Batteries de voiture : les prévisions de l’Europe pour moins de pollution

La voiture électrique est une alternative pour un transport écologique, mais les batteries restent un sujet qui divise. Focus !

  • Publié le

Une loi exigeant l’affichage du bilan carbone sur les batteries

Dès 2024, les constructeurs seront amenés à afficher leur bilan carbone total. Il y aura donc sur les batteries de voiture une étiquette énergétique avec les émissions, classées de A à G. Ainsi, nous aurons des renseignements sur le diagnostic de la voiture, comme nous en avons à ce jour pour l’immobilier par exemple.

Image retirée.

En effet, le Parlement européen et le conseil se sont mis d’accord pour définir le cadre qu’auraient les batteries de voitures électriques. Le but étant de retracer la provenance des batteries et leur bilan carbone dans un premier temps. A terme, l’enjeu sera de mettre un cadre autour du constat afin de mieux contrôler la chaîne de production des batteries, de l’extraction des matières premières jusqu’au montage de la batterie elle-même.

Une réglementation qui concernerait toutes les batteries

Cet accord provisoire concernera toutes les batteries. En effet, l’Union européenne vise l’impact carbone, mais aussi le domaine social. Les deux institutions ont été claires et sont allées plus loin dans leur étude. Cette dernière mettra aussi en avant le traitement et l’utilisation de métaux recyclés. Nous connaîtrons l’intégralité de la méthodologie dans l’été 2023.

L’ONG Transport & Environnement explique que “les vendeurs de batteries dans l’UE devront également respecter de nouvelles règles pour éviter toute violation du droit du travail, des droits humains et environnementaux tout le long de leurs chaînes d’approvisionnement. La loi obligera les fabricants à identifier, voire à éviter de nombreux problèmes allant de la pollution de l’eau aux droits des communautés. Mais ces règles ne s’appliqueront qu’à certaines matières premières, à savoir le lithium, le nickel et le cobalt”.

Ces règles, plus contraignantes, pourraient faire grimper le prix des batteries.

Les objectifs concernant les batteries sont ambitieux, car les constructeurs, trois ans et demi après l’entrée en vigueur de la loi, devront fabriquer des appareils dont la batterie devra être amovible. Celle-ci pourra donc être retirée et remplacée par l’utilisateur.

Enfin, avec ces différentes obligations misées sur le recyclage, l’Union veut que, d’ici à 2031, 6 % du lithium et du nickel, 16 % du cobalt et 85 % du plomb utilisé pour la fabrication de nouvelles batteries soient issus du recyclage.

Aujourd’hui, l’attente est de mise. Il faut que les instances trouvent un accord définitif et officiel pour qu’elles puissent faire entrer ce dernier en vigueur.

Image retirée.

Entre contraintes et recyclage !

Effectivement, si la voiture électrique semble être l’alternative retenue pour un transport plus sobre et efficace. En revanche, il y a à ce jour encore de grosses craintes concernant le vieillissement des batteries. Des doutes persistent notamment sur l’empreinte écologique, mais aussi sur les surcoûts potentiels pour leur remplacement.

Geotab, un fournisseur de données télématiques, avait mené une étude sur la dégradation des batteries. Pour ce faire, il a pris en compte une flotte de 6 300 voitures électriques d’utilisateurs privés. En tout, cela représente 24 différents modèles et marques de véhicules.

Tout comme pour les smartphones, on pourrait alors voir un intérêt certain pour les véhicules reconditionnés.

Une entreprise du nom de EMR, spécialisée dans le recyclage de batteries, explique que la dégradation qui s’effectue sur celles des véhicules plus vieux s’accepte plus. Selon son directeur, “les batteries des véhicules électriques durent bien plus longtemps que ce que l’on attendait. Bien que les batteries se dégradent avec le temps, pour les troisièmes propriétaires et au-delà, l’autonomie est moins un problème, [car] la voiture est probablement un deuxième ou troisième véhicule pour de courts trajets”.

Vous avez des véhicules ? Et si vous faisiez le point sur leur contrat d’assurance ?

Image retirée.
ASSURANCE AUTO Direct Assurance 
 
Chez Direct Assurance vous économisez en moyenne 240€ par an sur votre assurance auto avec les mêmes garanties! devis gratuit.