Comment réussir son changement de banque facilement ?

Théoriquement, quelques jours ouvrés suffisent pour changer de banque. Cette action demeure dans la plupart des cas simple, rapide et gratuit pour tout client. Suivez le guide !

  • Publié le 30/07/2012 (mis à jour le 18/08/2017)
  • Écrit par
Changer de banque
À condition que la clôture de votre compte ne s'accompagne pas du transfert de certains produits d'épargne spécifiques, un changement de banque est gratuit.

À compter du 06 février 2017, la loi Macron sur la mobilité bancaire entre en vigueur. Désormais, un client ayant souhaité changer de banque et venant d'ouvrir un compte dans une nouvelle banque pourra demander à celle-ci d'exécuter à sa place toutes les opérations de transfert des domiciliations bancaires concernant les opérations récurrentes qu'il avait sur son ancien compte. Le tout, gratuitement, sur simple présentation d'un RIB et signature d'un mandat de mobilité. Le transfert sera réalisé dans un délai légal de 22 jours ouvrés.
À noter que si l'échange d'informations entre l'établissement bancaire de départ et celui d'arrivée est automatique, il appartient au client de s'assurer que son ancien compte est suffisamment provisionné, au cas où il aurait émis des chèques non encore débités, au risque de payer des pénalités. De même, il lui revient de s'assurer que les émetteurs de prélèvements ont bien pris en compte son changement de banque, et à les avertir si ce n'est pas le cas, avant de clore son compte initial.

Les Français sont prompts à s'énerver du manque de réactivité de leur conseiller bancaire, et ne sont pas les derniers à s'agacer de frais bancaires jugés excessifs ou même exorbitants. Pour autant, et alors que 25 % d'entre eux se disent « insatisfaits » de leur établissement actuel, l'UFC-Que Choisir révèle que 3 % seulement franchissent le pas d'un changement de banque chaque année. En cause, une tendance naturelle à la procrastination et plusieurs craintes pas toujours rationnelles.

En seulement quelques jours pourtant, il est possible et même facile de dénicher une offre plus compétitive chez un concurrent, d'aller y ouvrir un compte et de finaliser toutes les formalités de clôture chez votre ancienne agence. Alors qu'attendez-vous pour changer de banque ?

Je compare les tarifs des établissements bancaires

Les différences tarifaires entre les grands réseaux et, de ce fait, les économies potentielles à réaliser en changeant d'établissement sont très largement sous-estimées par une majorité de clients. S'il effectue un travail sérieux de comparaison entre les principaux établissements du marché et son contrat actuel, un particulier moyen peut s'attendre à un gain net de pouvoir d'achat de 265 € par an.

Ce chiffre, récemment estimé par l'UFC-Que Choisir, est bien sûr susceptible de varier en fonction du profil plus ou moins consommateur de chaque client. En effectuant la transition vers une banque en ligne low cost et idéale pour ses besoins limités, un jeune peut ainsi économiser environ 130 € par an sur les services basiques dont il a besoin (carte bancaire gratuite, pas de frais de tenue de compte…). Un client plus âgé et aisé, qui dispose de multiples produits différents et sollicite plus souvent sa banque, pourrait espérer jusqu'à 470 € d'économies par an.

Si vous êtes décidé à changer d'établissement, le travail de comparaison entre les tarifs des différents établissements bancaires, autrefois fastidieux, est considérablement facilité par les ressources disponibles sur Internet. Différents comparateurs d'offres bancaires en ligne sont spécialisés dans les frais bancaires et régulièrement mis à jour, au gré des nouvelles grilles tarifaires publiées par les banques. Ils vous permettent de visualiser, en quelques clics, les banques qui sont les plus compétitives en général ou sur des prestations en particulier (retrait d'argent sur un DAB hors réseau, frais de découvert, carte bancaire, consultation des comptes en ligne…).

D'une manière générale, les nouvelles banques 100 % en ligne (Boursorama, Fortuneo, BforBank, Hello Bank!…) pratiquent des tarifs assez largement inférieurs aux réseaux d'agences. Il appartient donc à chaque client de déterminer s'il peut se passer du contact physique avec un conseiller pour réaliser des économies significatives.

J'ouvre un nouveau compte en banque

Effectuée par correspondance (dans le cas d'une banque en ligne) ou sur rendez-vous, l'ouverture d'un nouveau compte courant est rapide, gratuite et constitue la première étape concrète dans votre changement de domiciliation bancaire. Le nouveau client est tenu de fournir à sa banque des justificatifs dont la nature peut varier, mais qui comprennent systématiquement au moins une pièce d'identité comportant une photo et une signature (carte d'identité comme passeport) et un justificatif de domicile (facture d'eau ou d'électricité, titre de propriété, avis d'imposition…). L'ouverture du compte est ensuite formalisée par la signature de la convention de compte, un document contractuel obligatoire qui décrit, dans le détail, les droits et obligations de la banque et de son client.

Rappelons qu'avant de finaliser l'ouverture du compte, la banque est censée vérifier votre capacité à agir, et notamment que vous n'êtes ni un mineur non accompagné, ni un majeur bénéficiant d'une mesure de protection (tutelle, curatelle…), ni enfin sous le coup d'une mesure d'interdiction bancaire.

Dès que l'ouverture du compte est effective, il vous est possible d'obtenir un relevé d'identité bancaire (RIB) et de commencer à déposer ou prélever de l'argent.

J'informe les organisme tiers

Le transfert des prélèvements et des virements automatiques, souvent nombreux, depuis l'ancien compte vers le nouveau constitue bien souvent la phase la plus pénible et anxiogène pour le client. Salaire, prestations sociales, mutuelle, factures d'eau et d'énergie, abonnement Internet, impôts… Il importe de n'oublier personne, au risque sinon qu'une demande de prélèvement arrive sur votre ancien compte vidé ou clôturé et entraîne le paiement de pénalités !

Pour éviter que ces formalités ne constituent un frein à la mobilité bancaire et au libre exercice de la concurrence, la loi prévoit désormais l'existence obligatoire d'un « service d'aide à la mobilité bancaire », qui pourra cependant porter un nom différent dans certains réseaux. Concrètement, le client peut demander à sa nouvelle banque de se charger elle-même du transfert de tous ses virements et prélèvements, et ce en toute gratuité. Il suffira, pour cela, de lui communiquer le récapitulatif des opérations automatiques intervenues sur l'ancien compte au cours des treize derniers mois. Ce document doit vous être fourni par l'ancienne banque dans un délai de cinq jours suivant votre demande. La nouvelle banque prend alors soin de communiquer vos coordonnées bancaires à l'ensemble des organismes tiers (CAF, Trésor Public, prestataires divers…).

Si vous préférez réaliser ces opérations vous-même, il vous faudra alors adresser un courrier à chaque organisme concerné en y joignant un exemplaire de votre nouveau RIB. Sans oublier bien sûr le transfert de votre salaire, qui doit constituer votre priorité et être sollicité auprès du service des ressources humaines ou de la comptabilité de votre entreprise ou administration. Ce choix est encore fait par près de 88 % des clients qui changent de banque, le plus souvent par ignorance des facilités offertes par l'aide à la mobilité bancaire et de la gratuité de ce dispositif.

Je clôture mon ancien compte

La clôture de l'ancien compte bancaire ne peut intervenir immédiatement. Il convient tout d'abord de vérifier que les différents prélèvements et virements ont bien été transférés de façon effective sur le nouveau compte, en attendant pour chacun la prochaine échéance. La même remarque vaut pour les paiements par carte en cours de traitement et, surtout, pour les chèques qui n'auraient pas encore été encaissés. Le bénéficiaire d'un chèque dispose en effet d'un délai d'un an et huit jours pour l'encaisser à compter de sa date d'émission.

Une provision doit donc être laissée sur l'ancien compte courant pendant quelques semaines, voire quelques mois pour absorber les chèques encaissés en retard ainsi que les prélèvements des organismes qui tarderaient à prendre en compte votre migration. En effet, le service d'aide à la mobilité bancaire effectue la démarche en votre nom, mais ne peut pour autant garantir le délai de réponse de l'organisme contacté !

Une fois que tous ces aléas ont été levés, il ne vous reste plus qu'à adresser une lettre de clôture de compte à votre ancienne banque par courrier en recommandé avec accusé de réception. L'établissement dispose alors de dix jours pour se plier à votre demande, et transférer le solde éventuel sur le compte dont vous lui communiquerez les coordonnées.

Depuis 2005, la clôture d'un compte courant ou d'un livret ne peut entraîner aucune facturation. Attention : il en va différemment du transfert de certains produits complexes sans perte des droits accumulés, comme par exemple les PEL ou les PEA. Pour ces supports, les frais peuvent au contraire se chiffrer en centaines d'euros.

Lettre d'envoi du nouveau RIB pour prélèvement

Voici un exemple dont vous pouvez vous inspirer en vue de communiquer à qui de droit vos nouvelles coordonnées bancaires pour tout prélèvement. Ce courrier est à envoyer en recommandé avec accusé de réception.


Vos nom(s) et prénom(s)

Votre adresse

Votre numéro de compte


Le nom de l'organisme

L'adresse de l'organisme


Le lieu, la date


Lettre recommandée avec accusé de réception

Référence client : - référence client ou numéro de dossier -

Objet : changement de domiciliation bancaire


Madame, Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir noter le changement de mes coordonnées bancaires.

Vous trouverez ci-joint un relevé d'identité bancaire (RIB) correspondant à mon nouveau compte.

C'est sur ce compte que je vous demande désormais de bien vouloir effectuer les prélèvements. Veuillez m'adresser le mandat de prélèvement que je vous renverrai signé.

Je vous remercie par avance et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.


Signature


P.J. : nouveau RIB

Lettre d'envoi du nouveau RIB pour virement

Voici un exemple dont vous pouvez vous inspirer en vue de communiquer à qui de droit vos nouvelles coordonnées bancaires pour tout virement. Ce courrier est à envoyer en recommandé avec accusé de réception.


Vos nom(s) et prénom(s)

Votre adresse

Votre numéro de compte


Le nom de l'organisme

L'adresse de l'organisme


Le lieu, la date


Lettre recommandée avec accusé de réception

Numéro de votre dossier : - numéro de dossier -

Objet : changement de domiciliation bancaire


Madame, Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir noter le changement de mes coordonnées bancaires.

Vous trouverez ci-joint un relevé d'identité bancaire (RIB) correspondant à mon nouveau compte.

C'est sur ce compte que je vous demande désormais de bien vouloir virer toute somme que vous pourriez me devoir.

Je vous remercie par avance et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.


Signature


P.J. : nouveau RIB

Lettre de demande d'annulation de virement permanent

Voici un exemple dont vous pouvez vous inspirer si vous souhaitez décider de l'annulation d'un virement permanent. Ce courrier est à envoyer en recommandé avec accusé de réception.


Vos nom(s) et prénom(s)

Votre adresse

Votre numéro de compte


Le nom de la banque

Le nom de votre conseiller

L'adresse de la banque


Le lieu, la date


Lettre recommandée avec accusé de réception

Numéro de votre dossier : - numéro de dossier -

Objet : annulation de virement permanent


Madame, Monsieur,

Suite à notre conversation téléphonique - de ce jour ou autre date -, je vous prie de bien vouloir procéder à l'annulation de l'odre de virement permanent suivant :

  • Nom et prénom du bénéficiaire
  • Numéro de compte bénéficiaire
  • Montant - montant en chiffre et en lettres - euros
  • Périodicité : - périodicité  mensuel / trimestriel... -

Je vous remercie par avance et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.


Signature

7 commentaires 1 note - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆

chemouil  -  Le 18 mai 2013 à 13h19

Merci. Bien expliquer. Simple direct. J ai tous bien suivi . Mobilite bancaire je ne connaisse pas cela ma bien soulager. Bonne continuation.

BESSAY  -  Le 3 février 2015 à 19h41

prêt à la consommation que la banque refuse de renégocier (4,5% en 2010)
renseignements pris auprés d'un concurrent qui va me préter le reste(27000 env) et me permettre de rembourser ce solde par anticipation ; Quels sont les frais.
En changeant de banque puis je également transferer nos 2 livrets A

JeChange  -  Le 5 février 2015 à 17h40

Bonjour,
 
Votre prêt à la consommation étant antérieur au 01/05/2011, vous n'aurez aucun frais pour cette opération : nous vous invitons à ce sujet à consulter notre guide dédié au remboursement anticipé d'un crédit conso. Par ailleurs, le transfert de vos livrets A se traduira par une clôture de vos anciens livrets et une ouverture dans votre nouvelle banque ; pour plus d'informations, rendez-vous sur notre guide consacré au transfert de livrets d'épargne
 
Tout cela est sans frais.
 
Cordialement,

eric  -  Le 22 octobre 2015 à 17h44

Bonjour,
Je suis actuellement à la BNP Paribas avec un crédit de 3000 euros de prêt personnel à la consommation.
Le service clientèle est des plus incompétent et les conseiller pratiquement injoingnables sauf pour vous faire souscrire des adhésions.Ils mettent de plus trop de temps à réagir sur une propre demande et ne vous rappele que quand ils ont on décidé.
Puis je changer de banque pour une banque en ligne directe avec tout mes produit,epargne,assurance cardif retraite avec mon crédit en cours?
Cordialement.

JeChange  -  Le 26 octobre 2015 à 15h27

Bonjour,
 
Tout est transférable vers votre nouvelle banque, sauf les assurances-vie / PERP et les crédits…
Les crédits peuvent être rachetés par votre nouvelle banque, les assurances-vie peuvent être fermées et resouscrites dans votre nouvelle banque si la perte de l'antériorité fiscale ou d'éventuels avantages liés à la date de souscription de ces contrats sont sans trop de conséquences... Sinon, vous serez obligé de conserver également le compte courant associé (et par conséquent d'en assumer en parallèle les éventuels coûts… ).
 
Le transfert de la plupart des produits se traduit pas une simple fermeture / réouverture, seuls les transferts de produits complexes nécessitant la conservation de compteurs fiscaux (PEL, CEL, PEA, compte titres…) vous seront facturés par la banque d'origine, mais vous pouvez tout à fait négocier une prise en charge partielle ou totale de ces frais par la banque d'accueil selon le montant des avoirs à transférer et l'intérêt clientèle que vous représentez.
 
Cordialement,

eric  -  Le 26 octobre 2015 à 19h51

Merci David Mourien de m'avoir répondu avec autant de détailles.
Votre rédaction me semble pour le moins utile et fort intéressante!
Bonne continuation.
Cordialement,

DEL  -  Le 31 octobre 2017 à 13h46

★ ★ ★ ☆ ☆