Comprendre l'Internet par satellite

Dans les zones mal desservies par l'ADSL et les technologies permettant d'accéder au très haut débit, l'Internet par satellite peut constituer une alternative très intéressante. Fonctionnement, coût, installation et spécificités, JeChange vous explique tout ce que vous devez savoir !

L'Internet par satellite
Grâce à l'internet par satellite, vous pouvez prétendre à des débits descendants jusqu'à 22 Mb/s, où que se situe votre domicile.

La « fracture numérique » est une réalité qui persiste pour de nombreux foyers en France. Les zones grises et blanches, en particulier, souffrent d'un débit ADSL très faible ou même inexistant, ce qui peut empêcher leurs habitants de disposer d'un accès satisfaisant au réseau.

Un abonnement à l'Internet par satellite représente une alternative sérieuse pour tous les particuliers insatisfaits de leur connexion terrestre. Une parabole bien orientée, reliée à un modem, suffit en effet à bénéficier d'un débit allant jusqu'à 22 Mb/s en réception et 6 Mb/s en émission. Attention toutefois, car les offres Internet par satellite comportent de nombreuses spécificités dont vous devez bien prendre connaissance avant de vous engager.

Principe de fonctionnement de l'Internet par satellite

Dans le cadre d'un abonnement à l'Internet par satellite, les données reçues et envoyées par l'utilisateur parcourent des distances considérables. Lorsque le client lance une requête sur un moteur de recherche, par exemple, l'information est d'abord transmise très classiquement depuis son ordinateur vers son modem (par Wi-FI ou câble Ethernet). Le modem est relié à une parabole fixée sur le toit ou une façade du logement qui permet de transmettre le signal à un satellite géostationnaire en orbite à 36 000 kilomètres au-dessus de la Terre.

Le satellite retransmet immédiatement l'information vers un « téléport », centre de réception terrestre de l'opérateur satellite. C'est ce téléport qui est relié, par fibre optique, au reste du réseau mondial. Le résultat de la requête de l'utilisateur est ensuite retransmis au satellite, qui le rebascule vers la parabole du client. Au total, depuis le lancement de votre requête jusqu'à la réception du résultat, le signal aura effectué deux allers-retours entre la Terre et le satellite, soit la bagatelle de 144 000 kilomètres !

Les satellites des opérateurs, pour transmettre et recevoir des informations, utilisent les bandes de fréquences « KU » ou, pour les plus modernes, les bandes « KA » qui ont l'avantage d'être plus concentrées et d'autoriser un débit plus important.

Opérateurs, distributeurs : un marché à part

A l'inverse du marché classique de l'Internet fixe, où les grands opérateurs comme Orange ou Numericable-SFR assurent l'intégralité de la prestation, l'Internet par satellite nécessite d'établir une distinction entre les opérateurs et les distributeurs.

Les opérateurs gèrent la flotte de satellites et fournissent l'accès à Internet aux distributeurs. Seuls deux acteurs se partagent le marché français :

  • SES Astra domine l'offre avec une cinquantaine de satellites actifs, dont beaucoup sont toutefois dédiés à d'autres types de services que la fourniture d'accès au web, notamment la diffusion de chaînes de télévision et de radio. Pour la France et une partie de l'Europe du Nord, le satellite SES Astra de référence pour l'Internet haut débit est l'Astra 2F, qui utilise les fréquences KA.
  • Tooway fournit un service concurrent avec une trentaine de satellites actifs. Son satellite KA-SAT, mis en orbite à la fin de l'année 2010, gère pas moins de 82 faisceaux dans les fréquences KA et couvre l'intégralité du continent européen, plusieurs zones du Maghreb et même les émirats du Golfe.

Les internautes, toutefois, n'ont pas affaire directement avec les opérateurs et doivent s'adresser aux distributeurs pour souscrire un forfait. Les distributeurs, en résumé, achètent aux opérateurs un accès à Internet en gros et le revendent sur le marché de détail aux particuliers.

La France compte actuellement huit distributeurs principaux :

  • Alsatis,
  • Ozone et IDHD commercialisent l'accès aux satellites de Tooway,
  • Connexion Verte et Vivéole travaillent exclusivement avec SES Astra,
  • Les distributeurs Europasat, Nordnet et Sat2way ont la particularité de proposer les satellites des deux opérateurs.

Europasat propose notamment 5 abonnements aux satellites Tooway et 5 à ceux de SES Astra. Le premier prix d'Europasat est l'abonnement Astra S3, qui donne accès à 3Go de connexion inclus par mois et à un débit moyen de 15 Mpbs. Le kit satellite Europasat quant à lui est disponible à l'achat et à la location. Pour s'équiper, les abonnés du fournisseur peuvent bénéficier de subventions, selon leur commune de résidence.

Faites des économies

Un abonnement internet, c’est un budget à l’année… Vous ne pensez pas que vous pourriez faire des économies ? Chez JeChange on en est convaincu ! C'est notre métier de vous aider à faire des économies. Découvrez les offres internet de nos partenaires !

Je découvre

Comment installer l'Internet par satellite chez soi ?

En cas de souscription à une offre Internet par satellite, l'étape la plus délicate consiste bien sûr à installer la parabole et à dérouler le câble coaxial jusqu'au modem. La parabole, une fois assemblée, doit être fixée sur un mât et faire face à une zone bien dégagée de tout obstacle (végétation, toitures…) en direction de son satellite. Notez que son diamètre et ses références exactes peuvent varier en fonction du satellite à contacter.

La bonne marche de la parabole suppose de calculer au plus juste son élévation, c'est-à-dire son orientation sur un axe vertical, et son azimut, c'est-à-dire son orientation horizontale. Pour vous faciliter la tâche, beaucoup de kits sont fournis avec un dispositif de type « beeper » qui va caler automatiquement la parabole vers le signal du satellite. Dans tous les cas, il reste possible et même recommandé de faire appel à un installateur professionnel pour garantir une qualité de réception optimale.

Des forfaits plafonnés en volume

À bien des égards, les abonnements à Internet par satellite sont plus proches d'un forfait de téléphonie mobile que d'un forfait Internet fixe standard. Ces offres, en particulier, ont la caractéristique d'imposer un volume maximal de données par mois, tout comme pour les forfaits data des mobiles.

En cas de dépassement du forfait, les distributeurs pratiquent des politiques divergentes : certains maintiendront un service à un débit minimal (inférieur à 1 mégabit par seconde) tandis que d'autres pourront tout simplement couper la connexion !

Il est par conséquent impératif de bien évaluer vos besoins mensuels avant de vous tourner vers une connexion par satellite. Sauf à vous contenter d'une consultation simple de sites web, des usages plus gourmands comme le visionnage de vidéos ou de films en streaming, l'upload de photos de famille ou l'envoi de lourds courriels professionnels peuvent faire exploser facilement le nombre de gigaoctets requis.

Coût d'un abonnement par satellite

Le coût de l'abonnement en lui-même dépend fortement du volume de données dont vous avez besoin. Les utilisateurs les plus modérés n'auront pas à se ruiner s'ils se contentent d'un forfait de base à 2 gigaoctets par mois, souvent commercialisé aux alentours de 20 € par mois et donc compétitif en termes de prix par rapport à une offre ADSL.

Les forfaits premium, quant à eux, font certes grimper le volume de données autorisé jusqu'à des plafonds confortables (40 ou 50 Go) mais se paient au prix fort, souvent jusqu'à 80 € par mois ! Une telle offre n'est donc à souscrire que si vous n'avez aucune autre solution (besoins importants et connexion terrestre déficiente).

Il convient de rajouter au prix de l'abonnement celui du matériel (parabole, câbles et modem). Ces équipements peuvent tout d'abord être loués, auquel cas le prix de votre abonnement subira une majoration mensuelle. Plusieurs distributeurs proposent également un achat, dont le montant sera typiquement compris entre 300 et 450 €.

Internet par satellite : avantages et limites

Un abonnement à l'Internet par satellite représente un vrai changement de paradigme pour de nombreux utilisateurs condamnés à un débit ADSL médiocre. Même les internautes les moins biens orientés par rapport au satellite peuvent espérer, a minima, un débit descendant de plus de 10 Mb/s, soit une performance facilement dix fois supérieure aux débits terrestres constatés dans les zones les plus rurales.

L'installation est certes plus lourde et contraignante que celle d'une simple box ADSL, mais vous permet en contrepartie de vous passer entièrement d'une ligne téléphonique fixe si vous le souhaitez. Seules les – rares – formules proposant une connexion « unidirectionnelle » vers le satellite (en réception mais pas en émission) l'exigeront.

Le principal inconvénient d'une connexion par satellite, outre son coût élevé pour un usage intensif, est son temps de latence ou « ping » très important, c'est-à-dire le délai entre l'envoi d'une donnée depuis votre ordinateur et la réception de la réponse. Il s'élève en moyenne à 600 millisecondes, ce qui est environ dix fois plus long que le ping d'une connexion terrestre : rien d'étonnant si l'on considère la longue distance parcourue par le signal. Ce point reste un détail à peine perceptible pour la majorité des internautes, mais peut se révéler franchement gênant ou même désastreux pour certains usages, dont la messagerie instantanée et surtout les jeux en ligne.

Besoin d’un conseil ?

ADSL, fibre optique, box 4G… vous êtes perdu parmi les offres ? Demandez conseil à JeChange pour trouver une box internet rapide, fiable et bon marché. Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet sur-mesure !

Rappel gratuit

Ces contenus pourront également vous intéresser :

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,4/5 - 61 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆