Rachat de crédits : fonctionnement et principe

Quelle est la définition d’un rachat de crédits ? La restructuration de ses dettes est une opération consistant à réunir des prêts de nature variée afin que l’emprunteur ne soit plus lié qu’à un seul crédit et un seul établissement financier. Retour sur son principe et son fonctionnement.

Le rachat de crédits permet de faciliter ses remboursements et de simplifier la gestion de ses finances personnelles. Son objectif est d’alléger ses mensualités en bénéficiant d’un meilleur taux de crédits et, éventuellement, en contrepartie de l’ allongement de la durée du prêt.

Le fonctionnement du rachat de crédits a pour but de rééchelonner les remboursements pour mieux les adapter à sa situation actuelle. Le regroupement de prêts contribue aussi à dégager un reste à vivre au service du désendettement et à inclure dans le nouveau prêt une trésorerie afin de financer de nouveaux projets personnels. Retour sur les atouts mais aussi les pièges à éviter dans le rachat de crédits.

Quel est le fonctionnement d’un rachat de crédits ?

Le principe du rachat de crédits est de restructurer ses dettes afin de retrouver des marges de manœuvre financière. Un rachat de crédits, également appelé regroupement de prêts, consiste à réaliser un emprunt afin de racheter tous les crédits en cours (prêt personnel, crédit immobilier, crédit affecté, crédit renouvelable, etc.) mais aussi les dettes bancaires comme un découvert.

Les avantages d’un rachat de crédits sont nombreux :

  • Adapter le montant de l’échéance. Un rachat de crédits peut amener à conserver la même durée de remboursement, à l’allonger ou à la diminuer. Cette grande modularité permet d’adapter les mensualités à la situation de chaque emprunteur.
  • Diminuer le taux d’intérêt. Cette procédure de restructuration des créances a pour objectif d’alléger les mensualités de remboursement. L’opération peut être rentable aussi en décrochant un taux de crédits plus intéressant que les taux d’emprunt souscrits initialement.
  • Simplifier la gestion de son budget. Le rachat de crédits sert également à se désendetter et à clarifier sa situation budgétaire en n’ayant plus qu’une seule créance à gérer.
  • Financer un nouveau projet. Le regroupement de prêts offre aussi la possibilité de se dégager une trésorerie pour financer un projet personnel comme l’achat d’une voiture ou le paiement des travaux dans un logement.

En contrepartie de ces avantages, la durée du crédit peut être allongée. Il faut également tenir compte des frais du rachat de crédits, donc du coût global de l’opération car il existe des pièges à éviter dans le rachat de crédits.

Faire un rachat de crédits est donc une solution à envisager lorsque la conjoncture amène à une diminution des taux d’intérêts, lorsque la situation personnelle (chômage, passage à la retraite, accident de la vie, etc.), familiale (mariage, divorce, naissance, etc.) et patrimoniale évolue (héritage, investissements locatifs, etc.).

Mais il faut tenir compte de tous les éléments (montant en jeu, taux d’endettement, reste à vivre, frais inhérents, etc.) pour savoir s’il s’agit d’une opportunité à saisir ou non.

Quels sont les prêts éligibles au rachat de crédits ?

Une opération de rachat de crédits permet de regrouper une grande variété de crédits ensemble :

  • Prêt immobilier ;
  • Prêt personnel non affecté ou crédit à la consommation ;
  • Crédit affecté travaux, auto, etc. ;
  • Emprunt renouvelable.

Selon la proportion de chaque type de crédit, le rachat de prêts pourra être soumis à la réglementation des prêts immobiliers ou des crédits personnels.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédits ?

Bien que le coût global de l’opération soit plus élevé, l’avantage du rachat de crédits est évident dans plusieurs situations :

  • Augmenter le reste à vivre

Le rachat de crédits sert à réduire le taux d’endettement pour augmenter le reste à vivre. Le poids du crédit est lissé dans le temps, offrant une bouffée d’oxygène aux souscripteurs en situation financière délicate. Ceux-ci bouclent mieux leur fin de mois et peuvent à nouveau épargner et faire de nouveaux projets.

  • Supprimer les crédits renouvelables

Les crédits renouvelables présentent des taux d’intérêts très élevés (jusqu’à 20 %) d’autant qu’ils sont indexés sur les marchés boursiers donc variables. Leur durée est également théoriquement illimitée, créant des situations périlleuses pour les emprunteurs. En rachetant les crédits renouvelables pour en faire un simple prêt classique, les taux sont à nouveau fixes et moindres, et les débordements limités. 

  • Eviter de tomber dans le surendettement

Le dépôt d’un dossier de surendettement entraine automatiquement une inscription au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers). La durée de ce fichage à la Banque de France est de 5 ans, avec des possibilités d’en sortir en régularisant sa situation auprès de ses créanciers.

Toutefois, durant ce laps de temps, il est très compliqué d’emprunter. Le rachat de crédits peut s’avérer être la solution ultime pour ne pas tomber dans ce cercle vicieux à condition de bien chiffrer le coût de l’opération.

Réduisez vos mensualités de crédit !

Un projet mais déjà des crédits ? Grâce au regroupement de crédits, bénéficiez d'une seule mensualité au meilleur taux pour vos crédits et votre projet !
Crédit Unique, courtier en regroupement des crédits depuis plus de 20 ans, renégocie vos prêts au meilleur taux.
Etude gratuite et sans engagement.

Je découvre

Comment diminuer le montant de ses crédits ?

Le regroupement de prêts n’est pas une recette magique bien qu’elle offre des avantages évidents lorsque tous les critères sont savamment sous-pesés au cours de la réflexion en amont.

Il faut toujours avoir en tête que le rachat de crédits n’est pas gratuit et que son coût peut diminuer fortement la rentabilité d’une telle opération, voire être plus coûteuse in fine.

Il faut donc être vigilant et ne pas tenir compte uniquement du taux d’intérêt proposé. Le coût total du crédit doit être étudié ainsi que le TAEG (taux annuel effectif global). Ce dernier est un excellent indicateur pour comparer deux propositions ensemble.

Toutefois, après un rachat de crédits, il est possible d’obtenir une diminution du montant de la mensualité grâce à une diminution des conditions financières et/ou à un allongement de la durée de l’emprunt.

Exemple : un emprunteur doit 1.500 € sur 5 mois à mensualités constantes, en l’occurrence 300 €. Si la durée du prêt est rallongée à 15 mois, la mensualité ne s’élève plus qu’à 100 €. C’est le principe du rachat de crédits dans sa formule la plus simplifiée.

En revanche, le rachat des crédits inclut aussi leurs intérêts. Le capital emprunté équivaut donc à la somme des capitaux empruntés à laquelle s’ajoute la somme des intérêts des prêts en cours, avant de soustraire le montant déjà remboursé. De plus, pour chiffrer le coût global de l’opération, il faut là encore ajouter les intérêts calculés à partir du taux et de la durée du rachat de crédits au capital.

Comment faire une simulation de rachat de crédits en ligne ?

Afin de déterminer si un rachat de crédits peut vous être bénéfique, il est possible d’effectuer des simulations directement sur internet. Cela permet d’anticiper et de préparer au mieux sa demande avant un rendez-vous avec un courtier ou un conseiller bancaire.

Pour effectuer une simulation de rachat de crédits en ligne, il est nécessaire de se munir des contrats de prêt et des tableaux d’amortissement des prêts que vous souhaitez faire regrouper.

En effet, le capital à emprunter sera la somme des capitaux restants dus, des indemnités de remboursement anticipé et des frais annexes (par exemple les frais de garantie hypothécaire). Il faudra y retrancher l’éventuel apport que vous souhaitez effectuer et y ajouter le montant du projet complémentaire (travaux, mariage, voyage…), le cas échéant.

Muni de toutes ces informations, un simulateur permet d’estimer la mensualité d’emprunt en fonction de différentes durées et de sélectionner avec précision les futures modalités du crédit.

Exemple d’un rachat de crédits

Voici un exemple fictif qui permet de mieux comprendre les rouages d’une opération de rachat de crédits.

Durand a des revenus mensuels de 1.500 € nets et fait face à 3 crédits en cours de remboursement :

  • un prêt à la consommation avec une mensualité de 400 € et un capital restant dû de 6.000 € ;
  • un crédit conso avec une mensualité de 300 € et un capital restant dû de 10.000 € ;
  • un crédit renouvelable avec une mensualité de 100 € et une réserve toujours disponible d’un montant de 4.000 €.

Sa situation initiale est donc la suivante :

  • dette de 20.000 € ;
  • somme des trois mensualités de 800 € ;
  • reste à vivre de 700 € ;
  • taux d’endettement de 53,3 %.

Un organisme prêteur propose de racheter les crédits remboursables sur 3 ans pour un coût chiffré à 2.500 €.

Après le rachat de crédits, la situation est désormais la suivante :

  • dette de 22.250 € ;
  • une mensualité unique de 618 € ;
  • reste à vivre de 882 € ;
  • taux d’endettement de 41,2 %.

Bien que plus endettée, la situation de l’emprunteur s’est améliorée surtout grâce à la suppression du crédit renouvelable. Le rachat de crédit consommation est rentable dans ce cas de figure et permet de retrouver une mensualité de prêt plus proche des normes d’endettement (pour rappel, environ 33 %).

Foire aux questions

Comment faire un rachat de crédits consommation ?

Un rachat de prêts à la consommation peut se faire auprès d’organismes financiers spécialisés, de banques ou d’un courtier. En regroupant plusieurs crédits à la consommation, et notamment les prêts renouvelables, l’emprunteur peut réaliser de sérieuses économies grâce à un meilleur taux d’intérêt. Bien évidemment, il est possible d’ajouter une enveloppe supplémentaire pour financer un nouveau projet.

Concernant les crédits personnels à rembourser, des indemnités de remboursement anticipé peuvent devoir être versées si le remboursement concerne un prêt amortissable et le montant de l’opération excède 10 000 € (sur 12 mois). En revanche, les découverts bancaires et crédits renouvelables ne sont jamais soumis au paiement de ces pénalités. Le montant de ces dernières varie selon la durée restante de l’emprunt :

  • Le prêt se termine dans moins d’un an : 0.5 % du montant remboursé ;
  • Le prêt se termine dans plus d’un an : 1 % du montant remboursé.

Comment faire un rachat de crédits immobilier ?

Dans un contexte de taux d’intérêt bas, beaucoup d’emprunteurs s’orientent vers un rachat de prêts immobilier. La différence avec un rachat de prêts à la consommation est alors essentiellement située au niveau des indemnités de remboursement anticipé. Sauf cas d’exonération exceptionnelle stipulée dans le contrat de prêt, l’emprunteur devra régler à sa banque précédente :

  • 3 % du capital restant dû ;
  • Ou 6 mois d’intérêt sur le capital remboursé au taux de l’emprunt.

Une fois les deux calculs réalisés, le montant à verser sera toujours le plus faible.

Bon à savoir : un rachat de crédits immobiliers induit également d’autres frais tels que les frais de garantie, qu’il s’agisse d’une garantie hypothécaire, d’un privilège du prêteur de deniers ou de la caution d’un organisme.

Un peu d'air dans votre budget !

1 + 1 + 1 crédits = 1 seul crédit... si, si, promis !
Avec le rachat de crédits, vous transformez toutes vos dettes en une seule, et réduisez ainsi le montant global de vos remboursements... Difficile à croire ?
Simulez vos économies pour voir !

Je réduis mes mensualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.2/5 - 46 avis