L'appli e-constat auto : le constat amiable sur smartphone

« E-constat auto » est une application gratuite pour smartphone permettant d'élaborer en toute simplicité un constat amiable numérisé. Focus sur un dispositif visant, à terme, à se substituer à la rédaction d'un constat papier.

Sinistre auto et smartphone
Disposant de multiples fonctionnalités, l'appli e-constat auto permet par exemple à l'assuré de faire parvenir à son assureur tout cliché du sinistre au besoin.

Depuis le 1er décembre 2014, les conducteurs impliqués dans un accident sur la voie publique sont libres de continuer à utiliser le bon vieux constat amiable en version papier ou encore une toute nouvelle application mobile, à télécharger sur smartphone ou tablette numérique.

Mise au point par les sociétés d'assurance membres de la FFA, « e-constat auto » vous permet d'élaborer en toute simplicité un constat amiable numérisé ayant exactement la même valeur que le modèle papier, et de l'expédier automatiquement à votre assureur après signature, soit un véritable gain de temps pour le traitement du dossier. Comment fonctionne l'application, et comment l'utiliser à bon escient ?

E-constat auto : à quoi ça sert ?

Proposée à la fois sur l'App Store (pour les appareils tournant sous iOS) et sur le Google Play (pour les appareils sous Android), « e-constat auto » est une application gratuite pour smartphone et tablette. La sortie d'une version Windows Phone a été par ailleurs annoncée dans l'hypothèse où l'application connaîtrait un succès conséquent.

Disponible depuis le 1er décembre 2014, l'application vise à se substituer entièrement à la rédaction d'un constat amiable papier à la suite d'un accident. Avec l'appli e-constat auto sur votre smartphone, il vous suffit désormais de remplir plusieurs rubriques successives à l'écran, d'apposer votre signature électronique, puis de valider.

La déclaration, une fois rédigée, est automatiquement envoyée aux deux assureurs. Chaque conducteur reçoit une confirmation par SMS de la bonne prise en compte du dossier, ainsi qu'une version PDF du constat par e-mail.

Spot de présentation de l'application e-constat auto par la FFA.

Comme la version papier, l'e-constat peut être rédigé par les deux conducteurs sur le même smartphone en cas d'accord sur la responsabilité et les circonstances de l'accident ou encore chacun de son côté sur deux smartphones différents – voire avec un smartphone et un constat papier.

Dans quels cas peut-on utiliser (ou pas) l'e-constat auto ?

Les conditions d'utilisation de l'e-constat sont légèrement plus restrictives que le constat papier. L'application n'est en effet prévue que pour un accident de la circulation entre deux véhicules à moteur (automobiles, deux-roues, poids-lourds…) et immatriculés en France ou à Monaco.

De fait, le système informatique de l'e-constat n'est pour l'instant pris en charge que par les assureurs français. En cas de sinistre à l'étranger ou impliquant un conducteur étranger, le constat amiable papier reste indispensable.

Savez-vous comment réagir en cas de refus de constat auto ?

À noter que le recours à l'e-constat peut également s'envisager pour un accident n'impliquant que votre seul véhicule et aucun autre tiers.

Enfin, l'e-constat sur smartphone est strictement réservé aux accidents matériels, qui n'ont occasionné aucune blessure corporelle chez l'une ou l'autre des personnes impliquées ou leurs passagers.

Dans tous les cas, l'utilisation d'un constat papier reste toujours possible dans la mesure où celle de l'application mobile est facultative. Les concepteurs misent toutefois sur son côté pratique et rapide pour qu'elle devienne rapidement la forme de constat privilégiée par les automobilistes.

Bien remplir son e-constat auto étape par étape

Le renseignement d'un constat amiable électronique, pour peu que vous soyez familier avec la manipulation des smartphones, sera nettement plus rapide que celui de la version papier. Une fois la procédure lancée, vous devrez compléter un formulaire comprenant sept étapes successives :

  1. Les numéros de plaque d'immatriculation et l'identification exacte des assureurs (cette information figure au verso de la carte verte de chaque conducteur).
  2. Les informations de base concernant les deux véhicules (marque, modèle…).
  3. Un résumé des circonstances de l'accident.
  4. Un croquis explicatif, qui peut être facilement tracé du bout du doigt au moyen d'un outil de création graphique intégré, à la fois simple et intuitif.
  5. Le cas échéant, toutes vos observations complémentaires. N'oubliez pas de joindre les photos du sinistre si vous en avez pris.
  6. Vous passez alors en mode prévisualisation, avec un aperçu de votre futur constat amiable sous format PDF. Profitez de cette étape pour tout relire attentivement. Il vous est encore possible de revenir en arrière pour modifier n'importe laquelle des informations précédentes.
  7. Il ne vous reste plus qu'à procéder à la signature électronique du constat. Son envoi à votre assureur est automatique, et donnera lieu à une confirmation par texto.

E-constat auto : les étapes

Le mode prévisualisation de l'application permet à l'assuré de revenir sans mal en arrière en vue d'apporter toute correction utile à son constat numérisé. (Crédit : AFA)

Quelques astuces supplémentaires

Conseil malin : n'attendez pas d'être confronté à l'accident pour télécharger en urgence l'application ! En cas de sinistre dans une zone isolée, la faiblesse du réseau pourrait rendre l'opération longue et hasardeuse, sans parler de l'impact négatif sur l'enveloppe de data de votre forfait mobile.

Une fois l'application téléchargée, ouvrez-la une première fois pour procéder à l'enregistrement de l'ensemble de vos informations personnelles. À partir de l'onglet « Mes informations personnelles », vous pourrez notamment renseigner à l'avance les coordonnées de votre assureur auto, les vôtres ainsi que les informations relatives à votre véhicule. De quoi gagner un temps précieux lors de la rédaction du e-constat sous une pluie battante et face à un conducteur grognon.

Si vous avez malgré tout peur de ne pas vous en sortir ou de commettre une erreur sous l'effet du stress, n'hésitez pas… à vous entraîner ! L'application est dotée d'un mode « Découvrir », dans lequel vous pouvez rédiger un faux constat pour vous faire la main, sans aucune transmission à votre assureur.

E-constat : un premier bilan encourageant

Sans avoir atteint le large succès escompté par ses créateurs, l'application a su fédérer un premier cercle d'utilisateurs convaincus. À l'occasion du deuxième anniversaire de l'e-constat auto, en décembre 2016, la FFA a indiqué que l'application avait déjà été téléchargée 44 0000 fois en l'espace de 24 mois. Au total, plus de 24 000 constats électroniques seraient déjà parvenus aux assureurs sur la même période, confirmant une diffusion encore timide mais bien réelle de ce nouveau mode de règlement des accidents de la route.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆