterminée, qui peut aller jusqu'à deux ou trois ans. Autrement dit, et pendant cette période, le fournisseur ne pourra pas imputer sur votre facture une soudaine hausse du cours du gaz ou du prix du kwh d'électricité, et sera obligé de continuer à vous fournir l'énergie au même prix, y compris s'il est perdant.

À l'inverse, vous ne serez pas forcément lésé si le prix de l'énergie diminue : dans ce cas de figure, de nombreux fournisseurs vous proposent une révision à la baisse de votre tarif, mais seulement au moment de la date anniversaire du contrat : c'est le cas par exemple du contrat gaz « Astucio Éco » chez le fournisseur ENI.

Attention ! Le fait de signer une offre à « prix fixe » ne signifie évidemment pas que vous paierez la même chose tous les mois. Votre facture reste indexée sur le niveau de votre consommation en kilowatt-heure : plus vous consommez du gaz ou de l'électricité, et plus vous payez. Seule la tarification au kilowatt-heure ne change pas au cours de la durée de validité du contrat.

Une offre à prix fixe engage le fournisseur sur la durée, mais pas son client. Ce dernier reste libre de résilier son contrat d'énergie à tout moment pour en signer un autre chez un fournisseur concurrent, sans avoir à fournir une justification.

Comment fonctionne une offre à prix indexés ?

Un contrat gaz ou électricité à prix « indexés » propose de vous vendre l'énergie à un prix qui suit fidèlement les évolutions des tarifs réglementés de vente, après application d'un coefficient multiplicateur. Par exemple, une offre de fourniture avec le prix du gaz indexé et doté d'un coefficient de 0,95 vous fait bénéficier constamment d'une réduction de 5 % par rapport aux tarifs réglementés de vente du gaz.

À l'inverse des contrats à prix fixes, cela signifie donc que le prix payé est susceptible d'évoluer régulièrement. Si, dans l'exemple précédent, l'État décide d'augmenter les tarifs réglementés du gaz de 7 %, votre propre tarif va certes rester inférieur de 5 % aux tarifs réglementés mais va augmenter mécaniquement de 7 % lui aussi.

L'indexation de votre facture, selon les offres, peut s'appliquer à votre consommation, à votre abonnement ou aux deux éléments à la fois.

Pour mémoire, les tarifs réglementés de l'électricité sont réévalués une à deux fois par an (au moins une fois au 1er août), tandis que ceux du gaz changent tous les mois. À consommation égale, le montant de votre facture pourra donc évoluer très souvent.

Avantages et inconvénients de chaque formule

Les offres à prix indexés permettent de réaliser sans attendre des économies substantielles sur votre facture, à condition bien sûr que le coefficient multiplicateur prévu au contrat soit inférieur à 1 (dans le cas contraire, autant rester abonné aux tarifs réglementés !). À titre d'exemple, un fournisseur gaz et électricité comme Direct Energie propose, avec sa formule « Directe », une indexation à hauteur de 95 % des tarifs réglementés. Quelle que soit l'évolution des tarifs réglementés, le client a donc l'assurance de continuer à payer 5 % moins cher que ces derniers ! Cette ristourne permanente est intéressante mais, comme évoqué plus haut, elle ne vous protégera pas si les tarifs réglementés subissent une très forte hausse.

Les offres à prix fixes, bien au contraire, sont souvent plus onéreuses au moment de la souscription du contrat : la tarification au KWh est plus proche de celle des tarifs réglementés, voire lui est égale ou supérieure. Elles vous prémunissent cependant contre toute future hausse pendant deux à trois ans.

Ces contrats fixes peuvent donc se révéler une très bonne affaire s'ils sont signés avant des hausses importantes, et requièrent de votre part un certain sens de l'anticipation et de la spéculation. Ils n'en souffrent pas moins de certaines limites : votre tarif, même fixe, peut toujours être affecté par une hausse de la fiscalité, sur laquelle votre fournisseur n'a pas d'emprise. Un point loin d'être négligeable si l'on considère les augmentations fulgurantes subies récemment par certaines taxes, comme la TICGN pour le gaz ou la CSPE pour l'électricité.

Choisir la meilleure option pour le gaz et l'électricité

Au final, vers quelle formule est-il préférable de se tourner ? La règle qui doit vous guider est celle-ci : plus vous anticipez une hausse importante des tarifs réglementés au cours des années à venir, et plus la souscription d'une offre à prix fixes devient intéressante. À première vue, une telle formule peut sembler la plus judicieuse pour votre contrat de fourniture en gaz naturel : les tarifs réglementés du gaz, en effet, ont connu une poussée de plus de 80 % entre 2005 et 2013, tandis que ceux de l'électricité connaissaient une hausse plus modérée de 30 % entre 2003 et 2013.

Toutefois ces évolutions passées ne préjugent pas de celles à venir ! Il est même possible d'observer actuellement un retournement de tendance, avec une stagnation bienvenue des tarifs du gaz et un risque d'envolée sans précédent pour les tarifs de l'électricité (due notamment à l'explosion des coûts fixes supportés par EDF pour la gestion de son parc nucléaire vieillissant).

Au vu de ces incertitudes, il apparaît plus sage actuellement de privilégier une économie immédiate et garantie, en souscrivant un contrat à prix indexés. Les petits consommateurs choisiront une indexation du coût de leur abonnement, alors que les plus gros clients seront davantage gagnants avec une indexation de leur consommation.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆