Hausse des tarifs réglementés du gaz en octobre

Après trois mois d’été marqués par des hausses successives, les prix du gaz appliqués par Engie seront encore une fois fortement révisés à la hausse cet automne. Une hausse de 3% est en effet à prévoir dès le 1er octobre, au moment où le chauffage des habitations va reprendre. Explications.

Les pieds d’un homme et d’un petit garçon sont collés à un radiateur pour se réchauffer

Vous n'échapperez pas à l'augmentation des tarifs réglementés du gaz en ce début d'automne. Une majoration des prix qui s'inscrit dans une hausse continue depuis cet été…

Hausse de 3% du prix du gaz dès octobre

Si l'été joue les prolongations avec des températures plus que clémentes, la saison de chauffe se rapproche. Et mauvaise nouvelle, le Ministère de la transition écologique et solidaire devrait annoncer très prochainement une hausse significative des tarifs réglementés du gaz de 3% à partir du premier octobre 2018. En tout, 4,5 millions de foyers sont concernés par cette nouvelle hausse. Il s'agit de la frange de la population encore abonnée aux tarifs réglementés du gaz, soit 43% des 10,7 millions d'abonnés au gaz naturel. Seuls les foyers ayant opté pour une offre de marché (6,125 millions) échapperont à cette forte hausse des prix.

Votre énergie moins chère !

Êtes-vous sûr de payer le bon prix pour l'électricité et le gaz ? JeChange compare les offres du marché pour vous dénicher le tarif le plus compétitif selon votre consommation. N'attendez plus, comparez et faites des économies !

Je compare

Des coûts d'approvisionnement de plus en plus élevés

Après une hausse de 7,45 % en juillet (soit environ 90 euros de plus sur votre facture !), rien ne semblait laisser prévoir ces hausses successives des prix puisque les ressources en gaz n'ont jamais été aussi abondantes et accessibles qu'aujourd'hui. Alors pourquoi une hausse supérieure de près de 1% à ce qu'avait annoncé en juin la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ? Le gouvernement met en avant deux explications.

La première : l'augmentation du coût d'approvisionnement liée aux tensions géopolitiques qui impactent le cours du pétrole sur lequel est indexé le prix du gaz. Seconde raison de cette hausse : le coût de la rénovation du réseau de stockage et de distribution. Pas moins de 600 millions d'euros ont en effet été investis chaque année pendant dix ans par GRTgaz qui a repris les activités préalablement assurées par le service de transport de Gaz de France. 

Cette hausse peut aussi vous concerner même si vous avez fait le choix de souscrire un abonnement auprès d'un fournisseur alternatif (ENI, Total Spring ou autre). En effet, certaines de ces offres attractives sont encore très souvent indexées, elles aussi, sur les tarifs réglementés du gaz.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5/5 - 1 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆