Produire sa propre énergie solaire : un investissement rentable ?

L'énergie solaire peut vous permettre de réduire votre facture annuelle. Néanmoins, la pose de panneaux solaires représente un coût non négligeable. Un tel investissement est-il rentable ? Pour le savoir, suivez le guide !

La production d'énergie solaire chez soi
L'énergie solaire fait partie des énergies vertes : elle est à la fois propre et potentiellement inépuisable !
  1. Le solaire, pour quoi faire ?
  2. Le solaire photovoltaïque
    1. Le photovoltaïque pour produire de l'électricité
    2. Un investissement conséquent mais rentable à long terme
    3. Autoconsommation ou revente de l'électricité produite ?
  3. Le solaire thermique
    1. Le thermique pour produire de la chaleur
    2. Un investissement moindre et plus vite amorti
  4. Investir dans le solaire : ce qu'il faut retenir

Le solaire, pour quoi faire ?

Classée parmi les énergies renouvelables, l'énergie solaire correspond à la lumière et à la chaleur transmises par le Soleil. Propre et virtuellement intarissable à l'échelle humaine, elle est souvent considérée comme l'énergie de l'avenir.

Même s'il ne permet pas encore de remplacer les autres sources d'énergie, le solaire offre la possibilité de réduire de façon significative l'utilisation des combustibles fossiles, participant ainsi à la transition énergétique.

Face à la nécessité de limiter les gaz à effet de serre et à l'augmentation des prix du charbon, du pétrole et du gaz naturel, l'énergie solaire constitue un axe de développement privilégié. En effet, la perspective de réduire ses dépenses de chauffage et d'assurer une certaine indépendance énergétique est intéressante. Surtout si on contribue par la même occasion à préserver l'environnement !

Bien que distant de près de 150 millions de kilomètres de la Terre, le Soleil demeure notre plus grande source d'énergie. On estime qu'il fournit à lui-seul en une journée une énergie trente fois supérieure à la consommation annuelle mondiale. De quoi couvrir largement tous nos besoins !

Néanmoins, cette immense ressource reste encore largement sous-exploitée, notamment à l'échelle des particuliers. Pourtant, la production d'énergie solaire chez soi est plus accessible qu'on ne le pense ! Sans aller jusqu'à l'utiliser comme seule source pour votre chauffage ou votre eau chaude, vous pouvez compter sur l'énergie solaire pour alléger votre facture annuelle.

Energie solaire
Le saviez-vous ? Le Soleil pourrait à lui-seul subvenir à l'ensemble de nos besoins énergétiques.

On distingue principalement deux voies d'exploitation de l'énergie solaire :

  1. les panneaux photovoltaïques qui transforment directement le rayonnement en électricité,
  2. les panneaux thermiques qui convertissent le rayonnement en chaleur.

Il existe également le solaire dit « thermodynamique ». Il s'agit d'une variante du thermique : la chaleur fournie par les rayonnements du Soleil est transformée en électricité dans un second temps.

Le solaire photovoltaïque

Le photovoltaïque pour produire de l'électricité

D'abord utilisé à petite échelle sur des appareils comme des calculatrices de poche, le solaire photovoltaïque a pris un essor important dans les années 2000. Aujourd'hui, des champs solaires de plusieurs mégawatts sont construits dans de nombreux endroits ensoleillés de la planète afin de subvenir à nos besoins en électricité.

Les panneaux (ou modules) photovoltaïques ont pour rôle de convertir le rayonnement du Soleil en électricité. Lorsqu'elles reçoivent une certaine quantité de lumière, les surfaces photovoltaïques produisent de l'électricité sous forme de courant continu, lequel est transformé en courant alternatif par un onduleur. Techniquement, les rayons solaires irradient une plaque de silicium et génèrent un courant électrique qui est ensuite injecté sur le réseau de distribution.

Ainsi, l'installation de panneaux photovoltaïques peut vous permettre de subvenir à vos besoins en électricité en prenant tout ou partie le relais de votre fournisseur habituel.

Un investissement conséquent mais rentable à long terme

Pour pouvoir estimer le coût d'une installation photovoltaïque, plusieurs points sont à prendre en compte :

  • Quel est le potentiel d'ensoleillement de votre logement ? Le solaire photovoltaïque, par définition, a une production intermittente en fonction des éléments : jour ou nuit, ensoleillement variable en fonction de la météo, etc. Moins votre région d'habitation sera ensoleillée, plus vous aurez besoin d'une grande superficie de panneaux.
  • Votre installation sera-t-elle autonome ou reliée au réseau électrique ? L'installation autonome signifie que seul le solaire alimentera votre logement. Cela implique de stocker l'énergie produite pour pouvoir la consommer en dehors des périodes d'ensoleillement. Vous devrez alors acquérir des batteries, dont le coût sera conditionné notamment par leur capacité. Par opposition, une installation reliée au réseau électrique ne nécessite pas forcément de stockage. Attention cependant : le raccordement n'est pas gratuit !
  • Quels sont vos besoins en électricité ? Plus vous utilisez d'appareils gourmands en énergie, plus votre installation devra être performante et couvrir une grande surface, et ce d'autant plus si vous avez fait le choix de l'autonome. Il est donc primordial de bien évaluer vos habitudes de consommation et de faire le bilan énergétique de votre habitation !
  • Quels types de matériaux allez-vous utiliser ? Leur prix varie entre autres en fonction de leur rendement énergétique, c'est-à-dire le rapport entre l'électricité produite et l'énergie lumineuse reçue. Ce dernier peut aller de 6 à 23 % selon la technologie employée. Ne négligez donc surtout pas l'étape du choix de l'équipement ! À noter que le meilleur rendement est affiché par les surfaces en silicium monocristallin.
Panneaux photovoltaïques
Le coût d'une installation de modules photovoltaïques sera notamment conditionné par la surface de panneaux dont vous aurez besoin.

Quelle que soit la nature de votre installation, l'acquisition de panneaux photovoltaïques représentera un coût conséquent. D'autant plus que depuis le 1er janvier 2014, le crédit d'impôt pour un tel investissement n'existe plus. Par conséquent, n'hésitez pas à vous renseigner sur les aides locales et régionales dont vous pourriez bénéficier !

On estime aujourd'hui que le retour sur investissement se fait en moyenne après 12 à 15 ans d'utilisation.

Autoconsommation ou revente de l'électricité produite ?

Que faire de l'énergie produite par vos panneaux photovoltaïques ? Deux options s'offrent à vous :

  1. Vous pouvez vous en servir en autoconsommation, c'est-à-dire l'utiliser pour répondre aux besoins énergétiques de votre logement.
  2. Ou vous pouvez en revendre tout ou partie à EDF (ou à votre entreprise locale de distribution) qui a l'obligation de vous l'acheter. Pour cela, votre installation doit impérativement être raccordée au réseau électrique !

À l'heure actuelle, il reste plus rentable de revendre la totalité de votre électricité, puisque le prix de rachat de l'énergie photovoltaïque est nettement supérieur à celui auquel vous achèterez de l'électricité auprès d'un fournisseur. Le prix de rachat est fixé par les pouvoirs publics chaque trimestre, et varie selon la puissance et le mode d'installation de vos panneaux.

Sachez qu'EDF (ou votre ELD) s'engage pour une durée de 20 ans à vous racheter l'énergie photovoltaïque au tarif en vigueur au moment de votre demande de raccordement, ce qui vous donne une meilleure visibilité pour l'amortissement de votre équipement. Et d'un point de vue écocitoyen, la revente de votre production permet d'augmenter la part du renouvelable dans le réseau !

Néanmoins, depuis plusieurs années, on constate une baisse quasi constante du prix de rachat de l'énergie photovoltaïque. Parallèlement, les tarifs de l'électricité fournie par les acteurs du marché ont eux tendance à augmenter. C'est pour cela qu'on estime que la part de l'autoconsommation par rapport à la revente pourrait considérablement augmenter dans les prochaines années, pour potentiellement atteindre une parité d'ici 2020 dans les zones les plus ensoleillées. De plus en plus de fournisseurs d'électricité proposent d'ailleurs des offres dites « en autoconsommation ».

Nouvelles offres !

Mint Energie, Plüm Energie, ekWateur, Ilek… Ces noms ne vous disent rien ? Ce sont les supers challengers de EDF et Engie, ceux qui secouent le marché de l'énergie avec des offres inédites ! Faites une comparaison pour trouver la meilleure offre !

Je compare

Le solaire thermique

Le thermique pour produire de la chaleur

Le chauffage de l'eau et de l'habitation constitue le principal motif d'utilisation de l'énergie solaire en France. Il s'agit d'un secteur particulièrement dynamique, puisque le nombre de capteurs thermiques ne cesse d'augmenter chez les particuliers.

Contrairement aux panneaux photovoltaïques, les capteurs thermiques ont pour objectif d'utiliser les rayonnements du Soleil pour les convertir en chaleur. Concrètement, le solaire thermique consiste à récupérer la chaleur du Soleil via des panneaux ou modules solaires, dans lesquels circule un liquide caloporteur. Ce dernier transmet ensuite son énergie pour chauffer l'eau courante (système de chauffe-eau solaire), voire pour alimenter un chauffage (système solaire combiné).

À titre d'exemple, un chauffe-eau solaire est susceptible de couvrir 50 à 75 % de vos besoins selon l'ensoleillement de votre région ! Cela permet de faire des économies considérables par rapport à un chauffe-eau électrique, pour des coûts d'utilisation presque nuls.

Un investissement moindre et plus vite amorti

Le coût d'une installation de panneaux thermiques dépendra de plusieurs facteurs :

  • À quelle fin souhaitez-vous les utiliser ? Les coûts seront moindres si vous ne voulez chauffer qu'un ballon d'eau. En revanche, si vous choisissez un système solaire combiné pour fournir un chauffage, il faudra prévoir une installation plus complexe, et donc plus onéreuse.
  • Pour quel type d'installation allez-vous opter ? Les équipements les plus performants sont aussi les plus chers ! Ainsi, vous ne paierez pas le même prix pour un système monobloc où capteurs et chauffe-eau sont intégrés en une seule installation que pour un système doté d'une pompe contrôlée électroniquement pour régler la circulation de la chaleur dans votre logement.

À noter que contrairement au photovoltaïque autonome, l'installation thermique ne requiert pas l'achat de batteries de stockage. Le ballon chauffé par les capteurs peut contenir l'eau chaude produite et la restituer à tout moment, même en dehors des heures d'ensoleillement.

Panneaux thermiques
Contrairement à un système photovoltaïque, la pose de panneaux thermiques peut vous donner droit à un crédit d'impôt.

Même s'ils sont bien moins chers que les modules photovoltaïques, les panneaux thermiques représentent tout de même un investissement non négligeable. N'hésitez pas à solliciter des aides financières auprès de votre région ! En outre, vous pouvez bénéficier sous certaines conditions du Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

Sachez enfin qu'en plus d'être moins chers, les capteurs thermiques offrent un rendement énergétique deux à trois fois supérieur à celui des panneaux photovoltaïques. Mais ils ne produisent pas d'électricité !

On estime que leur amortissement intervient après 10 ans d'utilisation environ.

Investir dans le solaire : ce qu'il faut retenir

N'oubliez pas que le potentiel d'ensoleillement de votre logement influera sur la performance de votre installation ! Prêtez notamment attention à l'orientation de votre toit et aux ombres portées par les bâtiments alentour. Idéalement, les panneaux devront être fixés sur un toit exposé au sud, au sud-ouest ou au sud-est, et suivant une pente de 30 à 60°.

L'installation de panneaux solaires représentant un investissement important, confiez de préférence votre chantier à un artisan certifié « Qualisol » ou « QualiPV ». Soutenues par l'ADEME et l'État à travers la mention « Reconnu Grenelle Environnement » (RGE), ces marques vous permettront de mieux identifier les professionnels compétents près de chez vous.

Par ailleurs, pour pouvoir envisager un investissement dans des panneaux solaires, celui-ci doit présenter une durée d'amortissement raisonnable. Afin de raccourcir cette échéance au maximum, n'hésitez pas à profiter de toutes les aides et subventions publiques auxquelles vous pouvez prétendre.

Que vous choisissiez des capteurs thermiques ou photovoltaïques, les coûts d'usage seront quasi nuls. En effet, une fois votre installation effectuée, seul l'entretien de vos panneaux restera un poste à prévoir dans votre budget. Soumis aux rayons du Soleil et aux intempéries, les matériaux se dégradent peu à peu. Les principaux fabricants garantissent toutefois une baisse maximale de puissance de l'ordre de 20 % au bout de 25 ans.

Pose de panneaux solaires
Les panneaux solaires se dégradent avec le temps : pour limiter leur détérioration, ne négligez pas leur entretien !

Enfin, pensez économie ! L'énergie la moins chère et la plus verte reste celle que l'on ne consomme pas ! Ainsi, si vous faites le choix d'installer des panneaux solaires, cela n'aura de sens que si vous utilisez peu d'équipements énergivores. Par exemple, privilégiez lors de vos achats en électroménager les appareils de classe énergétique A.

À noter aussi qu'une bonne isolation de votre habitation est indispensable !

Enfin, n'oubliez pas non plus les gestes simples du quotidien permettant de réduire votre consommation d'électricité. Moins vous consommerez, plus votre installation sera rentable !

Boostez votre pouvoir d'achat

Avec ses 10 ans d'expérience dans le conseil en réduction de factures, JeChange s'y connait en boost du pouvoir d'achat ! Prenez vite contact avec nos conseillers pour changer de fournisseur d’énergie et faire des économies !

Rappel gratuit
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3,2/5 - 9 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆