La carte bancaire double action : paiement et crédit sur une seule carte

Cartwin au Crédit Agricole, Provisio chez BNP Paribas, Alterna du côté de la Société Générale... Depuis environ cinq ans, de nombreuses banques profitent du renouvellement périodique des cartes bancaires de leurs clients pour proposer, souvent avec un certain empressement, leur remplacement par des cartes de nouvelle génération dites à « double action ».

  • Publié le 20/11/2012 (mis à jour le 15/11/2018)
  • Écrit par
La carte bancaire double action
Si une carte double action présente des avantages, ce mode de paiement doit être réservé à des clients manifestant un minimum de responsabilité dans la gestion de leurs finances personnelles.

Leur principe ? Autoriser le client, pour tout achat, à effectuer un règlement au comptant ou... à crédit, en puisant dans une crédit renouvelable qui est disponible en permanence et se reconstruit au fur et à mesure des remboursements : en bref, un crédit renouvelable associé à un compte courant.

Quels sont les avantages et les risques potentiels de ce nouveau moyen de paiement ?

Le principe de la double action

À la différence d'une simple carte de paiement...

Si votre carte bancaire se contente de vous laisser retirer de l'argent au distributeur ou de payer un commerçant à la hauteur de ce que permet le niveau de votre compte en banque, sauf à creuser un découvert, alors il s'agit d'une « carte de paiement ». Concrètement, ce moyen de paiement est une simple facilité d'accès à l'argent disponible sur votre compte, généralement affiliée à Visa ou Mastercard et utilisable dans des millions de distributeurs ou points de vente à travers le monde.

...et d'une carte de crédit...

Vous avez souscrit un crédit renouvelable ou une autre ligne de crédit auprès d'une banque, d'une grande chaîne de magasins ou d'un organisme spécialisé, comme Cetelem ou Cofinoga ? Il est possible, dans ce cas, que vous soyez titulaire d'une « carte de crédit » qui, sur le même principe de fonctionnement qu'une carte de paiement, vous permettra de puiser dans votre ligne de crédit pour régler vos achats ou réapprovisionner votre compte courant. Notez par ailleurs que ces cartes de crédit font également office, pour certaines d'entre elles, de cartes de fidélité : c'est le cas notamment des cartes de grande surface, qui vous font bénéficier de points de fidélité lors de chaque utilisation de ce moyen de paiement.

...la carte « double action » offre deux fonctionnalités simultanées

L'innovation proposée par la carte double action ou « tout en un » est fort simple : elle se propose de réunir, en un seul moyen de paiement, les fonctionnalités d'une carte de paiement et d'une carte de crédit. Dans les faits, l'utilisateur qui règle un achat au supermarché ou retire de l'argent au distributeur est amené à faire un choix. Par défaut, c'est le règlement au comptant qui sera activé, et le montant de la somme déboursée sera soustrait au compte courant de l'intéressé. Il peut aussi, toutefois, émettre la volonté d'utiliser son crédit renouvelable : dans ce cas, c'est cette réserve d'argent qui sera ponctionnée.

De nombreuses banques offrent certaines options complémentaires avec leurs cartes à double action, dont la possibilité de passer automatiquement en mode crédit pour tout achat dépassant un certain seuil, ou encore le réapprovisionnement automatique du compte courant par la ligne de crédit lorsque vous êtes à découvert sur une période de temps prolongée.

Le fonctionnement de la carte double action

Une réserve d'argent utilisable à tout moment

Le montant de la réserve d'argent disponible est défini à l'avance, lors de la souscription de la carte. Il peut s'élever, en fonction des ressources et du profil de chaque client, à une somme comprise entre 700 et plus de 20 000 €. Le remboursement s'effectue par le versement d'une mensualité dont le montant maximal a, également, été fixé entre la banque ou l'organisme de crédit et son client à la signature du contrat.

Les taux d'intérêt pratiqués sont généralement assez élevés, et s'échelonnent selon les établissements entre 10 et plus de 17 %. Certaines banques pratiquent un taux d'intérêt dégressif en fonction de l'importance de la somme empruntée : pour la Provisio de BNP Paribas, par exemple, les sommes entre 760 et 3 000 € sont soumises à un taux de 17,50 %, tandis que celles situées au-delà de 15 000 € « bénéficient»  d'un taux de 13,73 %.

Concrètement, et pour utiliser sa ligne de crédit, l'utilisateur n'a qu'à appuyer sur la touche indiquée par le terminal de paiement du magasin ou l'écran du distributeur automatique de billets.

Avantages et limites de la carte double action

Même si la notion de crédit renouvelable ou « revolving»  peut sembler effrayante à de nombreux clients, une utilisation ponctuelle, intelligente et raisonnée d'une carte double action peut présenter certains avantages. En cas de difficultés de trésorerie, il pourra ainsi s'avérer financièrement plus intéressant de ponctionner la réserve de crédit pour se renflouer plutôt que de subir les pénalités liées à un découvert bancaire. Sans compter l'avantage pratique de ne posséder qu'une seule carte au lieu de deux !

Par ailleurs la carte double action offre les mêmes avantages qu'une carte de paiement classique de gamme équivalente, le plus souvent pour un coût strictement identique. Selon les banques et les modèles, vous aurez ainsi accès à une large gamme de services d'assurance concernant les objets achetés (souvent avec une extension de la garantie constructeur), vos futurs voyages, etc...

Ces points positifs n'empêchent pas l'association de consommateurs UFC-Que Choisir de dénoncer régulièrement le principe de la double action. Le danger est réel pour les personnes qui comprennent mal le principe de ces cartes, et qui sont donc susceptibles de s'endetter dangereusement sans même s'en rendre compte. Ces moyens de paiement doivent ainsi être réservés à des clients manifestant un minimum de responsabilité dans la gestion de leurs finances personnelles.

Souscription et résiliation

La souscription à une carte double action et à la réserve d'argent associée peut se faire dès votre arrivée dans la banque concernée, ou à tout moment par la suite. Ce service pourra vous être facturé séparément ou dans le cadre d'un « package » comprenant plusieurs autres services.

Pour résilier une carte double action, il est tout d'abord possible de faire jouer votre droit de résiliation dans les sept jours suivant la signature du contrat chez votre banquier, ou dans les quatorze jours si vous avez souscrit cette offre à distance (banque en ligne, notamment). Au-delà, il vous est possible à tout moment de rendre votre carte, au besoin pour la remplacer par une carte classique. Notez que cette résiliation n'entraîne pas nécessairement celle de votre réserve d'argent, qui peut rester disponible et activable par un déplacement en agence.

Le conseil de jechange

« Les taux d'intérêt pratiqués sur les cartes double action font qu'elles ne sont intéressantes que pour combler une difficulté temporaire de trésorerie », comme le note Jérôme Krausz, expert Banque & Crédit chez jechange. Veillez ensuite à rembourser le capital restant dû aussi rapidement que possible.

3 commentaires - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Dupont  -  Le 2 octobre 2015 à 18h38

La bnp m'a téléphoné et ma fait croire qu'il s'agissait d'un document que tous les clients devaient signer pour l'actualisation des cartes bancaires. La conseillère avait l'air empressée et m'a à peine expliqué de quoi il retournait. Je n'ai pourtant aucun besoin de crédit.je pense que cest abuser de la confiance des clients envers leur conseiller.

biarnais  -  Le 1 novembre 2015 à 11h05

j'ai une autorisation de découvert de ma carte bancaire de 4000 euros, puis je utiliser ce découvert pour renflouer mon compte bancaire où je vais avoir des prélèvements et qui ne pourront être honorés, j'ai pensé retirer au distributeur une certaine somme (1000euros par semaine) et la porter à la banque pour être mise sur mon compte afin de le renflouer est cE possible sans problème et cela me rendrait vraiment service, merci pour votre réponse. Monique B.

JeChange  -  Le 9 novembre 2015 à 15h56

Bonjour,
 
Cette « autorisation de découvert » à laquelle vous faite allusion n'en est pas une !
Il s'agit vraisemblablement d'une réserve d'argent adossée  à votre carte bancaire « double-action » (un crédit renouvelable).
Si vous pouvez piocher dedans par un autre moyen qu'en payant avec la carte (par demande de virement, ou retrait comme vous l'indiquez), alors, vous pourriez dans l'absolu l'utiliser pour combler votre découvert mais ce serait une très mauvaise idée pour cet usage, vous risquez en effet de tomber dans la spirale du surendettement à vous en servir ainsi.
Les taux de ces réserves sont très élevés,  proches des taux pratiqués pour les découverts, vous seriez plutôt avisée de regrouper vos créances et/ou vous faire de la trésorerie par un crédit consommation classique.
 
Cordialement,

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,2/5 - 5 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆