Tout ce qu’il faut savoir avant de souscrire une offre de fibre optique

La promesse du haut débit et d’une navigation ultra fluide sur Internet vous fait rêver : voici quelques conseils avant de prendre un abonnement à la fibre optique !

  • Publié le 24/08/2018
  • Écrit par Jordan Behar
un homme joyeux est assis à son bureau face à son ordinateur portable

Vous en avez plus qu'assez d'attendre des heures pour télécharger un film ? Vous n'en pouvez plus de ces pages Internet qui mettent plusieurs secondes à charger ? Votre vieille box n'y est pour rien, il est peut-être simplement venu le temps de troquer votre abonnement ADSL contre une offre Internet fibre optique. Avant de franchir le Rubicon, retenez néanmoins ces quelques points de repère !

#1. La fibre est de loin la technologie la plus performante du marché

Peu à peu, la fibre supplante l'ADSL dans nos foyers. Son principal avantage réside dans la puissance de son débit. Il est globalement 20 à 30 fois plus rapide qu'avec l'ADSL. La fibre permet en effet de bénéficier théoriquement jusqu'à 1 Gbit/seconde. Si cette valeur est rarement observée dans les faits, il ne vous faudra cependant pas plus de quelques secondes pour télécharger un MP3 avec la fibre. Elle permet également de regarder la télévision en ultra haute définition (4K) ou de connecter plusieurs appareils en même temps sans ralentir votre connexion Internet. C'est la solution idéale pour une famille, pour une collocation ou si vous êtes amateur de jeux vidéo en réseau. De plus, sachez que le prix d'un abonnement Internet à la fibre est quasiment le même que le prix d'un abonnement à l'ADSL.

#2. FTTH, FTTB, FTTLA : mettez les choses au clair

Toutes les fibres ne se valent pas. FTTH, FTTB, FTTLA : avant de souscrire un abonnement à la fibre, apprenez à décrypter ces acronymes étranges pour faire votre choix en âme et conscience. Seule la technologie FTTH, pour Fiber To The Home, vous permet de bénéficier réellement de la fibre à votre domicile. Pour faire simple, votre Box est alors directement connectée à la fibre. Vous bénéficiez à 100% des avantages de la fibre. D'autres offres utilisent quand à elle un réseau de fibre optique, mais pas jusqu'au logement de l'abonné. C'est le cas avec la technologie FFTB qui amène la fibre jusqu'au pied d'un immeuble, ou avec la technologie FTTLA qui amène la fibre jusqu'à un quartier donné. Depuis ce point, les logements sont ensuite raccordés via un câble en cuivre. Ces solutions intermédiaires offrent des débits de connexion 2 à 3 plus faibles qu'avec la technologie FFTH.

#3. Vérifiez que votre logement est bien éligible à la fibre

Avant de résilier votre vieil abonnement ADSL et de vous précipiter sur la première offre fibre venue, vérifiez que votre logement est bien éligible à la fibre. Le nombre de foyers français raccordé au réseau de fibre optique a dépassé mi-2018 les 11 millions. C'est beaucoup mais c'est encore loin de représenter une majorité. Testez donc votre adresse sur le site des différents FAI pour savoir à quelles technologies votre logement est éligible. Si vous vous ne pouvez pas souscrire un abonnement Internet à la fibre, vous pourrez peut-être opter pour une offre ADSL2+ qui vous permettra néanmoins d'améliorer significativement le débit de votre connexion. Sinon, patience, les pouvoirs publics ont promis que tous les foyers français bénéficieraient d'un accès à la fibre d'ici 2022.

#4. Demandez le raccordement de votre logement

Si votre immeuble est raccordé à la fibre ou que le réseau passe devant votre maison, vous pouvez souscrire un abonnement à la fibre mais vous devrez auparavant demander le raccordement de votre logement. Généralement, l'installation de la fibre optique à votre domicile est gratuite si l'immeuble est déjà raccordé. En revanche, pour une maison individuelle, les travaux de raccordement sont plus importants et vous seront très souvent facturés. Comptez autour de 150 euros pour un raccordement souterrain pour Orange ou SFR, voire même presque 300 euros pour un raccordement aérien. Bouygues, de son côté, facture 49 euros les dix mètres de câble. Si votre habitation est éloignée de la limite de votre terrain, la facture risque donc d'être salée. N'hésitez pas à demander un devis aux différents opérateurs avant de faire votre choix. Notez que vous n'êtes pas obligé de demander le raccordement ou de souscrire une offre auprès de l'opérateur qui a déployé le réseau de fibre optique jusqu'en bas de chez vous. Vous êtes libre de choisir celui qui vous convient.

#5. Choisissez votre opérateur en fonction de vos besoins

Quatre opérateurs se partagent le marché de la fibre optique : Orange, Free, SFR-Numéricable et Bouygues Telecom. Orange propose des offres qui sont parmi les plus chères du marché mais c'est également le seul FAI qui promet des débits minimum supérieurs à 100 Mbits/seconde. L'offre « tout compris » de Free est l'une des plus économiques du marché mais ne donne pas accès à toutes les chaines de télévision. Bouygues se distingue par ses nombreuses options comme la possibilité de bénéficier d'une clef 4G inclus dans le forfait ou le prêt d'une box 4G en attendant la mise en service. L'offre premium de SFR promet jusqu'à 400 Mbits/seconde de débit descendant avec plus de 250 chaînes TV mais avec un débit montant de seulement 40 Mbits/seconde. Pour vous faire une idée précise des tarifs des différentes offres, n'hésitez pas à utiliser un comparateur en ligne.

Désormais, vous connaissez tout ce qu'il y a à savoir pour souscrire une offre d'abonnement à la fibre optique. Avant de vous lancer, n'oubliez pas de vérifier votre éligibilité et faites un comparatif entre les différentes offres disponibles sur le marché. Il existe également de nombreuses offres promotionnelles de bienvenue qui devraient vous inciter à passer vous aussi à la fibre. N'hésitez pas à en profiter !

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆