La bonne idée d'Orange : une box mêlant 4G et ADSL

Pour pallier une couverture en fibre optique déficiente dans les zones peu denses, Orange envisage de développer une box utilisant à la fois le réseau ADSL et 4G. Quels en seraient les avantages ?

livebox d'Orange
En exploitant la 4G, la box 4G/ADSL d'Orange pourrait atteindre jusqu'à 50 Mb/s, une réelle amélioration dans les zones où l'ADSL peine à offrir 1 Mb/s. (Photo : Phonandroid)

Le plan « France Très Haut Débit » est certes ambitieux, mais il reste pragmatique. L'objectif est d'assurer la couverture de 80 % de la population en technologie très haut débit (fibre optique, VDSL2, câble coaxial…) d'ici 2022, ce qui sous-entend que les 20 % de Français vivant dans les zones les plus rurales et isolées devront attendre plus longtemps, voire indéfiniment…

Pour éviter une fracture numérique durable au sein de la population française, l'héritier de France Telecom pense avoir trouvé une partie de la solution. Orange préparerait une box Internet hybride, qui permettra de suppléer un débit ADSL poussif via le réseau mobile 4G/LTE beaucoup plus performant. L'appareil est annoncé pour 2017 et suscite d'ores et déjà de nombreuses questions.

Une mystérieuse box 4G/ADSL annoncée par Orange d'ici 2017

La fibre optique, c'est pour quand ? C'est avant tout pour répondre à cette question pressante de nombreux lecteurs que le quotidien Sud-Ouest a sollicité Vincent Bouyer, directeur d'Orange pour la région Sud-Ouest. Publié le 1er février 2016, l'entretien a dévié et révélé une nouvelle inattendue. Admettant que le fibrage de certaines zones rurales, bien trop cher pour les opérateurs privés ou pour les réseaux d'initiative publique, n'aurait peut-être jamais lieu, Vincent Bouyer a révélé qu'Orange travaillait actuellement à des solutions de substitution.

Le premier opérateur français pourrait mettre sur le marché une box Internet mêlant la technologie ADSL – basée sur le bon vieux réseau cuivre du téléphone – et la 4G/LTE, la nouvelle norme en matière de très haut débit mobile. En théorie, exploiter la 4G pour améliorer l'accès à Internet fixe permettrait de bénéficier à la maison et sur son ordinateur personnel du débit proposé par cette technologie, situé entre 20 et 50 Mb/s selon les relevés des associations de consommateurs. Ce débit offrirait bien davantage que l'ADSL puisque, dans les zones les plus reculées et en bout de ligne, ce dernier peine parfois à atteindre seulement 1 Mb/s !

Pour autant, les orphelins du très haut débit fixe habitant une zone couverte en 4G ne doivent pas se précipiter dès maintenant dans la boutique Orange la plus proche. Vincent Bouyer précise que la nouvelle box hybride devrait bien voir le jour, mais « pas avant 2017 ».

De nombreuses questions en suspens

Si la commercialisation d'une box 4G/ADSL réjouirait une bonne partie de la population des zones les moins denses, ce nouveau type d'offre laisse en suspens un certain nombre de questions. Ces box d'un nouveau genre vont-elles imposer à leurs propriétaires un plafonnement mensuel de la data utilisable, comme c'est le cas pour un forfait 4G mobile ? Vont-elles au contraire suivre le même modèle que les box traditionnelles et autoriser un usage illimité contre le paiement d'une somme fixe ?

Cette dernière solution semble à privilégier pour assurer un traitement équitable entre les clients urbains et ruraux. Cependant, elle pourrait représenter un défi logistique et commercial pour les opérateurs, déjà confrontés souvent à une surcharge du trafic mobile. Pour l'instant, aucun détail n'a percé sur les caractéristiques techniques de la box envisagée par Orange et encore moins sur les conditions tarifaires qui y seront associées.

Une offre conditionnée au déploiement rapide de la 4G

Compenser l'absence de fibre optique en milieu rural par la 4G est une option envisageable, mais encore faut-il que la 4G elle-même y soit largement déployée, ce qui est loin d'être une évidence pour le moment ! Les opérateurs parviennent certes déjà à fournir la 4G à une proportion importante de la population. Orange et Bouygues Telecom, les leaders du marché, peuvent toucher entre 70 et 80 % des Français selon les derniers relevés, tandis que SFR et Free viennent de franchir le seuil des 50 %.

La population éligible, cependant, reste essentiellement urbaine ou périurbaine. Orange et Bouygues Telecom couvrent entre 25 et 30 % du territoire, quand Free et et SFR sont encore sous les 20 %... Une situation jugée inacceptable par l'ARCEP qui a fixé aux opérateurs l'objectif de couvrir au moins 40 % des zones peu denses du territoire d'ici au 17 janvier 2017. Orange, déjà le mieux placé dans la course, devra sans doute aller au-delà des objectifs fixés s'il souhaite que sa nouvelle box hybride rencontre le succès escompté au moment de son lancement.

Besoin d’un conseil ?

ADSL, fibre optique, box 4G… vous êtes perdu parmi les offres ?
Demandez conseil à JeChange pour trouver une box internet rapide, fiable et bon marché. Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet sur-mesure !

Rappel gratuit
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 20 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆