Déploiement 4G : Bouygues accélère tandis que Free stagne

Après un mois de juin particulièrement actif en termes de déploiement 4G, les opérateurs ont été moins productifs en juillet… à l'exception de Bouygues Telecom qui arrive en tête des installations.

Antenne 4G
Après des mois de déploiement intensif de la 4G, SFR ralentit le rythme en juillet. C'est aussi le cas de Free, pourtant en dernière place en termes d'infrastructures.

Mois après mois, les opérateurs de téléphonie mobile renforcent leur réseau 4G. Selon les derniers résultats publiés par l'Agence nationale des fréquences (ANFR), 23 496 sites permettant la diffusion d'un très haut débit mobile sont désormais actifs au 1er août 2016. Au cours du mois de juillet, Orange, Bouygues Telecom, Free et SFR ont effectué pas moins de 369 mises en service !

Si ce chiffre peut paraître élevé, il reste bien en deçà des résultats rapportés les mois précédents. Plus de 636 nouveaux sites avaient par exemple été activés en juin 2016. Ce ralentissement est principalement imputable à SFR et Free, bien moins prolifiques en cette période de vacances estivales. Bouygues Telecom poursuit quant à lui ses efforts. Accélérant le rythme, la filiale télécom du célèbre groupe de BTP arrive en tête des déploiements de juillet et rattrape peu à peu Orange.

Bouygues Telecom intensifie son déploiement

En février dernier, Bouygues Telecom était épinglé pour sa couverture 4G en zones peu denses jugée insuffisante par l'ARCEP. Le gendarme des télécoms lui a en effet fixé pour objectif d'offrir l'accès à la 4G via la bande des 800 MHz à 40 % de ces zones d'ici janvier 2017. Or, au deuxième mois de l'année, l'opérateur n'en couvrait toujours que 12 %… Il a donc redoublé d'efforts pour rattraper son retard. Sur le seul mois de juillet, Bouygues Telecom a mis en service pas moins de 458 antennes utilisant la gamme des 800 MHz !

L'opérateur n'a pas non plus démérité concernant les installations impliquant les autres bandes de fréquences. Au total, il rapporte 364 nouveaux sites au septième mois de l'année et arrive largement en tête des déploiements. Depuis le début de l'année, Bouygues Telecom a accru son parc de supports 4G de près de 22 %. L'opérateur dénombre désormais 8 710 sites actifs pour le très haut débit mobile, ce qui le place en deuxième position, juste derrière Orange et ses 9 157 sites (+ 169 en juillet).

Probablement satisfait d'avoir récupéré la troisième place en termes d'infrastructures 4G en juin, SFR a quant à lui quelque peu ralenti son déploiement. L'opérateur au carré rouge affiche 259 nouveaux sites pour le très haut débit mobile en juillet, ce qui porte son total à 7 087 sites actifs. Enfin, Free n'aura pas été réellement productif au mois de juillet. Non seulement, la firme de Xavier Niel reste en queue de peloton concernant le nombre de supports (6 670 sites au 1er août) mais elle affiche également la plus faible progression avec 99 mises en service supplémentaires.

Toujours aucune autorisation dans la bande des 700 MHz pour Orange et SFR

Le résultat des enchères de la bande des 700 MHz pour lesquelles les opérateurs ont dépensé près de 6 milliards d'euros laissait présager un développement rapide de l'utilisation de cette gamme de fréquences. Pourtant, 5 mois après l'émission des premières autorisations dans cette bande, seulement 170 ont été délivrées. Pire : à l'exception de l'unique antenne activée par Bouygues en avril et des 3 antennes mises en service par Free le mois dernier, aucune nouvelle installation n'a été rapportée.

Orange et SFR ne disposent donc toujours pas d'équipements permettant de diffuser la 4G via la bande des 700 MHz. Les deux opérateurs n'ont par ailleurs pas obtenu d'autorisations d'émission dans cette gamme de fréquences. Un constat surprenant, notamment de la part d'Orange qui s'était distingué en remportant le maximum de bandes autorisé aux enchères !

Malgré l'objectif fixé par l'ARCEP lui imposant de couvrir au moins 50 % des zones peu denses en 4G grâce à la bande des 700 MHz d'ici janvier 2022, Free ne progresse pas en juillet. Il n'a effectué aucune nouvelle mise en service dans cette gamme de fréquences. L'opérateur a cependant obtenu 50 autorisations supplémentaires, ce qui porte son total à 167.

Free Mobile mise sur la bande des 1 800 MHz

Si les débuts de la firme de Xaviel Niel sur la bande des 700 MHz sont plus que timides, il n'en va pas de même concernant la gamme des 1 800 MHz. Alors que la fin de l'itinérance de Free sur le réseau d'Orange a été programmée pour 2020, l'opérateur mise plus que jamais sur les 10 MHz supplémentaires acquis dans la bande des 1 800 MHz.

Au mois de juillet, Free a mis en service pas moins de 263 nouvelles antennes 4G utilisant cette gamme de fréquences ! En plus de ses 1 534 installations déjà en service, il a par ailleurs obtenu pas moins de 494 autorisations supplémentaires, ce qui porte son total à 3 295. Cela présage la poursuite d'un rythme soutenu de déploiement.

Même si le processus n'est pas aussi rapide, Orange et SFR investissent eux aussi peu à peu les 1 800 MHz via lesquels ils peuvent émettre depuis le 25 mai dernier. En un peu plus de trois mois, SFR a mis en service 672 sites dans cette bande, dont 171 au cours du seul mois de juillet. L'opérateur au carré rouge dispose par ailleurs encore de 4 201 autorisations à exploiter. Un peu moins productif, Orange n'a quant à lui activé que 211 antennes émettant dans les 1 800 MHz dont 105 en juillet. L'héritier de France Télécom y compte également moins d'autorisations d'émission que ses concurrents (488 dont 137 obtenues en juillet).

Dans quels départements le déploiement de la 4G progresse-t-il ?

Au 1er juillet, l'ANFR soulignait que sept départements (les Pyrénées-Orientales, le Nord, la Côte-d'Or, la Loire-Atlantique, la Savoie, le Nord-Pas-de-Calais et la Haute-Savoie) concentraient 25 % du total des autorisations délivrées au cours du mois du juin. Effectivement, le Nord et la Loire-Atlantique comptent parmi les départements affichant le plus grand nombre de mises en service au cours du septième mois de l'année.

Après l'activation de 23 nouveaux sites en juin, le Nord en dénombre 16 de plus en juillet, ce qui porte son total à 932 sites. De même, la Loire-Atlantique affiche 15 mises en service supplémentaires pour un total de 521. Bien que plus modestement, les autres départements cités ont également fait l'objet de déploiements, notamment les Pyrénées-Orientales qui compte 8 nouveaux sites. Le grand vainqueur du mois de juillet reste cependant l'Hérault et ses 19 mises en service.

Au 1er août, le podium des trois départements les mieux dotés en infrastructures 4G est occupé par Paris (1 175 installations en service), les Bouches-du-Rhône (1 077 infrastructures) et le Rhône (1 039 infrastructures). En comparaison, le trio le moins bien équipé à savoir le Lot, l'Ariège et la Lozère compte seulement 30, 26… et 12 sites émettant en 4G !

Il y a peu de chances que ce classement soit modifié le mois prochain. En juillet, sept départements ont représenté 25 % du nombre total d'autorisations d'émettre délivrées. La Haute-Savoie et le Nord sont à nouveau cités en compagnie cette fois-ci de la Moselle, des Ardennes, de la Dordogne, de la Seine-et-Marne et de l'Hérault. Ces départements feront-ils l'objet d'une amélioration de leur couverture 4G ?

Forfait bloqué = sérénité

Restez maitre de votre consommation téléphonique (ou de celle de vos enfants) en optant pour un forfait bloqué. JeChange vous a sélectionné un TOP 5 des forfaits bloqués !

Je découvre
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆